Nos Partenaires

Auteur Sujet: CHASSE  (Lu 8654 fois)

01 octobre 2014 à 19:52:33
Réponse #25

Ulf


Ce qui m'interesse dans le domaine de la chasse, c'est de manger un animal que j'aurais moi-même tué (pour des questions d'éthique, et tout ça...).

Je me demandais si les piégeurs ont le droit de consommer leurs proies ? Si non, qu'en font-ils ?

Merci,
Magiccerbere

Je suis un peu hors sujet mais... en ce moment j'étudie des thèmes bien particuliers: une fois le gibier mort, qu'est ce qu'on en fait ? La suite contient des imprécisions: je suis débutant  :-[

Le risque avec la consommation de gibier c'est:
- de se payer des parasitoses ou des maladies par simple contact avec la carcasse (dont des maladies graves)
- d'ingérer une viande mal préparée, "mal tuée" (balle de panse) ou qui a été vidée trop tardivement (plus il fait chaud et humide et moins vous avez de temps)
- d'ingérer des parasites ou autres maladies par consommation directe (viande mal cuite) ou indirecte (le couteau de bouche ne doit pas servir à préparer le gibier. Encore une bonne excuse pour avoir un couteau en plus  ;# )

Dans cette optique de consommation, étudie :
- l'examen sanitaire initial du gibier
- les pathologies du gibier
- éventuellement la découpe du gibier. Pas tant pour savoir faire un beau filet que pour maximiser l’hygiène. Par exemple, une carcasse doit refroidir le plus rapidement possible et le point de faiblesse se situe au niveau des épaules qui sont mal ventilée. A cet endroit, la viande peut devenir impropre à la consommation.

Il existe des stages d'examen sanitaire initial. Pour la découpe, tu peux apprendre avec les chasseurs et dans ma région, un maitre artisan boucher organise une journée de formation. Il a aussi écrit des livres primés et reconnus sur le sujet de la découpe, des pathologies du gibier et de la balistique lésionnelle (Eugène Mertz).

Pour en revenir au sujet, il me semble que:
- celui qui fait l'examen sanitaire initial doit noter ses observations sur une fiche qui sera enregistrée auprès d'une institution (je ne sais plus laquelle).
- si on veut vendre ou organiser une bouffe de sanglier, on doit faire un dépistage de trichinose.
- si on tombe sur une carcasse présentant les symptômes de la tuberculose, alerte rouge. On doit contacter des institutions (je sais plus) et isoler la carcasse.

Si vous tenez absolument à avoir l'information précise, je peux faire des recherches dans mes livres.

01 octobre 2014 à 19:53:11
Réponse #26

Arnaud


« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

01 octobre 2014 à 20:20:46
Réponse #27

Arnaud


La question de magiccerbere est mal formulée, un piégeur n'est pas forcément un chasseur et vice versa mais la plupart des remarques d'Ulf sont justes même si elles s'appliquent plûtot au gibier (espèces chassables).

En ce qui concerne les espèces piégeables, oui on a le droit de manger les animaux piégés mais si le ragondin c'est assez bon, la majeur partie des espèces piégeables et en particulier les petits carnivores sont imbouffables à moins d'avoir très faim.

Les carcasses sont généralement laisser à nourrir les mouches même si il est conseillé de les enterrer.

Pour l'examen initial qui ne concerne que le grand gibier, il est conseillé mais non obligatoire en cas de consommation par les chasseurs ou en repas privé.

Par contre la viande qui est donnée doit s'accompagner d'un avertissement, celle qui est vendue ou donnée pour un repas public passe un vrai contrôle vétérinaire.

Plus de détails ici:

http://www.gibier-de-chasse.com/assets/telechargements/tableau_ipc_particuliers.pdf

http://www.gibier-de-chasse.com/trouver/aupres-des-chasseurs1.html
« Modifié: 01 octobre 2014 à 20:45:16 par Arnaud »
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

01 octobre 2014 à 20:44:41
Réponse #28

camoléon


autant pour moi, à propos de panneaux je voulais parler de "refuge" plutot que "réserve"

http://www.aspas-nature.org/campagnes/contre-les-derives-de-la-chasse/interdire-la-chasse-chez-soi-refuge/
"Pour vivre heureux (et vieux), marchons invisible et silencieux"

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace"

"Je marche au pas de Loup"

01 octobre 2014 à 20:54:00
Réponse #29

Ulf


Citer
Pour l'examen initial qui ne concerne que le grand gibier, il est conseillé mais non obligatoire en cas de consommation par les chasseurs ou en repas privé.

Oui, d'un point de vue légal, l'examen initial ne concerne que le grand gibier.

Ceci étant, la manipulation et consommation des dépouilles des autres animaux ne doit pas se prendre à la légère.

Eh oui, la consommation de viande chassée n'est pas plus simple que la distinction entre végétaux comestibles et toxique. C'est le même merdier partout  ;).

01 octobre 2014 à 20:54:47
Réponse #30

Arnaud


Les panneaux ne sont pas toujours une obligation, ni une garantie...

Sur les territoires gérés par une ACCA (dans certaines régions) c'est la lettre au prefet et sa prise en compte dans les délais impartis qui compte avant tout.

Pour les territoires gérés par des sociétés classiques, elles n'ont pas le droit d'être chez vous et elles le savent sans que vous ayez besoin de panneaux.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité