Nos Partenaires

Auteur Sujet: Nos enfant nous accuseront (le film)  (Lu 2347 fois)

05 février 2010 à 09:46:35
Lu 2347 fois

JMD


Bonjour,
Je viens de recevoir ce lien par E mail. J'ai pensé qu'il était quand même important qu'il soit assez largement diffusé. Je n'ai pas vu le film, juste la bande annonce. Au début de cette dernière j'ai été "choqué" de voir autant de mains se lever. :o

 http://nosenfantsnousaccuseront-lefilm.com/bande-annonce.html

PS: Je ne l'ai pas trouvé dans l'onglet "rechercher". Si il y était déjà, veuillez supprimer ce post.
Merci.
« Modifié: 19 avril 2010 à 21:23:44 par plumok »

05 février 2010 à 13:13:46
Réponse #1

philippe13


Pour le cancer, c'est ambigu car certains, comme celui de la prostate, sont très liés à l'augmentation de la durée de vie.
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

05 février 2010 à 13:27:03
Réponse #2

JMD


Je pense que le "comparatif" se fait sur une certaine tranche d'âge. Du moins il faudrait.
Il est clair qu'avant on ne pouvait peut être pas donner de nom ou connaitre les causes de certaine maladie, mais je reste convaincu qu'actuellement pas mal de ces produits n'ont rien de bien clean.
Malheureusement le bio à un cout :(

15 mars 2010 à 23:12:52
Réponse #3

Mickey


 ;#  le bio bof  aujourd'hui il est reconnu que certaines m.a phyto sont cancereuses mutagenes et provoquent la sterelisation avec pour ordre les arboriculteurs les viticulteurs et les agriculteurs

 mais le bio est il sain et aussi que ce que l on nous dit

 a mon avis des cancres sont liees directement aux pesticides mais demain tous au bio qui mourra de faim

16 mars 2010 à 06:58:41
Réponse #4

Petrus


Bonjour,

Pour le cancer, c'est ambigu car certains, comme celui de la prostate, sont très liés à l'augmentation de la durée de vie.

Dans le film, on fait surtout allusion aux cancers et autres leucémies sur les enfants..... :down:

Sinon, "est-ce que le bio pourrait nourrir la planète?" Peut-être bien...
Il est bon de rappeler que le chimique conventionnel n'y arrive déjà pas et en plus contribue à l'appauvrissement des terres agricoles ici et là.

Le bio à un coût certes, surtout si c'est un produit bio qui à fait 3000 km  >:(
Si c'est local ça serait moins cher. Mais cela sous-entend qu'il faudra faire ses courses ailleurs qu'au supermarché,  chercher son producteur (ou son AMAP  ;D ), changer un peu ses habitudes alimentaires et de consommation....


Bonne journée


Petrus.

PS: Pour le prix d'un menu XXL au Ma* D*, on peut avoir des légumes pour 2 pour une semaine!
Quand lama fâché, lui toujours faire ainsi!

20 mars 2010 à 18:01:47
Réponse #5

Snikt


Quand je vois des pommes bio vendues dans un hyper bien connu, venir de Nouvelle Zélande...là je m'interroge...

Par contre beaucoup plus proche, un producteur les vends à 1 euro le kg, en échange de quoi, on les cueillent nous-mêmes.

Quant au comparatif conventionnel/bio pour nourrir toute la planéte, suffit de voir le gâchis dans nos sociétés de consommation.

20 mars 2010 à 20:25:12
Réponse #6

jeantroovpa


Quant au comparatif conventionnel/bio pour nourrir toute la planéte, suffit de voir le gâchis dans nos sociétés de consommation.

le débat n'est pas vraiment là mais l'info vaut le détour:
Citer
[...]en 2 ans, 1ha produit 290kg de viande de vache. Or, si cet hectare était destiné par exemple à la culture du soja, il produirait 6.000 kg d'aliments, étant donné que le rendement par ha, par récolte, est de 3.000 kg. Si l'on cultivait du blé, ce même ha produirait à peu près 7.000 kg et si c'était du maïs, quelques 12.000 kg.
disons qu'en faisant bio on coupe les chiffres par 2, ca fait maaaal  :bang:

edit: je dis pas que les chiffres sont pas un petit peu embélis hein mais ... Quand Meme
« Modifié: 20 mars 2010 à 23:46:35 par jeantroovpa »

20 mars 2010 à 20:54:57
Réponse #7

Snikt



23 mars 2010 à 19:24:03
Réponse #8

philippe13


Si nous n'avons pas pu mon épouse et moi nous résoudre à passer au végétarisme,  nous avons décidé de limiter notre  consommation de produit carné ou poisson à 100 g par jour ou deux oeufs. En dessous de ça il faudrait bien réfléchir et combiner les aliments pour éviter les carences, bordel en vue surtout avec les repas de midi en cantine. Et bien c'est une habitude facilement prise dont on ne se trouve pas plus mal et on dépense moins. On peu très facilement baisser sa consommation plutôt que de la supprimer pour beaucoup de
produits: sucre 1 kilo par an à 4, sel supprimé il y en a déjà trop dans dans ce qu'on achète tout prèt.

Par  contre les pâtes on ne se rationne pas du tout!
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

23 mars 2010 à 20:50:57
Réponse #9

jeantroovpa


Si nous n'avons pas pu mon épouse et moi nous résoudre à passer au végétarisme,  nous avons décidé de limiter notre  consommation de produit carné ou poisson à 100 g par jour ou deux oeufs. En dessous de ça il faudrait bien réfléchir et combiner les aliments pour éviter les carences, bordel en vue surtout avec les repas de midi en cantine. Et bien c'est une habitude facilement prise dont on ne se trouve pas plus mal et on dépense moins. On peu très facilement baisser sa consommation plutôt que de la supprimer pour beaucoup de
produits: sucre 1 kilo par an à 4, sel supprimé il y en a déjà trop dans dans ce qu'on achète tout prèt.

Par  contre les pâtes on ne se rationne pas du tout!

Salut,
chacun fait ces choix alors je ne souhaite pas vraiment encourager le végétarisme mais je crois que le fait de manger autre chose que de la viande, c'est assez de l'ordre de l'habitude (plus ou moins ce que tu dis).
Je crois qu'il faut s'y "préparer" par contre.

Mon expérience dans ce domaine: je m'y suis plus ou moins préparé pendant un certain temps et du jours au lendemain, j'ai plus acheté de viande; en fin de compte ca m'a pas vraiment manqué (viande/oeuf/lait) pendant 2mois... Puis j'ai "craqué" (pas vraiment par "envie" ou "plaisir" d'ailleurs) et je me suis enfilé un demi sauc-sec et un demi sauc à l'ail .... la digestion a été difficile!

Du coté des carences, je suis d'accord avec toi, surtout pour la B12, (virer le lait/fromage, c'est peut être pas une chose à faire de ce coté là) par contre niveau cout ... c'est incroyable ce que ca coute cher la bidoche.  ;D

Petite anecdote qui m'a frappé: après 2-3semaines à pas avoir mangé de viande, en passant dans les rayons viandes des supermarchés, je trouvais que ca puait la viande morte. La première fois, ca m'a vraiment impressionné et surpris... Apparemment je suis pas le seul à qui ca a fait ça.

L'expérience individuelle de chacun, "on s'en fou" un peu; mais je crois que dans le fond, le végétarisme, c'est intéressant.  :-[
« Modifié: 23 mars 2010 à 20:56:12 par jeantroovpa »

19 avril 2010 à 21:04:52
Réponse #10

Halcyan


J'ai vu le film et il vaut le détour. A diffuser largement.

 C'est encourageant de voir les très jeunes sensibilisés à ces questions. La solution viendra peut-être d'eux.

20 avril 2010 à 10:31:38
Réponse #11

JMD


J'ai vu le film et il vaut le détour. A diffuser largement.

 C'est encourageant de voir les très jeunes sensibilisés à ces questions. La solution viendra peut-être d'eux.

J'espère vraiment qu'en sensiblilisant les jeunes générations on arrivera plus facilement à leur faire prendre conscience du problème.
Je pense qu'ils sont "la solution".

20 avril 2010 à 20:11:05
Réponse #12

JMD


Bonjour !

Luxe des sociétés d'abondance où on choisi de ne manger qu'un type d'aliments. Pourtant, pour son alimentation l'homme, comme beaucoup d'animaux, est omnivore et opportuniste.

Les choix qu'il fait ne sont pas à discuter. Je trouve seulement dommage qu'un acte instinctif, satisfaisant à un besoin physiologique, fasse l'objet de « nouvelles religions » avec leurs grand prêtres et prédicateurs.

Quant à ce que nos enfants nous reprocherons, ce n'est pas nouveau sous le soleil, les cadets ont toujours reproché à leurs aînés le monde dans lequel ils vivent ensemble, un temps. Les deux oublient qu'ils en sont les artisans.

Faites un cadeau, on lui trouvera systématiquement des défauts : il est trop ceci et pas assez cela.

Toutefois un dicton populaire dit bien : « À cheval donné on ne regarde pas les dents. »

À +

Bonsoir Wapiti,

Honnêtement, je ne sais pas si on peu reprocher à la génération passée, le choix de ses actes.  Lorsque ces choix se sont avérés mauvais, (Comme entre autre l’emploi de pesticides reconnus dangereux pour la santé et l’environnement) le mal étant fait, il faut le soigner. Il faut changer ces méthodes, notre état d'esprit et surtout avoir la volonté de le faire. 
Pour reprendre ce que dit le réalisateur, j’adhère totalement à l’idée que l’on peut produire autrement et durablement des denrées alimentaires de haute qualité sanitaire en quantité suffisante, avec des performances économique bien supérieures aux méthodes industrielles pour peu que l’on cesse de remplacer les paysans sur la terre par des molécules chimiques. 
Il ne s’agit pas de "nouvelles religions" avec leurs grand prêtres et prédicateurs. Juste un constat  bien souvent prouvé scientifiquement.




 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité