Nos Partenaires

Auteur Sujet: trouver de l eau...  (Lu 11477 fois)

24 mai 2007 à 13:13:34
Réponse #25

lambda


merci a vous tous pour vos suggestions et reflexions, et particulierement la derniere intervention de Rammstein!
le "condenseur solaire" est exactement le genre de realisation qui permetttrait de se debrouiller, si on se sait loin de toute source de flotte pendant 2 ou 3 jours!
Merci et a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

24 mai 2007 à 14:57:42
Réponse #26

lambda


D apres vous, suivant le systeme teste par Rammstein, un film de plastique noir n augmenterait pas la quantite d eau produite, en permettant d obtenir un air plus chaud dessous, soit:
obtenir un etat saturation correspondant a une Hygrometrie Relative plus elevee, ce qui lorsque la vapeur se condenserait pendant la nuit, permettrait d obtenir une phase liquide plus importante?

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

24 mai 2007 à 23:55:56
Réponse #27

tamanoir


   
La priorité c'est quoi? En imaginant que j'ai l'abri, je cherche de l'eau en m'économisant le plus possible: moins transpirer, respirer par le nez, etc.

a+
    Salut à tous,
Guillaume,la priorité,c'est analyser la situation,ceci en gardant son sang froid et l'esprit clair,même si la mort rode.
Tu as opté pour un abri et rechercher de l'eau en t'économisant,d'accord;l'abri tu l'as construit ?
Ensuite qu'elle serait ta "stratégie"?
Rammstein,belle démonstration;une question:y a t-il une régle (proportion,style le diamètre du trou doit faire 2x,3x la hauteur etc...) je me demandais si avec un trou 2x ou 3x + grand,ça donnerais plus d'eau.(avec les phénomènes thermiques ???)
Lambda,il faudrait expérimenter avec les deux (blanc et noir) en même temps pour vérifier si il y a une différence importante de quantité d'eau.

25 mai 2007 à 09:18:17
Réponse #28

Rammstein


Pas de règle pour dimensionner le trou : 1m de diamètre m'a semblé parfait au regard du film plastique dont je disposais.

Un film transparent laisse passer la lumière, qui va chauffer le sol - plus sombre - et permettre l'évaporation de l'eau qu'il contient.

Un film noir va absorber la chaleur, éventuellement chauffer l'air contenu dans le distillateur, mais ce sera insuffisant selon moi pour déclencher l'évaporation de l'eau du sol.

Mais si quelqu'un est tenté par une expérience comparative, je suis toute ouie !

Rammstein

26 mai 2007 à 15:06:45
Réponse #29

guillaume


salut

Et si, le soir, tu mets une grosse brassée de feuilage au fond du trou,
cela ne va pas accroitre le "rendement de la machine" ?

@pluche

Si, les végétaux sont composés à plus de 3/4 d'eau.


Pour l'histoire du Puy solaire, je vais dans le même sens que le Manitou: technique à oublier de suite  ::).
Pour ma part, j'ai testé en forêt dans une zone ensoleillée et humide (zone de passage d'un ruisseau souterain qui déborde quand il pleut beaucoup). J'ai fais un bon gros trou et je n'ai rien récupé (bon j'avais mis des gros sac poubelle, donc noir).

Je trouve que le rendement est plutôt négatif: beaucoup d'énergie dépensée à creuser avec le matos qui va bien alors je ne vous parle même pas sans celui-ci pour quelques centilitres d'eau...  :down:.

Autant apprendre à trouver de l'eau en observant le terrain  ::).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

03 juillet 2010 à 13:34:40
Réponse #30

Norzh


Gros déterrage. Mais cette vidéo me semble intéressante et avoir sa place ici.
En deuxième partie, on peut voir un bushman du Kalahari qui capture un babouin (de manière astucieuse), l'assoiffer puis le libérer pour le suivre jusqu'à un point d'eau. Cette méthode peut être "déclinée" (je pense).

Vidéo de la chaine youtube de hobbexp  :up: (on en a déjà parlé au sujet de la technique du firesteel à une main)
Durée 4mn44:

http://www.youtube.com/watch?v=KjJYLwLK57M
« Modifié: 03 juillet 2010 à 14:14:47 par Norzh »

14 juillet 2010 à 12:50:37
Réponse #31

Jas


Salut à toutes et à tous.

Je suis sur le cul.

Je n’avais jamais vu ce genre de vidéos. Merci à toi de me l’avoir fait découvrir.
Je ne veux pas dévier du sujet initial, mais je suis en admiration complète, le mec avec juste un petit bout de cuir pour cacher ses burnes arrive à trouver de l’eau et « nous » avec nos GPS, des sacs à 200 euros on arrive encore à se « perdre » tout prêt de chez nous.

Merci encore.

Trouver de l’eau était toujours une de mes craintes, jusqu’ à présent le minimum que je prenais c’est 2 bouteilles de 1.5l par personne et je suis toujours tombé sur des fontaines pour promeneurs pour ravitailler. Rien à voir avec les exemples cités plus haut, c’est clair !

15 juillet 2010 à 10:37:05
Réponse #32

fy


Bonjour;
L'été dernier,grosse chaleur,bientôt plus d'eau(je trimbale 3l pour mon chien et moi).
J'arrive sur un col en fin d'itinéraire où sont indiquées 3 sources.........Toutes à sec!

En descendant d 100m dans ce mini canyon,j'ai pu trouver de l'eau dans de petites retenues....

Fy

17 juillet 2010 à 11:01:22
Réponse #33

ladril


Salut à tous.

En partant du principe que la personne se perd EN FRANCE ou en Europe occidentale, et par des canicules de plein été, j'estime qu'avec l'instinct de préservation et de survie, cette personne peut parcourir au minimum 35-40km en 2 jours sur un terrain forestier normal à moyen...

On trouve de l'eau sur 40 km... Ne serait-ce que pour se mouiller le visage et repartir...

Quel est la distance maximum entre deux chemins carrossables, en forêt française?... Je crois que cela reste exceptionnel de ne pas croiser un chemin, une petite route ou le lit d'une rivière sur une distance de 30km...

Je sais aussi que ceux qui parcourent ce forum, se promènent rarement en slip avec pour seuls outils un cellulaire déchargé et une allumette mouillée... Si c'est le cas, ça s'appelle sélection naturelle!!! JE PLAISANTE!!! (quoi que...) ;)

Les signes de la nature peuvent nous indiquer un point d'eau. Les abeilles, les guêpes, les nuages de moustiques sont toujours à moins de 10km d'une poche d'eau et les abeilles s'y rendent régulièrement,  une concentration de traces d'animaux sauvages indique souvent la direction de l'eau, les plantes qui restent vertes alors que tout est sec sont sur de l'humidité constante, entailler l'écorce d'un feuillus tôt le matin peut donner quelques gouttes de sève salvatrice (le peuplier ''pompe'' 3 fois son poids en eau par jour), une rivière n'est jamais vraiment à sec si on soulève quelques pierres du fond (et si on tombe sur le lit d'une rivière,on est plus perdu...), les fonds de vallées cachent et retiennent souvent de l'eau, etc, etc...

Il ne reste plus qu'à ne pas se comporter comme un citadin pure race qui lui, sait trouver de l'eau....... au supermarché du coin de la rue... ;D

17 juillet 2010 à 11:20:41
Réponse #34

Sotret


Il ne reste plus qu'à ne pas se comporter comme un citadin pure race qui lui, sait trouver de l'eau....... au supermarché du coin de la rue... ;D

En même temps, vu la densité de l'urbanisation, c'est souvent plus facile que de prendre une abeille en filature, surtout sans se faire repérer... :lol:

Plus sérieusement, il reste les robinets de cimetière (du moins à la belle saison), les captages de sources (sans fracturer les accès, ils sont munis de trop-plein qui sont souvent accessible)...

18 juillet 2010 à 14:12:29
Réponse #35

mikael74


et si dans l hypothese ( qui n en sera pas une dans 1/2 mois), je suis en velo (et je dois avancer), en asie centrale, Uzbek et tajik en particulier, et que certain coin, sont tres desertique et chaud (uzbek surtout).
Je peux porter de l eau pour 2 jours environ (5 a 8 litre). apres je fais comment ?
Voila sque j ai prevu, me renseigner aupres de tout les locaux trouvable ou es le prochain point d eau, arreter les voiture camion et autre pour demander de l eau, et le cas echeant, evidement m arreter au riviere et source.
Maintenant si jme met dans l hypothese que personne ne passe par la route ( effondrement partiel ou fermeture militaire ou autre ) et que la zone est inhabiter. Comment je fais ?
Es que la technique du trou dans le sol peux fonctionner sur un sol, caillouteux et sec? pas sur..  :huh:

22 septembre 2010 à 13:04:03
Réponse #36

Jas


Salut à tous.

Tombé par hasard sur cette vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=NoAULICKuaI


18 août 2016 à 09:15:21
Réponse #37

Troll


Hello,

Initiative communautaire ici. Il s'agit d'un lien visant à recenser les différents points d'eau potable en France;

Bien à vous,

Troll
Semper potest proficio

18 août 2016 à 11:49:24
Réponse #38

Claude Ponthieu


Initiative communautaire ici. Il s'agit d'un lien visant à recenser les différents points d'eau potable en France;

Ce site répertorie peu de ville. :(

Toulouse met cette carte à la disposition du publique. Il est à présumer que d’autres villes font la même chose.

En théorie, le long des voies navigables, il y a un point d’eau potable dans les maisons éclusières — certains pourront vous donner plus de précisions. ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.


18 août 2016 à 14:03:54
Réponse #40

Pierrot


A l'origine sur le canal du midi il était possible de s'approvisionner en eau aux écluses, en demandant à l'éclusier. Depuis qu'elles sont automatisées, il faut faire le plein dans les sanitaires édifiés sur la piste cyclable qui va de Castets en Dorthe au seuil de Naurouze.

De Naurouze à la mer, la piste cyclable n'étant pas encore en service, on trouvera des éclusiers en poste sur les ouvrages multiples,les ouvrages simples sont automatisés.

J'en profite pour rappeler que là où il n'y a pas de piste cyclable, une autorisation est nécessaire si on souhaite parcourir le canal en vélo, surtout maintenant avec les chantiers d'abattage des platanes.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité