Nos Partenaires

Auteur Sujet: 5heures dehors,de la forêt spongieuse...  (Lu 2468 fois)

04 février 2010 à 17:43:11
Lu 2468 fois

fy


...Et les tests préliminaires du couteau...Avant de l'emmener "pour de vrai" sur le terrain.

Quand je fini un couteau qui m'est destiné,j'aime bien lui faire passer des tests de base avant de lui accorder un peu de confiance dans la nature.
Ça m'a pris ce matin,comme une envie de p**ser en le regardant baigner dans son mélange d'huile de lin.
Aller hop,je fait un petit sac,2h de marche aller/retour,c'est pas la mort!

arrivé sur place,j'attaque direct par un gros travail légèrement démesurer par rapport à son cahier des charges:
Une grosse branche de robinier(bois dur) à hauteur du menton:

Je procède sans me presser  et en gèrant l'effort pour éviter de transpirer.Le couteau dans la main gauche et un bâton que j'ai débité "à la volée" dans la main droite pour tapper sur le dos de la lame.

Et 10min après,la branche cède;c'est un peu long je trouve;

Surtout qu'en 4min avec le scie...

Peut-être un peu moins avec mon c.de camp....
Bon,j'ai surtout fait ça pour éprouver le lame,la pousser légèrement au delà de ce que pour quoi elle a été pensée. ;D

...

04 février 2010 à 18:15:46
Réponse #1

fy


...
 
Maintenant ,voyons voir le bâtonnage.Je veux faire un petit feu dans cette forêt imbibée d'eau au sol.
Je commence par une bûche de robinier avec un diamètre de 10-11cm

En 4coups sur le museau,je suis en bas

Coupée en 4,cela me servira à isoler le sol

Pour ce qui est du bois,il y a pas mal de braches mortes saturées d'humidité mais il y a aussi des tiges de ronce mortes sèches,et des rejets secs et fin sur l'arbre.Et puis il y a aussi de l'écorce de bouleau,le tronc est au sol,mais ça devrais le faire

Je fait ce que j'appel"des cheveux d'ange";il n'a rien perdu de son tranchant...

Je sort le coton vaseliné de son contenant,avec ça je peux démarer au moins 3feux

Tout est prêt,

et en quelques coups de firesteel,le coton prend;j'ajoute les plus gos morceaux d'écorce de bouleau,les branchettes,4morceaux de bûche de bouleau bâtonnée et je pousse le feu jusqu'à ressentire distinctement sa chaleur.L réflecteur naturel me le rend bien ;)


...

04 février 2010 à 18:45:13
Réponse #2

fy



...

Pendant tout ce temps,j'ai porter le couteau en bandoulière,il ne m'a pas gêner,sauf une fois,je l'ai mis derrière et c'était bon...


Bon ensuite,il a commencé à "pleuvoter",alors en moins de 5min,je me met à l'aise avec ce que m'offre le terrain

Pendant que le thé chauffait,j'ai entendu un bruit s'approcher,je me colle à un tronc en esperant voir un gibier mais c'est une silouette sur 2pattes en mode chasse...
-"HEM HEM,il y a deja quelqu'un ici attention avec le fusil hein?!!"
Sa tête m'a chercher,j'ai secoué la main et il a dévier de sa route...

Je casse la croûte tranquille,bois le thé et rentre

Sur moi,j'avait

et dans le sac


Avec cela,si la nourriture suit....

Pour en revenir au couteau,je sais maintenant que je peux lui tapper dessus pour faire le nécéssaire pour me chauffer correctement,voire me sècher,passer la/les nuits...
La prise en main est super bonne je trouve ;même en le tenant juste par le paumeau avec la dragonne bien ajustée pendant la coupe à la volée.
Je n'ai pas besoin de le repasser sur la pierre ce soir;je pense que c'est suffisant pour l'apporter avec moi pour ma prochaine sortie.Ça ne vaut évidement pas un c.de camp,mais doublé de la scie....  ;D
La quantité de coton vaseliné dans le contenant du nec.est suffisante pour un"kit"de cette "taille"

Voilà pour mes premières impressions,reste à voir quelques jours sur le terrain,puis le long terme...

Fy.



04 février 2010 à 19:30:12
Réponse #3

Achille


Salut fy,  :)

Merci pour le CR bien détaillé et joliment illustré : des lames, une sortie dans les bois, un feu bien préparé, un peu de matos, un fidèle toutou, tout ce que j'aime, quoi.  :up:

04 février 2010 à 20:21:26
Réponse #4

bushiben


Hello FY,
On ne vois pas ton sac a dos sur les photos quel type utilises tu pour une sortie a la journée?
Comment reconnais tu du robinier? quels sont les caractéristiques principale de ce bois ?
Le chasseur n a pas senti ton feu? et ton chien le chasseur?
En tous les cas, chouettes couteaux et CR sympa.
Bravo.

- Ce que tu vis au sommet te change profondément et te devient indispensable...
- L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé... - Gaston Rébuffat

- Grimpez si vous le voulez, mais n'oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu'un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. N'agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas.
Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin - Edward Whymper

04 février 2010 à 20:41:18
Réponse #5

fy


Salut bushiben;
c'est juste un vieux sac à dos mc k*nley 30l.
J'ai reconnu l'arbre à l'écorce et pour ces caractéristiques,c'est là:
http://www.mercorne.fr/FR/matiere-coutellerie.aspx?NUM=101129

Le feu,dans l'ordre chronique des évenements,je l'ai laissé s'éteindre au moins 7ou8min avant d'entendre le chasseur.
Mon chien ne bronche quasiment pas si c'est à plus de 20m mais je doit dire que je tournais le dos à ses oreilles...

Et mod,comment vas???
« Modifié: 05 février 2010 à 01:29:50 par fy »

04 février 2010 à 20:47:00
Réponse #6

bushiben


Mon MOD va super, je prépare un post pour montrer la mutation.
Est ce le poncho de chez as*mc que l on voit sur les photos? en es tu content?
- Ce que tu vis au sommet te change profondément et te devient indispensable...
- L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé... - Gaston Rébuffat

- Grimpez si vous le voulez, mais n'oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu'un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. N'agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas.
Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin - Edward Whymper

07 février 2010 à 18:08:44
Réponse #7

Kilbith


Je fait ce que j'appel"des cheveux d'ange";il n'a rien perdu de son tranchant...


A l'occasion il faudra nous détailler la technique....tu as planté le couteau dans le bois c'est ça?
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

07 février 2010 à 22:56:57
Réponse #8

guillaume


Très couette comme d'hab !

Juste concernant le couteau, tu dis pouvoir l'emmener avec toi mais n'oublie pas non plus le long terme hein, c'est vraiement là qu'on fait la différence avec du bon ou du mauvais matos. Mais je suppose que tu le sais.

a+

09 février 2010 à 21:31:49
Réponse #9

fy


Bonjour,
je répond un peu tard mais j'était dehors:
Montagne neige et vent glacial ;D j'y retourne jeudi matin...

Kilbith;
j'ai posé la pointe sur le bois pour ne pas risquer de percer le poncho qui sert de "récuperateur"et pour évidement ne pas la mettre dans la terre.
Dans cette position,tu tires le bout de bois et tu pousse lègerement le couteau vers l'avant...Le plus dur,c'est de gèrer l'angle pour que les copeaux soient le plus fin possible.
quand c'est bien fait avec du bois gras par exemple,tu peux allumer avec le firesteel...

Guillaume;
Pour le long terme,c'est évident,j'en parle justement fin de réponse 2 ;)
Hiers soir,avec l'aide de la scie,j'ai débité des grosses bûches noueuses et batonnées avec ce couteau pour avoir le bois sec...
Je me suis rendu compte q'à partir de 10-12cm de diamètre il commence quand même à ramer...
J'ai regretter mon couteau de camp.
Je pense que c'est un couteau bien quand il n'est pas nécéssaire de faire des feux qui durent longtemps....Ici,il faisait très froid,alors j'ai bâtonné quelques bûches de diamètre d'environ 8cm pour que le feu parte bien et les plus grosses,je les aient misent direct...

Je pense que je suis trop habitué à mon camp's alors jeudi,je le reprend pour "affiner" et comprendre son utilisation et adapter mes "techniques"autour de ce couteau et de la scie..

Fy.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité