Nos Partenaires

Auteur Sujet: TIR D'ACTION À L'ARME DE POING de Roland Habersetzer – Éditions Amphora  (Lu 33729 fois)

13 mai 2010 à 22:42:32
Réponse #25

SurvivalFred


bizarre vous avez dit bizarre ! les posts disparaissent les uns après les autres. Peut être faut il faire partie d'une élite pour poster ce qu'on veut. apparamment, moi je ne peux pas.  :down:

Pour poster du signal, point besoin de faire partie d'une élite. Pour faire preuve de non respect et surtout d'une absence complète d'ouverture d'esprit et de possibilité de remise en question, pas besoin de faire partie de quoi que ce soit non plus mais alors il faut accepter aussi de se faire nettoyer ses posts afin que nos sujets restent clairs et lisibles ...

Tu as donné ton avis, on l'a entendu, et je peux même te dire que je peux le comprendre vu ton background, maintenant si on passe plus de temps à discuter de 2 pages du livre parce que TOI tu n'est pas d'accord, ben, on est pas rendu ... bon OK, ta lampe tu la mets où tu veux, on a fait une critique sur tout le livre, on ne va pas passer des heures à se masturber sur l'extrait que tu as bien voulu lire.

Pour parler d'autre chose, je remercie l'auteur d'avoir passé du temps à répondre à nos critiques.

Ce livre a beaucoup de points positifs, quelques points négatifs, certains points où l'on peut ne pas être d'accord mais au moins il a le mérite d'exister et de traiter de façon pertinente de sujets peu disponibles en français.

Fred
« Modifié: 14 mai 2010 à 00:10:30 par SurvivalFred »
 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

13 mai 2010 à 23:25:08
Réponse #26

Nävis


Peut être faut il faire partie d'une élite pour poster ce qu'on veut.
Justement, on ne poste pas ce que l'on veut: => Conditions d'utilisation du forum

lulu62, tu as un MP!

16 mai 2010 à 10:08:43
Réponse #27

littlebigman


Perso au quotidien c'est lampe (Streamlight TLR2) fixée sous canon de l'arme + une lampe à main (OLIGHT M30) pour le tout venant et back-up.
l'avantage de la mape montée sur l' arme c'est que couplée au canon celà permet d'éclaier identifier tirer dans un même dérouement de temps, celà permet de garder une prise de l'arme à deux mains mais aussi de libérer une main (ouvrir une porte main réactive au contact) tout en conservant la capacité d'éclairer/tirer.
Maintenant il est clair que je contitue à m'entrainer aux autres méthodes aussi mais pour le moment et après quelques années de participation à des concours de tir en situation et stages divers et variés je trouve que c'est la méthode qui me convient le mieux et laisse le plus de réactivité.
Maintenant quand à savoir si la lampe est à tenir près ou éloignée du corps, en situation de combat celà attirera de toute façon le feu de l'hostile avec de grandes chances de déclencher un tir de plusieurs coups en direction de la zone...
Mes deux cents
Faire et Laisser braire

17 mai 2010 à 09:08:45
Réponse #28

Kilbith


Tu as peut être raison Mathieu le mieux serait d'envisager de fermer le fil de discussion.
Bonjour Lulu62,  :)

Ce serait bête, c'est justement l'intérêt de ce forum d'essayer d'aborder des sujets difficiles en instituant un débat argumenté de qualité.

Citer
Plus aucun intérêt, et hors sujet concernant la survie. A moins de passer de l'autre côté de la barrière, c'est à dire "hors la loi" et de porter une arme en rando. Aucun intérêt, pas d'ours, pas de loups, donc pas de besoin particulier pour un port d'arme qui est de toute façon interdit en France.

Il me semble que tu as une vision un peu restrictive des buts du forum, dans la mesure ou celui-ci s'adresse à tout le monde et pas seulement sur le territoire français.

- Donc cela peut être des militaires, des policiers, des français à l'étranger ou des francophones quelque part.
- Dans certaine région, même dans le cadre de la "randonnée", c'est un droit voire même une recommandation d'être armé. Un bon exemple est le Spitzberg ou un membre éminent du forum (Lambda) a été amené à porter une carabine pour se protéger des ours (cf : photo). Je ne suis pas certain qu'il avait d'ailleurs une quelconque familiarité avec cette arme.
- On peut être dans une région ou le port d'arme à feu n'est pas aussi réglementé qu'en France.
- Rien ne s'oppose à ce que dans le futur la législation française revienne sur les restrictions imposées du fait de la situation politique de l'entre deux guerre, de la guerre et de l'occupation.
- Connaitre les possibilités des armes est aussi un moyen de se prévenir de leurs effets.
- Enfin en France, il y a encore des loups et des ours...mais le consensus actuel sur le forum est de penser qu'ils ne représentent pas une menace. Et que quelques mesures simples de prévention /désescalade/évitement sont largement suffisantes dans nos contrées et dans 98% des autres.


Citer
Sinon, pour moi le débat est clos. Que ceux que j'ai offensé acceptent mes excuses, je n'ai jamais parlé de jouer aux billes, mais de pistolet à billes ( donc aucun intérêt non plus, lumière à droite ou à gauche en dessous ou au dessus, pas important)

A la vue de tes posts, tu n'a offensé personne me semble-t-il. Ne pas être d'accord avec les arguments d'autrui, ou discuter ses choix n'est en rien une offense. C'est du débat d'idée et même s'il provoque des questionnements et des remises en cause c'est bien.


Citer
Sinon, pour Moléson, le mili borné et buté, merci ! En fait je m'en fout, tu peux penser ce que tu veux, on est en démocratie, le terrain commandera toujours sur le livre ( théorie pure).
Après qu'on imagine des scènes où ça "défouraille" (je cite), lampe ou pas lampe c'est pareil. Pour ceux qui n'ont jamais entendu une balle siffler à leur oreilles, je vous garantie qu'on fait pas le fier !
sans rancune et à bientôt.
Ne nous emballons pas.

Il me semble d'ailleurs que le forum insiste (AMHA : parfois à l'excès) sur l'importance et la prégnance de "l'expérience" par rapport à la "théorie".

On conseille régulièrement la (re)lecture du document "Sous le feu" qui est issu des enseignements tiré de la reprise du pont de Sarajevo par des troupes françaises agissant par le choc et par le feu.

Sous le feu : http://www.cdef.terre.defense.gouv.fr/publications/cahiers_drex/cahier_reflexion/sous_le_feu.pdf 


Pour en revenir à l'ouvrage de Monsieur Habersetzer.

Son objet n'est pas de proposer une méthode issue de son expérience du feu. L'auteur est très clair sur ce point.
Il précise dans les premières pages de l'ouvrage que son objectif est double. C'est précisé page 4, il propose un exposé des méthodes issues des NTTC puis NTTP et désormais désignées sous le terme de "instruction au tir" (IT). Il s'adresse aux personnels spécialisés dans les méthodes d'intervention et aux tireurs sportifs ainsi qu'à ceux voulant se familiariser "avec les mêmes types de comportement et de gestuelle d'efficacité universelle" (page 4).
D'autre part, l'ouvrage s'adresse aussi aux pratiquants d'arts martiaux classiques et il constitue la troisième partie (troisième domaine de compétence, combat à main armée) d'un triptyque initié par son ouvrage "Tengu ma voie martiale" qui s'intéressait à l'esprit de la méthode et aux pratiques à mains nues qu'il désigne comme "premier domaine de compétence". Il manque encore un ouvrage sur le "deuxième domaine de compétence : arme blanche/improvisée".

L'auteur désire donc proposer une méthode complète de "voie martiale", qui est un projet qu'il a initié depuis fort longtemps. Par exemple, en publiant l'ouvrage "Ko Budo" dès 1978 chez Amphora, basé sur l'enseignement de Shinho Matayoshi et Inoue. A cette époque, il n'était pas évident de mettre l'accent sur les armes. Au contraire.

Le propre de l'auteur n'est pas de faire état d'une "pratique" extraordinaire. Ce n'est pas un champion sportif, ce n'est pas un combattant "d'ultimate fighting" ce n'est pas un policier du GIGN, un membre du Mossad ou un membre des commandos de sa majesté : c'est un professeur d'histoire.
En revanche, c'est un chercheur avide de savoir et qui compile depuis plus de 40 ans les meilleurs enseignements dans une quête insatiable de connaissance. Mais, au lieu de garder ces connaissances pour lui, il organise, expérimente ces savoirs et les donne à la disposition de la communauté dans des ouvrages clairs et précis. De plus, en 40 années de pratiques intenses continuelles il a accumulé quand même quelques compétences pratiques bien réelles me semble-t-il.

Au bout de nombreuses années de recherche (plus de 40 ans...) il propose sa propre méthode "Tengu" dont l'ouvrage qui nous préoccupe est un des éléments.


Au final, écoutons dans ce fil l'appréciation des "hommes d'action" sur le travail de Monsieur Habersetzer.

 ;)
« Modifié: 17 mai 2010 à 15:12:29 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

19 mai 2010 à 16:10:45
Réponse #29

lambda


Salut à vous,

je ne m'attendais pas a etre cité dans ce type de fil  :D, car en effet Did tu as raison, je ne connaissais pas cette arme avant de l'avoir eu en main. j'ai fais quelques cartons sur une cible avec ca pour voir comment "ca marchait", bon bien qu'honorable entre 20 et 50 m, soyons clair et net, si un ours avait eu le mauvais gout de me surprendre pour me boulotter, je pense que j'aurai bien été incapable de faire quoique ce soit avec mes 4 kg de feraille si ce n'est de l'utiliser comme une massue...  :-[ :D

Tout ca pour dire, que être en possession d'une arme, c'est une chose, savoir l'utiliser de façon académique sur le pas de tir pépère une autre chose, et savoir l'utiliser quand ca m*rde encore une autre chose qui personnellement me dépasse de 100 lieux.
Et finalement, à titre de formation tant "initiale" que d'approfondissement, que ce soit le livre de ce monsieur ou un autre, il est bon je pense de cumuler les lectures de différents horizons et de ne pas se cantonner à une "sacro-sainte" bible ou méthode.
Il y a du bon a prendre partout, surtout venant d'hommes du terrain...

Y a pas de connaissance inutile, et aux vue de ce que je lis en ce qui concerne ce livre, venant de membres pour le moins initiés à l'usage des armes, ce bouquin semble faire partie des écrits pouvant apporter un plus dans la discipline du tir.

Ce qu'on demande d'ailleurs à un bouquin, c'est d'apporter un plus, un éclairage différent d'un domaine donné, pas d'apporter la solution absolue, ultime et sans faille... c'est finalement d'être juste une brique de plus à l'édification de son background personnel...

3 ou 4 généralités...

rhooo Did, c'est mal ce que tu fais là.... aviver mon addiction d'une manière aussi fourbe  :salive: :]] :love:
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

21 mai 2010 à 20:14:40
Réponse #30

katanga


Salut,

Le livre de M. HABERSETZER n'est pas un manuel mais un ouvrage synthétisant le tir à l'arme de poing. Alors les guerres de clocher sur l'utilisation de la lampe... S'agissant d'une synthèse, il ne faut pas y voir un catalogue exhaustif de techniques diverses et variées.

Néanmoins, j'avoue que j'ai été surpris d'y voir les 4 règles de sécurité abordées un peu tardivement mais dans l'ensemble c'est un ouvrage que j'ai acheté peu de temps après sa sortie et que j'ai lu avec un grand interêt.

Pour une vision plus technique, on peut se reporter aux ouvrages des éditions NDS, même si certains points qui y sont abordés ont évolués depuis. C'est le propre des livres qui donnent un instantané d'une méthode ou de techniques au moment où ils sont édités.


21 janvier 2011 à 12:34:04
Réponse #31

Onyx


Bonjour a tous, étant utilisateur d'une arme au quotidien au taf, je ne peux dire qu'une chose: rien ne remplace l'apprentissage en stand. Ce qui veulent tirer en se basant sur un bouquin se plantent totalement. Les 4 RGS faut les mettre en pratique, il faut également un bon état psy, de la rigueur et surtout pas de routine. Une faute ne pardonne pas.

21 janvier 2011 à 18:33:16
Réponse #32

Patrick


Bonjour a tous, étant utilisateur d'une arme au quotidien au taf, je ne peux dire qu'une chose: rien ne remplace l'apprentissage en stand. Ce qui veulent tirer en se basant sur un bouquin se plantent totalement. Les 4 RGS faut les mettre en pratique, il faut également un bon état psy, de la rigueur et surtout pas de routine. Une faute ne pardonne pas.
Ça dépend de quel stand et avec qui. Mais oui, la pratique bien conduite est essentielle.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité