Nos Partenaires

Auteur Sujet: chaussettes russes  (Lu 13104 fois)

02 décembre 2009 à 11:16:16
Lu 13104 fois

Berhthramm


les chaussetes russes...

Suite à la discussion sur le stage "old school XVIII - XIX" en préparation, j'ai recherché le truc que j'avais fait en 2005-2006 quand j'ai commencé la reconstit, je n'avais pas à l'époque les moyens de me payer des chaussettes en naalbinding (du moins ce n'était pas une priorité de costume) et étant sur une démarche de reconstit "talibane et intolérante" (dixit certains) il était pour moi hors de question de foutre des chaussettes modernes même si ça se voit pas... Je creusais donc les voies alternatives et en particulier celles des chaussettes russes qui combinées au winnigas donnent des résultats satisfaisant... Je préparais une rando assez longue (25 kilométres) en armes et c'était ma première rando de ce type, d'où pas mal d'intérogations aux quelles j'ai put répondre par la suite, on remarque d'ailleurs des winnigas en lin que j'ai vite changées pour des en laines, bien plus pertinentes...

Voici ce que j'avais écrit tel que :

Citer
J'ai essayé de refaire de tête ce que faisais le cousin de maman (je peux pas lui demander il est décédé). Il prenait un chiffon coupé en triangle (grossierement), j'avais un foulard comme ça (les dimensions ont peut-être pas ideales)...

Le foulard

le pied posé

repliage des coins et ballage de l'avant

emballé

chaussé (super confort, c'est interessant (j'ai pas fait un marathon non plus c'est une impression première))...


Maintenant je n'ai pas de traces histo des chaussetes russes, mais c'est peut-être interessant...(en tout cas c'est certainnement une alternative possible, crédible et meilleures que les chaussettes XXIème (en tout cas pour du XIième ou avant) pour ceux qui n'ont pas les moyens de se payer de Nalbinding (ou qui ne sauraient pas le faire eux même).

edit : bien sûr pour que ce soit confortable, il faut bien tirer les plis vers le haut avant de mettre les winnigas et la chaussure.

Faut effectivement bien tirer les plis, et ça se vérouille super bien avec la molletière (winnigas pour nous), c'est effectivement confortable et chaud, avec de la laine c'est bien mieux (là j'avais pris du coton parce que j'avais ça comme point de départ mais ensuite j'ai fait laine immédiatement), on peut en changer souvent et du rechange prends trés peu de place...

:)


02 décembre 2009 à 11:21:20
Réponse #1

Camaro


C'est effectivement la technique utilisee en secourisme pour emballer le pied a l'aide du bandage triangulaire.
Dans mon souvenir, ca tient assez bien.
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

02 décembre 2009 à 12:56:49
Réponse #2

Pics (Vincent.D)


Il me donne une idée à creuser et à tester ton post Berhthramm  :)
2 triangles de coton dans le sac, en plus de servir de pansements de secours, de filtre à eau de secours, etc..
En les utilisant comme ça en chaussettes pourraient par la propriété hydrophile du coton permettrent d'accélérer le séchage des chaussures.
Vais tester ça pour voir l’efficacité, si ça rentre dans mes grosses de cuir, et si les plis ne sont pas trop chiants !
 :) :)

@++
« Modifié: 02 décembre 2009 à 13:47:57 par Pics (Vincent.D) »

Do More With Less & K.I.S.S.

02 décembre 2009 à 13:41:40
Réponse #3

Berhthramm


a priori ça rentrait dans beaucoup de chaussures mili d'il y a quelques décennies donc...

:)


02 décembre 2009 à 14:20:42
Réponse #4

Thanos


je n'avais pas à l'époque les moyens de me payer des chaussettes en naalbinding (du moins ce n'était pas une priorité de costume) et étant sur une démarche de reconstit "talibane et intolérante" (dixit certains) il était pour moi hors de question de foutre des chaussettes modernes même si ça se voit pas...

Je te reconnais bien là ;)

Mon grand père me parlait de chaussettes russes pour des bandes ressemblants sensiblement au bandes molletières/winnigas (sans doute plus larges cela dit) mais entourant le pied (un peu à la façon de bandages de boxe) quelqu'un aurait déjà essayé cette configuration ?

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

03 décembre 2009 à 14:59:45
Réponse #5

Fox


Porté avec des valenki http://en.wikipedia.org/wiki/Valenki bottes en feutre pour l'hiver, c'est très confortable en tout cas. Je n'ai jamais testé dans des chaussures "normales".
Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

03 décembre 2009 à 15:06:53
Réponse #6

Kilbith


Il me donne une idée à creuser et à tester ton post Berhthramm  :)
2 triangles de coton dans le sac, en plus de servir de pansements de secours, de filtre à eau de secours, etc..
En les utilisant comme ça en chaussettes pourraient par la propriété hydrophile du coton permettrent d'accélérer le séchage des chaussures.
Vais tester ça pour voir l’efficacité, si ça rentre dans mes grosses de cuir, et si les plis ne sont pas trop chiants !
 :) :)

@++


On peut employer des triangles constitués de torchon (essuie pour toi je crois) en microfibre que l'on trouve en supermarché, absorbe autant, très doux, plus léger, sèche plus vite. Mais pas d'époque...

Mais c'est vrai que le coton sèche facilement devant un feu, encore plus ici car grande surface exposée.

 ;)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

03 décembre 2009 à 15:46:04
Réponse #7

Camaro


Mais c'est vrai que le coton sèche facilement devant un feu, encore plus ici car grande surface exposée.
Interessant comme idee !
Il faudrait fabriquer des chaussettes que l'on peut ouvrir et mettre a plat pour les faire secher plus vite.
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

04 décembre 2009 à 08:06:10
Réponse #8

sell58


Merci pour l'astuce.

04 décembre 2009 à 19:16:52
Réponse #9

ERECTUS


Merci Bertand !!

Pas évident d'imaginer que tu réussisses ensuite à rentrer le pied dans ta chaussure!
Faut que je teste ça   :)
Quand sa route est dure, le dur poursuit sa route

05 décembre 2009 à 22:33:47
Réponse #10

bpc


un lien vers une utilisation "allemande":

http://www.dererstezug.com/Fusslappen.htm

06 décembre 2009 à 08:36:27
Réponse #11

Berhthramm


Merci Bertand !!

Pas évident d'imaginer que tu réussisses ensuite à rentrer le pied dans ta chaussure!


Ce que je me disais aussi au départ, et c'est globalement sans soucis, pourtant mes chaussures sont assez ajustées.

:)

J'ai jamais essayé dans des chaussures modernes.


08 janvier 2010 à 17:06:26
Réponse #12

lochost


Si mon souvenir est exact, durant la deuxième mondiale sur le front de l'est, allemands et russes ajoutaient en plus de la paille (ou de préférence du foin) pour assurer une relativement bonne isolation thermique. Les allemands n'ayant pas été approvisionnés en habits chauds (la campagne de russie devant se terminer avant l'hiver selon le haut commandement), ils ont vite adopté ce genre de chaussures; ça a sauvé quelques paires de pieds des angelures et de l'amputation.
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.
- Robert Sheckley

08 janvier 2010 à 18:04:49
Réponse #13

Kilbith


"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

08 janvier 2010 à 18:08:11
Réponse #14

Kilbith


Si mon souvenir est exact, durant la deuxième mondiale sur le front de l'est, allemands et russes ajoutaient en plus de la paille (ou de préférence du foin) pour assurer une relativement bonne isolation thermique. Les allemands n'ayant pas été approvisionnés en habits chauds (la campagne de russie devant se terminer avant l'hiver selon le haut commandement), ils ont vite adopté ce genre de chaussures; ça a sauvé quelques paires de pieds des angelures et de l'amputation.

Naguère, la paille/foin était chose courante dans les sabots de bois en hiver. Les lapons utilisent toujours ce type de procédé dans leurs chaussures traditionnelles.
En mode survie : n'importe quelle ouate, herbe, lichen, paille, polystyrène expansé, rembourrage, bourre relativement sec...en vrac dans un sac plastique, on met les pieds dedans.

 ;)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

08 janvier 2010 à 18:29:33
Réponse #15

jilucorg


C'était une pratique si courante que l'expression avoir du foin dans ses bottes signifiait être riche (puisqu'on pouvait utiliser le précieux foin au lieu de paille).  
  
 
jiluc.

09 janvier 2010 à 09:15:35
Réponse #16

Gwangi


Profitant de la neige, j'ai testé pour aller faire deux-trois courses à pattes : la technique de Berhthramm + une vieille paire de tennis de toile en fin de vie, dont la semelle commence à se décoller (je précise, ça me semble avoir son importance). Et ben, c'était nickel : comme j'ai l'habitude de marchez dans la neige la plus épaisse possible pour éviter de me valdinguer sur le verglas qui se forme vite en ville (piétons, chaussée...), j'ai pu tester les chaussettes russes avec humidité (en rentrant, mes tennis étaient bien sûr détrempées). Le résultat : les pieds un peu humides bien sûr, mais beaucoup moins qu'avec des chaussettes de laine ou même de polaire (j'en utilise fréquemment).

Merci pour le tuyau et le tuto-photos ! :up:

16 février 2013 à 20:27:25
Réponse #17

Kilbith


Un article du "guardian" expliquant que l'armée russe abandonne les chaussettes russes (Portyanki) cette année.... :'(

ici : http://www.guardian.co.uk/world/shortcuts/2013/jan/16/russian-soldiers-replacing-foot-wraps-socks

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité