Nos Partenaires

Auteur Sujet: Se signaler la nuit  (Lu 6322 fois)

19 janvier 2010 à 14:19:38
Lu 6322 fois

fredFLT


Salut à tous.

Il me semble avoir récemment entendu que les survivants d’un crash aérien avec amerrissage forcé ont été retrouvés de nuit en pleine mer (par les secours aériens équipés d’un visionnage nocturne)  grâce aux bandes autoréfléchisantes de leur gilet de sauvetage.

Certains d’entre vous ont-ils des infos sur l’efficacité de ces bandes réfléchissantes pour se faire repérer la nuit par les appareils de vision nocturne ?

On peut élargir la question à tous les moyens, trucs et astuces pour faciliter le repérage de nuit.

Merci pour vos info

19 janvier 2010 à 15:02:56
Réponse #1

Chris-C


Salut,

je comprend pas trés bien le lien entre les Bandes Réflechissante et du matériel de vision nocturne.
Les BR réflechissent la lumière, donc il faut une source de lumière. A moins qu'elles réflechissent les infras rouge dont
étaient équipés les sauveteurs. Mais je suis pas spécialiste en la matière.

ceci dit je suis toujours surpris de voir des gens sur les bords des routes à pieds ou à vélo de nuit, sans aucun moyen de signalement
et bien souvent avec des vêtements sombres...
C'est vraiment suicidaire comme comportement.

Donc pour se signaler la nuit:
-vêtement avec BR ou gilet de signalisation,
il y a aussi des petits bandos qui se mettent trés facilement autour du bras ou de la jambe que l'on trouve chez D4 et qui trouve leur place avant utilisation autour d'une sangle de sac à dos.... diamètre roulé 3 à 4 cm.  ça fonctionne aussi sur les chiens...
-lampe frontale clignotante pour le dos.
-une lampe torche à la main pour voir ou on va.

Pour ce qui est de l'efficacité des BR, je vois mes chiens à plusieurs centaines de mètres avec leur bando autour du cou ou des pattes avec le faisceau de ma lampe (90 lumens)
Et les plaques des voitures se voient de trés loin aussi quand tu passe le faisceau dessus.
Je trouve donc ça efficace, peu cher, durable et autonome.......

a+

19 janvier 2010 à 16:32:42
Réponse #2

fredFLT


Merci pour tes précisions.

Je reconnais l’intérêt des dispositifs rétro-réfléchissants quand on les éclaire car ils ont pour principe de fonctionnement de renvoyer la lumière en direction de sa source d’émission : c’est le cas quand de nuit, un gilet de sécurité reflète la lumière vers le conducteur d’une voiture (donc vers la source d'éclairage).
Mais, je souhaite  savoir si les appareils de vision nocturne dont sont équipés les équipes de secours peuvent repérer, à grande distance, les dispositifs auto-réfléchissants alors que ces  secours ne sont pas source d’émission lumineuse.
En d'autres termes, la luminosité résiduelle amplifiée par les appareils de vision nocturne est-elle suffisamment reflétée par un dispositif rétro-réfléchissant ou ce dernier est-il complètement inefficace pour être repéré de loin (car je parle d'un repérage à partir d’une grande distance et pas à porté d’un faisceau lumineux) ?

Si certains ont une expérience dans le secours aérien (et/ou dans la vision nocturne) et ont l’information, merci d’avance

19 janvier 2010 à 16:41:19
Réponse #3

whitefox


Pour ma part, lors de nos recherches SAR nous sommes amenés parfois à utiliser des amplificateur de vision nocturne. Je précise ce terme, car en terme de militaire, c'est encore d'autres appareil, d'autres technique.
Mais en règles général ce sont bien des amplificateurs de VN utilisé.

Le principe est d'augmenter la vision, et pour ceux ils sont en général jumelé avec un projecteur IR. Lumière invisible à l'oeil nu, mais qui devient un vrai phare avec ces lunettes.

Alors, en termes de recherche SAR, ce matériel est utilisé, et donc oui, les bande retroréflechissant sont donc un atout majeur... La personne se trouve "marqué" par un vrai point lumineux aux yeux des sauveteurs.....

(J'espère m'être bien expliqué......)
Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité....... (A. De Saint-Exupéry)

19 janvier 2010 à 16:56:49
Réponse #4

koustar


je vous met un passage et le lien d'un article sur les problemes de l'armée .

"lessive contenant de l'azurant optique, qui permet de laver "plus blanc que blanc". Or, c'est le cas de la plupart d'entre elles. De nuit, dans des jumelles de vision nocturne, un treillis lavé ainsi scintille littéralement», avertit l'ingénieur Louis Le Roux. L 'armée a fait passer la consigne : sus à l'azurant optique ! "
http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2009/12/quand-larm%C3%A9e-fran%C3%A7aise-voulait-changer-le-bariolage-des-treillis.html

19 janvier 2010 à 17:41:22
Réponse #5

Stockfish


J'utilise aussi des AVN en missions SAR sur l'eau.
Comme le dit Kev35, l' AVN amplifie la lumière. Les bandes réfléchissantes SOLAS sur les gilets de sauvetages rendent donc un reflet très lumineux même s'ils ne sont pas éclairés directement par un projecteur. Si la victime allume une lampe de poche ou mieux un stroboscope, elle sera encore beaucoup plus repérable. En regardant un ciel étoilé avec un AVN on y voit toutes les étoiles qui ne sont pas assez lumineuses pour nos yeux d'humains c'est tout un spectacle.
Ciao.   

20 janvier 2010 à 07:15:55
Réponse #6

fredFLT


Salut à tous,

Je vous remercie, j’ai maintenant toutes les précisions souhaitées.
Il reste plus qu’à poser ce type de bandes rétro-réfléchissantes sur le  matériel non équipé (sac à dos, tente…) et à emporter un gilet de signalisation pour automobiliste au fond du sac.
A  propos si quelqu’un à des adresses pour en acheter des bandes rétro-réfléchissantes de bonne qualité, je suis preneur.

Puisque la discussion est consacrée aux différents moyens d’être repérer la nuit (en dehors des dispositifs évidents et connus de tous) est-ce que l’un d’entre vous a testé à quelle distance on pouvait voir, la nuit et à l’œil nu, les étincelles générées par un fire steel ?
En effet, je pense son utilisation afin de créer une source lumineuse dans tous les cas où faire un feu est difficile voir impossible (naufrage en mer, haute altitude, manque de temps, membre(s) fracturé(s)… )
A ce propos, je sollicite encore ceux qui ont l’expérience de missions SAR, pour une question très technique : les étincelles d’un fire steel ne seraient-t-elles pas plus facilement repérables sur des distances plus importantes  que le faisceau lumineux d’une lampe de poche qui est lui unidirectionnel (et épuisable ! ). D’une façon plus générale, vaut-il mieux une source lumineuse constante ou intermittente pour être repéré de nuit par un AVN ?

Si certains ont d’autres expériences personnelles ou des trucs et astuces qui facilite le repérage nocturne par des secours, bienvenus à eux (je retiens la lessive "qui lave plus blanc que blanc"!!) .



20 janvier 2010 à 10:57:31
Réponse #7

Woodrunner


"Les habits qui scintillent littéralement" il faut pas imaginer ça comme quelque chose qui dégage de la lumière et tout!
La plupart des habits contenant beaucoup de synthétique sortent très blanc dans les intensificateurs de lumière. Par exemple un bonnet noire en synthétique par se détacher nettement car il sera tout blanc!

Pour les bandes réfléchissantes on les voient très clairement surtout quand on utilise un apport infrarouge pour augmenter la porté des lunettes NVG. Et comme les secours utilisent souvent des phares de recherche même à longue distance les bandes réfléchissantes vont briller et être très visible à bonne distance.

Là j'avais montré un bricolage que j'ai réalisé pour être visible et discret selon la situation:
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,10162.msg174758.html#msg174758

J'avais la même photo avec les nvg mais j'arrive pas à remettre la main dessus...
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

20 janvier 2010 à 11:25:28
Réponse #8

LOOPING


fredFLT

Pour faciliter le repérage et ta localisation de nuit dans le cas ou des secours sont à ta recherche

- allumer un feu
- lampe strob dediée genre MS2000 ou VIP la portée est excellente par temps clair
-position strob lampe frontale ou SOS

( non testé : certaines lampes led tactique puissante ont des fonctions strob interessante (pour la self défense ) vraiment puissante mais faut voir l'autonomie et le risque de déclencher la protection thermique)

- en mer bien sur les feux à main, fusée parachute pour signalement ponctuel

- a étudier et à dévelloper l'utilisation d'un laser en détresse (exemple celui de la société greatland)
ca va se développer et c'est déja utilisé par certains pour du balisage de DZ/axe d'approche en dépannage

les laser vert même de faible puissance ont souvent le faisceau visible

On en est encore au début les hellicos qui interviennent en zone terrestre ne s' équipent de JVN (jumelles vision nocturne) que depuis quelques années seulement, auparavant ils n'étaient pas équipés vol de nuit, et ne faisait normalement pas de recherches nocturnes, ca commence seulement.

En mer par contre ils font ca depuis longtemps...

- Interet des bandes réflechissantes, essentiellement pour être repéré par le faisceau d'une torche ou d'un projecteur. Le gain est énorme surtout sur les bonnes marques genre 3M.

- les couleurs vives flash

 L'interet des bandes réflechissantes pour les JVN seules est je pense pas exceptionnel, les pro avez vous testé?

lorsque  les JVN ont un émetteur infrarouge intégré le faisceau va être réfléchi par la bande réfléchissante mais faut être assez proche de la source ou avoir un projecteur IR alors...

Désolé woodrunner j'ai pas vu tes posts simultanés


« Modifié: 20 janvier 2010 à 11:34:04 par LOOPING »

20 janvier 2010 à 11:29:34
Réponse #9

Woodrunner


Il existe des projecteur IR vraiment puissant (de moins en moins utilisé par l'armée mais avant c'était très présent sur les chars russe, et même en projecteur d'appoint pour les première génération de NVG) qui éclairent à plusieurs centaines de mètre. Ensuite je ne sais pas si c'est utilisé par les service SAR?
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

20 janvier 2010 à 13:56:42
Réponse #10

Stockfish


Pas fou l'idée du firesteel. J'ai déjà vu des signaux fait en tournant la mollette d'un briquet bic à plus d'un km.
Mais dans l'eau, j'en doute. Pense que tu reçois des vagues par dessus la tête et a besoin d'au moin une mais pour te garder à flot.

Immergé jusqu'au cou, la frontale est bien parce que sur la tête mais même une led porte clé sera mieux qu'un briquet.

Pour le ruban réfléchissant, dans les commerces de sécurité maritime ou là ou l'on vend de l'équipement de plaisance tu trouvera des bandes auto collantes qui ne tiendront que si elles sont cousues.
Informe-toi cependant si un gilet de sauvetage est toujours approuvé si il est modifié par son propriétaire.
Au canada la garde côtière  est très stricte à ce sujet.
Le label SOLAS(Safety Of Life At Sea) assure une bonne qualité des équipements de sauvetage. Exemple, il sera écrit SOLAS sur les bandes réfléchissantes.
 Ciao.

20 janvier 2010 à 14:27:11
Réponse #11

fredFLT


Salut à tous,
Merci pour vos réponses.

Concernant l’utilisation d’un fire steel, je n’envisageais pas trop son utilisation en milieu aquatique (où il est plus rare de disposer de ce type de matériel) mais plutôt en milieu terrestre.

Aussi je renouvelle mon interrogation : les étincelles d’un fire steel ne seraient-t-elles pas plus facilement repérables sur des distances plus importantes  que le faisceau lumineux d’une lampe de poche qui est lui unidirectionnel ?

Bien sur, il s’agit là soit d’une utilisation complémentaire à des dispositifs plus adaptés (fusées, lampe…) précédemment évoqués ou soit d’une utilisation à la place de ces dispositifs que l’on n’a pas forcément pensés à prendre (ou qui sont hors d’usage ou simplement épuisés).

20 janvier 2010 à 15:01:42
Réponse #12

Pierr


Tu peux toujours tester avec un copain en forêt la nuit mais j'ai plus que de gros doutes.

Le faisceau de ta lampe n'est pas uni-directionnel. Tu n'as qu'à la faire tourner au-dessus de toi au bout d'une ficelle courte.

20 janvier 2010 à 15:07:11
Réponse #13

fredFLT


Re-salut à tous,

J’ai encore quelques questions destinées à ceux qui effectuent des missions SAR afin de profiter de leur professionnalisme et expérience :

- Pour être repéré la nuit par des secours équipés d’appareils de vision nocturne (AVN), vaut- il mieux générer de la chaleur ou de la lumière ? Pour prendre un exemple caricatural, un réchaud allumé est-il plus facilement repéré par un AVN qu’un faisceau de lampe électrique ou est-ce l’inverse ?


- Les recherches d’individus (civils), notamment aériennes, sont-elles généralement interrompues la nuit et sinon dans quelles circonstances peut-on espérer qu’elles soient poursuivies ?

- Existe-t-il, dans la pratique, des moyens technologiques autre que l’œil humain, même équipé d’AVN, afin de rechercher des civils en perdition la nuit (par exemple : repérage des infrarouges par satellite, radar …) ou cela relève-t-il de la science fiction ou d’un coût trop exorbitant pour une application civile ?

Encore une fois, merci de nous faire bénéficier de vos expériences professionnelles ou personnelles.

20 janvier 2010 à 15:45:13
Réponse #14

Woodrunner


Il existe des radars terrestres qui peuvent détecter des hommes en mouvement à plusieurs  km (8km et plus) mais je ne crois pas que cela soit utilisé par les services de sauvetage. Ces systèmes peuvent  même être transporté à dos d'homme, mais leur principe de fonctionnement exige que la cible soit en mouvement, leur utilité est donc limité dans le cas de recherche de personne.

En Suisse le piquet SAR est équipé de ça:
http://www.superjet5.com/rubrique,super-puma-et-flir,404062.html
D'après ce que j'en ai entendu c'est vraiment efficace!

Trouvé sur le site explorateur.ch
« Modifié: 20 janvier 2010 à 16:18:42 par Woodrunner »
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

21 janvier 2010 à 18:45:07
Réponse #15

LOOPING


Dans le cas d’un randonneur perdu

Avant il n’y avait généralement pas de recherches aeriennes  nocturnes,
Pourquoi : les anciennes alouettes n’étaient pas équipée vol de nuit et JVN. Les nouvelles générations eurocopter elles sont équipées vol de nuit et jVN (je ne sais pas si tout les appareils de la flotte Gendarmerie et Secu Civile en ont…)

Généralement dans le cas d’un randonneur perdu (dont on ne connait pas la position) les informations des proches sont trop souvent super floues, les secours n’engagent pas d’hellico de nuit et il est difficile d’engager des équipes terrestres si ont a pas d’infos claires sur la zone ou le randonneur se rendait.

Trop souvent les secours recoivent un signalement peu de temps avant la nuit avec juste une info style  « il est parti faire une rando dans les pyrennés ». C’est grand les pyrennes.

Si les secours ont des infos claires sur votre itinéraire et si en plus vos proches précisent que vous êtes équipés frontale et d’une lampe strob  par exemple ca permettra une reconnaissance et motivera éventuellement des recherches nocturnes…

Les secours (civile et gendarmerie) n’ont pas de radars, de système de détection d’individu. pas de camera wescam grande focale pour . Et n’ont pas accès jusqu'à présent aux satellites militaires pour des observations en temps réels, un comble parceque certains sont d'anciens militaires des programmes "spot", dommage…

Par contre pour signaler une detresse grave et etre localisé par satelitte : l'outil existe c'est les balises de detresse copass sarsat.

Et une solution simple pour faciliter les recherches : une feuille de route est utile avec l’itineraire et ce que vous avez dans le sac

http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,3330.0.html

Ce sont les pilotes qui sont équipés JVN, pas les équipes au sol. Ferdlt tu as compris les jvn ce n’est pas encore trop courant.  Pour etre repèré de nuit par un pilote/copilote equipé JVN, il faut utiliser une lampe torche.  

La chaleur ne change rien pour ca faudrait qu’ils soient équipés camera thermique (ca viendra elles sont bien parfois utiliser sur incendie ou recherche de victimes ensevelies)

Y' a bien des hellico de l'ALAT et armée de l'air équipés mais ils seront pas engagés pour un randonneur....
« Modifié: 21 janvier 2010 à 18:58:38 par LOOPING »

21 janvier 2010 à 20:47:52
Réponse #16

JMD


Salut à tous.

Il me semble avoir récemment entendu que les survivants d’un crash aérien avec amerrissage forcé ont été retrouvés de nuit en pleine mer (par les secours aériens équipés d’un visionnage nocturne)  grâce aux bandes autoréfléchisantes de leur gilet de sauvetage.

Certains d’entre vous ont-ils des infos sur l’efficacité de ces bandes réfléchissantes pour se faire repérer la nuit par les appareils de vision nocturne ?

On peut élargir la question à tous les moyens, trucs et astuces pour faciliter le repérage de nuit.

Merci pour vos info


Bonsoir à tous,

Voici l'histoire. Un copain faisait parti des secours et confirme que de jour ils n'ont rien vu avec les vagues. Lire le dernier paragraphe.
JMD

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/10/13/accident-d-avion-en-corse-d-un-seul-coup-le-moteur-s-est-arrete_1253280_3224.html

25 janvier 2010 à 14:01:47
Réponse #17

fredFLT


Salut à tous,

Si je peux me permettre de résumer les interventions précédentes (au passage, merci à tous ceux qui ont communiqué leurs expériences) :

1.   Il convient, bien sur, d’avoir effectué toutes les démarches anticipatoires (feuille de route…)
2.   Il est peu probable que les secours soient activés de nuit même si le premier point est respecté
3.   Dans la pratique, les moyens de repérage nocturne semblent de toute façon peu utilisés faute de disponibilité (sauf recherches aériennes)
4.   Générer de la lumière (activement par lampe et passivement par bande rétro réfléchissantes) est capital pour un éventuel repérage nocturne.
5.   Il faut donc toujours prévoir de quoi passer au moins une nuit dehors.
6.   Il existe des équipements spécialisés (balises de détresses…) dont il convient à chacun de juger de la possibilité de s’équiper.

Il ressort assez clairement que les solutions techniques existent mais reste quasi-réservées à un usage militaire alors qu’il semble que le repérage nocturne apparaît, dans certaines conditions, plus aisé qu’un repérage diurne (en tout cas il présente une efficacité certaine, en  complément de recherches de jour, quand il peut être effectué avec le matériel adéquat).

Emporter des moyens techniques simples et peu encombrants (lampe frontale, gilet de signalisation, bandes auto-reflechissantes…) semblent être le meilleur compromis.
Mieux vaut garder la place et le poids disponibles dans son sac à dos pour y mettre le matériel nécessaire à une nuit à la belle étoile vu les faibles chances d’être secouru la nuit.

25 janvier 2010 à 16:18:30
Réponse #18

sebastienb


Petite question : jusque à quelle distance peuvent être visibles (la nuit) les écran d'appareils électroniques tels que téléphones, consoles de jeux et autres lecteurs vidéos ? Si je demande c'est que des applications java pour mobiles permettent par ex d'emettre en morse. Gadget ou utilité potentielle ?

25 janvier 2010 à 18:28:02
Réponse #19

Forgeron 88


Sans trop quitter le sujet mais le bruit de nuit "portent" plus loin, ce n'est pas à négliger, d'où l'utilité du sifflet, ou la voix même si l organe semble s'épuiser rapidement.

et tout est bon pour se signaler, alors un écran lumineux pourquoi pas.


Jp

26 janvier 2010 à 01:21:55
Réponse #20

Bebert


Au Québec, les autorités refusent la plupart du temps que les équipes civiles de recherche et sauvetage au sol fassent de la recherche sur le terrain. Ce sont généralement les policiers et/ou équipes de maîtres-chiens qui parcourent les secteurs en pleine nuit. Pendant la nuit, ils vont également utiliser un hélicoptère muni d'un système à infrarouges (FLIR pour Forward Looking InfraRed) qui détecte les émissions de chaleur au sol.

Les civils entraînés en recherche et sauvetage (qu'on cherche à faire appeller « professionnels non-payés » au Québec) seront à ce moment-là déployés très, très tôt le lendemain d'un signalement.

Une lampe de poche/frontale avec fonction S.O.S. m'apparaît la solution la plus intéressante à faible coût pour signaler en pleine nuit, évidemment après avoir allumé un feu de bonne taille dans la mesure où l'on peut le contrôler.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité