Nos Partenaires

Auteur Sujet: nutrition préhistorique (et la tendresse b**del !)  (Lu 6757 fois)

08 décembre 2009 à 15:55:03
Lu 6757 fois

legrottologue


Bonjour à tous,
je ne savais pas trop si ce petit travail effectué il y a quelques années pour le Centre Archéologique du Var trouverait sa place sur le forum.  :-\
je me suis dit, à les voir courir de champignons en pièges à lapins faudrait un peu qu'ils posent leurs fefesses sur le rondin de bois et mange un peu.
De la part du végétarien de service ces plats cuisinés prendront toutes leurs saveurs...
bon appétit
Mes sources furent : La nutrition préhistorique de Gilles et Brigitte Delluc, Martine Roques Editions Pilote 24.
Sciences et avenir  n° 651 mai 2001.

Il est bien évident qu'en rapport avec les continents et les saisons cela est totalement impossible mais si vous voulez faire original, ethnique,  pour recevoir ...

premier plat
entrée : sauterelles, crickets, oeufs de caille
plat principal : kangourou (épices aneth).
accompagnement : lièvre à l'ail
salade : feuilles d'érable, fleurs de primevères et chicorée sauvage.
dessert : baies d'églantines, bananes, noisettes

second plat
entrée : termites, scorpions, oeufs de tortues
plat principal : taureau (épices anis)
accompagnement : bécasse aux artichauts sauvages
salade : feuilles de hêtres, fleur de violettes et asperges sauvages
dessert : cassis, poires, amandes

troisième plat
entrée : scarabée, fourmis rouge et chenilles
plat principal : bison (épices cumin)
accompagnement : caille aux champignons
salade : feuilles de sapins, capucine et cresson
dessert : sureau, nèfles, noix de cajou

quatrième plat
entrée : escargots, grillons
plat principal : chevreuil, chevreau, daim (épice coriandre)
accompagnement : faisan aux oignons
salade : courgettes, soucis, fenouil
dessert : framboises, cerises, pommes

cinquième plat
entrée : petits reptiles, larves de ver à soie
plat principal : renne ou abats (épice cannelle)
accompagnement : marcassin au thym et aux carottes sauvages
salade : feuille de tilleul, fleurs de bourrache, pissenlit
dessert : graisses, mûres, châtaignes

sixième plat
entrée : grenouilles, guêpes
plat principal : crustacés, poissons gras, anguilles
accompagnement : pintade au choux sauvage
salade : feuilles d'épicéa, fleurs d'acacia et sauge
dessert : myrtilles, figues, mangues.

voilà  :)

08 décembre 2009 à 16:12:15
Réponse #1

Wapiti


Bonjour

La notion d'entrée, plat principal, salade, fromage et surtout dessert est une notion très moderne et citadine du repas au regard de la préhistoire.

À +

08 décembre 2009 à 16:49:29
Réponse #2

Aerazur


 ;)...accompagner le roti de renne (pas taper Père Noël, pas taper!) par du marcassin, ça fait pas un peu riche?

08 décembre 2009 à 18:19:20
Réponse #3

legrottologue


bonjour vous deux,
c'est un simple moyen de montrer les possibilités, les variantes.
c'est aussi une méthode originale pour vos convives.   ;
l'évolution culinaire est propre à chaque culture à chacune de ses périodes.
je pense sans dire une grosse bêtise que c'est durant les banqués de la Rome Antique (pour la Grèce je ne sais pas) en occident, que les familles notables vont développer le sens des gouts avec des plats différents. De longues agapes. sinon l'alimentation reste non pas un plaisir pour le reste des humains mais une nécessité vitale de première importance.
(Il faudrait voir pour l'Egypte, faire une recherche entre les castes sacerdosale, notable, militaire et monsieur tout le monde)
Chasse et cueillette jusqu'à à peu près 11000 - 9000 ans
sédentarisation avec développement des premières aires agro-pastorale par la suite.
échanges culturels et culinaires entre le moyen orient et l'occident avec les grands conquérants et les échanges économiques (route de la soie, ...)
Merci de vos remarques et à bientot


08 décembre 2009 à 18:39:47
Réponse #4

stefalive


il me semble que, d'après quelques amis archéo et paléos croisés récemment sur un concours d'armes de jet préhistoriques, la proportion était plutôt.dans ce sens:
cueillette/pêche/piégeage/chasse
 Ces estimations dépendent naturellement de la période (pre/post sédentarisation), du climat( ere glacière ou pas) et de la classe sociale.(sexe etc)
Elle sont établies en rapport avec la facilité du mode de procuration des sources de nourriture et des restes retrouvés.
D'une manière générale, elle relativise l'image d'Épinal du primitif avec son arc tout seul dans la nature en train de chasser le cerf ou le cochon comme source principale de subsistance.
Le panier à champignon, myrtille, luzerne et autres plantes comestibles était surement aussi utile que la pêche ou le piégeage et certainement plus que l'arc la lance et autre objets contondants du mois a partir de la fin de la période glacière



Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page...

08 décembre 2009 à 18:51:36
Réponse #5

legrottologue


bonsoir,
l'homme est fondamentalement non pas un chasseur-cueilleur mais plutôt un "charognard-trappeur de petite proie-cueilleur". c'est un singe opportuniste. nourriture arboricole avec quelques insectes puis en "descendant de l'arbre" adaptation progressive à son nouveau biotope. (savane arboré où il pourra développer avec une structure clanique un début de chasse, genre rabattage d'animaux vers des marais ou des falaises, pourquoi se prendre un coup de sabot ou de griffes quand on peut joyeusement casser les os de ses proies sans rien faire...)
Mais à mes yeux, humblement, je continue à penser que nous avons été des charognards sur une très très longue période.
Au plaisir d'échanger avec vous les gars ...  :)

08 décembre 2009 à 21:53:57
Réponse #6

sell58



09 décembre 2009 à 07:55:56
Réponse #7

philippe13


La notion d'entrée, plat principal, salade, fromage et surtout dessert est une notion très moderne et citadine du repas au regard de la préhistoire.

J'habite à deux pas du quartier chinois de Paris, et je vais parfois dans des gargotes à priori non destinées aux "long-nez". C'est très différent de ce que l'on vous sert dans un restaurant chinois à clientèle européenne. Ce qui parait une évidence entrée-plat-dessert ne l'est pas du tout.

J'ai parlé de gargotes, donc pas de repas élaboré, plat unique sous forme d'un très grosse soupe bouillante servie en kit où on fait le mélange  avec peu de viande et beaucoup de végétal. Pas de dessert mais une boisson sucrée genre Fanta :'(, les asiatiques du 13 eme se sont bien mis au pain français mais encore parfois un beignet huileux et immonde en guise de pain.
Le plat le plus répandu est le Pho vietnamien que toute la communauté a adopté visiblement. Il est servi parfois dès 10 heures du matin!! Est-ce un second petit déjeuner?

Un peu loin de la cuisine préhistorique mais c'est pour dire que nos habitudes ne sont pas réference. En France avant que le café ne soit une boisson populaire on mangeait une soupe le matin, souvent une soupe au pois qui tiens bien à l'estomac.
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

09 décembre 2009 à 10:38:06
Réponse #8

Thanos


il me semble que, d'après quelques amis archéo et paléos croisés récemment sur un concours d'armes de jet préhistoriques, la proportion était plutôt.dans ce sens:
cueillette/pêche/piégeage/chasse
 Ces estimations dépendent naturellement de la période (pre/post sédentarisation), du climat( ere glacière ou pas) et de la classe sociale.(sexe etc)
Elle sont établies en rapport avec la facilité du mode de procuration des sources de nourriture et des restes retrouvés.
D'une manière générale, elle relativise l'image d'Épinal du primitif avec son arc tout seul dans la nature en train de chasser le cerf ou le cochon comme source principale de subsistance.
Le panier à champignon, myrtille, luzerne et autres plantes comestibles était surement aussi utile que la pêche ou le piégeage et certainement plus que l'arc la lance et autre objets contondants du mois a partir de la fin de la période glacière

Puis il faut regarder le rapport énergie dépensée pour obtenir la nourriture/ calorie apportée, les myrtilles il n'ya pas besoin de le courir après a travers tout un bois ^^

Il me semble qu'un prof nous avait dit que les taches ne semblait pas les mêmes en fonction de l'age et du sexe du membre du groupe (ce qui parait en fin de compte assez logique, une femme avec enfant ne va pas s'amuser à courir la pampa pour coxer un renne).

Le chasseur cueilleur est un opportuniste, il fait en fonction du terrain ! (et il ne néglige pas les source de protéines "alternatives", insectes larves etc...)

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

09 décembre 2009 à 10:54:21
Réponse #9

legrottologue


Bonjour Philippe,
Ca me fait penser à un doc que j'avais vu sur des "tribus" qui vivent exclusivement sur l'eau, leurs embarcations. Il est bien évident qu'à aucun moment nous pouvons comparer nos "habitudes" alimentaires. Pourtant, je ne sais pas si c'est parce qu'ils se sont francisés mais en mangeant dans un Indo-Pakistané l'enchaînement des plats était pourtant le même. Ma soeur spirituelle se trouve actuellement en Inde. Je pourrais peut-être en parler dans quelques jours du coup.
Je repense aussi à ce que l'on nomme les citées lacustres préhistorique. (même si les recherches sont souvent contradictoires) Il faut voir ce que l'on trouve dans les dépotoires. Arrêtes de poissons, l'hameçon existe depuis au moins 20 à 30 000 ans et des monticules de coquilles qui étaient la base alimentaire de ses peuplades.
Si comparaison il y a, ce serait à faire avec les peuples primitifs, qui vivent encore actuellement en harmonie complète avec leurs biotopes (bushmen, lapons) deux climats que l'on pourrait comparer à la dernière ère glacière et  aux savanes arborées
A bientôt

09 décembre 2009 à 11:28:32
Réponse #10

legrottologue


Thanos bonjour,
en ce qui me concerne, je crois (et ça n'engage que moi) que la nourriture de base reste un animal extrêmement dangereux à attraper : l'escargot.  :D en plus on peux faire de super coiffes pour les défunts avec les coquilles. (coquilles qui peuvent être mangées aussi car bien riches en sels minéraux)
Ma théorie en ce qui concerne la recherche de nourriture est la suivante. Les hommes partent à la chasse car dans un groupe délimité la violence masculine intra-clanique trouve un exutoire dans la chasse. Ca permet aussi d'équilibrer le sexe-ratio en impliquant un nombre de perte nécessaire chez les mâles. Un mâle peut ensemencer tout les membres femelles du dit groupe. à contario, une seule femelle pour un nombre de mâles supérieur entrainerait l'extinction du groupe. Aucun groupe humain sur terre ne peut perdurer lorsque ses membres descendent en dessous des 200 individus (d'où les échanges intergroupes)
Il faut en finir avec cette p**ain d'image de la pauvre femme qui attend le retour de l'HOOOOOOOOmme pour vivre. Durant les parties de chasses qui pouvaient durer plusieurs jours elles s'alimentaient toutes seules dans une très grande autonomie. piégeage, pêche, cueillette.
De plus, en cas de disette ou de stress liés à des efforts, (migration), les femmes deviennent souvent inféconde. Le corps gardant toutes ses ressources pour sa survie.
Conclusion, si on est là, c'est que malgré les conditions difficiles les capacités d'adaptation de l'espèce humaine sont formidables. Il y a des traces de cannibalisme même si de nombreux scientifiques répugnent à l'accepter ...
en poussant la logique à l'extrême je dirais que non pas la rapine mais la guerre telle que nous la connaissons apparait vraiment lorsque l'homme décide d'engranger ses réserves. Pourquoi se fatiguer à travailler alors qu'en deux coups de haches (la pierre était pourtant bien polie ...) bien affutées je mange à l'oeil et je viole joyeusement ... ^-^

09 décembre 2009 à 11:59:33
Réponse #11

Thanos


Il y a des traces de cannibalisme même si de nombreux scientifiques répugnent à l'accepter ...

On voit très bien sur les squelettes si il y a eu décharnement actif ou non, donc ce que dit l'os, on ne peut le contredire ^^ Mais l'ethno pousse à plutôt voir ca comme un rite qu'un cannibalisme de subsistance !

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

09 décembre 2009 à 13:07:37
Réponse #12

legrottologue


Thanos,
j'adore ce genre de conversation avec un gars qui porte un pseudo comme le tien  ;) :D
A l'heure actuelle sur Terre, il existe 6 millions de personnes qui pratiquent l'anthropophagie. Hormis quelques sérials killers dégénérés, ou le cannibalisme de survie comme ce fut le cas en Russie  durant les précédents conflits, dans l'Armée Napoléonienne, ou le cas des "survivants" dans les Andes ou le cas du vrai "radeau de la méduse" toute forme de cannibalisme est (en très grande majorité) rituellique. Elle consiste soit à intégrer la Force du combattant adversaire (c'est comme ça que la maladie de Creutzfeldt-jakob se transmettait dans certaines peuplades ; soit à conserver les connaissances de l'Ancien, celui qui savait, qui apportait quelque chose d'utile pour le bien-être et la survie du groupe.
je persiste à penser qu'il y a eu absorption de protéines animales d'origine humaine pour survivre. malheureusement ce que nous ne diront jamais les (vieux) squelettes c'est si ce fut fait après un meurtre, un sacrifice ou bien un déterrement ?
Bon Thanos on se fait un petit scénar, genre les experts Las Vegas au paléolithique ?  ;D
- hum hum cette pointe de Clovis me paraît bien étrange dans la tête de cet homme ! - Dammed je suis fait ... j'avais faim m'sieur   :glare:
Au fait pour toi, ça se rapproche de la viande de porc ou pas ? pour le gout; hein !

09 décembre 2009 à 13:20:58
Réponse #13

legrottologue


Leif bonjour,
oui en effet, c'est le problème du laitage qui provoque l'ostéoporose et non ne le prévient comme on nous rabâche les oreilles.
Si on part du constat (une théorie) que notre espèce, sans prendre les préhumains, remonte à à peut près 3.7 -  4 Ma l'absorption du laitage d'une autre espèce que la notre ne remonte à seulement qu' à 8 - 10 000 ans. Début du pastoralisme. déjà on comprend que beaucoup de personnes soient intolérantes au lactose. et que le lait d'une autre espèce ne soit pas une nécessité.
le lait étranger est donc un aliment et non une boisson. Ca change déjà beaucoup de choses au niveau diététique.
C'est la surdose de calcium qui pousse l'organisme à créer un acide qui attaquera les os et les fragilisera avec le temps.
De plus je vous demande simplement pourquoi nous sommes la seule espèce mammifère, qui, une fois sevrée(acontinue à boire un lait maternel ( hum hum un peu de psychanalyse ...) ;D
je ne peux pas dire si nous assimilons mieux la nourriture humaine dans notre organisme, il serait judicieux si vous avez des toubibs nutrissionistes dans votre entourage de leur demander ce qu'ils en pensent. ce serait sympa de confronter nos infos.  :)
A l'origine je voulais juste laisser quelques recettes ...  ;)

09 décembre 2009 à 14:21:13
Réponse #14

Thanos


pourtant globalement nous sommes  quand même la meilleure nourriture pour l'homme si je ne m'abuse?

Bof bof, au point de vue parasites c'est vraiment pas la joie et il y a des maladies spécifiquement liées a l'anthropophagie.

Bon Thanos on se fait un petit scénar, genre les experts Las Vegas au paléolithique ?  ;D

Tu rigoles mais les TP d'anthropo-funeraire ça ressemble vachement à cela :D

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

09 décembre 2009 à 20:03:58
Réponse #15

restonica


Thanos,
j'adore ce genre de conversation avec un gars qui porte un pseudo comme le tien  ;) :D
A l'heure actuelle sur Terre, il existe 6 millions de personnes qui pratiquent l'anthropophagie. Hormis quelques sérials killers dégénérés, ou le cannibalisme de survie comme ce fut le cas en Russie  durant les précédents conflits, dans l'Armée Napoléonienne, ou le cas des "survivants" dans les Andes ou le cas du vrai "radeau de la méduse" toute forme de cannibalisme est (en très grande majorité) rituellique. Elle consiste soit à intégrer la Force du combattant adversaire (c'est comme ça que la maladie de Creutzfeldt-jakob se transmettait dans certaines peuplades ; soit à conserver les connaissances de l'Ancien, celui qui savait, qui apportait quelque chose d'utile pour le bien-être et la survie du groupe.
je persiste à penser qu'il y a eu absorption de protéines animales d'origine humaine pour survivre. malheureusement ce que nous ne diront jamais les (vieux) squelettes c'est si ce fut fait après un meurtre, un sacrifice ou bien un déterrement ?
Bon Thanos on se fait un petit scénar, genre les experts Las Vegas au paléolithique ?  ;D
- hum hum cette pointe de Clovis me paraît bien étrange dans la tête de cet homme ! - Dammed je suis fait ... j'avais faim m'sieur   :glare:
Au fait pour toi, ça se rapproche de la viande de porc ou pas ? pour le gout; hein !

Petite confusion de la maladie de Creutzfeldt-jakob avec une autre maladie à prions liée aux rites cannibales: le Kuru (ou "mort souriante"(sic!))
http://209.85.229.132/search?q=cache:http%3A%2F%2Fwww.med.univ-rennes1.fr%2Fresped%2Fs%2Fviro%2Fprions%2Fprions.html

découverte par  D. Carleton Gajdusek (prix Nobel en 1976), il a ,hélas , ensuite assombri sa réputation en étant condanné pour pédophilie, mais c'est une autre histoire..

@+

09 décembre 2009 à 21:10:44
Réponse #16

legrottologue


Restonica bonsoir,
c'est vrai. je n'ai pas accès aux ouvrages de ma bibliothèque là ou je vis actuellement, elle se trouve bien loin et la plupart des choses que j'écris je le fait de tête d'où certaines erreurs :
- parfois
- souvent
- je klaxonne
que j'assume  :-[
Merci de tes lumières et à bientôt peut être.
c'est ce que j'aime sur ce site que je découvre que depuis quelques jours : la complémentarité et la qualité de vos interventions à tous.  ;)

09 décembre 2009 à 21:10:50
Réponse #17

Moleson


Leif bonjour,
oui en effet, c'est le problème du laitage qui provoque l'ostéoporose et non ne le prévient comme on nous rabâche les oreilles.

......


Avec une moyenne de vie de 30-40 ans c'est pas vraiment un problème

Moléson

09 décembre 2009 à 22:03:17
Réponse #18

legrottologue


Rebonsoir,
j'étais à une conférence de paléontologie tout à l'heure à Brioude. Le conférencier le Docteur Frédéric Lacombat, spécialiste des mammouths et mastodontes parlait aussi du fait qu'il voyait en l'homme un prédateur opportuniste, un charognard. J'ai trouvé ça marrant de voir que hier je lançais mon histiore de petits plats sans savoir :
1 que celà allait entrainer autant de réactions.
2 que je me taperais une conférence en fin d'après midi ce rapprochant un peu du thème de mon "article".
c'est deux jours furent enrichissants. Merci à vous tous.  :)
Thanos, tu es paléoanthropologue ou quelque chose dans ce genre ?

10 décembre 2009 à 09:36:24
Réponse #19

legrottologue


Thanos c'est super ça !  :doubleup: :doubleup: :doubleup:
pour moi ça ne reste qu'un rêve de gamin non réalisé. c'était plutôt la paléontologie qui me branché à l'époque. Ca ne m'a pas empêché d'intégrer le CAV en tant que bénévole durant quelques années.
Sinon pour l'assassinat d'Otzi, l'homme des glaces, vous savez qui a fait le coup ?

10 décembre 2009 à 10:10:28
Réponse #20

Thanos


Thanos c'est super ça !  :doubleup: :doubleup: :doubleup:
pour moi ça ne reste qu'un rêve de gamin non réalisé. c'était plutôt la paléontologie qui me branché à l'époque. Ca ne m'a pas empêché d'intégrer le CAV en tant que bénévole durant quelques années.
Sinon pour l'assassinat d'Otzi, l'homme des glaces, vous savez qui a fait le coup ?

Pour moi l'affaire est claire, c'est l'homme des neiges qui a fait le coup car Otzi et lui étaient fous amoureux de la femme des congères  ;#

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

11 décembre 2009 à 10:21:40
Réponse #21

Aerazur


Sinon pour l'assassinat d'Otzi, l'homme des glaces, vous savez qui a fait le coup ?

Hélas, il y a controverse, mais la vérité est ailleurs.... ;D


11 décembre 2009 à 11:26:35
Réponse #22

legrottologue



13 décembre 2009 à 18:49:13
Réponse #23

legrottologue


Bonjour à tous et à toutes  :)

Une petite vidéo que je viens de trouver sur DailyMotion.
Le titre : "les comportements alimentaires des hommes préhistoriques".

http://www.dailymotion.com/video/x4mlsx_les-comportements-alimentaires-des_tech

Voilà, bon visionnage .

13 décembre 2009 à 19:32:34
Réponse #24

jeanluc


on peut aussi consulter "la nutrition préhistorique" par Gilles Delluc,Brigitte Delluc;Martine Roques,editions  PILOTE 24  edité en 1995 à 800 exemplaires,ISBN2-9501983-8-4,traitant aussi bien des sujets evoqués dans la video quedes repas,de l'acquisition,de la conservation ou de la consommation
si on le trouve,bien sur :(

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité