Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le couteau de Back-Up  (Lu 24175 fois)

02 juin 2013 à 21:43:28
Réponse #25

adi06


je fais un petit up de ce thread, simple question :
Si le back-up est le couteau présent quand on est dans la m**de il doit être rapidement accessible, donc à portée de main, donc sur soi et non au fond du sac. Alors c'est "obligatoirement" un petit gabarit ce qui réduit considérablement les possibilités de back-up. Non ?
c'est quand c'est impossible que tout devient possible

02 juin 2013 à 21:54:46
Réponse #26

Merlin06


En "backup" du couteau de camp(GROS) je prend une petite pince multi(Leathertruc squirt avec pince/lime/ciseaux en plus de la lame), ça fait une bonne combo poids/fonctions/rusticité.
Si j'ai vraiment prévu de couper du bois je rajoute ma machette marbltruc ou si j'ai prévu de rester longtemps sur le terrain un SAK pour manger et ocazou.
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

03 juin 2013 à 00:08:45
Réponse #27

fosa


je fais un petit up de ce thread, simple question :
Si le back-up est le couteau présent quand on est dans la m**de il doit être rapidement accessible, donc à portée de main, donc sur soi et non au fond du sac. Alors c'est "obligatoirement" un petit gabarit ce qui réduit considérablement les possibilités de back-up. Non ?

Ca dépend par ce que tu entends par Back Up... ;)

03 juin 2013 à 00:47:50
Réponse #28

Hurgoz


Yo

Je crois que de définir le "couteau de backup" idéal c'est un peu comme définir le couteau idéal: sa n'a pas de fin  ;D

Pour ma part, j'aurais les critères suivants:
  • Une lame entre 10 et 15cm, sur 3 ou 4 mm d'épais
  • Si possible inoxydable
  • Pas trop lourde

Pourquoi?

Parce que ma définition de backup c'est une lame sur laquelle je pourrais compter pour les tâches essentielles: préparer un abris, faire un feu,couper une bouteille en deux....enfin vraiment ce qui va avoir attrait à me sauver les miches. En gros l'idée c'est "ok, j'ai pété la lame que j'avais prévue pour l'excursion, je sais que j'ai celle ci sur laquelle je sais que je peux compter".  ;)

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

03 juin 2013 à 07:34:43
Réponse #29

Ulf


Si le couteau de backup, c'est le couteau qu'on utilise quand le premier casse...

Quelle autre geste, à part du batonnage, est susceptible de péter un couteau  (de type ESEE3 par exemple) ?


03 juin 2013 à 07:46:58
Réponse #30

mrfroggy


Si on considere qu il n y a pas que le bushcraft , on peut avoir besoin de son couteau pour faire levier pour forcer un volet, une caisse..ouvrir une boite de conserve...genre de basse besogne qu un couteau type Mora pourra faire mais pas longtemps.
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

03 juin 2013 à 08:44:41
Réponse #31

Rammstein


Il peut aussi arriver qu'on perde sa lame principale...  :'(

Rammstein

03 juin 2013 à 09:44:42
Réponse #32

mrfroggy


ou meme confisquée  :(
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

03 juin 2013 à 11:00:39
Réponse #33

VERDUG0


La confiscation ca depend du contexte.

En France je me fais regulierement controler, donc pas de lames. Et si j'en porterai, ce serai surement GAV+ confiscation.

03 juin 2013 à 11:44:22
Réponse #34

promeneur-solitaire


Ca dépend par ce que tu entends par Back Up... ;)

Je crois que de définir le "couteau de backup" idéal c'est un peu comme définir le couteau idéal: sa n'a pas de fin  ;D

Que ça plaise ou non, les mots ont un sens  ;)

A part des usages improbables tels que pelle à tarte, cure-dent, tournevis, etc ...
Un couteau de backup ne peut être que le backup d'un couteau
Paumé, cassé ou oublié

C'est bizarre, il semble qu'on considère très souvent que le backup doit être une version cheap et moins fiable "just in case"
C'est léger si on doit pouvoir compter dessus  ::)

Si on a la chance d'avoir bien défini le couteau idéal

La réponse logique ... Si on a les moyens ...
Est d'avoir exactement le même en double

Si on en a un autre ne remplissant pas exactement les mêmes fonctions et n'ayant pas les mêmes caractéristiques

Ben, c'est pas un couteau de backup

C'est un couteau complémentaire  ;D

03 juin 2013 à 12:02:23
Réponse #35

florent.B


A titre personnel, j'ai deux sorte de couteau de back-up.

-Le couteau "exactement comme le couteau habituel", qui reste dans un tiroir chez moi et me sert si le premier ne peut plus me servir (Perdu, cassé...), comme ca je n'ai pas besoin d'attendre pour un racheter un.
Ce couteau ne m'accompagne pas sur le terrain, mais si mon EDC casse je peux le récupérer dans la journée. De toute façon, je peux très bien me passer de mon couteau EDC pendant une journée si je suis en ville.

-Le couteau "plus solide que mon EDC", qui m'accompagne en brousse. Pour l'instant, c'est un mora, mais ca va bientôt changer. Ce couteau, il est au fond du sac, et me sert pour ce qu'un pliant ne peut pas faire. Le cahier des charges, c'est "Fixe, lame de 10/15cm, solide".

Si mon pliant "disparait" lorsque je suis en brousse, j'ai le mora au fond du sac.
Si mon pliant "disparait" lorsque je suis en ville, j'attends de rentrer chez moi le soir pour reprendre le même.
Si mon pliant risque de casser lorsque je suis en brousse, j'ai le mora au fond du sac.
Si mon pliant risque de casser lorsque je suis en ville... Ca m'est jamais arrivé pour l'instant.  :)
Muere lentamente quien se transforma en esclavo del hábito
repitiendo todos los días los mismos trayectos,
quien no cambia de marca,
no se atreve a cambiar el color de su vestimenta
o bien no conversa con quien no conoce.
(Pablo Neruda)

03 juin 2013 à 12:18:58
Réponse #36

Bison


Perso, j'ai dans un tiroir un petit dépliant édité par le secours en montagne recommandant l'emport d'un coûteau en randonnée.

Avec les trucs habituels, imper, petite laine, crême solaire ...
C'est un message destiné au grand public !
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

03 juin 2013 à 12:41:59
Réponse #37

Bison


Pas d'accord avec promeneur solitaire à propos de la notion de "back-up".

Un back up peut très bien consister en un système "dégradé" qui fonctionne moins bien, qui a des limites d'emploi plus restrictives, mais qui permet quand même de s'en sortir. Moyennant plus de temps, plus de savoir faire et un peu de chance.

Disons, sans en faire une religion, qu'un back - up, c'est un dispositif qui, pour 20% du prix / du  poids / de la consommation ... fera quand même 80% du boulot.
Alors qu'en abscence de ce dispositif, on serait éventuellement en très mauvaise posture.

Back-up ... l'idée de pouvoir "fonctionner à nouveau", pas nécessairement aussi bien qu'avant, mais en restant quand même dans la course, dans la course de la vie.

Ne pas confondre avec un équipement "de réserve".

Pour voir ça en contexte familier :
 - une roue de secour "normale" dans le coffre, c'est une roue de réserve; avec cette roue, on peut rouler tout-à-fait normalement;
 - avec une roue de secours de dimension réduite, on a un back up :  on peut reprendre la route, terminer son voyage, mais on ne peut plus rouler "comme avant" (freinage et tenue de route dégradés, vitesse max recommandée à 80 km/h). C'est très acceptable, surtout si le coffre est petit ...
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

03 juin 2013 à 12:56:49
Réponse #38

guy




Disons, sans en faire une religion, qu'un back - up, c'est un dispositif qui, pour 20% du prix / du  poids / de la consommation ... fera quand même 80% du boulot.
Alors qu'en abscence de ce dispositif, on serait éventuellement en très mauvaise posture.

C'est à peu près ce que je pense du couteau suisse. ça fait pas tout, mais ça fait pas mal de choses utiles.
Toornaarsuk!

03 juin 2013 à 15:18:10
Réponse #39

promeneur-solitaire



..Disons, sans en faire une religion, qu'un back - up, c'est un dispositif qui, pour 20% du prix / du  poids / de la consommation ... fera quand même 80% du boulot.
Alors qu'en abscence de ce dispositif, on serait éventuellement en très mauvaise posture.

Back-up ... l'idée de pouvoir "fonctionner à nouveau", pas nécessairement aussi bien qu'avant, mais en restant quand même dans la course, dans la course de la vie.

Ne pas confondre avec un équipement "de réserve".
 ...

D'accord avec toi, Bison ..

en ce que ta vision me parait tout à fait recevable

Je te trouve juste un peu optimiste dans ton ratio prix d'achat/fiabilité et services rendus

Je pense que si on veut un backup fiable il faut malheureusement y mettre un certain prix sinon dans la plupart des cas on n'en aura que pour son argent  ;#

D'accord aussi pour les roues de secours ... Pour un usage "civilisé"  ;)

Je vois mal un véhicule de pistard dépourvu de rechange à l'identique

De toutes façons, la tendance est bientôt à plus de roue de secours du tout

En fait ... nous défendons peut-être deux conceptions différentes mais également valables:

Le backup de rechange et celui de dépannage

D'accord évidemment avec l'hibulaire
C'est souvent agaçant de se faire moquer lorsqu'on semble équipé superflu, mais lorsque les imprévoyants irresponsables viennent vous demander de les dépanner, il est suave de prendre une petite revanche avec élégance .

03 juin 2013 à 17:37:03
Réponse #40

AC


Tentative pour distinguer les définitions des uns et des autres:
  • Le couteau de secours: Un petit couteau qui permet de terminer le boulot en mode dégradé. "Backup" = "dépannage".
  • Le couteau de rechange: Celui qu'on emporte en vue de remplacer le premier à l'identique, parce qu'on veut terminer le boulot dans les mêmes conditions de confort. "Backup" au sens informatique.
  • Le couteau de renfort: Le truc costaud qu'on appelle à la rescousse quand le petit ne fait plus le poids. "Backup" au sens militaire.

03 juin 2013 à 18:29:17
Réponse #41

Frapa


Salut, j'aime bien les différents avis et les arguments fonctionnent dans tous les sens.

Un point qui pour moi compte c'est le poids total et l'encombrement selon notre activité, ce que je veux dire c'est que pour certaines pratiques on pourra se moquer du poids et choisir en back-up un outil identique voir plus gros, mais dans d'autres circonstances notre limite de poids transportable nous limiteras ou nous obligeras à un back-up plus petit et moins lourd.

Perso, en sortie rando, bivouac ... j'ai un couteau principal et un couteau pour manger, qui si je perdais le premier pourrait le remplacer pour les tâches importantes, si on valide l'idée du back-up plus lourd que le principal j'ai aussi un outil, soit la serpe soit la pelle CS selon où je vais et ce que je compte faire.
Par contre en chasse sous-marine je n'ai qu'un seul couteau mais j'ai aussi son double pour avoir tout en double, le couteau et l'étui et pour pas avoir à m'adapter à un changement juste le jour où j'en aurai un besoin important et pas pour nettoyer le poisson.

Bref, pour moi c'est l'activité qui détermine ce qui est l'outil principal et ce qui sera back-up si il en faut un.
"La guerre qui développe les forces du corps, retrempe en même temps l'âme, mais souvent aussi elle l'endurcit.
Nous lui devons une grande partie de nos vertus et quelques uns de nos vices"
P.Paoli 18ème siècle

03 juin 2013 à 18:58:52
Réponse #42

Hurgoz


Yo,

Je crois qu'il faut bien comprendre un chose: dans le cas présent, et pour coller avec la thématique du forum, la question, en tout cas de mon point de vue, du backup, ce n'est pas un couteau pour continuer mes activités comme avec celui que j'ai cassé, perdu, me suis fait bouffé à un ours, etc mais c'est pour sauver mon cul: l'être humain a besoin d'un certain nombre de truc pour vivre (manger, se chauffer/refroidir, respirer, etc). Si j'ai une galère, je ne me poserai pas la question de savoir si le couteau que j'ai avec moi ira pour me gratter entre les omoplates, mais bien savoir si je pourrais subvenir à ces besoins, en m'appuyant notamment dessus.

Donc, en gros:
  • Simplissime (pas besoin de TT de l'espace: plus le métal est simple, plus le TT est simple, plus il est maîtrisé, moins il y a de chance d'une micro-fissure, ou autre)
  • Robuste (qui va avec le point cité au dessus)

Donc: un burin affuté  ;# (avec un peu de para autour du manche pour le coté soyeux :P )

Je pense que si on veut un backup fiable il faut malheureusement y mettre un certain prix sinon dans la plupart des cas on n'en aura que pour son argent  ;#

Parcontre je ne suis pas d'accord avec sa: oui tu peux y mettre un certain prix, mais tu prend un CS Bushman: c'est con comme la lune, pas cher, et durable (et encore, tu peux faire encore plus simple avec le True Flight, ou là, c'est une plaque de métal affutée avec un peu de paracorde).
(edit: c'est juste un exemple, hein: je suis sûr qu'on peu en trouver d'autres, c'est pas la question.... )

Tcho
« Modifié: 03 juin 2013 à 23:15:25 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

03 juin 2013 à 20:35:52
Réponse #43

christobal


Parcontre je ne suis pas d'accord avec sa: oui tu peux y mettre un certain prix, mais tu prend un CS Bushman: c'est con comme la lune, pas cher, et durable
(edit: c'est juste un exemple, hein: je suis sûr qu'on peu en trouver d'autres, c'est pas la question.... )

Je pense que le CS Bushman est un mauvais exemple (en principal comme en back-up) parce qu'il ne faut pas vraiment lui en demander beaucoup pour en voir le bout .  ;)


03 juin 2013 à 20:41:35
Réponse #44

mrfroggy


on mentionne peu, qu un couteau ne doit jamais etre neuf au fond de votre sac, ou meme dans votre poche pour servir en back-up.
il faut un minimum lui avoir tapé dessus pour etre certain de sa fiabilité.
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

03 juin 2013 à 23:14:12
Réponse #45

Hurgoz


Je pense que le CS Bushman est un mauvais exemple (en principal comme en back-up) parce qu'il ne faut pas vraiment lui en demander beaucoup pour en voir le bout .  ;)

Je savais que c'était une connerie de citer un modèle....erreur rectifiée :)
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

03 juillet 2013 à 00:36:59
Réponse #46

Hurgoz


Juste un petit up pour point qui n'a pas été cité, mais qui me semble assez important:

Le couteau de backup doit être un couteau que l'on connait bien: inutile d'avoir à ce demander dans quel sens on le prend quand on se retrouve dans ma mouise, inutile de savoir si on va pouvoir, pas pouvoir faire avec: on le connait, donc on estime plus facilement :)

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

03 juillet 2013 à 07:23:04
Réponse #47

Oim


Citation de: christobal
Je pense que le CS Bushman est un mauvais exemple (en principal comme en back-up) parce qu'il ne faut pas vraiment lui en demander beaucoup pour en voir le bout .  ;)
Question pour mon info personnelle parce-que le backup dans mon sac c'est justement un Bushman : Tu en as déjà vu le bout ? Si oui , comment ?
" The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt. "  GrandMaster B.R.
"tous les survivalistes ne sont pas paranoiaques, mais b*rdel j'ai l'impression que tous les paranoiaques deviennent survivalistes..." Le taulier

03 juillet 2013 à 08:18:33
Réponse #48

Djeep


BJR et pourquoi ne pas avoir 2 exemplaires du même couteau en alternant utilisation/fond du sac ? HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

03 juillet 2013 à 10:12:24
Réponse #49

christobal


Question pour mon info personnelle parce-que le backup dans mon sac c'est justement un Bushman : Tu en as déjà vu le bout ? Si oui , comment ?

Je me base sur ce que j'ai sous la main et que j'ai l'habitude d'utiliser, il me suffit par exemple de comparer le Bushman à un couteau d'un gabarit qui s'en approche comme le SC SYKCO 711 et de noter les qualités et les défauts de l'un par rapport à l'autre .

Point positifs du Bushman par rapport au 711, légéreté, manche creux dans lequel on peut éventuellement mettre quelques petit objets comme un firesteel ou alors y fixer une hampe pour en faire un épieux, prix .

Point négatifs, poids, sa légéreté qui est un avantage pour le transport se retourne alors contre lui lorsqu'il s'agit d'effectuer des coupes à la volée ou des travaux en force par exemple, sa poignée  peu anatomique et vraiment glissante, sont tranchant qui tient le fil moins longtemps et qui n'est pas pour autant plus facile à affûter sur le terrain, la rigidité et le voilage de sa lame dû à sa faible épaisseur (avec bris dans les cas extrêmes) .

Bref si tu n'as qu'un Bushman à disposition ça peut sans aucun doute le faire mais quant à choisir autant prendre quelque chose de plus efficace et de plus costaud . 

En ce qui me concerne ayant défini quelles sont mes priorités et après les avoir comparé le 711 emporte largement mes suffrages (alors bon ça n'est encore une fois qu'un exemple mais il n'est pas difficile de trouver un couteau qui d'une manière générale possède plus de qualités qu'un Bushman) . ;)

Deux images des couteaux en questions pour se faire une petite idée de ce dont il est question .


« Modifié: 03 juillet 2013 à 10:39:14 par christobal »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité