Nos Partenaires

Auteur Sujet: Identification de champignons...  (Lu 4323 fois)

20 octobre 2009 à 19:42:44
Lu 4323 fois

tbird


Bonjour les Mycologues,
j'aurais besoin d'un coup de main pour identifier un champignon rencontré cette après-midi.
Ça fait deux plombes que je traine sur les sites dédié et j'ai rien vue de ressemblent.

lieu : Nord Seine et Marne, sur une bande d'herbe a vache, entre un bois de feuillus (Chêne entre autre) et un champ fraichement labouré.
Les sujets jeune on le chapeau blanc cassé pour finir adulte doré/cuivré presque metalisé.

A+ Tbi...




20 octobre 2009 à 20:07:04
Réponse #1

lepapat


Pholiote ridée ???  :-\ Mais j' ais des doutes  :glare:, vus où tu l' a trouver ( Se serais plutôt rare  :glare: )
« Modifié: 20 octobre 2009 à 20:12:47 par lepapat »
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


20 octobre 2009 à 20:22:24
Réponse #2

jilucorg


Un Strophaire coronille Stropharia coronilla je dirais, vu à l'écran (!) + trouvé dans l'herbe... (la Pholiote ridée a un mamelon caractéristique, et le chapeau est ridé, non ?)
  
 
jiluc.

20 octobre 2009 à 20:45:11
Réponse #3

lepapat


Citer
(la Pholiote ridée a un mamelon caractéristique, et le chapeau est ridé, non ?)

Mouais, sur la photos de mon book, on ne vois pas tellement les " rides "  :-\

Dis, les lamelles du Strophaire coronille Stropharia coronilla, ne sont plus mauves ?

( Voici un blog qui peut être intéressant  ;) http://topvaness.unblog.fr/ )
« Modifié: 20 octobre 2009 à 20:53:55 par lepapat »
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


20 octobre 2009 à 21:55:24
Réponse #4

jilucorg


De gris beige à brun violacé les lames, chais pas si on peut dire ça sur la photo... Selon l'humidité et l'âge ça fait des grosses variations les couleurs de lames des champis, tu sais bien. Si on dit "blanc", pas de doute, mais dans tous les bruns, beiges ***âtres, y a de la marge :D

Faudrait savoir si ça sent bien le vieux navet (odeur raphanoïde)... :)

La Pholiote ridée : "aspect ridulé, plissé, surtout près des bords" "revêtement ridulé radialement" j'ai dans mes bouquins... (et comme tu dis c'est dans les feuillus)
  
 
jiluc.
« Modifié: 20 octobre 2009 à 22:00:43 par jilucorg »

20 octobre 2009 à 23:37:50
Réponse #5

tbird


Faudrait savoir si ça sent bien le vieux navet (odeur raphanoïde)... :)

Bien, je doit dire que je ne met pas tous les jours mon nez sur un vieux navet  ::)

l'odeur était tout a fait agréable, mais assez neutre, je pense un peu comme un champignon de Paris frais. (m'enfin, j'ai pas un nez très affuté sur le sujet)

sinon, j'ai regardé le Pholiote ridée (beaucoup de mal a trouver une image) et le Strophaire coronille ça ne ressemble pas a ce que j'ai vue et le biotope est assez différent.

vous donnez votre langue au chat ? Peut être un salut en la personne de Moniot van Moeren, si il passe dans le coin  :)

A+ Tbi...

21 octobre 2009 à 15:02:51
Réponse #6

jilucorg


sinon, j'ai regardé le Pholiote ridée (beaucoup de mal a trouver une image) et le Strophaire coronille ça ne ressemble pas a ce que j'ai vue et le biotope est assez différent.

Qu'est-ce qu'il a, le biotope ? Tu dis avoir trouvé, au mois d'octobre, un spécimen unique, « sur une bande d'herbe a vache » ; le coronille se trouve communément du printemps à l'automne, dans l'herbe, isolé ou par groupes. :huh:

Citer
vous donnez votre langue au chat ?

Ben... non :) Jusqu'à preuve du contraire — pas le genre « les photos que j'ai vues sur le web ne ressemblent pas trop », hein ! :D — à titre personnel je tiens pour un coronille...

Citer
Peut être un salut en la personne de Moniot van Moeren, si il passe dans le coin  :)

Avec plaisir ! :up:
  
 
jiluc.

21 octobre 2009 à 15:42:53
Réponse #7

tbird


Qu'est-ce qu'il a, le biotope ? Tu dis avoir trouvé, au mois d'octobre, un spécimen unique, « sur une bande d'herbe a vache » ; le coronille se trouve communément du printemps à l'automne, dans l'herbe, isolé ou par groupes. :huh:

S'cuse moi pour le biotope c'était pour le Pholiote ridée :
Pousse dans les bois de feuillus, surtout sous les hêtres, et dans les bois de conifères, sous les épicéas notamment. Il faut la rechercher en terrain siliceux

Pour le Strophaire Coronille j'ai regardé LA et plus ça va, plus je me dit que le sujet que j'ai pris en photo, n'était peut être pas a maturité complète  ^-^, il pourrait effectivement évoluer dans ce sens. Je vais essayer de repasser par la-bas vendredi pour voir leurs évolutions.

A+ Tbi...

21 octobre 2009 à 16:11:13
Réponse #8

jilucorg


Pour le Strophaire Coronille j'ai regardé LA

 :o >:( Encore un exemple qu'Internet peut aussi être la pire des sources d'info : ce qu'on voit là n'est absolument pas un Stropharia coronilla, mais évidemment un Stropharia aeruginosa, un Strophaire vert-de-gris, aisément identifiable à son "chapeau" visqueux bleu-verdâtre et à son "pied" hérissé de  "flocons" blancs.
M'étonne pas que tu n'aies pas été convaincu par mon hypothèse, avec une telle "référence" ! :D Le coronille a un chapeau jaune ochracé (=± ocre).

Honte au site http://armorance.free.fr ! :down: :down: :down:

Non vraiment, sans un vrai livre d'identification(1), ne surtout pas vouloir se lancer dans la reconnaissance de champignons, c'est prendre de très grands risques. (Et même avec un bon bouquin, il y a des règles à respecter pour ne pas courir de dangers.)

(1) La Bible en format poche : Champignons de France et d'Europe occidentale de Marcel Bon (Flammarion)
  
 
jiluc.

21 octobre 2009 à 16:58:24
Réponse #9

tbird


Merci Jiluc, j'aime bien les bon livres de référence, je note le tiens pour la route, je vais regarder aussi ce qu'il y a chez delachaux...

A votre avis les modos, ça serait peut être pas mal de changer le titre du post en [SUJET UNIQUE] pour si il y a d'autre demande ?

A+ Tbi...

21 octobre 2009 à 21:55:31
Réponse #10

Masc


Je conseil quand mêmes de les couper au niveau du pied, cela ne sert à rien de les arracher puis cela peut en redonner l'année prochaine  :up:

21 octobre 2009 à 22:40:04
Réponse #11

tbird


Masc, mon but n'était de l'arracher, mais quand j'ai dégager l'herbe enchevêtré autour du pied de la point de mon couteau le champi est venu avec et le mycelium aussi  ^-^

A+ Tbi...

21 octobre 2009 à 22:45:58
Réponse #12

jilucorg


Bof. Ce qu'on appelle "champignon" n'est que le carpophore, une sorte de support de fructification issu du mycélium — le véritable "champignon" — qui lui se développe sous terre de manière invisible, mais étendue bien plus qu'on ne l'imagine. Les carpophores de l'année suivante surgiront du mycélium de manière tout à fait indépendante des précédents, que la base du "pied" ait été arrachée ou coupée nettement ne change rien, la masse du mycélium n'est pas atteinte. Ce qui serait négatif, ce serait de creuser la terre de manière étendue...

Si on n'est pas certain de son identification sur le terrain et qu'on veut aller plus loin, il est au contraire recommandé de tout enlever, des indices importants pouvant être présents dans la base du "pied".
  
 
jiluc.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité