Nos Partenaires

Auteur Sujet: Arme blanche et professions médicales.  (Lu 9380 fois)

05 septembre 2014 à 11:26:11
Réponse #25

cosmikvratch


Question: les ciseaux EMT offrent l'avantage d'avoir une "pince" en bout d lame, ça ne manque pas un peu?


salut, je ne vois pas de quelle "pince" tu parles, le bout arrondi sert à ne pas blesser quand tu passes sous une fringue/un bandage... en tout cas avec ceux que je connais

tu fais peut-être allusion à un modèle que je ne connais pas


Par rapport à un ciseau JESCO (ou EMT) + un resqme (qui fait coupe-sangle + brise vitre), quelles fonction a en plus le leatherman (en dehors du coupe bague qui le fait mieux qu'une pince coupante)

On a de 5 à 20 € + 7 € et de l'autre presque 80 €

A mon avis pas de valeur ajoutée en cas d'utilisation rare/très occasionnelle. Pas la peine d'avoir un truc si robuste.

Par contre en usage intensif les ciseaux que tu cites s'émoussent assez vite: il reste possible de couper du "costaud" genre textile épais, mais pour les coupes plus précises de trucs mous (bandages/compresses) ça devient pas terrible. De plus à force les lames ont tendance à s'écarter, et le truc à couper se retrouve régulièrement coincé entre les deux lames, super énervant en contexte de stress! >:(
Je n'ai pas encore beaucoup utilisé le raptor, donc je ne peux pas jurer qu'il se comporte mieux à la longue, mais la rigidité de l'ensemble, l'épaisseur des lames et le diamètre de l'axe/rivet me semblent de bonne augure...
j'ajouterai que la lame du bas a des petites dents qui agrippent la chose à couper, ce qui évite de "chasser" quand on cherche à couper du dur (j'espère que les utilisateurs réguliers de ciseaux EMT comprendront de quoi je parle).


Donc pour usage régulier je pense que ces ciseaux sont plus efficaces, fiables et durables. Est-ce que ça vaut le prix... chacun sa réponse (et je ne me pose pas la question puisque c'est un cadeau :lol:)

pour le coupe ceinture et le brise-vitre, je n'ai pas assez d'expérience pour avoir un avis sur leur efficacité par rapport à d'autres outils.

Par contre il faudra voir aussi ce que ça donne au nettoyage une fois plein de sang... il doit falloir une bonne brosse vu le nombre d'aspérités et le fait que ça va souvent un peu avoir sêché (sur une urgence il y a d'autres priorités que de nettoyer immédiatement...). De même il faudra voir comment le métal réagit à des bains réguliers dans l'eau chlorée (procédure dégradée classique de désinfection là où je bosse) ça fait déjà pas du bien aux set chirurgicaux alors...

J'ai vu que sur certains sites américains on leur reprochait de ne pas être autoclavable... j ne vois pas l'intérêt, on ne va pas les utiliser au bloc non plus (enfin... en France en tout cas ::)), ni les mettre directement en contact avec des plaies...
« Modifié: 05 septembre 2014 à 11:39:56 par cosmikvratch »
Life's a bitch (and then you die)

05 septembre 2014 à 12:10:54
Réponse #26

musher


Par contre en usage intensif les ciseaux que tu cites s'émoussent assez vite:
De plus à force les lames ont tendance à s'écarter, et le truc à couper se retrouve régulièrement coincé entre les deux lames, super énervant en contexte de stress! >:(

Effectivement, par rapport à des jesco inox à 5 €, y a pas photo. C'est du jetable ces ciseaux.
Par contre un médic m'a montré des jesco qu'il a eu, la lame est assez solide et le rivet est suffisament costaud pour qu'il y a pas de jeu même après avoir coupé du webbing ou des tiges de rangers.

Après le jesco, pour moi, sert surtout à accéder à une plaie, dégager un torax... quand tu arrives le premier sur un accident (ou que tu es tout seul dans la cambrousse). C'est pour ça que j'ai des jesco dans chaque pharmacie (celle de mon sac de boulot, celle du camion, celle du traineau).
Mais en tant que non professionnel médical, j'ai pas l'usage d'avoir un jesco à la ceinture  ;D

Ensuite pour le suivi d'une plaie, je passe la main aux pros  ;D

En véto, j'ai dans la pharma canine un ciseau à pansement ancien modèle
Mais pas de stress, (sauf quand ce p*tain de cabot ou de cheval bouge tout le temps) on fait au calme à la maison avec tout sous la main, bien préparé sur la Dimatex Declic.



Effectivement, le nettoyage du Letherman va être à faire à la brosse à dent  :D

15 mai 2015 à 11:47:20
Réponse #27

cosmikvratch


bon, petit retex sur le letherman raptor... qui est au final plutôt décevant de mon point de vue.  :-\

-d'abord l'étui qui est trop volumineux... du coup il a fini par rester à la maison


-ensuite le clip qui est selon moi mal placé:
replié ça va, quoique le seul endroit convaincant pour le cliper soit à la ceinture: dans une poche de jeans ça condamne la poche, et il est trop épais pour la poche arrière (inconfortable si on s'asseoit)... au final il a fini dans mon sac, et j'avais parfois du mal à le retrouver dans la panique de l'urgence.

déplié, en utilisant le clip ils seraient pointe vers le haut  :'(, donc si on veut les avoir à portée de main dépliés, le plus simple est dans la poche (photo ci-dessous)

-ensuite: à l'utilisation intensive, il faut quand-même forcer pas mal, et du coup les poignées trop fines et à l'ergonomie mal pensée font super mal aux doigts (à la base du pouce en particulier), avant même d'avoir des ampoules! :down: En cas de d'afflux massif de blessés j'ai fini par systématiquement switcher sur mon griptilian sheepfoot, qui (lui) faisait des merveilles, et passait comme dans du beurre dans les épaulettes de veste et les doubles coutures de jeans :up:


-Pour le nettoyage du sang à moitié sêché, c'est comme prévu super chiant vu le nombre de petites aspérités...

-et pour finir de l'habiller pour l'hiver, malgré mon utilisation d'eau savonneuse (pas d'eau chlorée par précaution)... des points de rouille sont apparus! (photo ci-dessous)

voilà en résumé: je ne conseille pas l'achat de ce leatherman raptor, qui avait l'air bien sur le papier, mais à l'usage se révèle peu pratique. Son seul avantage face au griptilian utilisé prudemment est l'aspect plus inoffensif, et le moindre risque de confiscation en cas de contrôle par les forces de l'ordre...


maintenant je rêve d'un benchmade triage, c'est malin >:()
« Modifié: 15 mai 2015 à 12:01:13 par cosmikvratch »
Life's a bitch (and then you die)

15 mai 2015 à 15:51:47
Réponse #28

max65871


Par pure curiosité :
Tu n'as jamais besoin de pointe dans ta profession ?
Et d'ailleurs, c'est quoi ta profession exactement ?


Tcho ! Max
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

15 mai 2015 à 17:05:13
Réponse #29

paquito


Bonjour,
Je rebondis sur vos post.
Je suis infirmier dans les services urgence puis smur.
Après plusieurs essais depuis 15 ans, j'utilise la combinaison:
- Ciseaux EMT/Gesco que j'utilise en jetable, il faut les changer régulièrement (tous les mois à peu près, parfois un par semaine) en utilisation intensive,
- un bon swisstool victorinox qui me suis depuis plus de 10 ans, il est rès solide et accepte d'être maltraité.
- un mousqueton d'escalade pour  accrocher la perf, des sangles d'attache ou le sac à dos à un point fixe par exemple.

A mon sens la possession d'un lame avec pointe émoussée ou non, pour couper du bandage et des vêtements n'est pas pertinente: prise parfois mal assurée, cela glisse dans le sang, risque de blesser en ripant même si la pointe est émoussée. Par sécurité je préfère les ciseaux EMT. Pour tout le reste le swisstool victorinox est là (du bricolage des brancards et véhicules au secours) et mes camarades ambulanciers me l'empruntent souvent.

Par habitude, j'ai également un petit pliant de 7cm pour manger.

15 mai 2015 à 17:36:29
Réponse #30

cosmikvratch


Par pure curiosité :
Tu n'as jamais besoin de pointe dans ta profession ?
Et d'ailleurs, c'est quoi ta profession exactement ?


-je suis médecin dans l'humanitaire. donc mon boulot varie selon les missions. La dernière j'ai eu quelques afflux massifs de blessés... (je rentre juste du Yemen)
-pointe et autre: on a des sets pansement et suture stérilisables, donc pas besoin d'avoir ses propres intruments. par contre il y a toujours pénurie de ciseaux/outils coupants de plus grande taille.

Citer
Après plusieurs essais depuis 15 ans, j'utilise la combinaison:
- Ciseaux EMT/Gesco que j'utilise en jetable, il faut les changer régulièrement (tous les mois à peu près, parfois un par semaine) en utilisation intensive,
- un bon swisstool victorinox qui me suis depuis plus de 10 ans, il est rès solide et accepte d'être maltraité.
- un mousqueton d'escalade pour  accrocher la perf, des sangles d'attache ou le sac à dos à un point fixe par exemple.

-pour les ciseaux, vu mes missions de plusieurs mois, je me vois mal partir avec 5 ou 10 paires ;) (quoi que pourquoi pas en fait c'est pas bien lourd)
-swisstool ou leatherman type wave: je plussoie :up:
-le mousqueton est une bonne idée... moi j'ai tendance à utiliser des bouts de bande à pansement pour accrocher les perfs, avec un noeud à boucle pour l'enlever facilement... ça a l'avantage d'être toujours dispo autour de moi, de ne pas être limité en quantité (parfois 30 patients en peu de temps), et de ne pas avoir à le récupérer quand on envoie les patients avec perf dans des véhicules privés (tous les pays n'ont pas notre disponibilité d'ambulances :glare:). Dans le même esprit on a parfois des bouts de fil de fer prêts pour ça dans les bagnoles.

Citer
A mon sens la possession d'un lame avec pointe émoussée ou non, pour couper du bandage et des vêtements n'est pas pertinente: prise parfois mal assurée, cela glisse dans le sang, risque de blesser en ripant même si la pointe est émoussée. Par sécurité je préfère les ciseaux EMT.

Je comprends ce que tu dis, c'est vrai qu'il faut faire gaffe... après le griptilian porte bien son nom: ça ne glisse pas même barbouillé de sang et avec des gants médicaux, je t'assure! ::) et pour la prise en main, je la trouve excellente. En même temps ça a l'avantage d'être toujours dans ma poche, d'être aiguisable, polyvalent... suivant les contextes ça peut être mal perçu, c'est sûr que j'hésiterais plus à sortir ça dans un service d'urgences en France ;) (et j'en aurais probablement beaucoup moins besoin d'ailleurs)

je décris juste une solution qui a fonctionné pour moi.

Merci pour l'input paquito :doubleup:
Life's a bitch (and then you die)

15 mai 2015 à 20:59:19
Réponse #31

paquito


Je n'avais pas compris que tu étais dans l'optique médecine de catastrophe/afflux de blessé, dans cette optique nous sommes en train de réfléchir à mettre dans le matériel (caisse PSM) des tool et outils divers car cela manque en plan de secours.
Par contre, le petit pliant dont je parle est sur le même type que le gritilian que tu cites ;) mais je l'ai par affect et non pas utilité professionnelle.

15 mai 2015 à 23:14:33
Réponse #32

François


... après le griptilian porte bien son nom: ça ne glisse pas même barbouillé de sang et avec des gants médicaux, je t'assure! ::) et pour la prise en main, je la trouve excellente. En même temps ça a l'avantage d'être toujours dans ma poche, d'être aiguisable, polyvalent...

J'en profite pour glisser une question de néophyte : dans quelle mesure est-il utile de stériliser ce couteau ? avant ou après ce genre d'utilisation ? Et si oui, comment le faire ?
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

16 mai 2015 à 00:01:33
Réponse #33

cosmikvratch


pas besoin d'être stérile, il faut juste le décontaminer, comme n'importe quel matériel médical
Dans mon cas: eau savonneuse + brosse, puis un petit coup de surfanios, on laisse sêcher sans rincer et c'est reparti! :up:

http://www.equipmedical.com/files/fck/file/Fiche-technique-surfanios.pdf
Life's a bitch (and then you die)

16 mai 2015 à 01:02:31
Réponse #34

François


Merci de ta réponse. Le point qui m'avait échappé, c'est la possibilité d'employer un désinfectant efficace (le surfanios en l’occurrence)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

16 mai 2015 à 08:55:13
Réponse #35

max65871


Toujours autour de la désinfection : Imaginons qu'un petit civil comme moi qui n'aie que les rudiments des premiers secours se retrouve à devoir découper un vêtement (en l'occurence un jeans) pour checker une coupe à la disqueuse dans un quadriceps et me faire une idée de la gravité de la situation. Dans le cas où mes mains seules ne suffiraient pas à déchirer le vêtement et que j'utilise le petit couteau pliant qui me sert à manger pour m'aider, quels traitements dois-je appliquer à la lame pour pouvoir à nouveau l'utiliser pour beurrer ma tartine sans craintes ?

J'avais pensé à dettol+ oxypro ?
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

16 mai 2015 à 10:35:24
Réponse #36

cosmikvratch


s'il y a du sang de quelqu'un d'autre sur la lame, il faut bien l'essuyer, bien frotter avec eau + savon/produit vaisselle... tu élimines déjà l'essentiel du risque de contamination. ensuite seulement: un coup de javel (laisser tremper 5-10 minutes) et tu le réduis à pratiquement rien.

Moi perso je m'en tiendrais là.

Ensuite, il reste théoriquement un risque (extrêmement  faible) concernant les virus encapsulés (pas tellement VIH, surtout hépatites) en cas de contact avec les muqueuses.
ces virus survivent mal à la sécheresse et/ou aux UVs, donc je dirais: faire sêcher la lame au soleil quelques heures de chaque côté, et là tu seras tranquille.

si tu veux vraiment faire du zèle, tu peux aussi faire bouillir (10 minutes de bulles), mais ça me paraîtrait excessif. On quitte la désinfection pour entrer dans la stérilisation, je pense pas que tu veuilles faire de la chirurgie avec ta lame! :lol:
« Modifié: 16 mai 2015 à 10:50:00 par cosmikvratch »
Life's a bitch (and then you die)

07 juin 2015 à 15:04:25
Réponse #37

Sam Sebja


Le "rescue tool" de Victorinox...

http://www.swissknifeshop.com/swiss-army-rescue-tool

Peut se trouver vers 50-60 EE, sans faille à ma connaissance. Un regret : je trouve l’œil bien moins pratique que l'habituelle molette.

ATTENTION : plein de copies merdiques et dangereuses circulent, mais faciles à reconnaître (par exemple, la gravure "victorinox" n'est pas au bon endroit et l’œil de la lame principale a une forme différente).

https://www.youtube.com/watch?v=zApUSw0xsRY

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité