Nos Partenaires

Auteur Sujet: Comment mener à bien 4saisons en montagne  (Lu 5824 fois)

17 mars 2010 à 18:58:45
Réponse #25

Ishi


Dans les P-O, il y a nombre de bories (cabanes en pierres sèches) où on peut bivouaquer relativement au sec.

À +

Je n'ai jamais dit le contraire, mais dans nos grottes, des hommes ont vécus au sec pendant des millenaires  :lol:
et en plus ce fut tes ancêtres   :D
Steph.
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

17 mars 2010 à 19:03:03
Réponse #26

Ishi



Toi avec tes causses tu m'embêtes! Mais je te remercie profondément parce que le coin pourrait être vraiment pas mal et au moins aussi proche de ce que je recherche que la montagne. Je vais étudier les possibilités attentivement (p'tin encore quelques dizaines d'heures à glander sur géoportal  >:( )
Si le coin me botte, je risque de passer une partie de bonne saison dans les PO quand même mais pour l'hiver ca pourrait vraiment faire un bon plan...
si tu savais à quel point je suis au moins aussi impatient que toi  :'(


Si le coin te botte, ne t'emmerde pas avec geoportail, envoie-moi un MP et je t'indiquerai quelques baumes confortables (à condition que tu les gardes propres).
Steph.
PS: Les Causses, c'est la plus belle région de France (à condition d'en supprimer beaucoup d'autres).
« Modifié: 17 mars 2010 à 19:09:06 par ISHI »
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

17 mars 2010 à 19:21:53
Réponse #27

Wapiti


Bonsoir ISHI !

C'était juste un complément à tes informations.

J'en ai aussi vu dans l'Aude.

À +

21 mars 2010 à 06:39:27
Réponse #28

vagabond



D'expérience, ce n'est pas en cherchant les emmerdes qu'on se réconcilie avec le monde, ce n'est pas une voie que j'apprécie; d'ailleurs, vu ton message qui semble teinté de provocation narquoise, ou de désespoir cynique, je me demande si il ne serait pas sensé de te retourner ton commentaire.
Dans tout les cas, tes "points noir", j'y avais déjà réfléchi avant que tu ne les posent. Dans ce contexte, les tchitchas de pure rhétorique, c'est moyen; par contre, si tu as des idées ou des conseils lucides, je suis preneur.   :love:
hé ... j'ai des plans de "secours" quand même  :up:

Quand je lis ça, j'ai du mal à suivre. Ce que je t'écris, et je ne fais que reprendre tes propres mots, c'est que tu as peux d'expérience, que la montagne est une nature brute de décoffrage avec ses sautes d'humeurs et qu'il me semble que tu risques fort des déconvenues.

Tu peux y voir du cynisme ou je ne sais quoi, voir même y réfléchir, ça ne te fais toujours pas des nuits à taper le pieds parce qu'il fait trop froid, ça ne te fais toujours pas les jours en grelotant tout ce que ton corps peut vibrer parce qu'aucune de tes fringues n'est sèches. etc, etc ...

3 jours de randonnées, c'est du plaisir et on risque peut, vivre dehors 6 mois, c'est la fatigue accumulée, les intempéries et les risques humains, en clair c'est presque la même chose en théorie mais en pratique ça fait mal.

J'ai été longtemps SDF, et aujourd'hui, je côtoie les hommes de la rue par le biais d'un assos, c'est incroyable, mais aucun d'entre eux n'a envie de continuer à vivre dehors et on passe énormément de temps à essayer de trouver des solutions.


je me demande si il ne serait pas sensé de te retourner ton commentaire.

Tu arrive trop tard, la vie s'en est déjà chargé.

Vagabond

21 mars 2010 à 09:43:25
Réponse #29

Bison


Petite modération ...

Chacun a le droit de suivre son idée.
J'en ai déjà vu de bien plus périlleuses.

Jeantroovpa n'as pas d'expérience? Soit.

Il va vite apprendre.
Pas dans les livres, pas sur le net.
Sur le terrain.

Au fond, peu, très peu, personne(?) parmi nous n'a tenté ce genre d'entreprise.
Même l'expérience de vie de Vagabond n'est pas vraiment comparable.

Alors, à part quelque informations ponctuelles sur le milieu, que pouvons nous apporter à Jeantroovpa?

Je crois que tout a été dit, ici et sur RL.
Cette année-ci comme les années précédentes ...
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

21 mars 2010 à 15:28:27
Réponse #30

jeantroovpa


Alors, à part quelque informations ponctuelles sur le milieu, que pouvons nous apporter à Jeantroovpa?

Je crois que tout a été dit, ici et sur RL.

Salut  ;)
Il y a des choses aux quelles je n'avais pas pensé, pareil pour les endroits (il y a des chances que j'aille faire une petite balade dans les causses avant de partir dans les Pyrénées), bref je ne regrette pas d'avoir posté.

Je pensais essayer de nourrir un peu ce topic lorsque le sac sera fait et pesé déjà, pour le reste, c'est vrai qu'à moins d'un "coups de chance", en l'état actuel des choses, je ne sais pas si il y a des choses à ajouter...

Merci pour vos réponses déjà  ;)

Citer
Cette année-ci comme les années précédentes ...
là, je suis pas sure de te suivre  :-[

21 mars 2010 à 20:07:59
Réponse #31

Bison


Bonjour,

Chaque année, les forums en question voient arriver des nouveaux membres qui exposent des projets "hors du commun". Ils cherchent des informations, conseils, trucs et astuces .  Ils cherchent aussi - ou surtout - à être rassurés, à recevoir au moins un certain support.

Or, ces projets nous apparaissent d'autant plus extravagants que les personnes en question n'ont en général  aucune expérience du milieu qu'ils vont parcourir, et très peu d'expérience en fait de l'aventure en milieu naturel.

Donc, au lieu de recevoir un support moral pour leur entreprise, ils se trouvent assommés d'avertissements alarmistes et de conseils de prudence. C'est à peu près la seule chose que l'on puisse faire pour eux d'ailleurs, car le "métier" d'aventurier ne s'apprend pas du jour au lendemain.

Mais ce n'est pas ce qu'ils attendent de nous.
Bien souvent ces personnes finissent par claquer la porte.

Personnellement, je ne crois pas que ce soit notre vocation de "coacher" de tels projets.

Seuls seraient compétents pour le faire ceux qui se seraient déjà trouvés dans cette situation.

Comprenons-nous bien :  chaque projet de cet ordre est respectable et important pour la personne impliquée.
Mais cela doit rester son projet.

À lui d'avoir détermination de le mener à bien.
La force morale aussi, de savoir renoncer si c'est trop au dessus de ses capacités, ou simplement si cela ne l'amuse plus en cours de route ...
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

21 mars 2010 à 23:48:50
Réponse #32

jeantroovpa


Ton post est exemplaire   :closedeyes:

J'admets avoir espéré trouver des gens ici qui auraient fait ce genre d'escapade mais ceci dit, j'espère ne pas claquer la porte sans laisser un ptit quelque chose  ;)

'+

22 mars 2010 à 07:11:21
Réponse #33

tsjok


si tu cherches bien dans la rubrique " sortie " , tu trouveras des gens qui ont fait ce genre d'escapade , ou en tout cas des voyages au long cours .

24 mars 2010 à 08:57:49
Réponse #34

Ishi


Salut  ;)
Il y a des choses aux quelles je n'avais pas pensé, pareil pour les endroits (il y a des chances que j'aille faire une petite balade dans les causses avant de partir dans les Pyrénées), bref je ne regrette pas d'avoir posté.


Bon, avant de claquer la porte, n'hésites pas à me contacter si tu as besoin d'infos sur des lieu de bivouac dans le coin des grands causses.
Amicalement
Steph
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

24 mars 2010 à 10:04:43
Réponse #35

Wapiti


Bonjour !

Après avoir pesé le pour et le contre en plus de ton sac, je te dis bon voyage, gardes tout tes atouts dans le même main et surtout replis-toi vite avant que la situation devienne ingérable. N'y laisses pas ta santé. 
À sa femme qui lui demanda pourquoi il avait renoncé si près du but, Shackleton* répondit avec humour : « J’ai pensé que vous préféreriez un âne vivant à un lion mort. »   

Te voilà prévenu, ton sac en sera moins lourd, car « un homme averti en vaut deux ».  ;)

Comme dit le proverbe : « À cœur vaillant rien d'impossible. »

Sans tomber dans le catastrophisme, il faut savoir renoncer à temps pour des intérêts plus importants que la gloire. Toutefois, il faut toujours essayer !

* Shackleton Ernest  (12 février 1874–5 janvier 1922). Marin et explorateur britannique qui tenta d'atteindre le pôle sud lors de son expédition de 1908-1909, il dut renoncer à 180 km du but mais sauva tout ces hommes. Une autre expédition se solda par le bris du navire par les glaces, là aussi, il ramena tout ses hommes sains et saufs.

Bonne continuation.

Wapiti


16 mai 2010 à 23:54:33
Réponse #36

jeantroovpa


Bon, je remonte le post pour donner quelques nouvelles  ;)

Je suis allé faire un petit bivouac il y a quelques jours histoire de me mettre en selle et même si je le savais, ca se confirme: il y a une énorme différence entre réfléchir et agir, quand on agi, on se rend compte de tout ce à quoi on avait pas pensé ;)
Le bivouac s'est sinon très bien passé mis à part les glissades dans le sursac  ;D

Pour ce qui est des modifications du projet, je tablais au départ sur un ravitaillement tout les 15jours, concrètement, si je continue de manger autant, c'est quasi impossible alors je table plutôt sur 5-7jours, pas plus.
Concernant l'hiver, vraisemblablement je vais redescendre en plaine, les températures devraient être plus gérables.

Ce sur quoi je continue de me creuser, c'est le bivouac par conditions peu clémentes, genre gros vent avec grosse pluie sous la tarp qui s'écrase; ou dans un autre registre la gestion du brouillard (le SDC est déperlant mais je doute que ca suffise sans sursac).

Coté poids: le sac à dos sans eau ni bouffe monte à 11kg, il ne montera pas beaucoup plus haut. Je pense peser chaque objet à la poste histoire d'avoir des mesures précises (quelle tête de MUL :p ) mais je me doute également que certains objets vont virer pendant les premières semaines de rando... Voir que je vais faire tout mon séjour dans un refuge ou une grotte ;)

Et connais-tu la région des Grands Causses et en particuliers le Causse Noir.
La situation veut qu'il me sera moins couteux de venir à Millau pendant 15jours que d'aller directement dans les Pyrénées, je vais donc probablement visiter le coin pour mettre mon matos (et le bonhomme) à l'épreuve. ;)

'+

17 mai 2010 à 11:37:48
Réponse #37

Chris-C


Pour le bivouac sur de longue période rien ne remplace la tente, et même dans certain cas un tarp ou le poncho
tendu au dessus pour augmenter l'abside et le confort.
Par mauvais temps on peut rester "bloqué" dans la tente, et c'est bien de pouvoir laisser les affaires dehors et mettre
à sécher du linge.

Le w-e dernier j'ai fait ça, 3 jours de pluie, la tente et le tarp, les affaires reste autour de la tente et sont protégées, tu peux
"vivre" autour de la tente même si le temps est pourri et garder la tente dans un état correct pour dormir.

Avec un tarp léger et une tente une personne au environ de 1,5kg tu as vraiment de quoi faire pour un poids correct.

La qualité du bivouac c'est trés important pour durée.

Content de voir que tu fais des test et qu'ils portent leurs fruits  :)

a+

17 mai 2010 à 17:17:45
Réponse #38

guillaume


(le SDC est déperlant mais je doute que ca suffise sans sursac).

Non. Sur la durée, pense confort. Si tu peux tolérer que ton sac de couchage soit mouillé ou humide sur 2-3 jours, tu ne peux pas le faire sur plusieurs semaines (rien que pour des questions de sécurité déjà).

a+

17 mai 2010 à 19:04:13
Réponse #39

jeantroovpa


Non. Sur la durée, pense confort. Si tu peux tolérer que ton sac de couchage soit mouillé ou humide sur 2-3 jours, tu ne peux pas le faire sur plusieurs semaines (rien que pour des questions de sécurité déjà).
Ca me semble évident ;)
Que ce soit ici ou sur RL, j'ai trouvé peu de retours très pragmatique en rapport avec le brouillard  ("mon SDC était trempé", "tout est resté sec") mais je suppose que c'est limite pire que la pluie; de toute facon, c'est comme le reste, je prends un sursac et si je vois que je peux m'en passer un moment en conditions réelles, il fera plaisir à quelqu'un d'autre ;)

Concernant la tente, ca me tente (hoho  :lol: ) pas trop, parce que ca me fait plus l'effet d'être en camping car qu'en bivouac et en toute honnêteté, mon but est quand même d'avoir le moins de possession possible :/
Par contre, la solution tarp+poncho, je tournais autour depuis plusieurs jours et je vais l'adopter...
Reste que par temps vraiment pourris, je compte quand même voir du coté des refuges non-gardés, ca aidera sans doute beaucoup.  ;)

Je vais bricoler un peu pendant les jours qui viennent puis refaire une ou deux nuit test, je vous tiens au jus ;)

edit: Ce matin, ils ont du se demander de quelle maladie mentale je souffrais à la poste ... mais leur balance, quelle précision!  ;D

17 mai 2010 à 19:29:54
Réponse #40

Chris-C


 :D

je veux pas faire le lourd de service, mais quand tu es fatigué et que les éléments se déchainent, le poncho et le tarp
tu les regardes avec une drôle d'impression.

Une tente c'est étudiée pour le bivouac, petite, légére, faite pour resister au vent et toi caché au fond, au sec à te reposer...
Pas à flipper si le vent va tourner dans la nuit, si tu as choisi le bon montage de tarp, si ton sursac de couchage va resister
au splash effect, si tu marches avec des bâtons ou pas....

La tente tu l'as monte tout les soirs de la même façon et si le ciel est étoilé tu peux quand même dormir à coté.

PLa tente c'est mon assurance vie, le tarp/poncho mon assurance survie   ;)

17 mai 2010 à 20:00:01
Réponse #41

Criss Kenton


Interessant ton projet  ;)

J'essaierai de revenir dessus quand j'aurais un peu plus de temps.


Mais là tout de suite, je ne peux que plussoyer aux propos de Plumok:

Un poncho et/ou un tarp sur le cours terme ça le fait, sur le long terme beaucoup moins. Pour les raisons évoquées par Plumok: protection moindre en cas de très mauvais temps ou mauvais temps en continu et salissure du matériel. Même en étant maniaque, ton matos se salira beaucoup plus vite sous tarp ou sous poncho: terre, poussière, eau, boue, limaces (une plaie  :glare:), etc. A la longue toutes ces contraintes de vérification, nettoyage, organisation sont vraiment fatiguantes... ca rajoute à la charge de corvée et certains jours elles vont te peser bien lourd!


Pour du long terme une petite tente monoplace n'est vraiment pas du luxe: gain de temps pour l'installation (pas besoin d'arbres ou autres accessoires) -  avec le coup de main en 5min tu as un abris opérationnel, meilleure protection contre les éléments, si double paroi protection contre les insectes (tente intérieure avec moustiquaire, souvent possibilité de n'utiliser que le toit, etc.


Les facteurs Moral & Repos sont vraiment primordiaux pour du long terme.


Quand j'ai entrepris mon périple au long cours j'avais initialement prévu Poncho+sursac comme solution de couchage. Après près de 500km et deux semaines à utiliser ce système (dont plusieurs jours de pluie) j'ai filé direct m'acheter une petite tente, faut pas déconner!  ;#

Pour le prochain, ce sera tente aussi et sans poncho. Je ne conçois plus le long cours sans ce petit cocon protecteur ;)



Je pense que tu le connais déjà mais on parle pas mal de tout ça sur ce fil: Voyage longue durée quel matériel ?
-> Le retour sur les deux semaines sous poncho

Pour ce qui est de la solution tarp au long cours, le retour de Yoann est intéressant ;) : D'Amsterdam à Constanta, carnet de bord
Il doit en parler dans le fil sur le long cours et sur le fil du projet de Mrod aussi…

Au cas où, voici le compte rendu sur la tente : Tente Monoplace FERRINO LIGHTENT 1
Très bon rapport qualité prix, robuste, facile à monter et très discrète dans la verte.

;)

« Modifié: 17 mai 2010 à 20:10:56 par Criss Kenton »

10 juin 2010 à 00:24:00
Réponse #42

jeantroovpa


Allez up, peut être le dernier ;)

Déjà pour vous répondre Plum et Criss, le problème des tentes monoplace, c'est que la plupart (la ferrino genre) ne semblent pas vraiment faites pour les grand gabarits puis je dois être un peu moine-bouddhiste sur les bords, l'idée de dormir sur de la pierre me convient mieux que le confort de la tente

Trêve de plaisanterie, je voudrais vraiment me débarrasser de tout le superflu, quite à perdre le confort (mais en oubliant pas la sécurité), ca, ca va vraiment dans le sens de mon projet.

Pour les news, j'ai eu l'occasion de tester la couverture de survie dernièrement, beaucoup de condensation mais j'ai été tellement convaincu que j'ai récupéré une vraie space-blanket  :D

Pour la liste "définitive", j'en suis là:
et ca se passe autour du feu ;)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité