Nos Partenaires

Auteur Sujet: Phase préparatoire : apprentissage de la technique par archet  (Lu 30280 fois)

05 avril 2010 à 21:14:13
Réponse #75

ensuquet


ça y est !!!!!!!!!!! :D, enfin j'ai obtenu une braise!!!!

Aujourd'hui, en fin d'aprés midi, me trouvant dans mon garage pour ranger mes outils de jardinage, je tombe sur mon petit kit...

Je me rappelle alors les derniers posts... pourquoi pas...
Et me voilà installé genou au sol, en train de violoner avec mon fils qui me tourne autour avec sa trottinette.

Aprés quelques instants, (cette fois ci j'ai pris mon temps pour faire beaucoup de sciure...) je sens que ça peut être bon, j'accélère et là AU MIRACLE!!!! :doubleup:, aprés un petit coup d'oeil, elle est là!!!!

Vite, de la ficelle !!!! et me*de, espèce d'ensuquet, t'as rien prévu, même pas l'appareil photo!!!
Enfin, tout de même, c'est avec la larme à l'oeil (à cause de la fumée ;)) que j'ai regardé s'éteindre ma ficelle, avec les cris de mon fils courant chercher sa mère: Maman! y'a papa qui fait la grillade dans le garage!

Bon, les six essaies suivants ont fini de me faire pleurer (à cause de la fumée) mais le résultat ne sest pas reproduit... :'(, je n'ai rien obtenu sauf une brulure due à la paracorde au niveau du pouce.

Le matos: que du laurier sauce, sauf pour l'archet  avec de la paracorde( c'est tout ce que j'ai sous la main).
La tempée: je ne la dis pas pour pas faire râler les nordistes (enfin, ceux au dessus d'Avignon quoi)
Le lieu, mon garage,donc pas de vent;

Ce qui va changer: m'y remettre régulièrement et laisser à demeure un petit kit qui va bien ainsi que l'appareil photo dans le garage  ;) >:(
A+

05 mai 2010 à 22:49:46
Réponse #76

3Dayspack


Bonsoir,

bravo à tous même si certains en sont encore à chercher le pourquoi du comment. Par contre je constate que certains utilise des planches à feu épaisses. Bon dans le principe c'est bien puisque plus proche du terrain par contre dans ce cas n'oubliez pas de faire une encoche en V plus large et plus profonde afin d'apporter un max oxygène et avoir une drille un peu plus large en diamètre sinon echec. Pour mes débuts, j'ai toujours utilisé une planche plus fine et une drille qui allait avec histoire de pouvoir comprendre la technique.

j'ai lu également que certains ont pu obtenir une braise une fois puis pratiquement plus rien depuis. Pas de panique, vous êtes victime de la précipitation et de l'envie de reproduire votre exploit perso, c'est légitime. Ben, désolé, même pour moi encore ben j'y arrive pas pourquoi?  sans doute à cause de l'envie, de la précipitation et puis y des fois le coup de main n'est pas là => il faut admettre que cela ne marche pas à chaque fois cela serait trop facile.

3DP
On ne peut bien réagir à une situation que lorsqu'on s'y est préparé et entraîné.

La première impression est toujours la bonne, écoutez votre instinct, il saura vous protéger.

06 août 2010 à 18:31:33
Réponse #77

Giom


Salut  :)

Voici mes premiers essais de feu par friction ( entre deux biberons et couches  ::) ) :

J'ai commencé par fabriquer mon kit avec une drille en frêne bien droite ( env 15 mm de diamètre ), une planchette en hêtre bien sèche ( et vermoulue ), un archet avec une branche de noisetier ( env 80 cm de long ) et un bout de paracorde ainsi qu'une poignée en hêtre.

Le kit et les outils qui ont servis à sa fabrication :



C'était aussi l'occasion de tester mon nouveau taberneck et franchement c'est une excellente petite lame a tout faire  :love:  Merci encore P-H, t'est un chef  :up:

Bref, j'ai commencé a jouer du violon et j'ai obtenu pas mal de fumée et de la sciure noire mais en petits poils donc trop de pression sur la drille ( mais je n'y ai pensé qu'après coup ). J'ai aussi remarqué que la forme de l'encoche a une importance capitale sur le résultat : a force de friction, la planchette se creuse de plus en plus et l'entaille s'élargit donc la braise aura plus de mal a se former car la concentration de sciure brulante se fait sur une surface plus large ( vous suivez ?  :-\ ).



J'ai du couper court a mes essais pour cause de fringale biberonnesque aigue de la part de mon fils  :'( :love:

Donc a suivre... ;)

06 août 2010 à 19:16:51
Réponse #78

jeanluc


Vieux Caribou,suite à une demo dimanche dernier,le specialiste qui officiait ne faisait qu'un PETIT trou avec la pointe de son couteau(en silex :D ) à proximité de l'encoche
Pour repondre à l'interrogation de Platypus (en 2009):l'encoche se fait près du bord parce que c'est dans l'aubier ,si l'encoche est dans le bois ,çà ne fonctionne pas (des planchettes retrouvées montrent des tentatives au milieu ,puis enfin sur le bord ,et là traces de combustion ) de plus ,près du bord ,la braise issue de l'échauffement de la sciure va tomber sur l'amadou placé  là
Comme je l'ai dit sur un autre fil,il est inutile de recouper la planchette en long ,après "usure" des bords ,çà ne marche pas ,on n'est plus dans l'aubier
Voici ce que j'ai retenu de mon après-midi (voir l'autre discussion)

06 août 2010 à 21:12:04
Réponse #79

Giom


Donc si j'ai bien compris tu me conseille de faire mon encoche dans l'aubier  :huh:

Mais l'encoche n'a pour seule fonction de laisser tomber la sciure noire juste sous la surface de friction et de laisser passer l'air qui aidera a crée la braise dans ce même petit tas de sciure noire.

Si je fais mon encoche dans l'aubier et mon trou pour la drille dans le bois, cela ne m'apportera rien de plus.

Si je fais mon encoche et mon trou de drille dans l'aubier, ce sera bien trop tendre et je vais trouer ma planchette bien trop vite...

Je vois pas trop ou tu veux en venir  :huh:

06 août 2010 à 21:21:31
Réponse #80

jeanluc


oui, encoche dans l'aubier ,comme tu ecris "laisser passer l'air",cet air ne peut passer si l'encoche est au milieu, et les deux dans l'aubier ,c'est pourquoi le trou se limite à une trace au depart ,et le bois tendre de l'aubier permet d'avoir rapidement une temperature suffisante sans avoir à forcer comme un malade
C'est ce que j'ai compris de la demonstration et la braise :en 15 à20 secondes!
Je sais que ces explications sont un peu succintes,mais ce n'est pas moi le specialiste :D

06 août 2010 à 21:44:39
Réponse #81

Giom


Oui je vois ce que tu veux dire, l'aubier bien sec et bien plus tendre par nature comparé au bois, a tendance a s'échauffer plus facilement.

Perso je trouve l'aubier beaucoup trop tendre pour le feu par friction, mais je débute dans la discipline alors je préfère ne pas m'avancer sur des affirmations sans les vérifier. Donc je testerais.  ;)

Je pense aussi que si on utilise de l'aubier sur sa planchette, il faudrait utiliser une drille plus tendre pour éviter de "forer" la planchette trop rapidement.

A+
 

06 août 2010 à 21:59:09
Réponse #82

jeanluc


j'ai donné quelques autres details dans le fil de discussion "feu par friction" et moi je n'ai pas encore debuté(mes planchettes de lierre sont en train de secher ;D ) les conseils que je distribue si genereusement  ne sont que ce que j'ai retenu et pas le fruit de MON experience :'(
en attendant de commencer ::)

06 août 2010 à 22:45:13
Réponse #83

Achille


oui, encoche dans l'aubier ,comme tu ecris "laisser passer l'air",cet air ne peut passer si l'encoche est au milieu, et les deux dans l'aubier ,c'est pourquoi le trou se limite à une trace au depart ,et le bois tendre de l'aubier permet d'avoir rapidement une temperature suffisante sans avoir à forcer comme un malade
C'est ce que j'ai compris de la demonstration et la braise :en 15 à20 secondes!
Je sais que ces explications sont un peu succintes,mais ce n'est pas moi le specialiste :D

jeanluc, tu es le premier à parler de ce détail. Je n'ai jamais lu ni entendu parler de cela par ailleurs. Mais ta remarque me paraît extrêmement pertinente, car on ne peut plus logique !  :blink: La plupart de mes planches à feu, je les obtenues en fendant en deux des branches et en recoupant les bords, afin d'obtenir une forme à peu près rectangulaire. Donc j'ai viré l'aubier !  :o Je pense que c'est la raison pour laquelle il me faut plusieurs minutes avant de voir apparaître de la fumée et que je n'arrive à rien...  :'(

Il faut que je retourne sur le terrain chercher du bois et refaire des planches.

En tout cas, merci pour ton conseil qui pourrait bien aider pas mal de monde.  ;)

@ vieux caribou : c'est un bon début. Bon courage pour la suite (personnellement, je n'essaie même pas de faire du feu par friction quand les enfants sont dans le secteur : je sais que c'est foutu d'avance :closedeyes:)

22 septembre 2010 à 11:49:15
Réponse #84

Camaro


Il faut que je retourne sur le terrain chercher du bois et refaire des planches.
Y a-t-il un progres avec l'aubier ?
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

22 septembre 2010 à 12:34:39
Réponse #85

Achille


Ben, comme trop souvent, j'ai le bassin qui veut plus (comme chaque automne depuis mon accident). Il me faut parfois 5 minutes pour me lever de ma chaise, alors faire du feu par friction, c'est pas l'activité la plus agréable à pratiquer vu mon état...  :-[ Et même quand ça va, j'arrive pas à trouver une position confortable.

Résultat, je suis incapable de te répondre... Je crois qu'il me serait préférable de passer la main si on veut que ce projet avance.  :(

22 septembre 2010 à 13:19:54
Réponse #86

Giom


Je crois qu'il me serait préférable de passer la main si on veut que ce projet avance.  :(

Tu rigoles ? Moi j'veux pas un autre chef de projet ! :'(

J'ai pas trop le temps non plus en ce moment, mais j'ai bien l'intention de perseverer..

Et puis le role n1 d'un chef de projet, c'est de motiver les participants, et ça tu le fais très bien ( la preuve tu m'a motivé ).

Alors laisse pas tomber ! :sgt:  ;D

22 septembre 2010 à 13:47:58
Réponse #87

binuhit


non, un chef reste chef  :closedeyes:
je vais posté une photos cette aprem si j'arrive a récupéré mon appareil et vous donner deux trois astuce qui vont vous permettre de bien comprendre le truc pour la friction avec archet. après sa je suis sur que notre chef sera un vrai pro  :doubleup:

22 septembre 2010 à 17:10:13
Réponse #88

binuhit


bon voila la photos que je voulais mettre, mais elle est bien pourri car appareil n'est pas fait pour la macro, donc je sais pas si vous allé bien voir se que je veux vous montrez  :-\




la sciure  :)
voila pour moi se qu'il y a de plus important dans la friction avec archet, bien plus que le choix du bois, la clef de la réussite  :doubleup:
elle doit avoir un aspect fibreux, cotonneux et de couleur marron très foncer
elle ne doit pas être noire, car cela veux dire qu'elle a déjà trop brulé et elle ne fera pas une bonne braise, elle ne tiendra pas longtemps.
elle ne doit surtout pas être poussiéreuse, la braise ne pourra pas se formé car la sciure sera pas assez aérai, légère.

pour avoir une bonne sciure comme sur la photos pourrie ou on ne vois rien  ;D il faut surtout pas allé trop vite avec les coup d'archet au début et bien ajusté la pression a exercé :)
pour vous aidez, au début le rythme a prendre est d'environ 1 aller retour  par seconde, pas plus vite  :o c'est la limite! et regardé bien la sciure qui s'écoule dans l'encoche et ajusté la pression pour avoir la bonne consistance. sa ne sert a rien d'appuyé comme un mulet, il ne faut pas une pression maximum.
si vous arrivez a voir une sciure comme ça, vous avais gagné  ;)
attendais bien que le tas de sciure remplisse bien l'encoche et dégueule pour fournir une bon accélération pendant 10 secondes tous en conservent la même pression.
il faut bien ressentir se que vous faite, la drille qui tourne, la sciure qui se forme, la pression nécessaire

« Modifié: 22 septembre 2010 à 17:18:35 par binuhit »

22 septembre 2010 à 18:28:01
Réponse #89

Achille


Pour être pourries, elles sont pourries tes photos !  ;D

Mais c'est pas grave, tes explications sont très claires et ça correspond avec ce que David me disait au début de ce fil (un an déjà !).

Concernant la cadence, et sachant que certains obtiennent une braise en moins de 30 secondes, ça veut dire que tu passes 20 secondes maxi à produire de la bonne sciure (20 aller-retours) et 10 secondes plein pot pour entraîner l'ignition et obtenir une braise.

Sauf que moi, je mets bien plusieurs minutes avant d'avoir de la sciure trop fine et marron claire ; et bien évidemment, je n'arrive à rien. Je dois rater un truc au niveau de la préparation de la planche à feu et de la drille, c'est pas possible.

Donc concrètement, mon challenge, c'est d'arriver à obtenir une braise en moins d'une minute chrono, ce qui est un temps assez court pour ne pas (trop) me tuer le dos.

binuhit, tu peux nous montrer comment tu prépares tes drilles et tes planches ? On a déjà plein d'infos sur la question mais elles divergent souvent : certains insistent pour que la drille soit au bord de la planche, mais parfois elle est très en retrait. D'autres disent que la drille doit rester bien droite mais la vidéo postée par David montre un gars du CNEC qui la balance dans tous les sens (et ça marche aussi !). J'ai vu des drilles bien pointues, d'autres au bout arrondi... Bref, difficile de faire la part des choses et de déterminer ce qui est vraiment rédhibitoire, ce qui est obligatoire, ce qui est conseillé et ce qui est possible.  :-\

22 septembre 2010 à 18:53:47
Réponse #90

Giom


Bon, en tant que menuisier, il faut savoir que tous les bois n'ont pas les mêmes propriétés : certains sont très durs ( chêne, hêtre... ) et d'autres très tendres ( sapin, pin... ) avec des densités différentes.

Mais la, ce qui nous intéresse, c'est les essences de bois qui possèdent un degré d'ignition très bas, c'est a dire les résineux qui s'enflamment pour la plupart a 250° C contrairement aux feuillus qui s'enflamment a 350° C.   

Donc, si nous choisissons ces essences plus facilement inflammables pour fabriquer nos drilles et nos planchettes, je pense que nous pourrions obtenir des braises avec bien moins d'efforts.

Je vais faire des recherches dans cette direction, je pense que ça peut être utile.

 ;)

22 septembre 2010 à 19:01:38
Réponse #91

binuhit


hééééé toi aussi tu es menuisier?! comme moi  ::), c'est le plus beau métier du monde   :love:
sinon si je peut me permettre, je ne pense pas que sa sois le plus importante que de recherché du coté le degré d'ignition, je me trompe peux être mais d'après moi, je pense que c'est plus du coté des fibres et de la dureté de celle si,......quoi que les deux sont forcement lier  :glare:
après je pense que pour la méthode avec archet la technique prime plus que sur le type de bois. j'ai testé vraiment plient de bois diffèrent et sa a très souvent marché, plus ou moins facilement.

Achille, je ferai un TUTO expliqué du mieux que je peu. je suis en vacance encore 3 jours, je vais pouvoir travaillé sur ça  :)
« Modifié: 22 septembre 2010 à 19:23:33 par binuhit »

22 septembre 2010 à 19:38:13
Réponse #92

Camaro


Bon, avec tous vos retex, vous m'avez donné envie et je m'y suis mis ce soir.
Il faut croire que vos conseils sont bons car j'y suis arrivé du premier coup  :D
Et pour être sûr que ce n'était pas de la chance, j'ai recommencé trois fois, et chaque fois c'était bingo.

J'ai travaillé au calme dans mon garage, avec ceci :

Une drille en noisetier de 1,6 cm de diamètre.
Une planche en sapin de 1,8 cm d'épaisseur.
Deux bois stockés des années au garage chauffé, donc très secs.
Une planchette pour récolter la sciure.
Une paumelle en planche de sapin, avec un peu de savon pour lubrifier le réceptacle.

En une cinquantaine de secondes, j'obtiens ceci :


Et avec un peu de foin bien sec, ceci :


En debriefing, je dirais que les critères de succès sont :
- du bois bien sec
- un mouvement de l'arc qui ne soit pas trop rapide (sauf sur les tous derniers mouvements)
- ne pas trop appuyer sur la paumelle

Par contre, l'histoire de l'aubier ne me convainc pas trop (ma planche c'est du bois pour plancher, donc c'est censé être dur).

Voilà, merci les gars pour vos conseils.
Prochaine étape : faire la même chose dans la verte, avec ce que je trouverai sur place.
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

22 septembre 2010 à 19:42:31
Réponse #93

binuhit


bravo  :doubleup:
on vois bien que ta sciure a la bonne consistance, fibreuse a souhait  ;D

22 septembre 2010 à 19:59:07
Réponse #94

Achille


Camaro :  :doubleup:

Par curiosité : sur ta planche à feu, au niveau de l'encoche, tu as creusé une petite cavité pour recevoir et faire tourner la drille ou c'est juste le mouvement de rotation qui l'a creusé ?

Pour l'aubier : il y avait celui de ta drille.  ;)

22 septembre 2010 à 20:05:26
Réponse #95

Camaro


Sur la planche, j'ai d'abord fait un pré-trou au couteau (en forme de cône un peu moins large que la drille et profond d'environ 4 mm).
Ensuite, j'ai fait tourner la drille à faible vitesse pendant une bonne minute, pour que les deux bois s'usent bien partout et que la surface de contact soit maximale et uniforme.
Puis j'ai creusé l'encoche latérale au couteau.
Et enfin j'ai un peu creusé au couteau le côté opposé de la planche, pour faire un petit dôme qui puisse stocker la sciure tombant par l'encoche.
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

22 septembre 2010 à 20:07:06
Réponse #96

binuhit


c'est la rotation qui la faite, mais au début a environ 2 cm du bord de la planche avant de faire l'encoche, donne quelque coup de drille avec ton archet pour faire une marque et un bon point d'appuis pour bien commencé.
après ça, fait ton encoche.
 elle doit allé presque au centre de la marque laissé par ta drille, elle doit s'arrête un peu avant le centre.
 une foi ton encoche de faite tu peut commencé a attaqué les chose sérieuse et faire de la belle sciure cotonneuse  :D

22 septembre 2010 à 20:11:21
Réponse #97

Camaro


Pour l'aubier : il y avait celui de ta drille.  ;)
Oui, c'est possible.
Mais j'ai l'impression que c'est la planche qui a fourni la sciure, et non la drille.
En effet, ma drille est très dure (j'ai eu du mal à la tailler avec mon Mora) et elle ne me semble pas avoir été entamée.
Par contre, la planche a été sérieusement creusée.

Mais bon, je ne rejette pas l'idée de l'aubier. Je la trouve juste peu probable.
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

22 septembre 2010 à 21:43:23
Réponse #98

Giom


C'est la planche qui a produite la sciure étant donné que ta drille était en noisetier bien plus dur que le sapin de ta planche ( tiens, un résineux  ::) )

En tout cas, félicitation, nickel pour un premier essai  :up:

Pour l'aubier, ça n'a rien a voir, la branche de noisetier est bien trop petite pour avoir de l'aubier utilisable. Et perso, je ne crois pas a cette histoire d'aubier, c'est bien trop tendre ! Pour donner un exemple, l'aubier de chêne seché s'effrite a la main comme du polystyrène. Alors bon...en faire une planchette a feu  :glare:

  

22 septembre 2010 à 22:56:43
Réponse #99

3Dayspack


Bonsoir à tous,

j'ai lacher l'affaire depuis qq temps à cause du travail   :-[  et je vois avec plaisir que vous avez pas mal avancé. Le débat sur l'épaisseur de la planche, la forme de l'encoche, la position de la drille est important mais vous trouverez autant de préparation que de faiseurs de feu.

Les conseils qui vous ont été donnés plus avant ne sont qu'une base pour débuter et tenter d'apprendre la technique là aussi de base. Ensuite, vous pourrez adapter celle-ci à la nature du bois utilisé, à la forme de la planche etc en fait, vous allez créer votre méthode qui vous va et c'est bien là toute la difficulté car elle difficilement transmissible par informatique.... ;)

relisez bien tous les tutos sur ce site et les autres conseils, faire une synthèse et déterminer un process que vous suivrez à lettre pour le tester et analyser ce qui fonctionne avec vous et ce qui ne fonctionne pas ou semble ne pas fonctionner avec telle ou telle méthode avec telle drille et telle planche à feu. C'est seulement comme cela que vous pourrez avancer vers le feu.

il existe un très bon bouquin sur ce sujet: "le feu avant les allumettes" où toutes les essences de bois ont été testées avec difféentes méthodes. C'est un peu technique mais cela explique bien les mariages que l'on peut tester ou les echecs.

Perso, encore une fois, je n'y arrive pas à tous les coups et encore moins dans la verte en me mettant en situation "tiens et s'il te fallait faire du feu maintenant par friction".

Pourquoi? ben souvent pas la bonne gestuelle ( poignet qui tient la paumelle non bloqué le long du tibia de la jambe qui tient la planche à feu ou  pression sur la drille au mauvais moment), précipitation/énervement,vibration non maîtrisée de la drille, bois humide, mauvaise combinaison drille/planche à feu, mauvaise isolation du tas de braise par rapport au sol (très important celle là: maudite convection  >:(), humidité de l'air.... comme vous pouvez le constater une seule de ces raisons peut vous mettre en echec; alors si vous les combinez sans vous en rendre compte je ne vous dis même pas.

exercez-vous, encore et encore et analysez vos progrés ou echecs et ne modifiez qu'un seul paramètre à la fois pour avancer vers la réussite. En clair et par exemple, vous obtenez de la poudre trop fine: changez de planche à feu et conservez la drille=> résultat poudre d'aspect marron contonneuse=> vous êtes sur la bonne voie voir la bonne combinaison drille / planche ou bien changez de mains pour tenir la paumelle et l'arc mais conservez alors la mêm drille et planche à feu juste pour voir si vous n'êtes pas plus efficace/ à l'aise dans cette position lors du violonage etc.... Au moins au début ne faites vos essais qu' avec du bois sec, à l'abris du vent, si vous êtes bien détendu et par beau temps pour mettre toutes les chances de votre coté.

pour répondre à la question du petit trou dans l'encoche: oui cela aide à stabiliser la drille voir à la guider dans un pemier temps.

En espérant que cela vous serve un peu dans l'analyse de vos échecs et qu'au prochain essai le feu soit.

3Dayspack.

 
On ne peut bien réagir à une situation que lorsqu'on s'y est préparé et entraîné.

La première impression est toujours la bonne, écoutez votre instinct, il saura vous protéger.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité