Nos Partenaires

Auteur Sujet: " RABUS " réchaud à bois ultra-simple  (Lu 48897 fois)

30 octobre 2009 à 17:20:59
Lu 48897 fois

mad


Le RABUS "réchaud à bois ultra-simple" - est un petit réchaud à bois fait en quelques minutes et qui marche vraiment bien :) .
Plutôt que de reprendre toute la discussion, j'en fais ici une description abrégée, et vous renvoie au fil sur "Randonnez Léger" : RABUS MUL

Plusieurs MULs (et plusieurs membres de ce forum) ont fabriqué des réchauds à bois. Je trouvais trop compliqué les découpes multiples, l'usage de grilles, de sardines, ou de ciment haute température pour le joint, et encore plus les ventilateurs etc.

Je souhaitais n'avoir besoin pour le fabriquer que d'un bon vieux schlass costaud. Je voulais par ailleurs arriver à un truc vraiment robuste, compact à ranger, démontable pour pouvoir le nettoyer correctement, et bien entendu performant, fiable et léger.

Le point qui me troublait le plus, était la façon de faire tenir la chambre de combustion dans la boite extérieure.

Et c'est là qu'il y a un truc !  Avec un bon choix de boites de conserve à ouverture rapide, par exemple (mais il y en a beaucoup d'autres):

Intérieur (chambre de combustion) : boite de 212 ml de "Maïs Doux - en grain sous vide" - marque Saint Eloi (disponible dans les Intermarchés), prix ??? (acheté il y a qq semaines par lot de 3 - certainement moins de 0.5 €) , diamètre 66 mm, hauteur 71 mm.

Extérieur : boite de 425 ml de "Tomates entières pelées au jus" - marque Saint Eloi, prix 0.46 € , diamètre 74 mm, hauteur 108 mm


la boite intérieure vient se clipser de façon robuste mais réversible dans l'ouverture de la boite extérieure , BINGO :lol: !

Le support de popotte est coupé dans une petite bande de tôle qui trainait - n'importe quelle boite de conserve fournirait le matériel pour ça : l'important est qu'elle n'est pas assez longue pour faire tout le tour, ce qui laisse une ouverture pour recharger, les trois encoches supplémentaires servant au tirage.

La fabrication du réchaud, la première fois, m'a pris 5 minutes 30 s, sans chercher à aller vite. Seul outil, un couteau à huitres, mais un Buck, un Mora ou un opinel marcherait aussi sans aucun doute wink - je n'essaierais pas avec un Spyderco, juste parce que c'est trop cher pour que je risque de le bousiller...

La boite extérieure :


La chambre de combustion :


Les deux assemblées - c'est vraiment là le petit miracle, ça forme un joint quasi étanche mais démontable   ;) :



Le réchaud complet :



A noter bien sur que le support se range sans problème dans la chambre de combustion après usage, et que le tout est vraiment compact et sans aspérité. Ca se démonte très facilement. Poids total 75 g, mais j'ai seulement rabattu les découpes au lieu de les enlever, ce qui aurait permis de gagner quelques grammes ...

30 octobre 2009 à 23:23:09
Réponse #1

Achille


Salut mad,  :)

Merci pour le tuto. Excellent travail pour un résultat simple, rustique, pas chère et efficace. Comme on aime !  :doubleup:

Je suis allé faire un tour dans ma réserve de boites de conserve et canettes vides (depuis que je fréquente ce forum, je stocke de ces trucs  ::)). J'ai bien trouvé des boites de 212 et 425 ml, malheureusement, les petites passent tout droit dans les grandes.  :blink: C'est pas de l'Interm*rché mais du Carrouf.

Mais je dois aller en courses demain matin, ça tombe bien...  ;)

02 novembre 2009 à 18:38:44
Réponse #2

Achille


Ayant trouvé mon bonheur à l'Interm*rché local samedi matin, j'ai pris le temps cet après-midi de me fabriquer un réchaud de ce type et de le tester vite fait (juste allumé sans faire bouillir de l'eau).  ;)


A la différence de mad, je n'ai pas fait d'ouverture sur les parois de la chambre de combustion interne, juste dans le fond. Je n'ai eu aucun problème pour allumer le réchaud en déposant un bout d'allume-feu à sa base. Le réchaud a fumé copieusement pendant plusieurs minutes avant que le bois ne s'enflamme. Après avoir obtenu des braises, j'ai mis des bouts de bois complètement détrempés par la pluie : ils ont brûlé sans difficulté.  :up:


Je n'ai pas eu le temps de faire de photos, ni de faire de support de gamelle. Je m'en occuperai la prochaine fois.

Par contre, mon essai, bien qu'effectué sans popote, a confirmé mes craintes sur un point : c'est le problème de la stabilité de l'ensemble. Le réchaud plus son support fait 15 cm de hauteur environ pour 7,5 cm de diamètre, soit un rapport de 2/1. Je trouve que c'est nettement trop et le risque de renverser le tout n'est pas négligeable, AMHA, notamment pour glisser du bois dans le réchaud sous la popote, une fois allumé.  :o

Il faudrait prévoir une base plus large, peut-être sous forme de support en croix pliable, ou un truc comme ça pour remédier à ce problème. J'essaie de trouver une solution convenable, à la fois simple, peu encombrante pour le transport et fiable pour l'utilisation. Mais pour le moment, je sèche...

Autre solution, trouver des boites emboitables de plus grand diamètre, mais je suis bien certain que mad a dû faire bon nombre d'essais à ce niveau...  :-\

En conclusion :

points positifs :
- coût ridicule (0,99€ pour les boites)
- le maïs était très bon, de même que la sauce tomate pour accompagner les pâtes de ce midi  ;D
- fabrication très simple
- fonctionnement efficace (on peut sans doute optimiser un peu en jouant sur les ouvertures et la hauteur du support de popote)

points négatifs :
(- durée de vie du réchaud ?)
- fabrication uniquement avec des boites d'une marque déterminée
- stabilité relative

02 novembre 2009 à 20:12:37
Réponse #3

mad


A la différence de mad, je n'ai pas fait d'ouverture sur les parois de la chambre de combustion interne, juste dans le fond. Je n'ai eu aucun problème pour allumer le réchaud en déposant un bout d'allume-feu à sa base. Le réchaud a fumé copieusement pendant plusieurs minutes avant que le bois ne s'enflamme. Après avoir obtenu des braises, j'ai mis des bouts de bois complètement détrempés par la pluie : ils ont brûlé sans difficulté.  :up:

Oui, c'est comme ça aussi que domi33 sur RL a fait - mais avec une petite chambre intérieure comme celle que j'utilise, j'avais peur que les cendres bouchent trop vite le truc. A voir - toutes les expériences sont bienvenues...

Par contre, mon essai, bien qu'effectué sans popote, a confirmé mes craintes sur un point : c'est le problème de la stabilité de l'ensemble. ...
Il faudrait prévoir une base plus large, peut-être sous forme de support en croix pliable, ou un truc comme ça pour remédier à ce problème.

Tu fais deux paires de trous sur deux diamètres perpendiculaires à la base de la boite extérieure, et tu y glisses des rayons de vélo raccourcis ou des sardines de tente. Perso, je me contente de faire gaffe :D ...

Autre solution, trouver des boites emboitables de plus grand diamètre, mais je suis bien certain que mad a dû faire bon nombre d'essais à ce niveau...  :-\

Ben non, c'était mon premier :) ! Mais je suivais les posts sur RL depuis longtemps, et j'ai pas mal réfléchi avant de me lancer - je voulais trouver une méthode bourrin :lol: .
Je suis sur qu'il y a d'autres couples de boites qui vont bien, et sinon, il y a une possibilité : si on doit en faire un en dépannage en cours de rando et que la petite boite passe au travers, on peut rabattre vers le haut et non vers le bas 3 des encoches triangulaires du haut : elles coinceront le truc sans que l'étanchéïté soit trop dégradée ...

08 novembre 2009 à 13:03:01
Réponse #4

Achille


Voici quelques photos du modèle que j'ai fabriqué : :)



Les différents éléments constitutifs avec de gauche à droite le corps du RABUS, la chambre de combustion et le support pour gamelle (un peu crade...  :-\) :



J'ai modifié la chambre de combustion en perçant des ouvertures supplémentaires, comme mad, et effectivement, le rendement est nettement amélioré. J'ai utilisé une perçeuse à colonne, une lime à métaux ronde et la scie à métaux/ lime de mon Leatherman pour réaliser mon RABUS.

J'ai fabriqué le support en découpant le bas d'une boite de maïs. Je voulais un modèle monobloc plutôt qu'un demi-cercle trop fragile à mon goût, mais je voulais aussi que le support puisse entrer dans le réchaud pour son transport, afin de réduire l'encombrement. La hauteur a été calculée pour que le support tienne juste sous la chambre de combustion dans le réchaud en mode transport, comme ceci :



Quelques images en fonctionnement, le réchaud est posé sur mon barbecue pour l'essai :





Voici un essai précédent en extérieur avant modification (ouvertures vers le bas seulement) et avec un support en demi-cercle fait à l'arrache.



Ce support ne m'avait pas convaincu question solidité et stabilité et j'avais émis des craintes quant à la stabilité du réchaud, d'autant que j'ai l'habitude d'utiliser mon mug 700 ml avec un mini-P3RS et qu'en comparaison, le RABUS me semblait trop très haut. Là, avec mon nouveau support monobloc, je n'ai pas de problème de stabilité et je trouve que le RABUS se tient très bien. Je pense juste agrandir un peu le trou pour glisser les buchettes de bois, le trous carré existant étant un peu petit à l'usage. Je vais le placer dans mon sac pour quelques tests sur le terrain. ;)

30 novembre 2009 à 15:55:01
Réponse #5

stefalive


Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page...

02 décembre 2009 à 15:25:09
Réponse #6

Diesel


Sympa comme montages

J'ai un prototype que je n'ai pas encore essayé basé sur l'extrapolation d'un brasero mais à l'échelle d'une boite de couscous.  :lol:
Je ne sais pas ce que ça peut donner. je n'ai pas eu le temps de l'essayer encore (une idée un soir à la suite d'un repas fait "maison") ...  ;#

Un peux plus technique à faire puisque qu'il a demandé une perceuse.  :)

Pour les fans, de hobo stove (puisque que c'est le nom anglos-axon), on trouve des tas d'idées un peu partout sur le net.
C'est simple, pas cher, souvent efficace et en plus, ça préserve la nature quand on ne le pose pas directement sur le sol

12 mai 2010 à 09:55:57
Réponse #7

Achille


Salut,  :)

Dans le cadre de mes recherches escape cubesque ( ;D), j'ai poursuivi ces derniers temps mes essais de réchaud à bois, avec des modèles à simple ou double paroi. Comme je n'étais pas satisfait des résultats obtenus avec mon RABUS (je n'ai JAMAIS pu faire bouillir de l'eau, même un 1/4 de litre  :-[), j'ai réfléchi à de possibles améliorations.



Sans parler des progrès à faire par son utilisateur, le problème venait à mon avis de la chambre de combustion qui n'était pas optimisée :

- la combustion des gaz du bois ne s'effectuait pas correctement au niveau des orifices supérieurs de la chambre : la taille et/ou la forme de ces orifices était à revoir.

- les cendres et les braises obturaient rapidement les trous à la base de la chambre et gênait l'apport d'air frais, réduisant rapidement le tirage du réchaud. Il fallait donc trouver une forme plus appropriée.

C'est en étudiant différents modèles du commerce et notamment le réchaud Fourdog Bushcooker que j'ai eu l'illumination : il fallait tailler la base de la chambre de combustion en forme d'ailettes, comme une turbine de réacteur : les trous ne seraient plus dans le plan horizontal, mais dans le plan vertical, donc moins susceptibles de se boucher et maintenant un bon flux d'air, même avec le réchaud rempli de cendres et de braise.

J'ai pris la dernière boite de maïs vide qui me restait, j'ai tracé des lignes de repères sur le fond et j'ai procédé à la découpe en utilisant tout bêtement un ouvre-boite ! C'est pas très esthétique mais très rapide et efficace.  8)

Il m'a suffi d'un coup d'ouvre-boite dans l'axe central et un autre sur le pourtour pour réaliser les encoches que je poussais ensuite vers l'intérieur de la boite. Rien de compliqué :





Pour la partie haute de la chambre, je ne me suis pas cassé la tête : une série d'encoches sur le pourtour a fait l'affaire (l'objectif n'était pas de faire beau mais de tester l'efficacité du concept). Par contre, je n'ai pas jugé utile de faire de trous dans la partie basse pour ne pas perturber le flux d'air montant le long des parois.



Ci-dessous, les anciens modèles de chambre précédemment testés :



J'ai également modifié le support de popote en le retaillant pour agrandir l'ouverture permettant de garnir le réchaud en petit bois. Sa solidité et sa stabilité n'ont pas été altérées par l'opération :



Le corps du réchaud, à l'ergonomie satisfaisante (orifice inférieur pour l'allumage assez grand), n'a pas été retouché.


ÉDIT : ajout d'une photo et complément de texte.
« Modifié: 12 mai 2010 à 11:14:11 par Achille »

12 mai 2010 à 09:57:33
Réponse #8

Achille


Le test :

Vu la météo exécrable du moment et faute de temps pour aller faire le zouave dehors, j'ai procédé au test dans la grange, sur le barbecue.

Il faut tout d'abord préparer le petit bois. Voici le morceau que j'ai refendu pour l'essai. Un demi-rondin a suffi :  :up:





Pour l'allumage, je remplis le réchaud de petits bois et je glisse deux allume-feu mazout dans l'orifice inférieur que j'enflamme d'un coup de Bic. Et c'est parti !



Le test est effectué avec 500 ml d'eau dans mon mug en titane. Je n'ai pas réussi à prendre de photo suffisamment explicite mais cette fois, j'ai bien vu la combustion des gaz s'effectuer par les orifices de la chambre de combustion. On la devine un peu sur ce cliché :



Et 20 minutes plus tard, après avoir régulièrement rechargé en bois (tout le stock y est passé) :  :doubleup:



À noter que j'ai bien encrassé mon mug avec le vernis alimentaire de la boite de conserve qui a cramé (et qui a sans doute altéré les performances lors de ce test). J'aurais dû brûler la boite avant de faire l'essai.  >:(

Pour finir, voici une vue de l'intérieur du réchaud qui montre que le fond en forme d'ailette est très efficace et assure une bonne ventilation. Autre avantage, le volume de cendres est vraiment réduit au minimum après usage, ce qui est appréciable pour ne laisser aucune trace de son passage en milieu naturel.



Bien évidemment, il va me falloir encore m'entraîner pour optimiser le rendement de ce réchaud mais je suis sur la bonne piste avec cette version.

Dernière amélioration envisagée : modifier la hauteur du support de popotte. Il est possible que j'améliore le rendement en la réduisant un peu.

À suivre donc...  ;)

12 mai 2010 à 16:03:09
Réponse #9

Outdoorsman


Pour info, on avait déjà abordé ce sujet ici : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,28619.msg290797.html#msg290797

Avis à la modération : ce serait peut-être bien de fusionner les 2 fils.
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

12 mai 2010 à 18:19:17
Réponse #10

Achille


Pour info, on avait déjà abordé ce sujet ici : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,28619.msg290797.html#msg290797

Je connais ce fil de discussion et j'avais téléchargé le document .pdf mis en lien mais ces réchauds présentent tous une chambre de combustion avec des trous classiques dans le fond, donc je ne vois pas vraiment le rapport avec la modification présentée ci-dessus (fond en forme d'ailettes)...  :huh:

Quant à ta conclusion sur le fait que la chambre de combustion est trop petite, je me suis fait la même réflexion que toi au départ, mais je pense que ce défaut peut être compensé en optimisant le mode d'alimentation en bois par son utilisateur. Clairement, tirer le meilleur profit d'un réchaud à bois nécessite un certain entraînement préalable pour ne pas être déçu. ;)

Avis à la modération : ce serait peut-être bien de fusionner les 2 fils.

Personnellement, je ne suis pas d'accord pour fusionner ces fils. Le modèle conçu par mad est spécifique et basé sur un choix de boites de conserves de marque définie qui conditionne un mode d'emboitement bien particulier. Et pourquoi ces 2 fils spécialement alors qu'il existe d'autre sujets traitant des réchauds à bois ? Mais, bon, ce n'est que mon opinion, hein... Les modos, à vous de parler. ;)

12 mai 2010 à 18:43:21
Réponse #11

mad


Bravo pour ta modif, Achille !
J'étais arrivé à peu près à la même chose (triangles tordus dans le même sens ==> ailettes), bien que n'ayant jamais eu de problèmes pour faire bouillir de l'eau (bois plus sec ? meilleur remplissage ?). La chambre de combustion a d'ailleurs le même volume qu'un LT1 Bushcooker titane.
Je ne suis pas non plus d'avis de fusionner ce fil avec un des nombreux fils sur les réchauds à bois, car ce montage a l'avantage d'être simplissime. Par contre, il n'est pas figé dans le marbre, et d'autres évolutions sont souhaitées: outre le support de popote et l'amélioration de la combustion, il y a le fait qu'on peut le faire même avec des boîtes qui ne sont pas ajustées au 1/10° comme dans le proto. Je mettrai une photo ASAP.

12 mai 2010 à 18:55:08
Réponse #12

Achille


J'étais arrivé à peu près à la même chose (triangles tordus dans le même sens ==> ailettes), bien que n'ayant jamais eu de problèmes pour faire bouillir de l'eau (bois plus sec ? meilleur remplissage ?). La chambre de combustion a d'ailleurs le même volume qu'un LT1 Bushcooker titane.

Utilisateur plus expérimenté surtout !  ;D Quand j'ai construit mon RABUS, je débutais dans l'utilisation des réchauds à bois.

C'est justement en considérant les cotes du Bushcooker que je me suis dit qu'il me fallait persévérer et que je devais pouvoir améliorer le rendement de mon RABUS (matériel ET mode d'emploi).  :)

12 mai 2010 à 21:28:34
Réponse #13

fy


Salut ACHILLE,
tRès bonne réflexion :doubleup:le coup des aillettes de réacteur c'est pas mal.
Mais c'est pas un peu long 20min pour faire bouillir de l'eau???? :blink:

12 mai 2010 à 21:36:27
Réponse #14

mad


Salut ACHILLE,
Très bonne réflexion :doubleup:le coup des ailettes de réacteur c'est pas mal.
Mais c'est pas un peu long 20min pour faire bouillir de l'eau???? :blink:

On arrive à nettement moins : environ 7' , allumage compris, en extérieur et pour 40 cl d'eau ;) ...

Pour l'allumage, j'utilise un peu de PQ imbibé d'un peu d'huile (d'olive - celle que j'emporte pour faire la bouffe ;) ) en dessous du foyer ...

12 mai 2010 à 22:32:45
Réponse #15

Achille


Mais c'est pas un peu long 20min pour faire bouillir de l'eau???? :blink:

Mais puisque je vous dis que je suis une bille en matière de réchaud à bois !  :lol:

Le réchaud a un rendement optimisé, c'est clair, mais il faut que j'améliore mon mode opératoire...

13 mai 2010 à 09:42:07
Réponse #16

Achille


7 minutes, belle performance ! fy, ton modèle est un bricolage ou un modèle du commerce ?

Que faut-il en déduire, alors ?  :o

Simple ou double parois, ça ne change rien au final ? À part peut-être que la combustion des gaz des doubles parois (s'ils sont bien conçus) entraîne moins d'émission de fumées ? Donc ce serait d'abord l'utilisateur plus ou moins doué/entraîné qui ferait la différence dans tous les cas ?

J'ai lu quelques discussions sur R.L. et bushcraft.fr sur les réchaud à bois et je n'en ai tiré aucune conclusion définitive. J'ai l'impression qu'on est tous dans le flou à ce sujet et qu'on a guère de certitude scientifique.   :-\

17 mai 2010 à 20:36:11
Réponse #17

Achille


Salut, ;)

Toujours dans le but d'optimiser son fonctionnement, j'ai apporté de nouvelles modifications à mon réchaud.

- Afin d'augmenter l'apport d'air frais, j'ai percé 4 trous supplémentaires dans le corps du réchaud principal, juste au-dessus des orifices existants.
- J'ai fabriqué une nouvelle chambre de combustion, en remplaçant les fentes par une série de trous circulaires : en dehors de considérations inutilement esthétiques, j'étais curieux de voir si cette forme était plus efficace que la précédente. J'ai également levé les ailettes un poil plus que sur l'autre version.
- J'ai enfin agrandi l'un des trous du support de gamelle, de manière à favoriser l'évacuation des fumées.



J'ai naturellement procédé à un nouveau test, toujours dans ma grange et avec des conditions météo aussi pourrie que les autres fois (un petit 10° ?).  ^-^



Vous noterez que j'utilise désormais une vieille gamelle en alu pour mes essais (j'en avais marre de briquer mon mug à chaque fois...  ::)). Je pensais initialement que le contenant en alu affecterait la vitesse d'ébullition mais je n'ai pas noté de différence marquante.

J'ai pris une photo du fond du réchaud qui montre l'efficacité du système à ailettes de la chambre de combustion :  :up:



Le gain est spectaculaire : il ne m'a fallu que 11 minutes (décomptées dès l'allumage du réchaud) pour obtenir une ébullition, toujours avec 500ml d'eau, soit environ 9 minutes avant d'avoir posé la gamelle sur le RABUS. Je précise que je n'ai pas modifié ma façon d'alimenter le réchaud : même type de bois, même mode opératoire en essayant de ne pas surcharger le foyer ni le laisser trop réduire, ce qui demande une surveillance constante.

C'est moins bien que mad et fy mais je suis sur la bonne voie.  :D


Conclusions provisoires :

- Je valide complètement le système à ailette de la chambre de combustion. Il est facile à fabriquer, favorise grandement l'apport en air frais, ne se bouche pas, d'où une optimisation de la combustion : je garde !

- J'hésite à percer des trous supplémentaires sur le corps du réchaud (ou à agrandir ceux existants) : je crains que cela n'affecte la montée de l'air chaud vers les orifices du haut. À tester...

- Je n'ai pas noté d'amélioration sensible de la double combustion avec les trous circulaires par rapport aux fentes verticales, j'ai même eu l'impression que c'était le contraire. Encore des tests en perspective.

Ceci dit, c'est pas le tout de bricoler et de tester, l'important, c'est que le matos serve ! Tout à l'heure, au bois, lors de la pause café : ;)




:)

18 mai 2010 à 09:53:11
Réponse #18

mad


Super !
Je retiens vraiment le système des ailettes, ainsi que ta version du support de popotte.
Sinon, les grands trous, on est d'accord; moi je suis encore plus bourrin, je découpe à la base des grands carrés (au couteau  :D ), en laissant juste assez d'acier pour que ça soit solide.
Et 11 mn pour 50 cl, ce n'est guère différent de 7 pour 40 cl - on est dans les mêmes eaux. Avec du bois bien choisi, tu pourrais faire un temps record, mais ce qui compte, c'est que ça marche avec ce que tu trouves, même si il faut 1/4 d'heure  :)
Tu devrais poster ça aussi sur les fils décrivant le Rabus chez RL et CA, ça vaut la peine  :up:

18 mai 2010 à 16:41:35
Réponse #19

Camaro


Juste une idee qui me passe par la tete.
Pour les trous dans le haut de la chambre de combustion, quelqu'un a-t-il deja essaye des fentes horizontales, placees le plus haut possible sur la double paroi ?
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

18 mai 2010 à 19:08:15
Réponse #20

Achille


Avec du bois bien choisi, tu pourrais faire un temps record, mais ce qui compte, c'est que ça marche avec ce que tu trouves, même si il faut 1/4 d'heure  :)

On est bien d'accord : l'important, c'est pas de "faire péter un chrono" dans des conditions quasiment impossible à réunir sur le terrain, mais que le réchaud fonctionne dans les pires conditions, même si ça prend un peu de temps pour arriver à ses fins.  :)

Le chrono permet surtout de voir si la solution technique retenue améliore le rendement ou non...

Juste une idee qui me passe par la tete.
Pour les trous dans le haut de la chambre de combustion, quelqu'un a-t-il deja essaye des fentes horizontales, placees le plus haut possible sur la double paroi ?


J'ai encore deux boites de maïs en stock...  ;D
Je te dis cela bientôt.  ;)

20 mai 2010 à 18:17:42
Réponse #21

Achille


Suite à la proposition de Camaro, j'ai réalisé une nouvelle version de la chambre de combustion comprenant cette fois 4 grandes ouvertures rectangulaires horizontales juste sous la ligne de jonction avec le corps du réchaud. Bon, là, c'est moche, j'ai fait ça à l'arrache mais c'est pas grave.  ;# J'ai naturellement gardé le système à ailettes à la base.  :)



Nouveau test dans les mêmes conditions que précédemment. J'avais taillé mon petit bois d'avance et je me suis aperçu en chargeant mon réchaud qu'il était un poil plus gros que d'habitude. Je décide néanmoins de continuer comme cela, en prenant soin de sélectionner les plus fines buchettes pour l'allumage.

Cette fois, l'allumage du réchaud a été nettement plus rapide que d'habitude et, détail important, il n'a quasiment pas fumé   8) (alors que la boite avait encore son vernis alimentaire et même quelques traces de maïs à l'intérieur : je l'avais simplement rincée avant de la bricoler). Pour quelqu'un qui recherche la discrétion, ce point est à souligner. J'ai à peine attendu une minute avant de poser la gamelle sur le RABUS. À noter aussi que les flammes étaient plus fortes que lors des essais précédents. La double combustion était clairement visible.



10 minutes après l'allumage, l'eau s'est mise à bouillir franchement.  :up:



C'est à peine mieux que la dernière fois, et on pourrait trouver ce résultat décevant. Il n'en est rien. Même si le chrono paraît peu flatteur, il faut insister sur la facilité avec laquelle je suis arrivé à faire bouillir l'eau. Les grandes ouvertures améliorent encore le tirage et permettent d'être un peu plus laxiste sur le choix du bois et le chargement du réchaud. Lors de mes précédents essais, si je mettais un ou deux morceaux trop rapidement, le réchaud recommençait à fumer comme s'il risquait l'indigestion. Aucun problème cette fois. Je peux me permettre de bourriner sans que cela n'affecte le résultat et c'est à mes yeux le point le plus important : faire en sorte que le réchaud fonctionne malgré tout en conditions dégradées avec un utilisateur pas au top de sa condition.

Je pense donc avoir trouvé, sinon la forme définitive, du moins les découpes adéquates permettant le meilleur rendement pour ce réchaud, en tout cas en ce qui me concerne : mad, lui, il avait réalisé d'office un truc performant à grands coups de couteaux à huitres. Ya des génies et des besogneux. Je suis un besogneux. En gros, il faut de grandes ouvertures à la base du corps du réchaud, de grandes ouvertures à la base de la chambre de combustion et de grandes ouvertures à son sommet.  ;# Bref, faut que ça respire pour un maximum de tirage ! Rien de nouveau donc...  :closedeyes:

Il me reste à bricoler un système de paravent permettant de conserver la chaleur autour de la gamelle, quelque chose de simple et rustique, facile à mettre en place et à transporter.

À+  ;)
Achille

20 mai 2010 à 22:29:16
Réponse #22

mad


Pour le pare-vent, j'ai une solution avec de la tôle d'alu donnée par un membre de RL. Mais on peut aussi faire quelque chose d'efficace avec des barquettes à cake en alu léger que l'on trouve dans toutes les supérettes.
Je te redis qu'il faudra poster la bestiole achevée chez CA et RL !

Muy bien, Achille !

20 mai 2010 à 22:41:18
Réponse #23

Achille


Pas bête, les barquettes en alu. J'en ai à la maison mais des petites. Il faut que je regarde ça.  :)

Mad, tu as un lien pour ta solution en tôle d'alu ? (j'ai lu plein de truc sur les réchauds à bois sur RL mais ça ne me dit rien)

Pour le post chez CA et RL, je suis pas inscrit là-bas mais quand j'aurai fini l'engin, je le ferai. (Tu peux toujours balancer un lien de ce fil sur ces forums en attendant).  ;)

20 mai 2010 à 23:02:32
Réponse #24

mad


Pas bête, les barquettes en alu. J'en ai à la maison mais des petites. Il faut que je regarde ça.  :)

Mad, tu as un lien pour ta solution en tôle d'alu ? (j'ai lu plein de truc sur les réchauds à bois sur RL mais ça ne me dit rien)

Pour le post chez CA et RL, je suis pas inscrit là-bas mais quand j'aurai fini l'engin, je le ferai. (Tu peux toujours balancer un lien de ce fil sur ces forums en attendant).  ;)

Je te propose plutôt qu'on essaie de faire un post commun (wikifiable éventuellement) une fois le truc à peu près finalisé. En incorporant le fait que même si les boîtes ne s'assemblent pas aussi miraculeusement que sur le proto, on peut arranger ça.

Là, je suis trop charrette pour jouer au RABUS, mais ça m'intéresse  ;) ...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité