Nos Partenaires

Auteur Sujet: CHASSE  (Lu 16302 fois)

23 octobre 2018 à 11:02:24
Réponse #50

Kilbith


Vingt fois sur le métier... :)

Le reste se repartie en ACCA, Société de chasse communal et chasses privés.
Au passage le système des ACCA par le rattachement automatique de tous les terrain privé et communaux à la zone chassable  est une bonne spoliation de la propriété privé pour les « petit » propriétaires non chasseur.

On a (j'ai) expliqué longuement le pourquoi de cette "spoliation" : le gibier ne respectant pas les limites de propriété (res nullus), s'il prolifère localement il ravage les cultures et biens de l'ensemble des propriétaires d'un territoire et on constate souvent l'augmentation des collisions sur les routes.

Ceux qui ne perçoivent pas ce problème n'ont probablement jamais observé un champ de blé dont la récolte à  été compromise par le gros gibier et des pâtures retournées. Peut être ont-ils seulement observés, pour leur plaisir, "des animaux à la nuit tombée se promenant dans la campagne...pour le plaisir des yeux".

Pour rappel : des agriculteurs vivent de ces champs et pâtures depuis des temps immémoriaux.

Dans l'état actuel de la législation ce sont habituellement les chasseurs qui indemnisent les dégâts causés sur un territoire donné. En effet, ils sont collectivement responsables de la bonne gestion cynégétique d'un territoire.

Pour cette raison des quota obligatoires de chasse sont l'objet (d'âpres) de négociations entre les différents personnes et leurs représentant: fédération de chasse, propriétaires de terrain, agriculteurs, chasseurs locaux, ONF.......et ce ne sont pas toujours les chasseurs qui réclament le plus de "tir".  ;)

Par conséquent :
-Soit on a une parcelle assez grande pour nourrir le gibier présent sur le territoire. Dans ce cas on peut ne pas participer à l'ACCA, mais reste l'obligation de chasser pour limiter le gibier.
-Soit la parcelle est trop petite et se transforme en "réserve" qui rapidement nuit gravement au voisin. Dans ce cas elle le plus souvent chassable au sein d'une ACCA.
-Reste la solution de clôturer son domaine (j'ai participé à la clotûre de 60hec à 2,10m). Dans ce cas le gros gibier reste dans la parcelle et on faut (plus ou moins) ce que l'on veut.


« Modifié: 23 octobre 2018 à 11:14:26 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

23 octobre 2018 à 12:40:13
Réponse #51

Hurgoz


Bon.....puisqu'il faut en passer par là  :'(

Citer
.......et ce ne sont pas toujours les chasseurs qui réclament le plus de "tir".

Non, c'est l'exact inverse qui se passe: se sont les chasseurs qui demandent le plus de tir.

Sur quoi je me base? Rien, et toi? Et oui, se sont des déclarations à l'emporte pièce, peut être vrai ou pas, selon le secteur géographique dans lequel on se trouve, mais sans rien citer, ni source, ni rien, chacunes des déclarations se valent, et aucunes ne permettent le dialogue.  >:(

Donc, c'est un sujet polémique, si on veut pouvoir échanger de façon constructive, on avance des arguments et on les agrémente d'exemples et de fait!

Sinon on va encore chouiner que ça part en live. (je sais, ce n'est pas encore le cas, mais il est préférable de prévenir ;) )

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

23 octobre 2018 à 12:42:29
Réponse #52

tartopom


Ceux qui ne perçoivent pas ce problème .....   ..... Peut être ont-ils seulement observés, pour leur plaisir, "des animaux à la nuit tombée se promenant dans la campagne...pour le plaisir des yeux".

Le contemplatif que je suis  ;) n'a juste pas envie que des énergumènes armés jusqu'au dent se balade chez lui avec chiens et 4x4 .

En connaissance de cause, car (beaucoup) plus jeune, j'ai participé à pas mal de battue en tant que traqueur (rabatteur). Et franchement ca m'a définitivement fait passer l'envie de passer mon permis de chasse.
BAVU ba pris

23 octobre 2018 à 13:54:58
Réponse #53

forezien


Non, c'est l'exact inverse qui se passe: se sont les chasseurs qui demandent le plus de tir.

Bonjour,

Concernant l'ACCA où je suis membre, la fédération nous accorde un quota de lièvres et bien nous en chassons volontairement moins (20% de moins) car nous pensons que le quota nuirait au renouvellement de l'espèce sur notre territoire.
Autre exemple: le sanglier. Si nous écoutions les agriculteurs, nous commencerions à le chasser en battue 1 mois avant l'ouverture pour prévenir les dégâts. Les agriculteurs souhaitent une mise à blanc du territoire concernant cette espèce (qui affecte leur rendement et donc leur emploi j'en suis conscient).

Autre point me concernant, je n'était pas satisfait de la gestion de l'association de chasse au niveau de la gestion des espèces, des lâchers, de la sécurité ... et bien je me suis présenté au bureau et ai été élu. Désormais ma voix compte et je peux faire passer des idées qui vont, je l'espère, dans le bon sens.

Par contre je suis bien d'accord qu'une part des chasseurs sont un vrai problème pour l'image de la chasse mais aussi pour la sécurité des autres (chasseurs et non chasseurs), par exemple en battue il y a des personnes que j'évite systématiquement pour qu'ils soient le plus loin possible de moi. Et bizarrement ceux qui ne respecte pas la sécurité sont aussi ceux qui tirent sur n'importe quoi et ne respectent aucune consigne (une solution : les virer, mais aujourd'hui je ne peux pas encore en arriver là puisque nous sommes plusieurs dans le bureau de l'assoce et que tous ne sont pas d'accord >:( )

Bref, comme partout, il y a des gros c*** sauf que dans notre cas ils sont armés...
"Marche ! marche, tu verras !" Henri Vincenot

23 octobre 2018 à 14:58:10
Réponse #54

Kilbith


tssst tsst ami Hurgoz pas la peine de crier.  :)

Tout d'abord je dis "pas toujours les chasseurs" et pas "rarement ou jamais les chasseurs" ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit.

D'autre part le  ;) était un private joke envers un jeune/vieux membre du forum de nos amis. Car, sur la ligne bleu des vosges, nous avions une discussion sur les rapports entre son employeur et les fédérations de ma région sur les quotas de cervidés. Pour certains un bon cerf est un cerf...vidé.

Mais si tu veux quelque chose de factuel dans cet échange qui l'est assez peu.

Par exemple ici : https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/les-sangliers-mise-en-place-d-un-comite-de-lutte-contre-les-degats-de-gibier_127178

On y constate que beaucoup d'organisations reprochent aux chasseurs de ne pas assez éliminer le gibier et même de l'aider à proliférer.
« Modifié: 23 octobre 2018 à 15:22:03 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

23 octobre 2018 à 17:42:02
Réponse #55

guillaume


une clochette c'est très bien et un gibier fluo aussi.

Tu parles de ceux en lycra rose fluo moulant ? :lol:

PAVC ;#

23 octobre 2018 à 17:51:33
Réponse #56

guillaume


Bon.....puisqu'il faut en passer par là  :'(

Non, c'est l'exact inverse qui se passe: se sont les chasseurs qui demandent le plus de tir.

Sur quoi je me base? Rien, et toi? Et oui, se sont des déclarations à l'emporte pièce, peut être vrai ou pas, selon le secteur géographique dans lequel on se trouve, mais sans rien citer, ni source, ni rien, chacunes des déclarations se valent, et aucunes ne permettent le dialogue.  >:(

Donc, c'est un sujet polémique, si on veut pouvoir échanger de façon constructive, on avance des arguments et on les agrémente d'exemples et de fait!

Sinon on va encore chouiner que ça part en live. (je sais, ce n'est pas encore le cas, mais il est préférable de prévenir ;) )

Tcho

Hugo

Doucement...

On aura compris que Did est chasseur. Et qu'il parle de son expérience à lui. Il n'a pas besoin de mettre sa validation annuelle en ligne sur le forum pour qu'on prenne en compte ce qu'il dit, si ?

Par ailleurs, étant de l'autre côté des choses (et malheureusement, je ne rentrerais pas dans le détail), je ne peux que confirmer ses dires. Globalement, les acteurs locaux, sur le terrain, ont parfois quelques avis divergent mais au global ils sont d'accord.
En revanche, ce qui est fait au-dessus nous échappe complètement.

a+

23 octobre 2018 à 18:07:10
Réponse #57

Hurgoz


Yo,

On aura compris que Did est chasseur. Et qu'il parle de son expérience à lui. Il n'a pas besoin de mettre sa validation annuelle en ligne sur le forum pour qu'on prenne en compte ce qu'il dit, si ?

Telle n'est pas la question. Je connais Did, ce n'est pas la première fois qu'on échange. Toutefois, là c'est tombé sur son propos, parce qu'il est parfait pour mettre en avant ce que j'essai d'exprimer dans le fil de la survie du forum (et encore une fois, rien contre Did): l'expérience  personnelle, c'est une nécessité dans la construction de l'individu, mais un biais énorme lorsqu'on parle de tirer des conclusions ou faire avancer un sujet. Notre expérience, aussi exceptionnelle qu'elle puisse-t-être ne remplacera jamais, ni de près, ni de loin, une analyse, basée sur des faits à grande échelle.

Comme je l'ai dis: son expérience est limitée dans l'espace, il ne peut donc s'agir d'une généralité, et donc en aucun cas de quelque chose qui pourra être amené à tirer des conclusion sur une pratique à plus vaste échelle. C'est pour cela que je contre argumente avec le même propos mais inversé. Rien ne prouve que mon expérience vaut mieux ou moins bien que la sienne.

L'article par contre qu'il utilise, est un élément d'exemple, qui amène du contenu au débat et du corps au débat.

Donc si: lorsqu'on avance des arguments, on doit les valider. C'est la condition à des échanges sains. Et partir du principe que "parce que c'est Did, qu'il a une super expérience, c'est bien", ben non: si je veux un sermon, je vais à l'Eglise, je ne débat pas.

Tcho

Hugo
« Modifié: 23 octobre 2018 à 18:13:44 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

23 octobre 2018 à 18:10:00
Réponse #58

promeneur4d


je connais pas le système français, mais qu'en est-il de l'alcool avec un fusil d'un point de vue légal? C'est pas la même chose qu'avec la voiture, retrait de permis et confiscation du véhicule si c'est grave?
Si 86% de la population d'un pays veut pas d'OGM dans les champs et qu'ils sont plantés quand même, peut on parler de démocratie?

23 octobre 2018 à 20:53:31
Réponse #59

Pierrot


La chasse en état d'ébriété est interdite et en cas d'accident ce sera une circonstance aggravante.

23 octobre 2018 à 21:16:05
Réponse #60

migmig


"en cas d accident", mais si ils les faisaient souffler avant , il y aurait moins d accident, et surtout beaucoup moins de chasseurs!
j ai jamais vu de garde chasse faire des controles d alcoolémie dans la foret, comme on peut voir les gendarmes en faire sur la route!, c est bien dommage!!

23 octobre 2018 à 21:29:23
Réponse #61

Rantanplan


Citer
La chasse en état d'ébriété est interdite et en cas d'accident ce sera une circonstance aggravante.

Je vous invite à lire le livre:
"Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus" de Marc Giraud, disponible en poche.

Vous y trouverez des informations intéressantes sur la législation de la chasse en France.

"Des révélations incroyables sur la chasse et un livre de fond pour les amoureux de la nature, qui veulent se promener en paix dans les bois

Savez-vous que l'on peut chasser sur la plage en plein mois d'août ?
Qu'une chasse à courre peut se terminer dans votre jardin ?
Qu'il est impossible de sanctionner des chasseurs ivres ? ... "


Bonne soirée.

PS:
J'ai du mal à parler de LA chasse. Il y a tant de modes de chasse différents: battues, silencieuses ou pas, chasse devant soi, à la passée, à courre, à l'affut, à l'approche, à la glue... Il m'est impossible de condamner, ni de soutenir, en bloc.

« Modifié: 23 octobre 2018 à 21:37:06 par Rantanplan »

23 octobre 2018 à 21:39:05
Réponse #62

Pierrot



Ah, la propagande de M. Giraud, plus anti-chasse que lui tu meurs, quand tu lis ce genre de connerie : 

Citer
Qu'il est impossible de sanctionner des chasseurs ivres ? ... "

Tu te fais de suite une idée sur le parti-pris du bonhomme.
Il ne manque plus que MM Rigaux et Athanaze, tiens.


Citer
"en cas d accident", mais si ils les faisaient souffler avant , il y aurait moins d accident, et surtout beaucoup moins de chasseurs!
j ai jamais vu de garde chasse faire des contrôles d alcoolémie dans la foret, comme on peut voir les gendarmes en faire sur la route!

Il me semble bien que, à chaque fois qu'un chasseur a causé un accident, le contrôle d'alcoolémie a été négatif, mais les gendarmes étaient peut être à la solde de Thierry Coste, va savoir.....

En revanche sur la route, où les gendarmes "font souffler", les accidents causés par des ivrognes non chasseur c'est assez courant.

23 octobre 2018 à 21:53:44
Réponse #63

migmig


Citer
Il me semble bien que, à chaque fois qu'un chasseur a causé un accident, le contrôle d'alcoolémie a été négatif, mais les gendarmes étaient peut être à la solde de Thierry Coste, va savoir.....

c est pas une excuse pour aller se promener avec une arme bourré dans la foret!

et en meme temps, si il y avait autant de chasseurs dans les forets, que de conducteurs sur la route, attention les dégats!!!!!

23 octobre 2018 à 21:54:57
Réponse #64

Rantanplan


@Pierrot

Citer
Ah, la propagande de M. Giraud, plus anti-chasse que lui tu meurs, quand tu lis ce genre de connerie.

D'accord sur le parti pris de l'auteur. Cependant, ses arguments semblent s'appuyer sur des faits et des textes de loi.

Je te joins les scans des pages concernant la chasse en état d'ébriété pour que tu puisses te faire ta propre opinion (voir débunker ce qui y est écrit !).

J'insiste sur le fait que je ne suis ni pro, ni anti chasse dans son ensemble... Je travaille même avec des passionnés de cynégétique...

Ce livre m'a juste paru pertinent compte tenu des interventions, que je crois fausses, qui ont été écrites précédemment.
« Modifié: 23 octobre 2018 à 22:00:08 par Rantanplan »

23 octobre 2018 à 22:02:54
Réponse #65

guillaume


[Edit : grillé ;D]

j ai jamais vu de garde chasse faire des controles d alcoolémie dans la foret, comme on peut voir les gendarmes en faire sur la route!, c est bien dommage!!

Pour la simple et bonne raison qu'il n'existe pas de seuil légal. En revanche, l'état d'ébriété, "décrété" sur un faisceau d’indices -notamment comportementaux- oui. De même, on pourrait évoqué la mise en danger d'autrui.

Sincèrement, pour avoir à côtoyer le milieu, les choses ont beaucoup beaucoup changé. Qu'il subsiste d'irréductibles gaulois, je ne dis pas. Mais les chasseurs sont loin, très loin d'être les plus problématiques dans nos forêts. Et ce d'autant que plus que la chasse, on n'en a besoin.

a+

PS : Hurgoz : je suis bien d'accord. Cependant, il n'existe pas toujours d'études ou articles suffisamment poussés ou étayés sur un sujet. Doit-on donc ne pas en débattre ? Non (pour pleins de raisons évoquées dans le topic "la survie du forum"). Et c'est là que les avis, à prendre pour ce qu'ils sont, de ceux qui pratiquent la chose sont intéressants.

23 octobre 2018 à 22:15:41
Réponse #66

migmig


Citer
Mais les chasseurs sont loin, très loin d'être les plus problématiques dans nos forêts.

qui cause plus de problemes??
merci

24 octobre 2018 à 00:00:04
Réponse #67

Personne(T.H)


Tu a l'air bien ancrer dans ton idée de chasseurs alcooliques et puisque tout le monde veux des source , preuves et tout se qui va bien (se qui d'un côté est normal ;)) et bien j'aimerai , si tu le veux , bien évidement , que tu me cite quelque preuve de se que tu avance . Parce que je suis désolé mais de dire que tout les chasseurs attaque au petit blanc le matin , et ben j'ai de forts doutes .


c est pas une excuse pour aller se promener avec une arme bourré dans la foret!



 
Bien cordialement.  ;)
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure a celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air cons...

Un con qui marche ira toujours plus loin qu’un intellectuel assis.

24 octobre 2018 à 00:36:45
Réponse #68

Boris


Hum hum
Moi ce qui me intéresserait c est de savoir comment reagir si je me retrouve en forêt au milieu d' une battue.
J' ai bien deux trois idées au niveau du fait de faire du bruit , sifflet, cris...
Mais sinon. Si battue par exemple. Comment est elle organisée ? Y a t il un chef de battue? Y a t il des moyens de communication entre les chasseurs pour dire :
" Attention les gars, y a des gens qui vont passer a pieds, en VTT ou en surf, on ne tire pas ! " ???

Sur le débat, Je suis assez embêté.
 J' ai déjà vu des chasseurs bourrés prendre le chemin de la chasse.
J' ai déjà vu aussi des chasseurs sobre le faire.
Ceci étant dit si on ne se focalise pas sur cette partie du débat (le bon et le mauvais chasseur) on peut peut être avoir des éléments intéressants sur la chasse en France, son fonctionnement, ses particularités...
En laissant de côté un bien et un mal qui sont de notions très personnelles je trouve.

Par exemple,  Question.
Que pensez vous des arguments des associations qui œuvrent contre la chasse et qui s'opposent au piegeage qui viendrait tuer des animaux sans garantie que le animal voulu soit bien celui tué?
Pour eux ça vient aussi tuer d autres types de animaux dont des animaux protégés.
Bonne soirée

24 octobre 2018 à 01:36:55
Réponse #69

Ptifred


Citer
j'aimerai , si tu le veux , bien évidement , que tu me cite quelque preuve de se que tu avance . Parce que je suis désolé mais de dire que tout les chasseurs attaque au petit blanc le matin , et ben j'ai de forts doutes .


Je n’ai pas de sources sous la main pour appuyer Migmig, mais voici déjà mon expérience personnelle.
Enfant, vivant à la campagne, j’ai été menacé par des chasseurs que je «dérangeais» avec mon vélo sur le chemin qui allait à notre maison (oui, j'allais chez moi peinard...).  Un matin, en ouvrant les volets de la maison, juste après avoir fermé une fenêtre, ma mère a vu du plomb «arroser» la fenêtre en question… Plusieurs de nos chats ne sont pas rentrés à la maison un jour de chasse. L’un d’eux est rentré un jour dans un triste état, le vétérinaire nous a dit qu’il avait été tiré à bout portant, nous n’avons pas pu le sauver. Même chose pour le chien de la maison…
Des chasseurs traversaient notre cours pour se rendre dans un champ voisin avec les chiens qui couraient partout en grognant (notre chien étant enfermé pour éviter de sérieux ennuis, mes sœurs et moi restions enfermés également…).
Mon père accompagnait régulièrement un ami à lui, chasseur, les bouteilles de vin et de bières faisaient partie de «l’EDC» de ces messieurs.

Quand je travaillais dans le sud-ouest de la France (travail aérien en avion léger), mon patron me disait bien de ne pas survoler tel ou tel endroit lors de la saison de la chasse. Lui-même et d’autres pilotes d’hélicos (civil et militaire) se sont fait tirer dessus par des chasseurs. Chez un autre employeur (épandage agricole), le chef-pilote m’avait raconté comment il s’était fait arroser, alors qu’il traitait du maïs en hélico, il a plaqué le chasseur au sol avec son hélico et appelé les gendarmes, le chasseur était soûl…
Les pilotes hélicos de la base aérienne de Dax ont aussi des histoires de ce genre. Les parachutistes (civils) de Mimizan (j’y ai travaillé également) et Pau en ont aussi de belles histoires de chasse…
Dans les Landes, je me suis fait arrêté régulièrement par des chasseurs alors que je circulais en voiture sur une départementale pour aller bosser. 
Allez expliquer à votre patron et aux clients que vous êtes en retard à cause de chasseurs sur la route!! On retrouvait aussi des cannettes près des douilles en allant nous promener au abords de l'aérodrome.
C'était il y a 10 ans, je veux bien me forcer à croire que cela évolue vers le bon sens...

Des histoires comme celles-ci, il en existe des tonnes, encore aujourd'hui dans toute la France, mais il faut croire que les détonations rendent sourd…
J’entendais il y a quelques jours à propos de ce cycliste tué le commentaire d’un chasseur «c’est un accident malheureux». Le discours habituel que j’entendais déjà enfant.

Les «bons» chasseurs sont hélas trop peu nombreux, j’en ai connu aussi rassurez-vous, mais ils sont vraiment bien peu nombreux et impuissants pour faire évoluer les mentalités.


Encore un exemple tout frais d'un potentiel accident malheureux:
https://www.ouest-france.fr/bretagne/chateaulin-29150/crozon-la-peur-bleue-de-deux-surfers-victimes-de-chasseurs-6031776

(Edit: orthographe)

24 octobre 2018 à 01:43:31
Réponse #70

Ptifred


Citer
Mais les chasseurs sont loin, très loin d'être les plus problématiques dans nos forêts. Et ce d'autant que plus que la chasse, on n'en a besoin.

Peux-tu préciser s'il-te-plaît?

24 octobre 2018 à 07:51:29
Réponse #71

guillaume


qui cause plus de problemes??
merci

Excepté les zones avec des problématiques incendie particulières :
1. Les dépôts d'ordures,
2. Les véhicules à moteur

Post à vie courte car HS.

a+

24 octobre 2018 à 08:21:37
Réponse #72

Baptistator


Si l'argument pour "on a besoin des chasseurs" est la régulation du gibier ça fais longtemps qu'eux même n'y croient plus.

En centre de sauvegarde on bossais en étroite collaboration avec le SAGIR (réseau de surveillance épidémiologique dépendant de la fédé de chasse et de l'oncfs) en gros on leur signalait toute les morts suspectes et ils venaient chercher les cadavres, les faisaient autopsier à leur frais dans un laboratoire vétérinaire et nous transmettaient les comptes rendus l'autopsie pour qu'on sache de quelle zoonose on allais mourir.

Le techniciens nous confiait que dans pas mal de cas il y avais des épidémies qui étaient passées sous silence, voir des comptes rendus falsifiés (ou des vetos complètement teubés) au choix.

Le techniciens nous confiait que des maladies de régulation apparaissent quand le gibier devenait trop nombreux. L'argument de la régulation devenant caduque les chasseurs préféraient éviter que ça se sache.

Pour vous donner un exemple concret :

A l'été 2016 on reçoit un chevreuil avec des symptômes bizarres (oeil complètement blanc,  ataxie, convulsions, polyparasitisme externe) le chevreuil bien qu'arrivé vivant décède quelques heures plus tard. Le même jour on reçoit un autre appel pour un autre chevreuil avec les mêmes symptômes venant de la même zone géographique, un faon cette fois. On finis par le recevoir et il décède rapidement.

Les deux cas sont suspects, d'autant qu'ils proviennent d'un isolat de population dans une zone relativement restreinte. Le technicien SAGIR est appelé et les cadavres partent à l'autopsie. Dans les 15jours nécessaire à l'obtention des résultats les cas se multiplient. On préviens systématiquement le technicien qui se déplace sur place pour récupérer les animaux et dois parfois les achever à la dague. Toujours les même symptômes, toujours la même zone.

Les comptes rendus finissent par arriver : " mort par denutrition"... forcément un chevreuil qui ne vois plus et qui ne peut plus bouger à du mal à s'alimenter... voir carrément "décès par blessure à l'arme blanche" pour ceux qui ont été achevés.

Je ne sais pas si c'est volontaire ou si les vétos sont des débiles profonds. Conclusion de l'étude : pas d'épidémie.
Alors que je le répète on en étais à une 15aine de cas tous avec les mêmes symptômes provenant de la même zone.

Comme on en avais gros à ce stade on a fais l'autopsie du cas suivant nous même avec un véto du coin. Résultat polyparasitisme externe, interne keratoconjonctivite infectieuse, tétanie et un paquet d'autres saloperies. La véto soupçonne une maladie immunodeprimante déjà signalée dans des pays voisins (Allemagne, suisse, Belgique...) mais jamais de cas répertorié en France.

Je vous laisse en tirer vos conclusions.

Je précise aussi que j'exercais dans une région où le lobby de la chasse était très puissant, et pour vous donner une idée à l'époque le directeur de l'oncfs (en gros police de la chasse en resumant beaucoup) etait aussi secraitaire de la federation de chasse et conseiller general. Je ne sais pas si c'est toujours le cas.

24 octobre 2018 à 08:32:07
Réponse #73

greenman


Hum hum
Moi ce qui me intéresserait c est de savoir comment reagir si je me retrouve en forêt au milieu d' une battue.
J' ai bien deux trois idées au niveau du fait de faire du bruit , sifflet, cris...
Mais sinon. Si battue par exemple. Comment est elle organisée ? Y a t il un chef de battue? Y a t il des moyens de communication entre les chasseurs pour dire :
" Attention les gars, y a des gens qui vont passer a pieds, en VTT ou en surf, on ne tire pas ! " ???

De ce que j'en ai vu, les talkies sont bien rependus maintenant, chez nous 1 sur 2 en est équipé.
De plus, la corne est obligatoire pour les battues, ce moyen permet par code de communiquer: le type d'animal vu/tué/bléssé, le début et la fin de la traque, et de fait l’arrêt de la chasse si l'un des chasseurs aperçoit une personne exposée.


Chez nous encore (Hurgoz tu m'excusera de parler d'expérience) nous interdisons de tirer dans la traque (cad dans le bois, dans le taillis,... ) car nous n'avons pas de visibilité, les copains peuvent être en face, il y a les chiens et le traqueur accompagne ses chiens. Donc interdit.
Si une personne se trouve dans la traque avant la chasse, le traqueur pourrait le voir et de plus on ne tire que vers l'extérieur sur des zones à bonne visibilité.

Tout ça c'est chez moi, je ne connais pas les pratiques de toutes les battues..


L'utilisation d'un talkie-radio pourrait être utile au besoin, les chasseurs communiquent souvent sur le même canal.


Dans tous les cas ne pas hésiter à se faire voir/entendre et d'aller à l'encontre des chasseurs.

Et en effet il existe un chef de battue mais pas toujours identifiable, donc n'importe quel chasseur devra prendre la responsabilité de communiquer aux autres voire de mettre fin à la chasse si besoin
« Modifié: 24 octobre 2018 à 08:43:09 par greenman »
Voici une vidéo sur la réalisation de ma cabane - http://vimeo.com/23283003

24 octobre 2018 à 09:51:26
Réponse #74

Tompouss


PARTI PRIS ON : J'aime la chasse, pas forcément en battue mais en affût ou en "traque", ou par exemple à l'arc (c'est un mode de chasse que j'adorerai pratiquer  :love:)

On est tous d'accord pour dire qu'il y a des bons et des "mauvais chasseurs" (j'ai déjà entendu des balles siffler alors que j'étais à plus d'une borne de la battue, je me suis déjà fait braquer par un chasseur ivre...), il y a aussi des randonneurs qui laissent leurs déchets, trailistes (qui font du chemin à moto, parfois légalement, il y a des tracés répertoriés dans toute l'europe) qui ne respectent rien, des VTTistes qui se croient tout seuls. Bref je cite que des disciplines que j'ai pratiqué et vu de l'intérieur  (en mode "traqueur" seulement, pour la chasse) et dans chacune d'elle il y a des bons et des cons. Et même si on pourrait en débattre jusqu'à la fin du monde, pas sur que le débat nous mène bien loin.

Maintenant je me pose la question de savoir si les chasseurs s'entraînent souvent en Stand (lièvre ou sanglier courant par exemple). De ce que j'ai vu de l'intérieur les accidents et presqu'accidents sont souvent causés par des manipulation devenues hasardeuses sous l'effet de l'adrénaline, comme si tirer se produisait si rarement qu'avoir à le faire occultait plein d'autres fonctions (comme analyser la cible avant, réfléchir à faire un tir fichant...)

Et sinon concrètement, quelqu'un ici a passé son permis de chasse récemment (ou fait passer les permis ?), ça se passe comment vu de l'intérieur ?

Une fois le permis en poche on fait comment pour avoir le droit de chasser quelque par ? (je sais il y a foule de littérature sur internet, mais là je parle dans les faits, pour un novice complet, ça se passe comment ?) Comment sont délimitées les zones ?


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité