Nos Partenaires

Auteur Sujet: Chui le Roi des Yétis ( fil pas sérieux...)  (Lu 1552 fois)

16 février 2010 à 12:57:39
Lu 1552 fois

Anke


Ben voilà,
ça faisait longtemps que je voulais essayer...
La neige, - 10°, la sécurité à moins de deux mêtres, bref y'avait plus qu'à....
Une belle congère devant le chalet ( prêté par un pote) un terrier creusé en 15 mn avec un ersazt de pelle cs et roule ! Duvet 0° confort, sursac, polaire. Couché à 10 h, réveillé à 03.30 ( pour moi une nuit normale, je dors peu)
Impressions : J'ai eu un peu froid aux fesses mais à peine, le "terrier" s'affaisse un peu ( pas de structure en dur) au milieu, mais à la reflexion, valable pour un sommeil de 5 à 6 h en mode "mobile".
Les "taulières" pêtées de rire.
MAIS après le " bonne nuit Titi" ( dernière photo), il y a eu comme une  : " ben oui, finalement ça le fait, t'as pas eu froid ? Ben non ! Ah, ben dis donc..."
Et la lueur de fierté dans le regard de ma Douce, ça vaut son pesant de cacahuêtes.
Bref un bon moment de rigolade avec des enseignements sympas.
Pour un abri qui dure dans le temps, un structure en dur pour le faitage est nécessaire. Pour un repos court, pas la peine de se faire chier. Tenir compte des vents pour creuser et creuser jusqu'à la neige de couleur bleue. Le "multi-couche" s'avère efficace même par T° très négatives.... Et puis on a bien rigolé, en prenant du plaisir et sans risques.... Et puis mes conneries, ça fait reflechir, ça c'est jamais mauvais hein ....
« Modifié: 16 février 2010 à 19:37:18 par Anke »

16 février 2010 à 13:21:48
Réponse #1

huskbarthai


Les "taulières" pêtées de rire.

Mais elles sont pleines de bon sens.
Faut quand même être sacrement atteins pour dormir dans la neige, à quelques mètres d’une couche accueillante… ;) :doubleup:
"Moi j'aime trop mon prochain pour le laisser souffrir, sans cesse je tends la main pour l'aider à en finir..."


16 février 2010 à 13:25:51
Réponse #2

Aïki


J'adore mais je voudrais savoir... C'est la congére ou le chalet qui était prêté?

Me cherchez pas, je suis déjà dehors
Luc
jabber/gtalk lbo@jabber.belnet.be

16 février 2010 à 13:57:58
Réponse #3

Sotret


Mon cher Anke, j'ai la vague impression que tu n'as pas fini d'en entendre parler... :lol:

Celà dit j'ai deux p'tites questions qui me viennent à l'esprit :

Les parois de ta sépulture sont très proches, tu n'en es pas sorti trop mouillé par le ruissellement ? ou sinon toi, ton matériel ?
tu as l'air d'avoir assez confiance dans la solidité du toit de la crypte, tu as testé d'une manière ou d'une autre, ou ça s'est trouvé comme ça ?

Fred

16 février 2010 à 16:24:58
Réponse #4

Anke


Bonjour Sotret,
Pour les parois de la "sépulture" :
J'ai creusé environ 1,20 m en profondeur, 2m en longueur, et 1m en hauteur ( bon à la louche hein, j'a pas vraiment mesuré). La neige ne collait pas. Le "toit" mesure environ 60cm. Aucun ruissellement pendant la nuit. J'ai organisé ma couche de la manière suivante.
Sur moi : Tee-shirt coton-élastane de chez lidl, une polaire un petit peu épaisse, des chaussettes de rando de chez D4, boxer acrylique ( ceux qui moulent bien le fessier...... Navïs, on ne s'énerve pas  :lol:).
Par terre : poncho déplié pour parer à la flotte ( remonté sur le coté, dans le dos et sur la tête), auto-gonflant( le bleu de chez D4, celui qui desccend jsqu'aux cuisses). Drap de soie, duvet de chez D4(S0 ultralight down), par dessus un sursac de la même provenance(Sursac thermique, le gris à 16 roros) plus un sursac de chez intersport ( une vraie merdasse qui condense +++, viré au bout d'une heure). Autour de mon cou, le shemag qui va bien ( viré car trop chaud), qui finalement m'a servi à couvrir mes godasses que j'avais calées devant ma hanche ( je dors sur le coté gauche) pour ne pas glisser.
Au bout d'une heure de sommeil, je vérifie si ça condense pas trop entre les deux sursacs, et là ben, je me dis que si ça continue, je vais finir par prendre un bain glacé, le second sursac est un poil mouillé, mais si ça continue, le duvet va y avoir droit, et là pour le sècher en conditions réelles, ça ne sera pas évident. Je le vire et le sursac thermique sèche doucement ( y'a un petit peu d'air qui circule dans mon trou, quand je me lèverais le truc de chez intersport sera tout raide). Au final le seul truc qui m'a manqué c'est un collant en laine.. J'aime bien cette solution de multi-couches car elle me semble très souple et on peut combiner plein de configs. Au total ça pèse pas un ane mort, mais il faut être attentif pour le duvet de plume, l'erreur ne pardonnera pas !
Maintenant c'était une situation soft, en mode "hard", je sais pas si ça le ferait.. C'est pas pour rien que pleins de gars ne jurent que par le Def4 hein  ;)
La solidité du toit de la crypte, j'avoue que j'y ai pensé un peu, car en fin de nuit ( enfin vers 3h30, ça commençait à s'affaisser un peu. Mais au final deux jours après ça ne s'éait toujours pas écroulé. Je pense qu'un abri comme clui-là, en urgence pour quelques heures, histoire de se réchauffer dans son duvet, ou bien se reposer un brin sans s'épuiser à faire un truc compliqué( genre sieste quoi), donne une bonne alternative pour se protèger du vent ou d'une grosse descente de neige ( enveillant bien sûr à ne pas se laisser ensevelir !)C'est juste un test, c'est pas une vraie expérience, tout juste un approche du bidule...

16 février 2010 à 18:10:13
Réponse #5

lilou6201


Super ton retour Grand frère  :doubleup: mais, tes nanas elles l'auraient faits elles la nuit dans la blanche ??? hummmm  ::)
Maintenant tu n'as plus qu'à trouver des couches plus étanche et de dormir comme il faut pour la prochaine hibernation dans ta mini grotte  ;#

16 février 2010 à 18:14:11
Réponse #6

lambda


Salut Anke,  :)
elles sont sympas, tes "déconnades"  :love:

Mais (si je me gourre pas) je vois que tu n avais pas de bonnet  :huh:.
Bien qu apparament ton sac de couchage permet de te couvrir la tête, je trouve que c'est un bon truc quand même de porter un bonnet car on est pas a l abri de bouger dans son sommeil et de se decouvrir par inadvertance la tête (ca m'arrive souvent perso).
Avec le bonnet, tu es au moins assuré de limiter tes pertes caloriques par la tête (tête+cou, dans les 40% de ses pertes caloriques totales, à la louche), même si tu te retrouves la tête hors de la capuche du sac.

juste une precision, parce que si ca se trouve, tu n as pas eu ce type de problème:

Gaffe aussi de gérer sa respiration de façon a ce que tu rejettes un max de vapeur d'eau en dehors du sac et pas à l'interieur, parce que c'est vrai que c'est tentant de se cocooner complètement dedans, mais avec un duvet en plus, c'est des coups à l'imbiber assez vite d'humidité su niveau du torse et surtout de sa colerette, avec la condensation et du givre qui se forme sur ladite colerette et un sac qui perd déjà un peu de ces qualités d'isolation dés la première nuit... (d'ailleurs, sur la photo 2, on voit que la zone de ta colerette qui se trouve devant le bas de ton visage est déjà un peu plus sombre que le reste de ton sac, est ce déjà dû a un peu d humidité venant de ta respiration? peut etr ejuste un effet d optique...).
Pour ça, je me bricole une espèce de bavette qui entoure mon cou, ou que je mets comme une serviette de table comme quand on etait petit, et que je fais ressortir de la colerette de mon sac (ta shemag irait bien pour ca), du coup ce que j expulse va plutot toucher cette "bavette" exterieure au sac, mais pas le sac lui-même et sa colerette), ca limite l introduction d'humidité, c'est pas miraculeux, mais perso c'est un moyen de preserver son duvet plus longtemps d'une humidite indesirable...

au passage avec un bon bonnet, je trouve qu'on peut se permettre de dégager un petit peu son visage de la colerette, et donc un peu d'éviter de respirer contre cette colerette, voir dans le sac...

Ah, au passage, la shemag, si t en as plus besoin, au pire, quand tu l enleves, hop, au fond du sac de couchage, plutot que dans la neige...  ;)

belle experimentation, Anke, en tout cas,  :up:

Merci pour ce retour!

a+,
Lambda
« Modifié: 16 février 2010 à 18:21:15 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

16 février 2010 à 18:32:38
Réponse #7

Kilbith


je trouve que c'est un bon truc quand même de porter un bonnet car on est pas a l abri de bouger dans son sommeil et de se decouvrir par inadvertance la tête (ca m'arrive souvent perso).

AMHA : Un bonnet qui tient sur la tête (style péruvien) ou bien un passe montagne qui ne glisse pas durant la nuit c'est encore mieux.

Il est chaud notre Anke : il faut une nuit dans la neige pour que ses copines  puissent trouver un peu de repos....

 ;)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

16 février 2010 à 19:26:26
Réponse #8

Woodrunner


Ca fait plaisir de voir que même en étant un monsieur respectable et bien posé(il y a pas d'insulte là dedans!  ;)) on peut quand même faire ce genre d'expérience! Je veux être comme toi quand je serais grand! ;D

Merci de montrer que c'est possible et ludique sans prendre de risque!

ça fait chaud au coeur en tous cas! :love:
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

16 février 2010 à 19:47:34
Réponse #9

DEUN


Pas mal ! M'sieur Anke. :closedeyes:

Et puis voilà une excellente idée pour la prochaine hivernale trans-vosgienne...
Alors encore merci et bravo  :up:

@+ DEUN.
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


16 février 2010 à 19:49:53
Réponse #10

Anke


Bien pris les gars.
lambda, bien pris itou ( mais j'avais ma chapka en guise d'oreiller dans la "cagoule" du sac de couchage). Mais en gal je dors la tête couverte et le visage à l'air, la colerette sous le menton. Un truc que j'ai choppé je ne sais plus à qui, ni où, je dors avec la fronale ( troc avec Guillaume autrefois  :love:) autour du cou et les lunettes à portée de main ( pendouillée au hamac, mais là "plantouillées" dans la neige à coté de ma tête, j'aime pas chercher mes affaires dans le noir... :lol:) et puis une fois posé, je ne bouge pratiquement pas ( faut que je fasse "mon trou " d'abord... comme les vieilles bêtes !)
Y'avait un poil de vent qui passait au-dessus de la congère, pour éviter qu'il ne se rabatte dans mon "terrier" j'avais fait un petit mur de neige ( j'ai balancé de neige en l'air pour voir où ça rabattait) pour me protèger un peu plus.
Wood, y'a vraiment pas de quoi pavoiser, le truc c'était juste de faire rigoler les potes, de dire : " Ben oui, c'est possible, regarde !" De ne pas me prendre au sérieux en montrant qu'à "coeur vaillant et le sourire aux lèvres...." On peut en faire des trucs rigolos, qui quand c'est plus rigolo la vie, ça peut éventuellement servir à être moins mal que si c'était pire... Mouarf !

17 février 2010 à 18:08:32
Réponse #11

Olcos


Super boulot Anke, c'est marrant que tu dises que t'as eu froid aux fesses, les premières nuits que j'ai passés dans la neige je me souviens avoir aussi sentit un pont thermique de ce coté là ! Depuis que je mets le tapis de sol dans le sursac je n'ai plus ce souci (en plus je bouge la nuit et je me réveillais sans arrêts à coté !). L'inconvénient est que le sursac s'use plus vite (surtout sur la neige), le miens est bon pour la poubelle. idéalement il faudrait le mettre sur une couverture de survie ou un poncho.

Les autres ont deja fait le tour de la question, mais je note que t'avais 2 sursacs. A propos du d4, j'en ai un aussi et je viens de passer la nuit à 2-3°c, sous la pluie et le sursac n'a pas laissé passer grand chose. Dans la mesure où il n'est absolument pas respirant, je trouve qu'un seul est bien suffisant  ;D

Pour finir avec cette nuit, j'ai foutu mon shemag au fond du sac. Du coup j'ai trempé (pluie + respiration) l'entrée du sac de couchage. Hé ben dormir avec le menton collé à du synthetique humide c'est désagréable  :D

@+
"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

19 février 2010 à 10:49:47
Réponse #12

guillaume


Y'a pas, quand je vois ça, je me fais tout petit... Comme Wood, je veux être comme vous plus tard :love:.

Tu dis qu'il te manquait juste un collant en laine. Si jamais tu as des couches en rab, tu peux en filé ta polaire (par exemple) comme un pantalon : les pieds dans les manches. C'est radical (testé ces derniers jours, photos à venir...).

a+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité