Nos Partenaires

Auteur Sujet: Gérer l'attaque d'un chien - Théories et réflexions diverses et communes  (Lu 85722 fois)

25 septembre 2019 à 13:52:00
Réponse #225

Lorka-85


je me posé la question d'un supposé gain d'efficacité, d'un spray lacrymogene au poivre rouge, de substance mousse contre les animaux ?

il y a le spray en cône, le gel, et le foam (mousse), en gros c'est un paté qui se forme sur le visage ou la truffe / yeux d'un animal sauvage, ce qui peu faire penser a un gain d'efficacité, en obstruant quelques secondes les yeux, les narines, de l'animal, en plus de l'aspect irritant !

petit photo :

petite vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=9Dlvb3BUl1I

25 septembre 2019 à 14:01:26
Réponse #226

mic57


je me posé la question d'un supposé gain d'efficacité, d'un spray lacrymogene au poivre rouge, de substance mousse contre les animaux ?

il y a le spray en cône, le gel, et le foam (mousse), en gros c'est un paté qui se forme sur le visage ou la truffe / yeux d'un animal sauvage, ce qui peu faire penser a un gain d'efficacité, en obstruant quelques secondes les yeux, les narines, de l'animal, en plus de l'aspect irritant !

petit photo :



petite vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=9Dlvb3BUl1I

Je suis pas spécialiste des sprays mais j'ai un chien. Perso y aurait aucun moyen de lui mettre cette mousse dans la tronche vu la façon dont il bouge, même pour le jeu. Alors en cas d'attaque....
Il est nécessaire d’avoir vécu les déchainements du ciel sur la rive d’un fleuve puissant dans la solitude sibérienne pour ressentir un peu de ce préhistorique effroi de l’âme devant la nature – Sylvain Tesson, L’Axe du Loup

25 septembre 2019 à 18:50:10
Réponse #227

Van


Salut,

C'était dans les carpathes au nord de la Roumanie. A Viseu de Sus plus exactement. Demain on attaque la Transfăgărășan. Les locaux nous ont dit que c'était très courant de voir des ours sur la route. La faute au automobilistes qui leur donne à manger... On espère qu'on va pas finir en casse-croûte  :o

A plus

Très belle et authentique région les Maramureș ;-)
Transporte une demi-miche de pain à jeter à l'ours s'il devient trop entreprenant. Considère ça comme un péage routier :-)
Tu as un spray ?
« Modifié: 25 septembre 2019 à 19:02:31 par Van »

16 novembre 2019 à 08:35:56
Réponse #228

gowildadventure


Transporte une demi-miche de pain à jeter à l'ours s'il devient trop entreprenant. Considère ça comme un péage routier :-)
Tu as un spray ?

Désolé j'avais pas vu ton message  :)
On a pas eu le droit au péage routier malheureusement. Mais une cyclotouriste qui est passé par la en montant quelques jours après nous a vu l'ours attendant le passage du repas  ;#
Elle a eu de la chance qu'il y avait assez de voiture arrêtée pour passer en douce!
La vie est un choix

16 novembre 2019 à 11:58:51
Réponse #229

Dutch


Bonjour à tous, :)

Suite à notre mésaventure du mois d'août, je me suis équipé d'un spray au poivre, mais je suis assez sceptique sur son efficacité... :-\
Ça ne concerne pas l'efficacité du gaz, mais mes capacités à le mettre en œuvre dans un court délai.

Je m'explique: c'est gênant de porter en permanence un objet quasi-inutile à la ceinture. En pratique, il migre vers une poche de pantalon ou de veste où il ramasse plein de poussières dans la buse.

A mon avis, le temps de retrouver dans quelle poche je l'ai mis et le faire fonctionner risque d'être trop long en cas de pépin (si toutefois ma veste n'est pas suspendue à une branche 10 mètres plus loin... ::)).

Du coup, j'envisage l'achat d'une lampe-taser.
Quitte à trimballer un ustensile sensé ne pas servir, autant qu'il ait une fonction utile, non?
Puis comme j'ai déjà une lampe dans un étui à coté du multitool, ce ne serait pas beaucoup plus encombrant, avec la certitude de savoir où elle est en cas de besoin.

Il y a des retours sur l'efficacité de ces engins sur un chien et éventuellement un modèle ou une marque qui sortent du lot?

Merci d'avance! :)


« Modifié: 16 novembre 2019 à 17:20:45 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

16 novembre 2019 à 17:06:28
Réponse #230

Dutch


Comment fait tu pour que tes poches prennent autant de poussière?

Au bout d'une semaine à bivouaquer en statique, il y a un peu de tout même en faisant attention: bouloches de tissus, lambeaux de kleenex, poussières diverses, sciure etc...

Sur les conseils de Karto, j'ai adopté ce spray made in Germany: https://www.asmc.fr/spray-au-poivre-red-pepper-mk-6-jet-balistique-28-ml
On l'emporte pour les sorties à la journée, ou pour aller aux châtaignes, mais j'ai du mal a lui faire confiance sur la durée.

J'ignore s'il fonctionnera par temps froid, s'il peut fuir sous l'effet du gel, ou éclater au soleil et je crains toujours de le percer, de l'écraser ou d'en recevoir si le vent tourne.
Bref, je ne suis pas à l'aise avec le produit... :-\

Surtout, les choses se sont passées extrêmement vite lors de l'incident l'été dernier (le chien s'est pris un coup de pelle parce que c'est le 1er objet qui m'est tombé sous la main, mais un bâton aurait donné le même résultat).

Même si j'avais eu un spray à cette époque, j'aurai sûrement mis trop longtemps à le retrouver (on a tendance à s'étaler en camp fixe avec trois mômes :-[)

D'où l'idée d'une lampe-taser en remplacement de ma torche habituelle qui elle, ne me quitte pas (il me semble plus naturel/intuitif de garder sur soi un objet qui sert quotidiennement).
C'est peut-être totalement infondé, mais ça m'inspire plus confiance qu'un spray.
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

16 novembre 2019 à 18:22:16
Réponse #231

Cheyenne


Oui je pense que l'on peut faire confiance au "Made in Germany" pour la chimie des gaz,ils sont numéro 1

ouais - pas mauvaise !  :o:( :( :(

16 novembre 2019 à 19:14:42
Réponse #232

Tompouss


Préférence aussi pour le spray, pas sûr que le tazer fonctionne et à mon avis le temps de mettre un chataîgne au chien tu es déjà mordu. Rien n'empêche de porter une petite gazeuse dans un holster à la ceinture, question d'organisation, perso je sais toujours quel objet est rangé où et je ne change pas tous les 4 matins afin d'être sûr de tomber dessus du premier coup même sous l'effet chimpanzé  ;#

Et si je devais me faire croquer je fais confiance qu'à un objet lethal pour faire cesser l'attaque, hors de question de jouer avec un tazer, là on ne rigole plus  :glare:
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

17 novembre 2019 à 01:12:16
Réponse #233

Van


Depuis que récemment j'ai échappé par chance aux crocs d'un patou dégénéré,j'ai relaté ma mésaventure dans ce topic,je n'aurai plus aucun état d'âme à utilisé ce moyens de défense

Le forum du Guide du routard en parle :

Attention plusieurs attaques de randonneurs par des patous dangereux dans le Nord Vercors


Amis randonneurs,
attention si vous allez dans le nord Vercors : depuis plusieurs semaines, plusieurs patous (au moins 6) se promènent de Lans en Vercors à Villard de Lans, et plusieurs attaques sur des randonneurs ont eu lieu, notamment sur le chemin de randonnée allant au Moucherotte (pourtant très fréquenté).
Un enfant de 7-8 ans qui était avec ses parents a eu plusieurs points de suture. D'autres attaques ont eu lieu, sur des adultes.

Ces chiens appartiennent à un propriétaire qui n'en a rien à faire de la sécurité des randonneurs. Ils ne gardent pas vraiment de troupeaux puisqu'ils sont laissés en liberté n'importe où.
Plusieurs habitants du plateau du Vercors, excédés, ont réagi contre ces chiens et leur propriétaire identifié, mais l'affaire est étouffée... aucun média local n'en parle.... à l'approche de la saison touristique il ne faudrait pas que les touristes annulent leur réservation...

L'office de tourisme diffuse des messages de prudence, mais le propriétaire peut laisser ses chiens agresser les gens en toute impunité.
Je pense sincèrement qu'une attaque grave aura lieu cet été, et que tant qu'un enfant ne sera pas mort, ces chiens continueront de divaguer. A moins que des voisins prennent un fusil et tirent (mais il y a au moins 6 patous, ça va les occuper un moment !).

Personnellement, j'allais régulièrement en rando dans le secteur, mais là c'est fini. Pas envie de finir croquée. Il existe plein d'autres endroits où les bergers ne laissent pas faire n'importe quoi à leurs patous.

Parents, si vous voulez faire de la rando cet été avec vos enfants, tant que ces patous continueront leurs attaques sur des randonneurs, évitez la zone entre Lans en Vercors et Villard de Lans, le Moucherotte. Si vous voulez randonner en sécurité en Isère, allez en Chartreuse, en Belledonne, dans les Ecrins. Il y a aussi des patous, mais ils sont bien élevés (règles de prudence à appliquer évidemment quand même !).

Merci de diffuser largement cette information de sécurité.

https://www.routard.com/forum_message/4768428/attention_plusieurs_attaques_de_randonneurs_par_des_patous_dangereux_dans_le_nord_vercors.htm


17 novembre 2019 à 07:47:16
Réponse #234

Krapo


Hello

Très instructif le rapport homme-chien et l'effet "Rambo" dès qu'une attaque est évoquée  :blink:

Bye
Laissons glouglouter les égouts !

19 novembre 2019 à 01:05:09
Réponse #235

Van



19 novembre 2019 à 06:05:10
Réponse #236

Tompouss


Très instructif le rapport homme-chien et l'effet "Rambo" dès qu'une attaque est évoquée  :blink:

Rien à voir avec le fait que ce soit un chien, si c'était un humain, une chèvre ou un martien ce serait pareil : atteinte à l'intégrité physique = riposte avec 100% des moyens disponibles et cessation uniquement lorsque la menace est mise hors d'état de nuire.

Après y'a aussi la responsabilité : si après moi, qui ai eu de la chance, cet individu (bête ou humain) décidait d'attaquer quelqu'un de moins apte à se défendre, ayant pu le stopper mais n'ayant rien fait je m'en sentirai responsable. Ça peut être l'usage de la force léthale sur le moment si l'animal a décidé d'attaquer vraiment ou alors une gestion plus fine comme dans le cas de Dutch plus haut (exemplaire du coup car plus humaine pour tout le monde que de tranformer l'animal en carpaccio au push dagger devant ses maîtres).
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.


20 novembre 2019 à 13:53:10
Réponse #238

Dutch


Ce tragique fait divers amène cette interrogation: existe t-il une cartographie des "zones à emmerdes" à l'intention des randonneurs?

Je ne parle pas d'incidents isolés, comme un patou qui échappe à la surveillance de son maître. On sait que ça peut arriver, de la même manière qu'une voiture peut renverser un piéton.

Je pense plutôt à un mémo comme pour les zones inondables, les couloirs d'avalanches ou la carte des refuges.
Un truc permettant de visualiser à quoi s'attendre dans tel ou tel secteur, avant de prendre (ou non) la décision d'aller s'y promener.
Par exemple dans le massif Untel: présence de meutes de chiens incontrôlées, ours, tiques, loups, chauve-souris enragées etc...

On trouve la plupart de ces informations éparpillées sur le net, mais y a t-il un support qui les centralise?
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

20 novembre 2019 à 13:55:15
Réponse #239

Sou


Citer
y a t-il un support qui les centralise

N'est-ce pas le travail de l'office du tourisme?
"La dissidence n'est pas une fin, mais seulement un moyen, celui de faire à sa façon."

20 novembre 2019 à 13:56:14
Réponse #240

Krapo


On trouve la plupart de ces informations éparpillées sur le net, mais y a t-il un support qui les centralise?

Non car c'est matériellement impossible à faire et surtout à mettre à jour :'(
Laissons glouglouter les égouts !

20 novembre 2019 à 13:59:50
Réponse #241

Krapo


N'est-ce pas le travail de l'office du tourisme?

Non ! Sauf à la limite émettre un avis pour éviter certaines zones style les alpages avec des patoux. En forêt ou en campagne c'est impossible à faire.
Laissons glouglouter les égouts !

20 novembre 2019 à 14:52:13
Réponse #242

Dutch


Une grande partie de ces données existent, le problème c'est qu'elles sont dispatchées entre divers organismes qui n'accordent pas leurs violons.
L'un s'occupe du suivi de la faune sauvage (ours, loups etc..), l'autre de la santé (foyer de rage, d'encéphalite de la tique...), un troisième des risques d'incendies ou d'inondations et ainsi de suite...

Le MAE est tout à fait capable de pondre des synthèses qui s'adressent à une minorité de personnes, via un site clair & intuitif, c'est dommage qu'il n'existe pas la même chose pour l'ensemble de la population vivant sur le territoire national.

Là, j'ai cliqué sur sécurité au Kenya, mais regarde les rubriques "santé" ou "infos utiles", c'est quand même vachement bien foutu: https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/kenya/#securite
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

20 novembre 2019 à 17:50:15
Réponse #243

Van


« Modifié: 20 novembre 2019 à 17:58:06 par Van »

22 novembre 2019 à 15:28:58
Réponse #244

aliɔs


En complément un article d'un quotidien :

« Chaque année, en moyenne, on recense deux décès en France suite à des morsures de chiens », indique Christian Diaz, enseignant à l’école vétérinaire de Toulouse et spécialiste en médecine de comportement animal.

Ce drame met de nouveau la lumière sur le problème des attaques mortelles de chiens. « En France, il y a eu 33 décès par morsures de chien au cours des vingt dernières années. Les deux tiers concernaient des enfants de moins de 15 ans, 16 avaient moins de 5 ans », précise une étude publiée en 2011 par l’Institut de veille sanitaire (InVS). Pour cette étude, les auteurs ont analysé les morsures de chiens prises en charge aux urgences de huit hôpitaux français entre mai 2009 et juin 2010. « Les morsures étaient plus nombreuses et plus graves quand la victime connaissait le chien mordeur. Chez les adultes, les morsures survenaient souvent lorsque la victime cherchait à séparer des chiens qui se battaient, alors que chez les enfants, les morsures survenaient davantage lorsque le chien était dérangé », souligne l’étude.
Deux catégories de chiens « dangereux »

À chaque drame, les chiens dit « dangereux » sont montrés du doigt. « Ce sont des chiens de catégorie 1 et 2. Dans le premier groupe, on trouve les chiens d’attaque, principalement les pitbulls. La deuxième regroupe les chiens de défense, les American Staffordshire et les Rottweiler », indique Christian Diaz. Selon lui, ces espèces sont loin d’être impliquées dans toutes les attaques mortelles. « Une étude s’est penchée sur 40 morsures mortelles survenues entre 1989 et 2004. La moitié était le fait de bergers allemands, ce qui s’explique par le fait que ces chiens sont les plus nombreux en France », indique le vétérinaire.

Selon Christian Diaz, le chien, au moment de passer à l’acte, adopte un comportement de prédation. « Cela fait suite à une stimulation d’une zone du cerveau qui est celle de la chasse. L’animal voit la personne comme une proie et il retrouve son instinct naturel de chasseur », indique le vétérinaire, en précisant que ce comportement de prédation peut être aggravé par l’affolement et les cris de la victime. « Mais cela est surtout lié à un défaut de socialisation, indique Christian Diaz. Un chien n’aura ce comportement que contre des individus avec laquelle il n’a pas été socialisé durant les premiers mois de sa vie. Un chien, élevé avec des moutons, ne sera jamais un prédateur de moutons. Un chien, qui a connu des enfants en bas âge durant les six premiers mois de sa vie, n’aura jamais un comportement de prédation avec un bébé. »


https://www.la-croix.com/France/Securite/Pourquoi-chiens-transforment-parfois-meurtriers-2019-11-21-1201061916
« Modifié: 23 novembre 2019 à 13:41:21 par aliɔs »

22 novembre 2019 à 17:18:43
Réponse #245

Kilbith


Je suis étonné de ce fait divers tragique...Il faut attendre l'enquête pour connaitre les circonstances.

Un chien (tous les chiens) peut mordre selon les circonstances.

Circonstances "anormales" :
- Il a une maladie et/ou il est blessé ce qui fait qu'il ressent une douleur, la souffrance le rend "anormal", il vous identifie à la douleur et il mord.

- Il est mal socialisé (évidemment plus grave chez un Rot que chez un bichon.).  Le problème c'est l'humain.

- Le plus souvent, il attaque si c'est conforme à son comportement :
Il pense qu'on représente une menace pour lui ou sa "meute"
On pénètre sur son territoire
Il est dans une frénésie (chasse, bagarre...)
On remet en cause son statut (typiquement : on touche à sa bouffe).
etc...

Normalement dans les cas précédents il peut attaquer mais il n'y a pas de prédation. Il suffit de ne pas "mal se comporter" pour éviter ces attaques (ce n'est pas toujours possible toutefois).

Ceci dit les conséquences peuvent être grave ou mortel, particulièrement sur des enfants. D'une part ils sont vulnérables et d'autre part ils ne savent pas comment "bien se comporter".

Il peut y avoir des cas de prédation, mais normalement c'est extrêmement rare dans nos contrées car on ne fait pas partie du menu et nos chiens sont nourris.

Mais cela peut être le cas sur les jeunes enfants qui imitent le comportement d'une proie (fuite) et représentent une opportunité. Ou bien encore des personnes handicapées (âge, accident...).

Plus les chiens sont nombreux plus on devient une "opportunité". Il faut garder à l'esprit que des chiens ne vont pas attaquer une proie dont il ne viendraient pas à bout, encore plus s'il ne sont pas affamés.

De mes observations (action de chasse) les chiens tuent lentement. Ils peuvent saigner un animal à mort mais c'est long. Il peuvent briser une nuque mais seulement sur de petits animaux.

On peut imaginer un chien sautant sur le visage d'un homme adulte, le renversant, celui-ci est KO et le chien l'égorge...mais c'est tout de même peu probable techniquement et ce n'est pas le comportement d'un chien en action de chasse (sauf s'il devenait un tueur d'homme, mais normalement il serait abattu avant).

Si un chien ou des chiens de 25kg nous attaquent, on va morfler. Mais si un Homme adulte se défend il est peu probable que les chiens le tue. Du moins dans ma  compréhension de leur comportement.

On peut imaginer une meute de chasse à courre confondant un humain avec une proie (????)...mais même eux ont du mal à tuer un cerf qui a été forcé (donc épuisé).

Ils ont besoin des hommes, c'est la base du deal qui a scellé il y a longtemps notre coopération. Et ce sont des chiens socialisés.


« Modifié: 22 novembre 2019 à 17:24:06 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

22 novembre 2019 à 22:38:55
Réponse #246

Krapo


Il faut attendre l'enquête pour connaitre les circonstances.

+1

Maintenant il ne faut oublier qu'un femme enceinte est une proie plus facile à viander qu'un cerf ou un sanglier surtout s'il y a eu une frénésie de meute causée par ...
Laissons glouglouter les égouts !

23 novembre 2019 à 09:56:25
Réponse #247

Dutch


Est-ce que se promener avec un chien peut déclencher l'attaque d'un animal (chien ou autre), qui n'aurait pas eu lieu sans?
Une sorte de conflit de territoire qui s'étend aux personnes se trouvant à proximité.
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

23 novembre 2019 à 12:46:56
Réponse #248

Krapo


Est-ce que se promener avec un chien peut déclencher l'attaque d'un animal (chien ou autre), qui n'aurait pas eu lieu sans?
Une sorte de conflit de territoire qui s'étend aux personnes se trouvant à proximité.

L'attaque du maître ? Pas vraiment dans le cas d'animaux en liberté sauf si le chien est en laisse ( ou pas ) et que le maître cherche à s'interposer dans la bagarre :'(
Laissons glouglouter les égouts !

27 novembre 2019 à 01:22:24
Réponse #249

Lorka-85



aliɔs  très instructif ton étude vétérinaire ! merci !
pour la lampe shoker electrique, je trouve ça pas mal, surtout le bruit aigu, pour le dissuasion ! a cumuler avec une petit spray dans l'autre main éventuellement.

vladimir nous a fais part de sa posture, bras lever, pour dissuader un minimum en cas d'attaque, instructif  :doubleup:

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité