Nos Partenaires

Auteur Sujet: Méthodologie/ éthique  (Lu 4800 fois)

12 octobre 2009 à 20:46:27
Lu 4800 fois

Lemuel


Je vois bien un petit fil méthodologie / éthique de travail. Où l'on discute de la manière dont on va travailler. Je pense que le programme ci dessus est assez ambitieux. Peut-être qu'on va se rendre compte qu'il ne l'est pas assez, peut-être qu'on va se rendre compte qu'on est en train de se prendre la tête pour rien. Dans ce cas, on pourrait en discuter sur ce fil là, histoire de ne pas noyer l'info.
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

14 octobre 2009 à 17:02:15
Réponse #1

Wapiti


Bonjour.

Je pense que nous devons collecter les informations sur tel ou tel aliment, comme tu le suggères.

Puis (ordre non définitif):
1. Ses apports divers.
2. Quelle quantité.
3. Sa disponibilité.
4. Son coût.
5. Pour quelle activité préférentielle.
6. Quel conditionnement (lié au n° 2).
7. Sa durée de conservation.
8. Stabilité dans la durée, aux T° extrêmes froides et chaudes
9. Quels sont ses substituts (facultatif).
10. Sapidité (plaisirs qu'il procure : réconfort physique et psychologique).

Liste ouverte.

À +
« Modifié: 14 octobre 2009 à 17:14:32 par Wapiti »

14 octobre 2009 à 23:05:45
Réponse #2

Wapiti


La même méthode peut s'appliquer aux emballages.

1. Emballage rigide ou souple.
2. Usage unique ou réutilisable.
3. Disponibilité dans le commerce.

Etc.

À +


14 octobre 2009 à 23:23:08
Réponse #3

Lemuel


Yep !
Je proposais une idée de liste similaire en tête des fils appropriés, pour que ce soit plus lisible. M'en vais les compléter avec celles ci…
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

15 octobre 2009 à 10:47:24
Réponse #4

Wapiti


Eau.

À intégrer quelque part.

L'élément eau doit être considérer dans l'élaboration des rations. Il n'est pas partout disponible et il faut l'emporter quand on ne peut se ravitailler à des points d'eau connus (fontaines publiques, sources, etc.) ou eau de pluie, eau de fonte de neige ou de glace (pour ces dernières c'est parfois le combustible qui manque).

Certains aliments en demandent beaucoup pour leur préparation, c'est pourquoi nous devons réfléchir à la pertinence de telle denrée dans telle ration pour telle activité.

En mer, sur radeau de sauvetage l'exiguïté de l'espace interdit l'emport d'une grande quantité d'eau douce, en terrains enneigés, elle si abondante qu'il suffit de se baisser. Des régions plus ou moins vastes en sont totalement dépourvues d'eau ou elle est impropre à la consommation à l'état naturel.

Pour les  comprimés d'eau déshydratée de 2 g l'unité, il faut emporter ou trouver 998 g d'eau liquide pour obtenir un litre.  :lol:

Vos avis.

À +
 
« Modifié: 15 octobre 2009 à 11:33:50 par Wapiti »

15 octobre 2009 à 14:07:21
Réponse #5

Lemuel


Mon avis :

On est pas sur une ration particulièrement faîte, pour "à la journée" cf post contexte.

A partir de là on peut postuler que quand on est capable d'approvisionner 2 litres d'hydratation par jour (consommation effort) on peut en collecter un troisième pour faire à manger non ?
De plus il me semble que manger augmente la déshydratation, et que donc, quand on ne peut pas boire, il peut-être préférable de s'abstenir de manger. Ca doit être un poil plus compliqué que ça, mais comme base de travail pour dire, ne nous coupons pas des aliments secs, ça se tient non ?
On peut (doit) envisager bien sûr des aliments directement exploitables (en-cas / rations d'urgence) pour pallier à un problème d'eau ponctuel.

ENERGIE, par contre…
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

15 octobre 2009 à 14:46:39
Réponse #6

Wapiti


Oui c'est ça l'idée : aliments en fonction de la disponibilité en eau emportée ou trouvée sur place ou l'itinéraire. C'est également lié au mode de déplacement : à pied ou avec véhicules à moteur ou à crottin.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité