Nos Partenaires

Auteur Sujet: Empenner une flèche sans colle ni fil... Ni plumes.  (Lu 14687 fois)

28 mars 2010 à 17:42:16
Lu 14687 fois

Rôdeur


Salut.
C'est un "technique" qu'emploient les Pygmées en Centrafrique. Il suffit de faire une fente près du bout de la flèche mais sans aller jusqu'bout et de glisser dedant une feuille d'arbre. Attention ça ne marche que pour des arcs de fortune de faible puissance, mais suffisant pour abattre du petit gibier (oiseau, lapin, écureuil...) à 10 - 20m  :)

28 mars 2010 à 21:02:15
Réponse #1

French Kiss


Tu tires a l'arc? tu as deja essaye?
"En cas de morsure de vipère, sucez-vous le genou, ça fait marrer les écureuils." extrait de l'Almanach de Desproges

29 mars 2010 à 00:17:22
Réponse #2

Rôdeur


Oui, je tire à l'arc (traditionnel: Longbow et recurve). Et oui, j'ai déja essayé. Mais avec un arc de fortune fait pour l'occasion. Pas très puissant, mais une de ces flèches (pointe durcie au feu) traverse 6cm de carton ondulé à 15m. Et au Canada, j'ai approché des lapins à moins de 6m. Ce système, comme je l'ai dit dans mon premier message, ne fonctionne pas avec des arcs "modernes", ni avec les sagaies de l'atl-atl. Mais avec un petit selbow tenu en oblique, ça marche très bien. En Centrafrique, les Pygmées l'utilise avec de petits arcs de bois dur et avec des arbalètes de bois. A+

01 avril 2010 à 20:10:04
Réponse #3

Ghjallone


faire un "plumeau" avec ce qu'on a sous la main, comme pour une fleche de sarbacane, ca pourrait fonctionner?
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

01 avril 2010 à 21:24:00
Réponse #4

Paulo


Mouaif.

Le but de l'empennage sur une flèche c'est de lui permettre de se redresser et d'avoir un vol régulier/stable. Pour ça il faut que ce qui sert d'empennage soit suffisamment rigide pour correctement réagir (d'ou actuellement, hors "spin wings", une tendance à la recherche de plumes rigides sur les fleches modernes).
L'implantation sur le tube joue aussi, ne serait ce que pour que les plumes ne heurtent pas l'arc en quittant la corde.

Il me semble que le "tout venant" qui n'aurait pas un minimum de rigidité serait au mieux sans effet...
Faut voir aussi qu'a courte distances, on peut tout à fait tirer sans plumes...Genre à 20 mètres on pourrait s'en passer.

Sur les sarbacanes le projectile est plus fin ; plus léger et se fait guider dans la sarbacane, ce qui fait qu'il part droit naturellement. PAs sur un arc (effet de "marsouinage").


Bon après je peux me tromper, mais il me semble que j'ai pas trop dit de bêtise.
Je vais aller me renseigner un peu.

02 avril 2010 à 00:51:34
Réponse #5

Rôdeur


Attention, ça n'est pas si simple. Les flèches modernes sont normalement propulsées par des arcs puissants, et une flèche "normale" compte 3 plumes. Un projectile de sarbacane part droit, mais s'il est trop léger, il peut aussi se mettre a faire des loopings à partir de 10 - 15m. C'est vrai qu'on peut tirer sans plumes à courte (et moyenne) distance, mais quand on chasse, on choisit rarement la distance de tir. Encore une fois, le système que je décris est fait pour des flèches d'arc de fortune et peu puissants. La "fenêtre" d'un arc moderne arracherait la feuille de l'empennage, et la pression sur la fente briserait le fut. Et non, ça ne marche pas pour une flechette de sarbacane, dont l'empennage sert, en plus de stablisateur, a "accumuler" l'air dans le tube pour produire la pression necessaire à l'ejection du dard.

Un dard de sarbacane "primitif" se fait comme ça: http://www.youtube.com/watch?v=-lPx9B_gR50

L'empennage est fait avec une fleur sêche de chardon.
Et je ne sais pas si ça mache avec un arc, je n'ai jamais essayé. A+

02 avril 2010 à 23:02:43
Réponse #6

thorgaal


Salut, merci pour l'idée de la feuille, je testerai, pour l'instant je fais mes empennages avec plumes de buse et ficelle de chanvre, le résultat n'est pas très esthétique (plumes "ébouriffées") mais le comportement en vol est très satisfaisant avec mon selfbow en noisetier.
Par contre tu dis que tu durcis tes pointes de flèches au feu, quelle est ta technique? Quand j'essaie, la pointe carbonise plus qu'elle ne durcit...  :really:

Sinon, quel genre de feuilles conseilles-tu? Peut-être qu'une feuille assez plate et rigide type laurier-sauce conviendrait particulièrement bien? Je ferai des essais à l'occasion.

03 avril 2010 à 00:35:49
Réponse #7

Rôdeur


Salut Thorgaal. Peut être que ton "problème" avec la pointe durcie au feu est du au bois de tes futs plutôt qu'à la technique? En Afrique, je faisait mes futs avec de l'hibiscus et ici avec de l'eucaliptus, et je n'ai aucun problème. Pour la feuille, je pense que le laurier est idéal, moi j'utilise toujours la plus coriace qui me tombe sous la main. Mais bon, si tu as des plumes, avec ce système c'est encore mieux. Un morceau de plume dans la fente et le tour est joué. Car bien sur tôt ou tard la feuille fini par casser... A+

03 avril 2010 à 11:09:05
Réponse #8


Bonjour

Thorgaal le mieux si tu veux comprendre comment te fabriquer arc et flèches à partir de matériaux basiques/sauvages/traditionnel (selfbow) va faire un tour sur http://webarcherie.com/forum/ tu y trouveras toutes les infos dont tu pourrais avoir besoin et tu pourras te faire guider efficacement par des gents qui si connaisse et sont très partageur.
Puis, pour tirer à l’arc (quel qu’il soit) avec un minimum d’efficacité il faut acquérir des bases solides qui t’autoriseront ensuite tout type de tir avec tout type d’arc.

Pour cela, rapproche-toi d’un club local ou si possible l’on pratique le tir nature, campagne, ou 3D.
Il y en a partout en France, les tarifs restent modeste et le matériel et souvent prêter au débutant.

Sans ses quelques précautions, tu vas perdre ton temps à réinventer l’eau chaude et aboutir à des résultats décevants qui vont te dégouter de la pratique du tir à l'arc.

Bien sûr tout cela dépend de ta motivation.

PS : Si je n’ai pas le droit de donner de lien ici, désolé, le modo fera le nécessaire.
« Modifié: 03 avril 2010 à 13:43:52 par Roger »

03 avril 2010 à 11:15:37
Réponse #9

onc roger


Bah le lien je ne le vois pas et ton message n'a pas été édité donc tu as du l'oublier  ;)

03 avril 2010 à 11:36:38
Réponse #10

Wapiti


Tu peux te fabriquer des flèches légères d'entraînement avec des tiges de Typha latifolia ou massettes. Elles donnent des fûts bien droits d'un diamètre assez constant et d'une bonne rigidité.

Pour les empennages, découpes des plumes artificielles dans du film plastique (sacs de grandes surfaces) un peu épais. En plus tu auras une grande variété de couleurs vives qui aideront au repérage de tes flèches tirées.

Mon centime de franc.

À +

03 avril 2010 à 13:45:26
Réponse #11


J’avais oublié d’activer le lien :-[, erreur réparée. ;D

03 avril 2010 à 17:57:24
Réponse #12

thorgaal


Merci pour tous ces conseils, je testerai ça quand j'aurai un peu de temps.
Je pense que je vais m'inscrire dans un club l'année prochaine.
Jusqu'à maintenant je faisais ça juste pour jouer à l'indien en improvisant quelques flèches que je tire avec des arcs eux-aussi plus ou moins improvisés (ça va du simple demi bambou au selfbow taillé grossièrement en 2h), qui ne marchent pas si mal d'ailleurs, mais je pourrais me motiver pour aller un peu plus loin.
Mais c'est vrai qu'un petit séjour en club pour peaufiner ma technique de tir me servirait, d'autant plus qu'il y a un excellent club de tir à l'arc dans mon village...

03 avril 2010 à 18:09:43
Réponse #13

Rôdeur


Salut Thorgaal, alors ne doute pas, fonce. Le tir à l'arc est à peu près la seule activité sportive et récreative que j'ai exercé (et que je continue d'exercer) toute ma vie. Et je te souhaite d'y trouver autant de plaisir que moi. Mais le tir à l'arc moderne (même traditionnel) n'as absolument rien à voir avec le sujet de ce post. Je parle ici d'une technique pour faire des flèches de fortune utilisables pour chasser en situation de survie. Si je pouvais emmener mon recurve de 45# dans mon EDC, je n'aurais pas ce problème  :) A+

08 mai 2010 à 01:36:03
Réponse #14

Rôdeur


Salut à tous. Pour aider à visualiser le type de flèche dont je parles, j'ai fais un arc et une flèche. L'arc doit avoir dans les 35# de puissance, et la flèche est empennée avec un bout de plume que j'ai trouvé. Et ça marche aussi avec une feuille (même si la plume c'est mieux).



A+.

08 mai 2010 à 08:16:39
Réponse #15

zapi


il est fait en quoi ton arc ? il a pas mal d'allure en tout cas.

08 mai 2010 à 16:50:39
Réponse #16

Rôdeur


Salut Zapi, l'arc est fait de 8 fines tiges de bambou attachées ensembles  ;). La flèche est en eucalyptus.

08 mai 2010 à 20:01:08
Réponse #17

guillaume


Tu peux te fabriquer des flèches légères d'entraînement avec des tiges de Typha latifolia ou massettes. Elles donnent des fûts bien droits d'un diamètre assez constant et d'une bonne rigidité.

Peut-être un peu trop léger non ? T'as testé ? Si oui, je suis curieux de voir les résultats :).

a+

09 mai 2010 à 01:21:43
Réponse #18

Rôdeur


Salut, perso j'ai testé à courte distance (4 - 5m). La flèche "planait" un peu et j'ai recoupé un peu les bords de la plume. Après j'ai retesté à 7 - 8m et le vol était impeccable. Vu qu'il s'agit d'une flèche légère faite pour être utilisée avec un arc faible à courte distance sur du petit gibier, elle me parait fonctionnelle.



J'ai montré cette photo sur un forum de chasse à l'arc espagnol, et la majorité pense que à courte distance (max 20m) cet arc et cette flèche pourrait servir pour chasser du petit gibier. La pénètration de la flèche est supérieure à celle d'un dart de sarbacane sur la même cible et à la même distance, et la sarbacane est une arme communément utilisée pour la chasse "au petit". A+

03 juillet 2010 à 20:13:43
Réponse #19

Luffy


Tu peux également utiliser un morceau de cuir ou autre tissu rigide taillé de la même forme que ta plume ou ta feuille. Le problème de la feuille étant la nécessité de la changer après quelques tirs : du fait de sa fragilité, elle a tendance s'abimer rapidement puis se déchirer.
Ces techniques datent de 13 000 ans, utilisées par les Magdaléniens. Pour ma part, je les ai découvertes gamins vers 8-10 ans avec mes premiers arcs dans un magasine para-scolaire qui a maintenant 20 ans.


"S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel." Loïck Peyron

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité