Nos Partenaires

Auteur Sujet: rando a cheval  (Lu 9732 fois)

02 juin 2007 à 23:03:11
Réponse #25

alezan



Je ne me souviens plus du nombre de kilomètres parcourus, je crois  que nous chevauchions  environ 6h par jours.

Tout dépend de ce que tu veux faire, veux-tu partir seul , avec quel cheval ?
Je pense qu'il faut préparer le projet  encore plus que quand on part  à  pied, le moindre problème  est alors décuplé.

bellis :)

les randos que j'ai effectuées sont similaires, une moyenne de 30/35 km/jours avec la" logistique" le soir sur une semaine c'est l'ideal

ont a fait une tentative rando de 3 jours en "autonomie complete" en se reaprovisionnant pour la nouriture dans les villages et en dormant dans les fermes (que nous avions prevenues avant), plus pour le"confort" des chevaux nous pouvions les lacher dans les prés de la ferme pour la nuit sans avoir le soucis de les surveiller

le bilan en fin de rando etait plutot mitigé en fait on commencait a trouver "nos marques" le dernier jour  ::)

disons que paradoxalement le cheval est le principal point faible !!! et je crois que nous avons perdu au fil du temps "mecanique" le sens de l'utilisation de la locomotion a cheval

en cas de besoin si un long trajet (+ de 10 jours)a cheval devenait necessaire je partirais en plus avec un cheval de bat pour transporter le matos et pas plus de trois cavaliers, j' alternerais periode en selle et periode de marche pour soulager les chevaux et le rytme serait plutot lent...

04 juin 2007 à 16:52:54
Réponse #26

French Kiss


Je t'avais mal compris, desole! Dans tes recettes, tu fabriques aussi des onguents a usage equin?

Je n'ai jamais dit qu'il fallait se passer du casque (de la bombe, de ce que tu veux indispensable pour se protéger le crâne selon l'activité pratiquée) mais bien au contraire, qu'il est insuffisant...Et donc qu'il s'agit de natter ce qui dépasse si on ne veut pas prendre le risque que ça se coince quelque part, que ça s'emmêle...en causant parfois des soucis non négligeables...

Les marques de cosmétiques, je m'en fous totalement, je fabrique ce dont j'ai besoin... ;)

Blue
"En cas de morsure de vipère, sucez-vous le genou, ça fait marrer les écureuils." extrait de l'Almanach de Desproges

05 juin 2007 à 08:36:56
Réponse #27

alezan


en attendant la reponse de blue j'ai une petite recette pour les abcés aux pieds des chevaux 

 (il vaut mieu deferer le cheval et lui tremper le pied dans un bain de javel +eau avant)

melanger du son dans de l'eau trés chaude, rajouter de la moutarde ,la consistance du produit doit devenir pateuse vider la pâte ainsi obtenue dans un sac plastique poser le pied du cheval a l'interieur scotcher fortement le "pansement" autour de la jambe et laisser agir le plus longtemps possible ( le cheval doit etre au box sur de la paille ou des copeaux de bois sinon le pansement va se dechirer en quelques seconde) en refaisant ce traitement tous les jours on accelere le murissemment et le percement de l'abcé

l'argile est aussi un produit trés utile ,a tartiner autour d'une plaies par exemple


05 juin 2007 à 23:14:12
Réponse #29

alezan


c 'est un residu obtenu l'ors de la fabriquation de la farine c est comestible, on trouve du pain au son ,des gateaux, des galettes

06 juin 2007 à 09:28:41
Réponse #30

French Kiss


Je connaissais pas ta recette, merci!
"En cas de morsure de vipère, sucez-vous le genou, ça fait marrer les écureuils." extrait de l'Almanach de Desproges

06 juin 2007 à 09:51:32
Réponse #31

mazzeru


Juste une anecdote.
Lorsque j'étais gosse, et qu'il y avait encore des bouilleurs de cru avec passage de l'alambic dans les villages, il y avait souvent un manége des gamins du village avec des seaux qui partaient à travers champ pour truander quelques dizaines de litres d'alcool.
En fait, les paysans utilisaient un mélange de son et d'alcool pour donner aux vaches qui venaient de véler.
Visiblement, celà devait servir de reconstituant ;)
Que les vétérinaires me pardonnent, mais ce n'est qu'une anecdote qui me revient.
Je n'ai pas encore essayé sur l'homme ;)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité