Nos Partenaires

Auteur Sujet: equivalent de ble??  (Lu 3117 fois)

05 juin 2007 à 00:48:58
Lu 3117 fois

lambda


Bonjour a vous,
pensez vous que l espece de "ble" ou "seigle" sauvage qu on trouve souvent dans un pres ou en bordure de chemin forestier soit consommable sous forme de farine ou gruau?
Merci a vous pour vos eclaircissements
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

05 juin 2007 à 21:19:41
Réponse #1

thorgaal


Personnellement je le mange tel quel quand je me promène, c'est pas toujours très bon mais ça doit être nourrissant quand il n'y a rien d'autre. Quant à en faire de la farine... ça doit être consommable, mais je te souhaite bonne chance pour faire un pain, les graine sont facilement 4 fois plus petites que sur les blés (transgéniques et saturés de pesticides  >:() qu'on trouve dans les champs, et beaucoup mieux protégées, mais après ça doit dépendre des variétés, tu n'aurais pas une photo des céréales en question?

PS : attention aussi à la l'emplacement des graines, en bordure d'un champs traité il vaut mieux éviter de les ramasser  :down:.

05 juin 2007 à 22:40:47
Réponse #2

lambda


Salut a toi, je pensais a ce type de "Graminee"...
desole pour la photo un peu petite...(origine net)
Merci et a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

06 juin 2007 à 10:22:45
Réponse #3

mazzeru


Je crois que tu as raison de te poser la question.
Pour avoir multe fois "ouvert" ce qui pourrait être pris pour une graine, je n'ai rien trouvé de consistant dans ce genre de graminées.
Ca ressemble en effet à du blé, mais .... visiblement, il n'y a pas de graine comme dans le blé.

06 juin 2007 à 15:44:47
Réponse #4

thorgaal


Je crois que tu as raison de te poser la question.
Pour avoir multe fois "ouvert" ce qui pourrait être pris pour une graine, je n'ai rien trouvé de consistant dans ce genre de graminées.
Ca ressemble en effet à du blé, mais .... visiblement, il n'y a pas de graine comme dans le blé.
mais
La plupart du temps il y a bien une graine, mais elle est tellement petite qu'on passe facilement à côté, rien de très "consistant" effectivement, mais peut-être qu'on pourrait moudre tel quel sans ouvrir les enveloppes?

06 juin 2007 à 19:40:45
Réponse #5

Blue


Et te retrovuer avec de splendides diarrhée car ton intestin sera HS et affreusement irrité...
Déjà que manger du pain complet demande une certaine habitude...

Blue

06 juin 2007 à 20:13:09
Réponse #6

thorgaal


Déjà que manger du pain complet demande une certaine habitude...

Je viens d'apprendre quelque chose alors, je mange souvent du pain complet et je ne me rappelle pas avoir eu des problèmes.

06 juin 2007 à 21:16:15
Réponse #7

Blue


Parce que tu le dis toi même tu en manges souvent...

Si tu passes d'un régime pain blanc du boulanger à un régime pain complet...Il est fort probable que ton intestin proteste le temps de s'acclimater...Et il y a des gens qui ne supporte pas de manger uniquement du pain complet en quantité ordinaire...

Blue

07 juin 2007 à 01:02:17
Réponse #8

lambda


Merci a vous pour ces precisions... mais justement, toujours dans le cadre d une installation a long terme autarcique qui serait un peu la suite du scenario presente dans le post suivant ("comment s installer":
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,2543.0.html
il y aurait peut etre moyen de remplacer progressivement - en melangeant et en inversant progressivement les proportions - a terme, le pain apporte au debut de l aventure (dont les reserves vont bien sur disparaitre forcement au bout d un moment) par ce genre de substitut? quitte a en cultiver quelques acres?
d ailleurs, le ble et le seigle que l on connait maintenant a bien du etre a l origine, et avant selection et amelioration, quelques choses que les premiers agriculteurs ont tires directement de ces sortes de "graminees"', non ?
A +,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

07 juin 2007 à 08:09:40
Réponse #9

Blue


Histoire de ne pas se refaire toute la sélection faite par nos ancêtres, ce serait peut être aussi bien de se munir de bon blé bio à semer qui donnera de la bonne farine ?

Je ne sais pas si les espèces qui ont donné naissance à l'épeautre, kamut, blé, et aux autres sont encore dans la nature...

Sinon tu peux introduire progressivement la nouvelle farine à la fabrication de ton pain après la première récolte (ou cueillette mais j'ai un très gros doute sur le fait de cueillir assez de graminées sauvage si elles existent pour ça... )mais tu ne pourras pas passer du pain que tu as amené au pain que tu fais à partir de tes graminées cultivées sur place...Ton pain sera épuisé depuis longtemps (ou dur comme la pierre, ou moisi) avant que tu puisses récolter...Il faut apporter de la farine si tu veux t'installer quelque part en partant de rien...pas juste du pain..
C'est pour ça que j'ai de la peine avec tous ces scénarios d'exil...

Pas pour rien que les colons américains partaient avec de plein charriots...

De plus il me semble bien que toute la sélection naturelle qui a menée au blé c'est faite en région propice (le fameux croissant fertile) et c'est ensuite qu'il s'est diffusé au reste de l'Europe...Ca, c'est à vérifier, je ne suis pas sûre totalement...

EDIT
Si, c'est bien ça .
http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/blepain/1ble/12orig/origine.htm
"Mais à l'ouest, vers l'Europe, il n'y a pas d'espèces de blé ou d'orge spontanées. Ces céréales ont nécessairement été importées toutes domestiquées. "

" Avec la fin de l'ère glaciaire, le réchauffement progressif du climat permet l'extension des céréales sauvages (orge, engrain, seigle sauvage et blé amidonnier) dans le Croissant fertile (Egypte, Proche-Orient, Mésopotamie), car en Europe il n'existe guère de céréales sauvages."
http://www.proarchaeologia.org/OnlinePaper/JBPhdp1/Pain1.html

Un autre élément important...Qui dit pain dit farine, qui dit farine dit moudre (on en parle ailleurs) qui dit moudre, dit sédentarisation...
"Les causes de la sédentarisation
Comme on l'a mentionné, il est important de savoir que la sédentarisation survient avant l'arrivée de l'agriculture et de l'élevage et qu'elle est indépendante de ceux-ci.
1. On s'installe dans un environnement qui présente les ressources nécessaires en eau et nourriture.
2. Aussi, la sédentarisation serait liée à l'exploitation des céréales sauvages. L'homme doit, en effet, broyer les grains de céréales afin de les transformer en farine et de les cuire. Un matériel lithique lourd est alors nécessaire pour achever ce procédé, soit une meule dormante en pierre poreuse (du basalte le plus souvent) qui est une pièce massive et lourde et un plus petite pièce également en pierre, appelée la meule roulante, qui servait à broyer le grain en la frottant sur la meule dormante. Il devient alors plus simple pour l'homme de s'établir dans des campements fixes avec ces outils nécessaires à la subsistance et d'apporter sur le site les céréales à broyer. Ainsi, la consommation de céréales est la cause de la sédentarisation."
http://ici.cegep-ste-foy.qc.ca/departements/eca/agora/mesopotamie/revolneol.html

Blue
« Modifié: 07 juin 2007 à 08:27:41 par Blue »

07 juin 2007 à 09:52:39
Réponse #10

lambda


Merci Blue pour toute ces precisions.
Tu as raison, apporter un (voir plusieurs) sac(s) de ble "fait pour ca" et demarrer sa culture est plus realiste... surtout que dans ce scenario "d installation" (plutot que d exil, a mes yeux), d autres membres avaient emis l idee d utiliser un animal de bat (plus sur de l orthographe) pour ce genre de projet.
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

13 juillet 2007 à 14:37:52
Réponse #11

elkar


Une maniere simple de consommer des cereales sans devoir posseder d'installation lourde de type "meule" (ou meme plus simplement mortier/pilon/huile de coude), c'est de les faire germer. C'est une pratique assez en vogue chez les vegetariens crudistes.
En faisant germer la graine, on obtient un produit facile a manger et digerer, les nutriments ne sont plus les mêmes (moins de gluten, plus de glucides simples), plus de fibres, beaucoup plus de vitamines (y compris certaines qui ne sont pas présentes initialement dans la graine), effet "produit frais" ...
Et ca marche pas seulement avec les cereales.
http://fr.ekopedia.org/Graines_germ%C3%A9es

13 juillet 2007 à 15:03:51
Réponse #12

elkar


Je ne sais pas si les espèces qui ont donné naissance à l'épeautre, kamut, blé, et aux autres sont encore dans la nature...

Malheureusement, de tres nombreuses especes animales et vegetales qui ont servi a la création/selection des especes les plus importantes actuellement pour les humains, n'existent plus. En dehors du fait que, comme le disait Blue, ce ne serait pas raisonnable, on ne peut donc pas de toute facon, dans un contexte de "retour a la vie sauvage" esperer reproduire la selection faite par nos ancetres.
Mais pour autant, il y a certaines plantes actuellement sauvages qui n'existaient pas (ou n'etaient pas chez nous) a l'epoque, qui sont maintenant disponibles. C'est particulierement vrai pour les arbres. Je ne sais pas ce qu'il en est pour les cereales ; je pense qu'on ne tombera pas miraculeusement sur un ersatz de ble :) sinon quelqu'un ici l'aurait deja cité. Ca ne veut pas dire que toute recherche est inutile ; certains animaux fructivores et granivores vivent chez nous, il doit bien y avoir des graines quelque part :)

En se placant dans un scenario de retour a la vie sauvage ... on ne peut pas retrouver un environnement dans les conditions qui etaient celles des debuts de l'humanite. Il va falloir faire avec ce que l'homme a changé. Pour moi, ca pourrait eventuellement inclure l'utilisation de ressources "pas tout a fait naturelles", comme par exemple, aller dans un champ juste a pres le passage de la moissonneuse, recuperer a la main tout ce qui etait hors d'atteinte de la machine et abandonné sur place. Pour un champ de taille moyenne (c'est extremement vague, je sais) on peut recuperer en 2 heures environ 5 kilos d'epis de blé dur ou d'orge. Dans un champ de mais, la quantité d'epis laissés au sol varie de "rien du tout" a "recolte fabuleuse, mince j'ai pas assez de sacs".
Si la nature qu'on a daigné laisser entre les villes etait normalement riche de gibier et de plantes utiles, je ne le verrais pas de cet oeil ; mais la, faire a la fois sans ce que la civilisation a fait disparaitre, ET sans les miettes qu'elle laisse perdre, ca me paraitrait exagere.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité