Nos Partenaires

Auteur Sujet: "L'aventurier sage contre le "téméraire"...  (Lu 2519 fois)

12 février 2010 à 14:00:11
Lu 2519 fois

fy


Bonjour,
J'avais comme projet de me faire déposer sur un plateau à 500m d'altitude;10km avant les premières montagnes pour y monter un camp,fabriquer des raquettes,les sangler sur le sac,faire les quelques km qui me sépare des montagnes et atteindre le 1er refuge grâce à ces raquettes de fortune.

Au départ,je devais attaquer direct la montée du refuge,prendre sur la piste ce dont j'aurais eu besoin pour les fabriquer une fois arrivé dans ce dernier.
Mais sur la route,la première vision que j'ai eu des montagne a été celle-ci:
Des sommets cachés par les chutes de neige et des crêtes balayées par les vent qui soulevait des nuages de poudreuse... :blink:
C'est pourquoi j'ai décidé de me faire déposé sur ce plateau,la météo étant plus clémente en bas.
-Sage:1;téméraire:0
La météo en plaine:
Min.-19°C,ressenties -24;chutes de neige brrrrrrr.Froid!!!
-Sage:1;téméraire:1

Sur place,je prend un chemin forestier,il doit être 13h.

bifurque sur un sentier au sud pour chercher un endroit pour monter mon camp.

Pour le demi-tipis et le réflecteur,un épicéa de 6m me sera nécéssaire(1m50pour le mat,50cm pour isoler le feu du sol et 4m pour le réflecteur et ses montants)
Celui-là me servira pour le feu ce soir et demain matin:

Cela fait un moment qu'il neige et cela s'intensifie...
DE retour au camp,pendant une fraction de seconde,mes yeux cherchent l'abri...


Il va me falloir débiter/bâtonner cet arbre sous la neige(c'est mieux que sous la pluie)...Pour "travailler",j'ai sur moi un tee-shirt synthétique manches longues et ma veste en polycoton.
Pendant tout ce temps,je gère l'effort pour limiter la transpiration...
Au fur et à mesure,je met le bois à l'abri:


J'ai fini.La nuit n'est pas très loin;il fait vraiment très froid.
Je remet toutes mes couches thermiques:
-un pull laine/synthétique
-une polaire
-La veste polycoton
-Capuche,bonnet,écharpe
Mon corps s'est déja refroidit du bâtonnage,alors pour tests,je reste ainsi immobile 1/2heure dans l'abri pour voir si c'est confortable.
Je garde le dos droit,contrôle ma respiration et une légère chaleur diffuse se fait ressentir...

Bon!Mais la nuit va vraiment pas tarder à se pointer et il faut que je prépare le feu que je veux démarer avec le bloc de magnésium(Athlon ;))
Dans l'abri,je sépare les plus fines fibres du bois,pour cela,le résineux c'est génial.Puis augmente les diamètres,prépare tout ça comme il faut.
(Vous remarquerez que j'ai troqué l'utilitaire pour le camp's car je suis beaucoup plus à l'aise avec ce dernier par des températures aussi rudes)



Je prépare le magnésium;

L'ensemble

Et en quelques coups de fire steel...


............
« Modifié: 12 février 2010 à 15:02:05 par fy »

12 février 2010 à 14:19:59
Réponse #1

fy


.............

Ça y est,la luminosité commence à baisser et les températures chutent direct.
Avant tout,je doit commencer à sècher mes chaussures

P**ain,qu'est ce que c'est bon un feu par ces températures,on comprend que certaines tribus l'aient élevé au rang de dieu!!!
Mais ça ne suffit pas,il faut aussi sècher l'interieur qui est bien humide...Je ne veux pas remettre des glaçons à mes pieds demain matin.
Pour cela,je change de chaussettes:je remplace les synthétiques que je fait sècher au feu par celles en coton qui vont absorber toute l'eau à l'intérieur...Je les fait sècher,remet les chaussures,etc....
Pendant ce temps,la soupe chauffe


-Jusque là,sage:2;téméraire:1...

Après manger,je reste un peu devant le feu,mais pas trop car je veux garder du bois pour demein matin..
Il est temps de rentrer dans l'abri

Pour ce qui est de fermer l'abri de l'interieur,j'ai une petite astuce:
Sur le côté du poncho qui sert de"porte",soit je me sert de l'oeillet qui corespond au coin en bas pour l'enfiler sur la sardine qui fixe au sol le bas de la bâche,soit j'ajuste un noeud de chaise sur le cordon de cet oeillet pour l'enfiler sur cette même sardine....

Il me reste à renter dans mon duvet.Avant,je retire ma veste,j'en fait un boudin que je cale entre mes jambes pour protèger les artères du froid.
Jusque là,tout va très bien.


.................


12 février 2010 à 14:57:45
Réponse #2

fy


..............

Pendant la nuit;le froid devient plus mordant et de lègers frissons parcourent mon corps...Ce n'est pas désagréable au point d'être mal à l'aise,mais mon bonnet s'est fait la malle pendant mon sommeil.Je le remet et me met en boule pour garder mes calories...
Là dessus,une envie d'uriner....Je ne veux pas sortir de l'abri alors j'attrappe un zip-lock et je fait mon affaire dedans.Je le ferme et le place à l'entrée et quand je me remet dans mon duvet,je m'apperçois qu'il est humide...?De l'urine!!!
Ce n'est pas que le zip-lock soit trop petit pour que je puisse"viser" correctement,c'est tout simplement qu'il était percé par une ronce ou autre épine lors d'une précédente sortie >:(.
Bon,on relativise,rien de grave,il est juste un peu humide,rien de dangereux.

Je tente de retrouver le sommeil mais impossible ou seulement par petites phases...Le froid...
On dirait que je suis à la limite de l'efficacité confort de mon matériel.(sursac+très vieux duvet donné à -8°C temp.extrême)
La bâche ainsi que le poncho sont gelés à l'intérieur et à l'exterieur,le pas de vis de mes gourdes en plastique est gelé,le liquide qui coule de mon nez gèle ainsi que les larmes de mon chien....
Je sent qu'il y a de la condensation en bas dans le sursac,elle imbibe légèrement le duvet aux pieds.

-Téméraire:2;Sage:2

Allez,on se calme,je colle le chien contre moi et je me remet en boule pour retrouver un peu de someil...

Le lendemain matin,au réveil,mon chien a du givre sous les yeux...
Je rallume vite fait le feu avec de l'écorce de boulot,rapproche un peu les gourdes pour que les goulots qui ont re-gelés se libèrent et fait sècher le duvet et le sursac,c'était à mon avis la priorité du jour.
 
Zut!!!!La gourde,elle fait des cloques!Trop près,trop longtemps près du feu..
Et Me*de!J'ai mis de la terre dans mon thé!
Pu***n de bor*el,je viens de marcher sur le zip-lock!
Quesqu'il y a mon chien,pourquoi tu me regarde comme ça???

Et là,le sage s'est levé et plein d'assurance et d'aplomb s'est adressé au téméraire et lui a dit:
-"Non mais tu voies pas que tu te rapproche un peu trop d'une situation merdique?Tu voies pas tous ces signes là?Et ton chien,tu voies pas qu'il est vraiment pas à l'aise,qu'il sent la patatte arriver???
Toutes façon,même si tu reste et que tu fait tes raquettes,tu vas te pointer en bas de la montagne demain,même si la météo s'arrange,ton chien ne passera pas,il y a sûrement trop de neige avec ce qu'il est tombé hier et cette nuit.Tu n'arriveras pas à passer les 1300m à moins que tu veuilles aussi lui construire une luge ou un traîneau!!!!?"
-"Tiens,ça pourrais être une idée..."
-"Silence,on rentre!"

-Le sage:3;le téméraire:2
Fin du combat,tout le monde au chaud....
La montagne sera toujours là demain et dans des années...

Fy.

12 février 2010 à 18:52:07
Réponse #3

hrk



12 février 2010 à 19:05:41
Réponse #4

Kilbith


Salut fy,

Je vois qu'on s'entraine de ton coté...me tarde la semaine prochaine.  ;)



(pour ne pas empirer mon rapport signal/bruit : pour le réflecteur trois bâtons de soutien suffisent)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

12 février 2010 à 19:14:26
Réponse #5

fy


pour le réflecteur trois bâtons de soutien suffisent)
Salut Kilbith,
Un derrière au milieu et deux devant sur les côtés???

12 février 2010 à 19:29:56
Réponse #6

Achille


Salut fy,  :)

Je suis encore une fois impressionné par la préparation de ton feu : réflecteur nickel, isolation du sol, support de gamelle. C'est un modèle du genre !  :up: J'ai encore du boulot, moi...

Pour les bâtons de soutien de ton réflecteur, manifestement, tu as fendu un morceau de l'épicéa en quatre, donc tu avais le quatrième tout trouvé... Sinon, je dirais comme toi : deux devant sur le côté pour être moins exposés au feu plutôt qu'un unique bâton au centre devant. J'ai bon, Monsieur kilbith ?  ;)

12 février 2010 à 19:35:54
Réponse #7

bushiben


Salut FY, sur une de tes photos on dirais que le poncho qui sert de porte est vraiment très près du feu, surement un effet d'optique....
Sacrée sortie quand même, avoir son chien avec soi est sans doute réconfortant et peut être même salvateur dans certaines conditions  dramatiques. Une technique pour faire sécher ses chaussures lorsqu'elles sont en cuir(type ranger de l'armée française), tu peut déposer une bougie chauffe plat dans chacune d elles, ca les sèches rapidement.
En tout cas bravo pour le partage d'expérience.
- Ce que tu vis au sommet te change profondément et te devient indispensable...
- L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé... - Gaston Rébuffat

- Grimpez si vous le voulez, mais n'oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu'un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. N'agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas.
Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin - Edward Whymper

12 février 2010 à 20:13:08
Réponse #8

Kilbith


Salut Kilbith,
Un derrière au milieu et deux devant sur les côtés???

oui
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

12 février 2010 à 20:41:30
Réponse #9

fy


Je suis encore une fois impressionné par la préparation de ton feu : réflecteur nickel, isolation du sol, support de gamelle. C'est un modèle du genre !  :up: J'ai encore du boulot, moi...
Salut Achille;
Bah,je croie que c'est simplement une base,il doit y avoir pas mal de techniques que j'ignore encore....
Sinon,il faut absolument que je cojite à un moyen de me chauffer sans m'exposer aux éléments sans toutefois trop rapprocher le feu de l'abri....
J'ai déja fait un truc en écorce il y a pas mal de temps mais c'est assez long...Il faut que je trouve ça avec le poncho par exemple.
Hier soir,pendant que je me chauffait devant le feu,c'était ok devant,mais la neige fondait sur mes épaules et sur mon dos....Pas terrible.

Salut FY, sur une de tes photos on dirais que le poncho qui sert de porte est vraiment très près du feu, surement un effet d'optique....


Salut Bushiben,
si tu te réfert à l'avant dernière photo,oui,c'est un effet d'optique...Refert toi plutôt à la 4ème,la 5ème et la 10ème...Sur la 11ème,je suis assis à l'entrée du tipi et j'ai les jambes tendues...

L'autre réflexion est plutôt une question. Peut-être bête parce que tout le monde l'a lu, mais comme je l'ai découvert il n'y a pas longtemps, je pose : as-tu lu "Construire un feu" (Jack London  :love: ) ? J'y ai pensé à cause du chien. Mais dans la nouvelle l'homme n'écoute pas le chien !  :)
Bonsoir Lily,
He bien non,tu voies,pas tout le monde :)...Il a certains sens beaucoup mieux développés que les miens(quoique... ;D)...J'aurais tors de m'en priver...

20 février 2010 à 17:50:44
Réponse #10

Butcherkiller


Génial ton résumé!  :up:

Bravo pour la préparation de ton feu! Le réflecteur est niquel!


Merci!

Butch'
Hana Wa Sakura Gi, Hito Wa Bushi.

20 février 2010 à 19:00:08
Réponse #11

Wapiti


Bonsoir !

Oui c'est ça le feu ouvert, voire même dans la cheminée, on se crame les cils en ayant le dos glacé. C'est pourquoi il est judicieux de se construire un réflecteur dans le dos ou d'en utiliser un naturel : talus, parois de terre ou de roche, etc. On s'installe entre le feu et ce second réflecteur.

À +

21 février 2010 à 00:01:50
Réponse #12

fy


Bonsoir !

Oui c'est ça le feu ouvert, voire même dans la cheminée, on se crame les cils en ayant le dos glacé. C'est pourquoi il est judicieux de se construire un réflecteur dans le dos ou d'en utiliser un naturel : talus, parois de terre ou de roche, etc. On s'installe entre le feu et ce second réflecteur.

À +
Salut Wapiti;
Ça doit être pas mal ça...En plus,ça fait un petit moment que je me dit qu'il faut que je le fasse...Avec un réflecteur en V.
Ici,vu les conditions climatiques,le feu ne m'a servi que pour sècher et la popotte....Ensuite,vite sous l'abri dans le duvet. ;D

J'avais déja fait une structure au dessus du feu entre celui-ci et l'abri avec de l'écorce pour pouvoir être abrité et profité de la chaleur sans cramer la bâche une fois où j'était resté bloqué par du vent;pluie/neige/grèle, pendant 2jours et demi.
C'est assez long Mais ça vaut le coup de pouvoir se sècher à l'abri.
Ce serais interressant d'optimiser cela avec ce 2ème rélecteur dont tu parles....

Je verrais le truc comme ça:
Les deux réflecteurs face à face soutenant un toit en écorce,ou un poncho,mais alors vachement plus haut le poncho...L'entrée de l'abri à 90°...Tu voies?...
Ça doit être valable si on reste en statique pendant plus de deux jours;mais là,je devais bouger pour me rapprocher des montagnes...

En tout cas,ce sera sûrement lors de l'une de mes prochaines sorties...
En ce moment,je forge une hache...ce sera peut-être l'occasion de la tester.... ::)

Fy.

21 février 2010 à 09:33:30
Réponse #13

Wapiti


Bonjour Fy !

Attention, faire un toit appuyé sur les réflecteurs risque de t'enfumer, il faudrait que ton toit soit à au moins deux mètres du sol.

Pour simplifier, un toit seulement au-dessus du ou des dormeurs.

En revanche, si tu te fais un abri à toit en pente, celle ci fera réflecteur, vois mon dessin de bivouac individuel dans Bivouaquer (notions de base), imagines un réflecteur en premier plan (je ne l'ai pas fais pour la lisibilité du dessin), il renverrait la chaleur vers le fond de l'abri, la grande pente de la bâche (le talus, la parois rocheuse) la réfléchirait sur le dormeur. Est-ce clair ?

En coupe, un réflecteur d'1 m de haut, le feu, l'ouverture de l'abri à 1,5 m du feu, la bâche ou la pente du toit dans le fond. Ça forme un couloir, prendre soin de l'orienter dans le sens du vent pour éviter l'enfumage de l'abri, toutefois tu ne seras pas dispensé d'une saute de vent. Le retour vers le sol de la bâche (petite pente ou contre-pente), si tu le prolonges virtuellement, doit s'orienter vers le haut du réflecteur.

Si tu dors les pieds face au feu, ton corps devrait dans l'idéal être en légère déclive, c'est-à-dire la tête plus haute que les pieds : trop de travail pour une nuit.

J'espère ne pas être trop embrouillé dans mes explications.

À +


21 février 2010 à 11:53:12
Réponse #14

fy


Bonjour Wapiti,
c'est très clair... :up:
POur ce qui est du toit en écorce fait pour abriter le feu et le bivouaqueur devant l'abri,je les avait faits à hauteur du menton(je mesure 1m68);et en gèrant mon feu,pas de souci d'embrasement ni d'enfumage...

Fy.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité