Nos Partenaires

Auteur Sujet: Vos lectures du moment  (Lu 112965 fois)

19 mars 2012 à 13:45:21
Réponse #450

Buffalo


Rien à voir avec la survie mais lecture trés intéressante "Les Ardennes dans la Guerre" livre de témoignage sur la derniére guerre dans mon département, trés instructif pour les future rando (Accompagnateur)
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

20 mars 2012 à 09:14:45
Réponse #451

sebastienb


De mon coté "How to hide anything", un guide sur tout ce qui est caches, tant pour les objets que les personnes, à l amaison comme lors de déplacements. Dispo sur Amazon et Ebay. Pour ceux qui veulent un aperçu, une version pdf ici : http://www.freecommonlaw.us/images/HIDING.pdf (note aux modos : signalez moi si je dois retirer le lien)

20 mars 2012 à 09:56:52
Réponse #452

alexleroum



Piero San Giorgio

...trop long de faire un retex, "just read it" comme aurait pu le dire Nike ;#

Je suis aussi en train de lire ce livre ... très intéressant et qui méritera un retex détaillé ... j en suis au 2/3.... et quant tu fera ton retex je participerai avec plaisir ...

24 mars 2012 à 21:40:29
Réponse #453

Ti-Ame


GRAND NORD : Quatre hommes et vingt chiens dans les glaces du Québec-Labrador d'Alain Rastoin.

Comme le titre l'indique, « Grand Nord » est le récit de quatre hommes ( 2 Québécois : Jacques et Michel; 2 Français : Alain et Nicholas (Nicholas le réalisateur du film Loup) qui décident de braver le nord pour tourner un reportage sur une période de 3 mois au début des années 1980. L'auteur livre ce qu'il a vécût sans touche de romantisme. On y voit l'expérience humaine avec ses agréments et ses désagréments (caractères différents, cultures différentes). Il y a également la relation qu'il y avait entre les 4 hommes et leurs chiens qui revient constamment puisque ces hommes dépendent de leurs bêtes.

J'ai dévoré ce livre qui fait un peu moins que 300 pages. En plus d'en apprendre sur la nature humaine, on découvre le nord canadien sous un angle différent en plus d'en connaître davantage sur l'histoire de certains peuples autochtones.

Par ailleurs, en annexe l'auteur fournit la description et les plans du modèle de traîneau utilisé (type «alaska»), mais aussi des plans de ce qu'ils ont «remis au goût du jour » pour contrôler les traîneaux (le Gee-Barr) et des diverses techniques utilisées pour contrôler les traîneaux dans les passes plus difficiles. En plus de cela, il y a les plans de la tente fabriquée par l'un des membres de l'équipe (Jacques) (tente inspirée des modèles inuit : avec un seul poteau central qui lui donne l'aspect d'un cône). Finalement, il y a la description de leurs «menus types» pour 3 mois de voyage.

Aux amateurs de Jack London et de Croc-Blanc, c'est un livre que je recommande. (mais pas juste à eux hein! je le recommande à tout le monde!)

Ti-Ame

24 mars 2012 à 22:00:37
Réponse #454

Ulf




Livre qui détaille les comportements, alimentation et tout le tralala autour du chevreuil. Un peu léger au niveau des traces mais la partie comportement est plus poussée.

24 mars 2012 à 22:27:19
Réponse #455

katanga


De mon coté "How to hide anything", un guide sur tout ce qui est caches, tant pour les objets que les personnes, à l amaison comme lors de déplacements. Dispo sur Amazon et Ebay. Pour ceux qui veulent un aperçu, une version pdf ici : http://www.freecommonlaw.us/images/HIDING.pdf (note aux modos : signalez moi si je dois retirer le lien)

C'est cool merci pour le lien!! Cela ne m'empêchera pas de l'acheter quand même! ;)

Je suis aussi en train de lire ce livre ... très intéressant et qui méritera un retex détaillé ... j en suis au 2/3.... et quant tu fera ton retex je participerai avec plaisir ...

Lu. Vraiment pas mal! Attention, il faut parfois savoir lire entre les lignes! Sinon j'ai particulièrement aimé les petites fictions qui closent chaque chapitre. Que l'n soit d'accord ou pas avec tout ou partie des thèses de l'auteur, je recommande chaudement cet ouvrage fort bien écrit! ;)

Sinon en ce moment pour moi ce sont une dizaine d'ouvrages consacrés au potager bio, les semences, et les conserves. J'en ferai des CR dans les semaines à venir.

@++  ;)



02 avril 2012 à 15:57:38
Réponse #456

sebeu




Robinson Crusoe de Daniel Defoe

Un grand classique qu'on ne présent plus, mais reste comme un bon petit récit de survie/autarcie. Pas de grandes prétentions d'enseignement, mais distrayant.
Ou l'éloge de "quand la nécessité fait foi" pour la réalisation de l'outillage manquant...


03 avril 2012 à 17:30:54
Réponse #457

Campeur


Je suis aussi en train de lire ce livre ... très intéressant et qui méritera un retex détaillé ... j en suis au 2/3.... et quant tu fera ton retex je participerai avec plaisir ...

j'ai lu... c'est un peu lourd.

on pourrait le découper en 2 parties :

la 1ère consiste à dépeindre la situation actuelle et son évolution probable. personnellement je l'ai trouvé assez argumentée et même parfois très pertinente.

la 2ème décrit le concept de BAD pour Base autonome Durable... j'ai été moins convaincu (alors que je le suis sur le fait de travailer son indépendance par rapport au système). Peut être parce que le sujet n'est pas nouveau pour moi...

je pense qu'il mériterait presque un fil, du coté de la "survie en situation dégradéé" tant c'est riche en idées, sinon on risque vite de glisser dans "le survivalisme, c'est le mal ..."

A lire en tout cas !

Salut
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

03 avril 2012 à 17:37:44
Réponse #458

Kilbith


"Produire le feu de la préhistoire à nos jours" Actes du colloque de Vallon Pont D'arc. sous la direction de Bertrand Roussel, Valérie Moles et Caroline Menras. Ed. Mémoires Millénaires. 2011. 14€

Cet excellent ouvrage fait le ppoint, en Français, sur nos connaissances actuelles en matière d’origine du feu et sur les moyens de le produire.

En plus des méthodes classiques (friction, briquet+silex) on explore les méthodes à base de lentilles et de pistons pneumatiques. On y trouve aussi une histoire de "feu instantané"  de type allumettes.

Sympa.  :)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 avril 2012 à 08:33:23
Réponse #459

Solstice


En ce moment je relis "La pierre et le sabre" de Toshikawa. Juste avant je me suis relu (oui je suis à cours de bouquins :lol:) "La doctrine des bonnes intentions" de Chomsky et la version livre de "Spaceballs" de Max Brooks. Bon si je les RE-lis pas la peine de vous dire que j'ai adoré, non? :love:

12 avril 2012 à 15:04:26
Réponse #460

Ishi


RENCONTRE HORS DU TEMPS de Eric Walli.
Présentation de l'éditeur
Eric Valli est parti sur le continent nord-américain à la rencontre d'hommes et de femmes qui un jour ont tout quitté pour vivre au plus près de la nature. Ils ont fui le stress des villes, le règne de l'hyper consommation pour revenir à l'essentiel, être libres, et vivre en harmonie avec eux-mêmes. Parmi eux, Colbert, un ancien golden boy devenu trappeur, Lynx, une ex égérie punk, qui vit depuis 20 ans dans une yourte et organise des stages pour apprendre à vivre comme au temps de la préhistoire, ou encore Mason, un fermier à l'ancienne qui vit en autarcie. De ces personnages hors du commun, Eric Valli dresse un portrait intime et très vivant.
Biographie de l'auteur
Ayant longtemps vécu dans l'Himalaya, Eric Valli est devenu l'un des grands photographes de cette région du monde. Ses collaborations régulières aux magazines Géo et National Geographic lui valent une réputation internationale. Auteur de nombreux ouvrages comme Chasseurs de Miel, Chasseurs des Ténèbres, Voyageurs du Sel ou Nomades du Miel, tous parus aux Editions de La Martinière, il a également réalisé des documentaires qui ont obtenu de prestigieuses récompenses. Son premier long métrage, Himalaya, l'enfance d'un chef, sorti en décembre 1999, a remporté un succès international. Il se tourne aujourd'hui vers les Etats-Unis et partage le quotidien de ces femmes et ces hommes qui ont décidé de vivre hors du monde moderne. Diplômée d'un DEA en sciences politiques, Aurélie Taupin est journaliste. Elle a travaillé également au Ministère de la Culture au sein d'un groupe de réflexion sur le photojournalisme. Grande voyageuse, elle se passionne " pour ceux qui prennent des risques " pour pouvoir informer.

Commencé hier mais déjà  :love:
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

20 avril 2012 à 11:37:24
Réponse #461

lambda


En ce moment en plein dans ces 2 ouvrages passionnants:

Le premier est en vieux français, mais parfaitement compréhensible, un des premiers "vrai" traité d'anthropologie fiable et détaillé concernant les saames, venant des constations in situ d'un explorateur européen du sapmi, Johannes Scheffer. vraiment bien et super instructif...
scan accessible gratuitement en ligne.

"Histoire de la Laponie, sa description, l'origine, les moeurs, la manière de vivre de ses habitants, leur religion, leur magie et les choses rares du pays"
Scheffer, Johannes Gerhard
Editeur: Olivier de Varennes
1678
Bibliothèque Sainte-Geneviève
http://archive.org/details/4SC1734NOR

le second est un condensé pictural/photographique de l'artisanat rural de la scandinavie en général au cours de son histoire, avec un volet dédié au sapmi aussi, donc plutôt dans une optique nomade/semi-nomade. très très sympa et aussi instructif...
scan accessible gratuitement en ligne.

"Peasant Art in Sweden , Lapland and Iceland"
Holme, Charles, 1848-1923; Granlund, Sten, 1871-; Michaelson, Anna; Adams-Ray, Edward
editeur: London, New York, 'The Studio'
Wellesley College Library
http://archive.org/details/peasantartinswed00holm

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

20 avril 2012 à 12:14:31
Réponse #462

Pouçot


Tiens, je n'avais jamais eu la curiosité de lire le topic, pensant qu'il était consacré essentiellement à des ouvrages portant sur la survie dans son acception large; et ayant constate mon erreur, je me permets de participer  ;#
En ce moment je suis dans (au sens littéral du terme >:() :

Comment on écrit l'histoire. de Paul Veyne.

- Première partie : L'objet de l'histoire

I. Rien qu'un récit véridique
II. Tout est historique, donc l'histoire n'existe pas
III. Ni faits, ni géométral, mais des intrigues
IV. Par pure curiosié pour le spécifique
V. Une activité intellectuelle

- Deuxième partie : La compréhension

VI. Comprendre l'intrigue
VII. Théories, types, concepts
VIII. Causalité et rétrodiction
IX. La conscience n'est pas à la racine de l'action

- Troisième partie : Le progrès de l'histoire

X. L'allongement du questionnaire
XI. Le sublunaire et les sciences humaines
XII. Histoire, sociologie, histoire complète


20 avril 2012 à 12:17:11
Réponse #463

Aleksi


Salut à tous !

En ce moment je lis "La boussole naturelle, l'art de s'orienter en toute circonstances et en tous lieux" de Tristant Gooley.
Très content de lire enfin un bouquin consacré entièrement au sujet ! Avec beaucoup de références sur les méthodes antiques (ce que j'aime bien pour la culture), le sujet n'est pas abordé à la commando survivor, type d'ouvrage que je fuis autant que possible. Très agréable à lire donc, mais je n'en suis encore qu'au début !



En parallèle, je lis "Vagabond des mers du Sud" de Bernard Moitessier, qu'on ne présente plus  :)
Quand ma compagne et partenaire d'aventure se décide à publier quelques photos : https://www.instagram.com/eetiski/
Un récit d'aventure souterrain : ici

22 avril 2012 à 11:56:03
Réponse #464

CoOLCoOL


Bonjour à tous!

Je viens juste de commencer "Dans les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson. L'histoire (vraie) d'un homme qui part s'isoler 6 mois dans une cabane en rondins, de 3m sur 3, au fin fond de la Sibérie, au bord du lac Baïkal.

N'ayant pas fini le bouquin, je ne ferais aucun commentaires pour le moment, mais je dois avouer que j'ai bien accroché dès les premières lignes.

Je vous fais partager le 4eme de couverture:

"Assez tôt, j'ai compris que je n'allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m'installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie.
J'ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal.
Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j'ai tâché d'être heureux.
Je crois y être parvenu.
Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à la vie.
Et si la liberté consistait à posséder le temps ?
Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ?
Tant qu'il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."



Un livre qui fait voyager, rêver, réfléchir, et que je recommande!  :up:
"Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible."

22 avril 2012 à 13:41:33
Réponse #465

Cid


Bonjour à tous!

Je viens juste de commencer "Dans les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson. L'histoire (vraie) d'un homme qui part s'isoler 6 mois dans une cabane en rondins, de 3m sur 3, au fin fond de la Sibérie, au bord du lac Baïkal.

N'ayant pas fini le bouquin, je ne ferais aucun commentaires pour le moment, mais je dois avouer que j'ai bien accroché dès les premières lignes.

Je vous fais partager le 4eme de couverture:

"Assez tôt, j'ai compris que je n'allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m'installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie.
J'ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal.
Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j'ai tâché d'être heureux.
Je crois y être parvenu.
Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à la vie.
Et si la liberté consistait à posséder le temps ?
Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ?
Tant qu'il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."



Un livre qui fait voyager, rêver, réfléchir, et que je recommande!  :up:


J'ai aussi adoré le livre, même si au gré des pages on peut relever quelques incohérences quant à sa démarche... reste que ses aphorismes sur la nature humaine sont juste savoureux. Pour ceux qui veulent approfondir (ou découvrir), une émission télévisée sur France 5 ("La grande librairie") où il est invité : http://www.france5.fr/la-grande-librairie/?page=emission&id_article=5669
(ça commence à 4min)
Le bivouac est une loge ouverte sur le théâtre du monde. — Sylvain Tesson

22 avril 2012 à 21:36:33
Réponse #466

CoOLCoOL


Merci pour le lien Cid  ;)

Je rajoute une petite citation de Mr. Baden-Powell, que Mr. Tesson cite dans son livre, et que j'ai bien aimé:

"Lorsqu'on quitte un lieu de bivouac, prendre soin de laisser deux choses. Premièrement: rien. Deuxièmement: ses remerciements."

 ::)
"Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible."

22 avril 2012 à 22:41:55
Réponse #467

Claude Ponthieu


Bonsoir,

est-ce que quelqu’un a lu Finding you way without map or compass ?


En ce moment je lis "La boussole naturelle, l'art de s'orienter en toute circonstances et en tous lieux" de Tristant Gooley.
Très content de lire enfin un bouquin consacré entièrement au sujet ! Avec beaucoup de références sur les méthodes antiques (ce que j'aime bien pour la culture), le sujet n'est pas abordé à la commando survivor, type d'ouvrage que je fuis autant que possible. Très agréable à lire donc, mais je n'en suis encore qu'au début !

Pourras-tu dire ce que tu en penses ? ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

23 avril 2012 à 07:51:52
Réponse #468

François


Bonsoir,

est-ce que quelqu’un a lu Finding you way without map or compass ?



J'ai lu il y a quelques années.
Harold Gatty y fait l'inventaire des façons d'utiliser ses cinq sens et quelques connaissances basiques pour savoir où on est, vers où se diriger, et par où y aller.
De mémoire, c'est parfois un peu tiré par les cheveux, mais dans l'ensemble cela permet surtout de découvrir, ou de redécouvrir, la richesse et l'utilité du "sens" de l'observation, voir de démythifier le sens de l'orientation ;)

EDIT : j'ai oublié le principal, cet inventaire est basé sur une vie de pratique de l'orientation, de la navigation et du positionnement. Je ne me rappelle plus les détails, mais c'est à la fois sa passion et son métier.
« Modifié: 23 avril 2012 à 09:30:11 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

23 avril 2012 à 10:34:11
Réponse #469

Bison


Je l'ai à côté de moi ...  :D
Et je pense comme François.
Son titre original : "Nature is your guide" était moins sexy mais il reflétait mieux le contenu du livre.

Ce livre m'a rappelé que, jusqu'à 15 ans, j'ai "exploré" la brousse autour de chez moi, "Without Map or Compass", connectant mentalement chemins, sentiers, rivières et collines, élargissant peu à peu mon "territoire" connu.

Il m'a donné envie de "remettre" ça, de continuer à découvrir mes quelques coins de paradis ici en Europe, sans passer par les "aides à la navigation", quels qu'ils soient.

Envie aussi de mieux observer, de mieux comprendre, de mieux mémoriser le paysage, de trouver à l'occasion l'un ou l'autre indice "directionnel".

Pour le plaisir, et bien conscient des limites :  les indices directionnels que l'on peut trouver dans les Hautes-Fagnes ne sont pas ceux que l'on peut découvrir dans les Pyrénées ... Il faut connaître sa région pour connaître les signes et les interprêter, ou pour être un "guide" de confiance ... Les "guides" sont normalement des "locaux" ...

Ce livre m'a aussi amené à modifier ma pédagogie quand j'apprend à mes petits enfants les rudiments de l'orientation. J'insiste désormais beaucoup plus sur la rose des vents ... Parce que, en Belgique, le vent est  un bon indice directionnel, pourvu que l'on fasse la corrélation avec "le temps qu'il fait". C'est très rudimentaire, mais expliquer la relation entre la météo et la direction du vent, c'est quand même assez enrichissant à mon avis ... et ce n'est pas ce que l'on trouve dans les livres "classiques" sur l'orientation!

Dans le pays d'où je viens  ::) on était en régime alizé pendant cinq mois sur douze ... vent constant de 110°/20 kts dans la journée!

Je crois que je vais commander le bouquin cité plus haut, même si je prévois que ce sera une sorte de "reprise" des principes évoqués par Harold Gatty, qui est quand même, de par son expérience professionnelle, un navigateur selon mon coeur.

PS :  H. Gatty a d'abord été un navigateur "marin", puis un navigateur-aviateur, célèbre pour avoir été le navigateur de Wiley Post lors d'un tour du monde fameux en 8 jours ... en 1931. C'était pas gagné d'avance, à cette époque!
« Modifié: 23 avril 2012 à 10:48:19 par Bison »
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

23 avril 2012 à 11:25:28
Réponse #470

Claude Ponthieu


François et Bison merci pour vos réponses, il fera partie de mes prochains achats ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

23 avril 2012 à 21:57:15
Réponse #471

Aleksi


Salut à tous !

Je l'ai terminé.
J'ai beaucoup aimé, mais il ne faut pas s'attendre à un listing de techniques de navigation. Il propose plus exactement une nouvelle approche de l'orientation on s'ouvrant plus ce qui nous entoure à l'aide de nos 5 sens, et que l'homme faisant parti du règne animal, nous somme capable de bien plus que ce que l'on imagine. Bien sur il y a un paquet d'astuces plus pratiques qui permettent lorsqu'on en compare plusieurs de valider ou invalider une hypothèse quand aux points cardinaux, etc. J'ai trouvé cet ouvrage très sérieux.
Voici comment il s'organise :

Prologue
Introduction : De l'art de s'orienter

1. Dunes et vallées : la nature du terrain
2. La parfaite illusion : le soleil
3. Le firmament
4. L'inconstante lune
5. La mer
6. Les éléments
7. Créatures d'habitudes
8 Où suis-je ?

Epilogue : Unité
Sources et notes
Bibliographie
Remerciements

Tristan Golley en a également fait son métier puisqu'il organise régulièrement des stages, c'est un vrai passionné et ça se sent dans le bouquin.
Quand ma compagne et partenaire d'aventure se décide à publier quelques photos : https://www.instagram.com/eetiski/
Un récit d'aventure souterrain : ici

24 avril 2012 à 08:23:52
Réponse #472

François


Je viens d'en terminer la lecture (dans la version kindle)
Lecture un peu décevante pour qui a déjà eu les mêmes lectures que l'auteur ;D

Rien de bien original ni de "savoir oublié", contrairement à ce que laisse continuellement entendre le texte. Mais le livre a le mérite d'avoir été traduit en français et de faire un tour rapide des connaissances en matière d'orientation (hors l'utilisation d'instruments récents de navigation ou de positionnement, bien sur, sinon ce ne serai pas drôle).
« Modifié: 26 avril 2012 à 05:51:36 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

24 avril 2012 à 09:06:24
Réponse #473

Bison


Citer
2. La parfaite illusion : le soleil

On y retrouve les tables données dans l'ouvrage de H. Gatty?
Sous une forme plus lisible, peut-être?
Ou une feuille de calcul telle que celle fournie ici même sur le forum par un éminent spécialiste ?  ;)

Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

24 avril 2012 à 09:34:15
Réponse #474

Claude Ponthieu


Ou une feuille de calcul telle que celle fournie ici même sur le forum par un éminent spécialiste ?  ;)

Un lien, merci ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité