Nos Partenaires

Auteur Sujet: Anthropologie du combat  (Lu 15891 fois)

27 mars 2010 à 19:54:25
Réponse #50

force999



Bonjour à tous,

Vous trouverez ci-joint sur mon blog un article sur un travail remarquable de la part d’enseignants en activités physiques et sportives du CAS  Centre des Activités Sportives de Roubaix et d’enseignants chercheurs de l’université de Lille 2  .  Le travail de mes collègues est à mon sens très important et riche d’enseignement concernant une catégorie de la population composée de jeunes gens en rupture sociale, qui rejettent les clubs et autres structures capables de les accueillir.  Le combat libre a été choisi par les enseignants pour les raisons que vous découvrirez dans l’article, je pense que les résultats seraient les mêmes en boxe thai ou en rugby. Nous avons en effet, connu de résultats similaires en invitant certains jeunes de cités à jouer à «  la soule » mélange de foot et de rugby avec quelques règles. La violence supposée de cette pratique y fit adhérer une jeunesse en mal de reconnaissance, voulant prouver son « esprit guerrier » dans une pratique violente et rarissime ; en réalité les règles établies et les protections firent qu’il n’ y eu que des blessures mineurs, mais chacune d’elle était portée , supportée et montrée avec fierté. 
L’objectif des collègues de Lille 2 et de Roubaix est de structurer socialement des individus dont souvent le seul moyen d’expression est la violence. Il semble que certains y cherche un «  moyen de défense » dans un environnement d’insécurité. Par ailleurs il faut être prudent sur les réponses apportées aux chercheurs par les jeunes notamment, lors d’événements non vérifiables , en effet nous avons souvent constatés que la pratique d’une activité considérée comme violente favorisait nettement « l’imagination » des pratiquants, les voyants s’attribuer des actions pour le moins étonnantes qui n’ échapperont pourtant pas à l’éducateur expérimenté.
Nous reviendrons en détail dans un prochain article sur le rapport au corps ( confiance en soi et physique) sur les jeunes violents, cet aspect est abordé en fin article.

http://www.defense-combat.blogspot.com/

bien à vous

JL
l' espèce humaine est la seule à se croire libre parce qu'elle parle et que l' abstraction permise par le langage lui a fait croire à la réalité de ses conceptions abstraite .

27 mars 2010 à 20:01:29
Réponse #51

** Mathieu **


 :up:

Pour ceux qui souhaiteraient enregistrer ce document sur leur ordinateur ou l'imprimer, il est disponible au format pdf ici :

LE COMBAT LIBRE : QUEL(S) EFFET(S) SUR LES JEUNES ?

12 janvier 2019 à 14:34:35
Réponse #52

gapmo


Salut, :)

Avis aux amateurs: je fais remonter ce fil pour signaler la sortie de la suite des écrits de Jean-Luc GUINOT :
https://www.bod.fr/librairie/dialogue-sur-la-robustesse-de-lhomme-le-declin-de-mars-et-lavenement-dathena-jean-luc-guinot-9782322108619

Je suis en pleine lecture... Toujours aussi intéressant que le précédent.
Si la banane avait des bras, la peau d'banane aurait des manches (c.a.d. "La nature est bien faite !")

12 janvier 2019 à 14:58:58
Réponse #53

bison solitaire


Non!! La suite de l'anthropologie du combat?

12 janvier 2019 à 15:21:29
Réponse #54

gapmo


Oui, le sous-titre est "Anthropologie du combat: une histoire personnelle entre nature et culture".

Il vient compléter le premier livre.

Il développe, precise certains thèmes, répond à des questions fréquentes de lecteurs et/ou élèves , ...  :up:
« Modifié: 12 janvier 2019 à 15:37:24 par gapmo »
Si la banane avait des bras, la peau d'banane aurait des manches (c.a.d. "La nature est bien faite !")

14 janvier 2019 à 08:27:13
Réponse #55

Oim


Merci pour l'info Gapmo.
Commandé...
" The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt. "  GrandMaster B.R.
"tous les survivalistes ne sont pas paranoiaques, mais b*rdel j'ai l'impression que tous les paranoiaques deviennent survivalistes..." Le taulier

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité