Nos Partenaires

Auteur Sujet: (Lien) Apprivoiser un oiseau  (Lu 25539 fois)

15 janvier 2010 à 23:52:13
Lu 25539 fois

benji540


« Modifié: 16 janvier 2010 à 10:25:06 par Maximil »

16 janvier 2010 à 10:25:54
Réponse #1

Maximil


Et alors ???
As-tu testé, qu'en penses-tu ? dans quel cas penses-tu que cela soit nécessaire ? developpe un peu stp parceque les liens, Google nous en donne pleins si ce n'est que pour ça  ;)
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

16 janvier 2010 à 16:35:02
Réponse #2

Le_Survivant


avant d'apprivoiser un oiseau il faut deja le choper... J'ai entendu dire qu'on peut en attraper la nuit en les éblouissant avec une bonne lampe torche, j'ai un pote qui a testé et a attrapé un moineau avec ce truc, mais rassuré vous, il ne lui a pas fait de mal et l'a relaché.

16 janvier 2010 à 20:42:49
Réponse #3

botchchikii


avant d'apprivoiser un oiseau il faut deja le choper... J'ai entendu dire qu'on peut en attraper la nuit en les éblouissant avec une bonne lampe torche, j'ai un pote qui a testé et a attrapé un moineau avec ce truc, mais rassuré vous, il ne lui a pas fait de mal et l'a relaché.
salut
mouais. et c'est quoi l'avantage ou l'utilité d'attraper et d'apprivoiser un oiseau ? à moins de parler de ptit gibier, c'est pas un moineau ou un perroquet qui sera très utile en condition de survie ?

perso, les animaux sauvages, j'ai tendance à vouloir les voir rester sauvages  :down:

17 janvier 2010 à 09:24:06
Réponse #4

Humain


Salut  :)

salut
mouais. et c'est quoi l'avantage ou l'utilité d'attraper et d'apprivoiser un oiseau ? à moins de parler de ptit gibier, c'est pas un moineau ou un perroquet qui sera très utile en condition de survie ?

perso, les animaux sauvages, j'ai tendance à vouloir les voir rester sauvages  :down:
+1
et je rajouterai que beaucoup d'espèces sont protégées en France (interdiction de les capturer donc).
Liste et textes de loi: http://saintpaulnature.free.fr/especeprot/faune/Especesprot_France_Oiseaux.htm


  l'Humain

07 mars 2010 à 11:43:33
Réponse #5

guy


salut
mouais. et c'est quoi l'avantage ou l'utilité d'attraper et d'apprivoiser un oiseau ? à moins de parler de ptit gibier, c'est pas un moineau ou un perroquet qui sera très utile en condition de survie ?

perso, les animaux sauvages, j'ai tendance à vouloir les voir rester sauvages  :down:
Pareillement.... J'adore les corbeaux...libres.

Après il semble que certaines espèces de perroquets (je pense au gris du gabon) s'apprivoisent très bien et s'attachent à ses propriétaires nourisseur/logeur.
Mais bon, est ce bien pour l'animal, vaste débat ( notion de capacité a survivre en milieu naturelle si naissance en captivité, capacité à se complaire dans un espace réduit...)
Toornaarsuk!

07 mars 2010 à 12:02:21
Réponse #6

Wapiti


Bonjour !

À part des volailles de basse-cour et des rapaces pour la fauconnerie, quel est l'intérêt d'apprivoiser des oiseaux, pour faire joli dans une cage ?

Trop d'énergie dépensée pour un résultat discutable.

À +

07 mars 2010 à 13:11:55
Réponse #7

Gros Calou


J'ai un pote, son père habite Agen et aimes les oiseaux, ils les capturent avec de la glue qu'il met sur les branches après observation de leurs habitudes. Enfin il les capturait car moi et mon pote, nous lui avons expliqué que si c'est pour les mettres dans une volière, son jardin était une magnifique volière et bien plus grande et de plus les oiseaux restaient libre. Une qinzaine après, le padré pilonnait sa volière, libérait les oiseaux et depuis a disposé des petites niches en bois et de la bouffe stratégiquement ce qui lui permet de faire des photos depuis son salon et un autre poste d'observation (un bureau à l'étage) il classe les photos, leur donne un nom, les étudie et se mérite d'avoir une population diverse et varié. Maintenant il reconnais leurs chants et autres paillements. C'est comme avant mais la liberté en plus.

 ;)


07 mars 2010 à 16:31:49
Réponse #8

guy


la classe quand il parle Gros calou!  ;)

Sinon la captivité des volatiles ( hors poulets, oies...) ça se pratique en fauconnerie mais là c'est tout un art ( que je respecte pour ma part).
Toornaarsuk!

11 mars 2010 à 23:40:30
Réponse #9

Hawke


Salut a tous et a toutes ! alors personellement , j'ai deja aprévoisé un oiseau , un "pie" ; Tout a commencé un debut d'été ! A l'heure de l'apéro , une tout petite pie s'est posée sur la table et a commencé a manger ce qui trainait , ensuite elle nous suivait partout , donc on la nourrissait ! elle été tres friande de cerises ! ensuite nous lui avons acheté des graines et nous lui avons appris son nom enfin , en tout cas elle repondait tres bien au nom de "fox" (paradoxal pour  une pie de se prénomer comme un de ses prédateurs mais bon ^^) , ce fut tres facile de l'apprivoiser car nous l'avon reccueillie petite. au bout de quelques mois elle repondait tres bien elle arrivait a peu pres a obéir et nous reconnaisait
Elle ne vivait biensur pas en cage , elle vivait dans le garage nous laissions le fenetre ouverte et elle venait a sa guise ... elle adorait etre sur nos épaules et dormir.

Mais bon au bout de quelques mois la situations devint plus compliquée , elle était tres espiègle , elle rentrait dans la maison , elle volait des objects .... surtout au voisins , elle allait dans leurs maisons et elle mangé a son grès ...elle volait des affaires ....
Elle avait quand meme une petite particularité elle restait dans la zone jardin/arbes et quartiers , l'avantage avec elle c'est que lorsqu'un autre oiseaux pénétrait dans sa zone , c'est a dire le jardin elle volait et elle lui foncait dessus en le piquant.....elle en a tué quelques uns ....

Apres la situation était critique pour elle , quelqu'un aurait pu l'abattre telement elle était espiègle et maligne donc nous avons malhereusement du nous séparer de fox , nous lavons donné a un paysan a une quarantaine de kilomètres....deux jours apres notre ami paysan nous recontante pour nous dire que fox avait piqué l'oeuil de sa compagne qui a du aller aux urgences , il l'aimait  aussi beaucoup cette pie mais bon ^^

Quelques mois apres la meme personne nous apelle pour nous informer qu'elle avait pris son envol avec un autre groupe  de pies ....






Voila une petite anecdote ^^

Cordialement

15 mars 2010 à 20:35:02
Réponse #10

manu3259


Les pies, merles et corbeaux s'apprivoisent assez facilement, au printemps quand les jeunes sortent du nid. Pies et corbeaux sont localement classés comme nuisibles, mais dans tous les cas je crois qu'il est interdit de les capturer comme animaux de compagnie. De plus ce sont des prédateurs auprès des oiseaux plus petits, et au contact des hommes ils sont protégés de leurs propres prédateurs, ce qui déséquilibre l'équilibre naturel. Mais c'est très minime comme action, comparé à la destruction des habitats naturels des oiseaux qui à lieu en même temps.
Certes on peut dire que ça ne sert à rien d'apprivoiser un oiseau, mais il y a pas mal de choses qui ne servent à rien et sont beaucoup plus néfastes pour la nature.
Tout ça pour dire que je préfères voir un corbeau apprivoisé que piégé pour réduire les populations de ce "nuisible". ou même qu'un perroquet exotique dont le commerce à échelle industrielle met l'espèce en danger... ;)
"Les primevères et les paysages ont un défaut grave: ils sont gratuit. L'amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine" Aldous Huxley

15 mars 2010 à 21:39:22
Réponse #11

Hawke


Salut manu3259 , Oui apprivoiser un oiseau n'a rien d'utile ca c'est sur vaut mieux qu'il soit libre ! En renvanche je tiens a préciser que la mienne était tout a fait de venir a son gres donc de ce fait elle n'était pas "capturée" , Je ne suis pas si tyrannique  ;D

11 juin 2010 à 20:06:11
Réponse #12

Jérôme A


liberté,liberté,liberté ....

et le chien,
et le cheval,
et le  chat,

z'ont bin été sauvage eux aussi , ah mais non j'suis béte, c'est pas pareille ils sont   "utiles" eux ... :glare:
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

11 juin 2010 à 20:17:54
Réponse #13

Baptiste


liberté,liberté,liberté ....

et le chien,
et le cheval,
et le  chat,

z'ont bin été sauvage eux aussi , ah mais non j'suis béte, c'est pas pareille ils sont   "utiles" eux ... :glare:

Où veux-tu en venir, Soultraker ?
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

11 juin 2010 à 21:13:40
Réponse #14

Jérôme A


l'utilité justifie t'elle la captivité ... :glare:
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

11 juin 2010 à 21:22:07
Réponse #15

marco 2


bon déjà a l'époque j'avais envie de répondre a la questions quel intérêt d'apprivoiser un oiseau......

Règle des trois.....trois mois sans relation social.....

on peut pour palier a ce manque dresser un animal ou parler a Wilson le ballon de volley.... ;) et pis des oiseau y en as partout que des chiens sur une ile déserte......
quand je rentre dans une foret, je pars pas au combat, mais je rentre chez moi
Moniot van moeren

il y en as pour qui le verre est a moitié plein, d'autre pour qui il est a moitié vide......et pour vous?????

11 juin 2010 à 21:32:56
Réponse #16

Baptiste


l'utilité justifie t'elle la captivité ... :glare:

Dans ce cas, remets-tu en cause la captivité des chiens, des chats, des chevaux, des bovins, des porcins, des ovins, des caprins,... ?
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

11 juin 2010 à 21:43:32
Réponse #17

Jérôme A


non pas spécialement (oh put**** j'suis parti dans un topic là... :o :o)
le fait est qu'une captivité nous semble plus acceptable si elle nous est utiles (manger, faire des travaux pénibles,et/ou se vétir...),
par contre si elle est juste affective...
on s'eloigne pas de la régle des 3 là ...
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

03 septembre 2010 à 19:36:59
Réponse #18

lambert


Il y a quelques années, après avoir coupé un gros arbre, des corneilles sont tombées (comme s'il en pleuvait). Cet arbre et les voisins servaient de dortoir - pondoir, et avec la secousse, les jeunes presque en plume (résidus de duvet) atterrissaient. J'en ai ramené deux, nourris avec amour et aliments en boîte pour chats toutes les 2 h  :'(, puis 4 h  ;#... Avec au final deux bestioles bruyantes, mais affectueuses qui volaient aux alentours... et effrayaient un peu les copains. Plus tard, ils se sont joints au groupe autochtone, et comme je ne les avait pas bagués, ils font leur vie.  :doubleup:

04 septembre 2010 à 22:35:41
Réponse #19

Stephane


Il y a une très grande différence entre un animal domestique et un animal sauvage. Le premier est adapté a la vie domestique et au contact de l'humain et, en général, incapable de survivre sans ce dernier. Il y a quelques exceptions mais elles sont rares. Les animaux sauvages sont dressables mais demeurent sauvages et ne sont pas adaptés a la vie avec les humains même si certains semblent s'en accommoder. Les animaux domestiques retirent des avantages de leur vie avec les humains comme les humains peuvent en retirer d'eux ce qui n'est pas le cas des animaux sauvages.
Bien sur, a travers les âges, l'humain a domestiqué les animaux qui pouvaient lui être utiles d'abord mais, le canari, le Diamant mandarin, le Capucin domestique et quelques perruches l'ont aussi été bien qu'ils ne soient pas "utiles".
"Apprivoiser" une corneille n'apportera rien d'utile a l'animal. Élever des oiseaux, ou d'autres animaux, sauvages, est en général une mauvaise idée et, la majorité du temps, ca se fait au détriment de l'animal. Même si on a l'impression d'avoir "aidé" l'animal, qu'on a l'impression qu'il s'en sortira bien une fois relâché, la plupart des oiseaux élevés par des gens qui s'improvisent en réhabilitation ne s'en sortent pas très bien et meurent après quelques temps. Il est de beaucoup préférable de les remettre a des réhabilitateurs professionnels qui savent quoi faire et les élèveront dans les règles de l'art et en feront des animaux vraiment prêts a être relâchés. J'ai fait de la réhabilitation d'oiseaux sauvages pendant des années et je sais vraiment de quoi je parle, s'il vous plait, si vous aimez vraiment la nature, ne vous improvisez pas réhabilitateurs, remettez les oiseaux que vous trouvez en détresse a des gens qui s'y connaissent.
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

18 septembre 2010 à 23:26:41
Réponse #20

zapi


En chine, certains pechent avec des cormorans, on peut "domestiquer" des pigeons, des canards pour faire un peu d'élevage (beaucoup sont des oiseaux domestiques retournés a la nature )des  ramiers et des canards peuvent servir d'appelants pour la chasse. Une oie peut servir de "chien d'alarme"

19 septembre 2010 à 00:18:11
Réponse #21

Jas


Salut à tous.

Le perroquet est un excellent compagnon en cas de survie mais uniquement pour éviter l'isolement prolongé du la solitude.
Faut pas trop compter sur lui pour rapporter un lapin pour le diner. Cependant c'est un très bon système d'alarme anti-intrusion.
Les oreilles des ouvriers venus repeindre mon balcon s'en rappellent encore. Et avec les décibel que ca génère t'es sur d'être réveillé.

Attention cependant, si vous vivez en couple, la plupart de grands perroquet sont très caractériels, très territoriaux, et il sont une fâcheuse tendance à  "préférer" soit l'un soit l'autre, mais pas les deux personne.

Les pigeons, qui sont relativement faciles a apprivoiser. Peuvent servir pour communiquer (pigeons voyageurs) et peuvent constituer une réserve de nourriture en cas de besoin. Cependant j'ai un doute sur le fait que, la personne qui passe des années à les entretenir, à les nourrir et à en prendre soin puissent se les cuire aux petits oignons.

Dans les pays Arabes on voit souvent des aigles apprivoisés, c'est un des rares oiseaux qui serait intéressant dans le domaine de la survie, pour la chasse au petit gibier par exemple.

A+

19 septembre 2010 à 00:23:32
Réponse #22

River Green


Dans nos contrées les Pies et les Corneilles sont très facilement apprivoisable ( attention la Pie voleuse n'est pas une légende ;) ).Par ailleurs il ne faut pas oublier de lui mettre sur une aile par exemple un coup de peinture pour pouvoir la reconnaitre! ;)
Par contre une fois adopté il est difficile de s'en débarrassé  :-\ Donc il faut bien y réfléchir  ;#

Cordialement,
Shinato
Tout ne viens pas toujours de la force mais plutôt du courage et de la persévérance c'est à cela que l'on reconnait un grand Monsieur :)

03 octobre 2010 à 20:30:16
Réponse #23

ookpik


Apprivoiser un oiseau ? Le laisser se nourrir lui même alors car s'il s'habitue à recevoir sa bouffe sans plus devoir se bouger et qu'un jour il se barre ou se perd, il ne saura plus 'chasser' lui même et là faudra qu'il aie de sérieux instincts. Jai eu le coup avec un rapace mais il était né en captivité donc faut dire qu'il n'avait jamais connu la vraie vie sauvage.  ^-^

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité