Nos Partenaires

Auteur Sujet: Anthropologie du combat  (Lu 15622 fois)

30 janvier 2010 à 15:23:34
Réponse #25

crotale


Et pour saluer la sortie de l'ouvrage, une petite présentation de l'auteur, de son travail et de son cursus :

http://fredbouammache.blogspot.com/2010/01/anthropologie-du-combat-lecture-de.html

 ;)
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

05 février 2010 à 18:15:48
Réponse #26

Patrick


Je viens de lire le livre de Jean-Luc aka Force999.

Le moins que l'on puisse dire c'est que ceux qui auraient pu croire que notre ami se résumait à un CRS assoiffé de gauchistes en seront pour leurs frais tellement notre ami met au service d'un vécu énorme, une plume habile et rigoureuse, pétrie de culture et d'intelligence.

Un grand moment quand on assiste ravis à la conjuguaison de trois dimmensions aussi rares qu'essentielles :
  • le vécu qui conditionne l'épaisseur du personnage
  • la formalisation de cette expérience replacée dans son contexte
  • la transmission pour le profit d'autrui

 :up:

07 février 2010 à 01:55:22
Réponse #27

WilliamKramps


Je viens de le finir et j'aimerai donner mon avis en espérant ne pas me faire lyncher ;)

Les sujets sont très intéressants, même passionnants mais j'ai quand même eu l'impression de relire "chroniques martiales" et certains autres livres de H.Plée (qui cite également beaucoup Laborit). Je veux dire par là qu'il y a beaucoup de redites de ce que parle H.Plée dans ces bouquins, desfois ça m'a un peu gêné.

Sinon les thèmes ont été approfondis et il y en a également d'autres.

Le livre est agréable à lire et relativement facile d'accès comme le désirait l'auteur.

Bref je le conseillerais quand même à tout le monde.

07 février 2010 à 08:59:39
Réponse #28

Patrick


Je viens de le finir et j'aimerai donner mon avis en espérant ne pas me faire lyncher ;)

Les sujets sont très intéressants, même passionnants mais j'ai quand même eu l'impression de relire "chroniques martiales" et certains autres livres de H.Plée (qui cite également beaucoup Laborit). Je veux dire par là qu'il y a beaucoup de redites de ce que parle H.Plée dans ces bouquins, desfois ça m'a un peu gêné.
Si tu permets, moi j'y vois une différence fondamentale, l'expérimentation. Laborit et Mac Lean n'ont jamais pratiqué en situation. Me H. Plée avec tout le respect et la reconnaissance que je lui doit n'a que peu d'exprimentation du combat de survie de par son vécu, comme la plupart des experts martiaux d'ailleurs.

Jean-Luc, lui, a passé sa vie confronté à la violence, y compris la plus extrème.

Ça fait toute la différence. Il a pu vérifier et mettre en pratique les théories.

Pourquoi voudrais tu être lynché ?  :blink:, tu aportes une interrogation argumentée et avec courtoisie.

07 février 2010 à 09:11:12
Réponse #29

bison solitaire


Ai fini ma première lecture.
Très intéressé par le passage sur l'épigénétique.
Quelques coquilles (mais c'est toujours plus facile à déceler par le lecteur), mais l'une d'entre elles est plus importantes que les autres: vers la fin de l'ouvrage "s'abroge" a été employé à la place de "s'arroge".
J'étais moi aussi en terrain connu vie les chroniques du sieur Plée (qui a tout de même expérimenté quelques situations pas tout à fait déontologiques et dont il n'a pas forcément fait état).
Les rappels historiques en introduction me plaisent beaucoup (cursus universitaire oblige); j'aurais aimé, mais je ne sais pas si des données existent, plus d'informations sur les romains et leurs "études" du comportement humain lors des combats.
Ah, et aussi j'ai beaucoup apprécié le "délavage" de cerveau concernant nos gentilles "fifilles". Je partage entièrement la vision de l'auteur.
...
En attente du volume 2...

07 février 2010 à 11:31:12
Réponse #30

force999


Bonjour, et merci à tous pour vos remarques constructives,
Pour les coquilles je suis désolé, j’avoue avec lu et relu sur ordinateur et m’être rendu compte des problèmes une fois le livre papier entre mes mains. Cela sera vite rectifié.
Rassure-toi bison, l’ épigénétique adaptée au combat , le comportement des romains dans les batailles sera développé et expliqué dans le tome II (une comparaison avec le modèle grec et gaulois notamment ) Le tome II est déjà à 219 pages, avec des relevés éthographiques lors d’ agression , de batailles rangées  modernes dont j’ai été le témoin privilégié, ou l’acteur forcé.
Bien à vous
JL
l' espèce humaine est la seule à se croire libre parce qu'elle parle et que l' abstraction permise par le langage lui a fait croire à la réalité de ses conceptions abstraite .

07 février 2010 à 11:54:24
Réponse #31

Berhthramm


Je suis dedans et c'est passionnant, je ne suis pas d'accord avec certains point d'histoire (les armées romaines ;) ), mais c'est absolument concret, constructif et utile même quand (peut-être surtout) quand on est pas confronté à la violence physique... La lecture donne des angles de visions nouveaux sur des auteurs que j'avais put lire pour d'autres raisons, Laborit en particulier...

:)

Merci beaucoup pour ce travail.

07 février 2010 à 12:22:27
Réponse #32

Kilbith


j'aurais aimé, mais je ne sais pas si des données existent, plus d'informations sur les romains et leurs "études" du comportement humain lors des combats.

A ma connaissance, du moins en français, la meilleure fresque historique des sports de combat a été faites par Sylvain Salvini, dans sa série d'articles "La grande épopée des sports de combat et arts martiaux dans le magazine Karaté" au milieu des années 1980.

J'ai aussi de mon coté pas mal creusé les aspects historiques relatifs au combat guerrier chez les gaulois et les romains. Il est difficile de distinguer une synthèse car les plages historiques sont très longues, à chaque fois plusieurs centaines d'années. On a donc de nombreux changements au cours des temps en matière d'armement, de tactique, de stratégie et de contexte.

L'évolution de l'armée romaine au bas empire (pour l'empire romain d'occident, en général l'évolution de l'empire romain d'orient est passé sous silence...) est particulièrement passionnante. Surtout si on ne considère pas la destitution de "Romulus Augustule" comme un point de fixation historique, contrairement à l'approche historique classique.

J'attends la sortie du TomeII pour lire l'ensemble du travail de Force 999 d'une seule traite...

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

07 février 2010 à 13:01:37
Réponse #33

bison solitaire


Ah oui Sylvain Salvini... Encore un ouvrage qu'un jour il faudra que je me procure (il m'avait semblé que les chroniques de monsieur SALVINI avaient été compilés, mais même sur le net je n'en retrouve pas la trace...)
...
219 pages pour le volume 2; mais donc le 1, ce n'est pas un volume ce n'est qu'une mise en bouche!!

(pas de soucis pour les coquilles, je sais bien par expérience qu'il y en a toujours qui passent au travers des multiples relectures...)
« Modifié: 07 février 2010 à 14:23:44 par bison solitaire »

07 février 2010 à 15:11:49
Réponse #34

force999


il y a en réalité deux ouvrages qui doivent sortir le tome II de l' anthropologie du combat, je pense avoir terminé en octobre prochain et en même temps un livre sur l' insécurité, depuis 15 ans j' expérimente des méthodes, j' essaye , j' échoue, j' essaye encore et je réussi parfois , globalement je m' en sors plutôt pas mal et souhaite partager.

Les meilleurs ouvrages pour comprendre les légions romaines au combat reste les écrits de la bibliothèque militaire de Rome, bon faut comprendre le latin évidament, personnellement j'ai beaucoup appris sur place avec des historiens militaires de l' université " la Sapienza"
mais également l' université d' Athène pour comprendre les formations militaires grecs. De toute façon il faut bouger pour apprendre. Il faut aller sur les champs de bataille étudier, analyser.... En france il existe encore pas mal des récits intéressants sur la bataille de Cannes par exemple ( BU de l' université de Marseille aix ) entre Annibal et les légions romaines, bataille qui impliqua les gaulois, les africains, les espagnols , les romains , les cathaginois .... , il est possible de comprendre cette bataille rien qu' en analysant les méthodes de combat de chacun. les mécanismes de la peur de la panique permettent de comprendre comment 70 000 hommes furent égorgés presque sans vraiment se défendre, tétanisés par l' épouvante,  par 36 000 moins bien armés.

bien à vous

JL
 

l' espèce humaine est la seule à se croire libre parce qu'elle parle et que l' abstraction permise par le langage lui a fait croire à la réalité de ses conceptions abstraite .

21 février 2010 à 11:36:33
Réponse #35

Patrick


Je voudrais et, j'espère qu'il ne m'en voudras pas, souligner un passage du livre de Jean-Luc en page 67 qui résume à la fois, selon moi, l'état d enotre société et la philosophie du forum, du CEETS, de l'ACDS et d'autres courants de SP/SD.

L'homo sapien vivant dans une société de moins en moins violente : il est important de le noter, a cru pouvoir oublier l'apprentissage du combat défensif de survie. Nous avons cru que nous étions à l'abri des violences de nos semblables, l'erreur est humaine, pourtant il n'en est rien. La présence dans nos sociétés
pacifiques d'une organisation police/ justice, très structurée et souvent efficace, ne peut empêcher la violence. Tout juste peut elle la contenir lorsque qu'elle est issue d'individus raisonnables. Mais que peut cette même organisation devant ceux qui ne la craigne pas ? L'un des traits communs des personnalités antisociales n'est-il pas : « Le dédain complet pour la sécurité de soi et des autres ». « l’incapacité à
ressentir la culpabilité ou à profiter de l'expérience, en particulier des punitions », dans ses conditions, devant l'absence de peur, de remord et de crainte de la punition, d'un psychopathe ou d'un sociopathe, quelle est l'efficacité des organisations chargées de nous protéger ? Il faut le dire, devant de tels agresseurs utilisant la ruse, l'embuscade, la surprise, la rapidité, la violence extrême, nous sommes seuls. Ils sont les loups, nous sommes les moutons.

Quelquefois, parce que nous pratiquons un art martial ou un sport de combat, nous croyons être des tigres alors que nous ne sommes en réalité que des « moutons tigres » rien de plus.


Ce cour texte résume à lui seul un certain nombre d'éléments fondamentaux :

  • Nous avons oublié les savoirs millénaires nous croyant à l'abri d'une société très structurée
  • Quelles que ce soient les forces de police et même, comme c'est le cas chez nous, si elle est souvent efficace, elle ne peut structurellement empêcher mais instruire et remettre à la justice après commission des faits.
  • Nous sommes donc seuls dans tous les cas à pouvoir influer sur notre sécurité. Se bercer d'illusions revient à s'en remettre au sort qui peut-être funeste.
  • Pratiquer une discipline à martiale peut consister en l'illusion suprême car nous conservons inhibitions et respect de règles que ne connait pas l'adversaire

A méditer.

21 février 2010 à 14:05:47
Réponse #36

Sam444


Je voudrais et, j'espère qu'il ne m'en voudras pas, souligner un passage du livre de Jean-Luc en page 67 qui résume à la fois, selon moi, l'état d enotre société et la philosophie du forum, du CEETS, de l'ACDS et d'autres courants de SP/SD.

L'homo sapien vivant dans une société de moins en moins violente : il est important de le noter, a cru pouvoir oublier l'apprentissage du combat défensif de survie. Nous avons cru que nous étions à l'abri des violences de nos semblables, l'erreur est humaine, pourtant il n'en est rien. La présence dans nos sociétés
pacifiques d'une organisation police/ justice, très structurée et souvent efficace, ne peut empêcher la violence. Tout juste peut elle la contenir lorsque qu'elle est issue d'individus raisonnables. Mais que peut cette même organisation devant ceux qui ne la craigne pas ? L'un des traits communs des personnalités antisociales n'est-il pas : « Le dédain complet pour la sécurité de soi et des autres ». « l’incapacité à
ressentir la culpabilité ou à profiter de l'expérience, en particulier des punitions », dans ses conditions, devant l'absence de peur, de remord et de crainte de la punition, d'un psychopathe ou d'un sociopathe, quelle est l'efficacité des organisations chargées de nous protéger ? Il faut le dire, devant de tels agresseurs utilisant la ruse, l'embuscade, la surprise, la rapidité, la violence extrême, nous sommes seuls. Ils sont les loups, nous sommes les moutons.

Quelquefois, parce que nous pratiquons un art martial ou un sport de combat, nous croyons être des tigres alors que nous ne sommes en réalité que des « moutons tigres » rien de plus.


Ce cour texte résume à lui seul un certain nombre d'éléments fondamentaux :

  • Nous avons oublié les savoirs millénaires nous croyant à l'abri d'une société très structurée
  • Quelles que ce soient les forces de police et même, comme c'est le cas chez nous, si elle est souvent efficace, elle ne peut structurellement empêcher mais instruire et remettre à la justice après commission des faits.
  • Nous sommes donc seuls dans tous les cas à pouvoir influer sur notre sécurité. Se bercer d'illusions revient à s'en remettre au sort qui peut-être funeste.
  • Pratiquer une discipline à martiale peut consister en l'illusion suprême car nous conservons inhibitions et respect de règles que ne connait pas l'adversaire

A méditer.

Comme c'est malheureusement vrai! Faute de confrontation quotidienne face à des prédateurs, le mammifère que nous sommes s'enfonce dans un rêve de sécurité et d'illusion.
Je pense que pratiquer un art martial a ses bénéfices, si on sait ne pas devenir super man en le pratiquant (je pense que tu le disais dans ce sens là Patrick ou me trompes je)

En tout cas impatient de recevoir mon exemplaire qui devrait arriver la semaine prochaine!
"l'infortune provient de la négligence"

09 mars 2010 à 07:25:57
Réponse #37

force999


bonjour à tous,

je vous informe de la sortie d' un livre sur le RAID de mon ami robert Paturel, " patu" a passé 20 ans dans cette unité d'élite, je vous met le CV du monsieur. Alors que beaucoup parlent des histoires des autres , "patu" parle de celles qu'il a vécues, cela change!

Le titre du livre est " les panthères noires de Brièvre"

http://www.adacfrance.com/pages/paturel-ix31_p0191_p1_p2137_p331.htm

http://www.editions-baudelaire.com/livre.php?isbn=9782355084461

bien à vous

Jean Luc



l' espèce humaine est la seule à se croire libre parce qu'elle parle et que l' abstraction permise par le langage lui a fait croire à la réalité de ses conceptions abstraite .

09 mars 2010 à 08:43:06
Réponse #38

Thanos


Salve Jean Luc !

C'est un roman inspiré de ses années de service ou l'histoire d'une de ses interventions ?

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

09 mars 2010 à 10:02:46
Réponse #39

Berhthramm


Marrant je connais le monsieur sous un autre aspect...

ado trés bagarreur mon pére m'avait canalisé en m'inscrivant dans un club de BF, à l'époque dans les années 80 je tirais réguliérement contre son fils puisque nous étions dans la même catégorie de poids et d'âge, Monsieur Paturel était donc souvent dans le coin en face... et je garde le souvenir clair d'un homme d'une trés grande gentilesse, toujours un bon mot gentil et positif à l'issue des combats quelle qu'en soit l'issue, le tout sans aucune démag, ce n'était pas gentil pour être gentil , c'était vrai et encourageant (même si j'avais pris une branlée (son fils étant d'un niveau trés supérieur au mien), toujours trés sportif et d'une grande "classe" humaine...

:)


09 mars 2010 à 11:03:02
Réponse #40

Patrick


Ah Patu, les premiers temps da la FFTS, une ambiance géniale. :doubleup:

Un type extra, un faiseur et un transmetteur.

Je suis plus circonspect par contre quand à sa méthode de boxe de rue comme système pour tous.
Mais le travail avec Eric Quecquet et l'ADAC reste une référence dans le landernau francophone.

09 mars 2010 à 13:35:25
Réponse #41

force999


Salve Jean Luc !

C'est un roman inspiré de ses années de service ou l'histoire d'une de ses interventions ?

salut,

j'ai posé la question à patu et voilà la réponse,

"c'est un livre ou il y a beaucoup de "vécu" dans la forme mais l'histoire racontée est une fiction ( même si elle est inspirée de faits réels)
amicalement"
patu
l' espèce humaine est la seule à se croire libre parce qu'elle parle et que l' abstraction permise par le langage lui a fait croire à la réalité de ses conceptions abstraite .

09 mars 2010 à 13:49:21
Réponse #42

BULLYSSON


Je confirme, j'ai eu l'occasion de croiser M. Paturel lors de quelques stages et c'est vraiment un excellent pédagogue doublé d'un mec bien, en tout cas c'est ce qu'il dégage... Humble, bon esprit, blagueur et tain... quelle expérience de terrain !

Une seule loi dans ce Monde :
http://youtu.be/41Q21B7ap9M

09 mars 2010 à 14:35:22
Réponse #43

Thanos


Merci pour ta réponse :up:

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

15 mars 2010 à 19:27:55
Réponse #44

** Mathieu **


Salut,

J'ai lu Anthropologie du combat de Jean Luc GUINOT (version papier) ; j'avoue que je suis un peu déçu.

Je m'attendais à quelque chose de très pointu et fouillé, avec analyses terrain et statistiques à l'appui, etc.

Le bouquin pose très rapidement les bases pour chaque sujet abordé mais les thèmes sont peu développés.

J'espère que le tome 2 sera plus dense, avec de vrais retour-terrain pour illustrer le propos. 

Sinon le tirage numérique est de très bonne qualité - je ne connaissais pas thebookedition.com - pour de l'auto-édition le résultat est vraiment bien  :up:

@+ :)

15 mars 2010 à 19:46:35
Réponse #45

sharky




D'un autre côté, je ne suis pas sûr que ce soit sa thèse d'anthropo qui a été publié mais un condensé.

Jean-Luc, tu nous dit?
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

16 mars 2010 à 07:58:43
Réponse #46

force999


bonjour,

en réalité je devais faire un seul livre, mais le monde l' édition étant particulier, j'ai voulu tester sur un petit ouvrage pour voir, alors d' ou l' idée de proposer une initiation à l' anthropologie du combat , comme je l'ai déjà dit, les gens pointus ici resteront sans doute sur leur faim , le livre 2 lui est différent j' en suis à plus de 300 pages et l' homo sapien y est étudié de la naissance à la mort. Les analyses de terrain sont détaillées expliquées avec des conclusions ( enfin les miennes) . J'ai aussi voulu tester ma capacité à faire simple pour tout le monde,l' exercice est pas aussi évidant que cela. Finalement je pouvais prendre mes cours d' anthropologie que je donne pour le grands public, ou celui que je donne à mes étudiants de master, ma conclusion est qu'il faut que je fasse les deux afin que chaque "monde" y trouve son compte. Le vrais but est d' explorer de nouvelles pistes et lancer le lecteur sur des chemins à débroussailler.

Mon cher Mathieu, j' espère que tu es pas trop déçu tout de même que tu trouvera peut-être sur une deuxième lecture des pistes à l' explorer .

bien cordialement

JL
l' espèce humaine est la seule à se croire libre parce qu'elle parle et que l' abstraction permise par le langage lui a fait croire à la réalité de ses conceptions abstraite .

16 mars 2010 à 19:02:41
Réponse #47

** Mathieu **


Merci pour ta réponse force999 :)

Non je ne suis pas trop déçu, l'ouvrage lance de nombreuses pistes fort intéressantes - c'est juste que je m'attendais à quelque chose de plus développé.

Et de ce que je lis dans ta réponse, le Tome 2 semble aller justement plus en avant dans les développements et l'analyse de terrain

donc c'est cool  :up:

@+ :)

17 mars 2010 à 11:58:51
Réponse #48

Supphakan


Les liens de Jean-Luc sur la toile :

http://www.defense-combat.blogspot.com/


Vraiment bien l'article sur le bouddhisme et le muay thai ! :doubleup:
EH NOIS QUE TAH !

19 mars 2010 à 18:33:52
Réponse #49

** Mathieu **


Salut,

Je signale un document dont on avait parlé ici : De la violence individuelle à la violence collective

Et qui peut apporter une information complémentaire dans le même esprit que le tome 1 de l'anthropologie du combat :

http://www.chups.jussieu.fr/polysPSM/psychomot/anthropologiepsychomotrice/seminaireviolencePSM.pdf


@+ :)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité