Nos Partenaires

Auteur Sujet: Myopie et opération  (Lu 13389 fois)

14 septembre 2009 à 14:23:36
Réponse #25

Karto


Padak avec toi, car il en va de même de tout ce que nous faisont maintenant, et dont on ne maitrise pas les effet a long terme. Partant de ce principe.......Ne faisont plus rien dès a présent !!!!

Je trouve c'est le genre de phrase un peu extrême, comme les gros fumeurs qui se plaisent à répéter qu'il faut bien mourir de quelque chose, et le jour de la première crise cardiaque c'est la grosse panique pour arrêter la clope du jour au lendemain.

Ca me paraît important comme réflexion sur un forum de survie.
Ne pas maîtriser son avenir est l'un des trucs qui rendent la vie si délicieuse. Mais il y a des choses dont on sait qu'elles ont une probabilité de nous nuire à moyen/long terme, ou à force de les répéter. Faire du ski hors-piste sur un manteau instable,  cloper comme un porc, ne pas respecter les règles de sûreté avec les flingues, ne pas mettre sa ceinture, ou se faire charcuter les yeux :)
Là ce n'est plus de l'absence de maîtrise, c'est un choix assumé ou non.

14 septembre 2009 à 15:03:50
Réponse #26

** Serge **


Good news, my friend.  ;) ;D
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

14 septembre 2009 à 20:59:34
Réponse #27

beurk


Je trouve c'est le genre de phrase un peu extrême, comme les gros fumeurs qui se plaisent à répéter qu'il faut bien mourir de quelque chose, et le jour de la première crise cardiaque c'est la grosse panique pour arrêter la clope du jour au lendemain.

Ca me paraît important comme réflexion sur un forum de survie.
Ne pas maîtriser son avenir est l'un des trucs qui rendent la vie si délicieuse. Mais il y a des choses dont on sait qu'elles ont une probabilité de nous nuire à moyen/long terme, ou à force de les répéter. Faire du ski hors-piste sur un manteau instable,  cloper comme un porc, ne pas respecter les règles de sûreté avec les flingues, ne pas mettre sa ceinture, ou se faire charcuter les yeux :)
Là ce n'est plus de l'absence de maîtrise, c'est un choix assumé ou non.

Je ne pense pas être "extreme", en revanche quant tu qualifie une operation chirurgicale de "charcutage" je me pose des question, mais je respecte ton point de vue (sans JDM  ;D).
J'en conclu que pour toi il en vas donc de ce "charcutage" comme de la vaccination ...... "l'archétype de comportement à risque : être quasi-certain d'avoir un bénéfice maintenant, et peut-être avoir des problèmes dans longtemps. Y'a peu d'arguments rationnels pour le justifier".....le pense tu vraiment ?

28 novembre 2009 à 16:03:20
Réponse #28

zoheir


Citer
Je suis preneur de toute info et retour d'expérience sur l'opération.

bonjour à tous,

Une petite contribution, je me suis aussi fais opéré de la myopie il y a environ un an, c'est vrai que ça change la vie. j'avais une forte myopie depuis tout petit (6ans), à partir de 22 ans j'ai porté des lentilles donc jusqu'à il y a un an, c'est vrai que c'est un pas vers la liberté mais toujours autant de contraintes.

J'en viens donc à mon opération, au contraires des intervenants avant moi je ne vais pas vous parler du laser, bien qu'ayant essayé de me faire opérer de cette manière mon ophtalmo me la déconseillée (cornée trop fine). La méthode utilisée ici est l'implant intra-oculaire, certes l'opération est plus onéreuse l'intervention plus en faire fuir plus d'un (bien que se soit quasi indolore (j'ai qd même failli m'évanouir rires). Je pense qu'il y a un gros plus c'est que l'opération est réversible.

Maintenant n'oublie pas que le risque Zero n'existe pas.

:)


08 mars 2010 à 00:07:27
Réponse #29

filmanue


« Modifié: 14 décembre 2011 à 09:25:30 par filmanue »

08 mars 2010 à 10:42:44
Réponse #30

dysoner


J'y vais de ma petite expérience.

Myopie moyenne opéré en 2006 a l'Excimer, on ne savait pas si ma vue était stabilisée mais on a tenté le coup parce que je partait vivre a l'étranger pour une longue période. Ca change la vie c'est l'argent que j'ai le mieux investit dans ma vie. Même si aujourd'hui ma vue rebaissait je le referai sans soucis.

09 mars 2010 à 16:21:13
Réponse #31

incube42


Bonjour, opéré à Bordeaux en 1998 ou 1999, dès que j'ai quitté l'armée (puisqu'elle me déclarait inapte 3 ans si opéré). Myope, lunettes à poste.
par sécurité 1 opération (1/4 heure) à 1 semaine d'intervalle. Collyre, contrôle le lendemain matin. En une semaine tu récupères, la sensation est fantastique, tu essaies de tout déchiffrer... Aucun regret.

08 février 2011 à 17:17:23
Réponse #32

jack's


bonjour
Opéré en 95, après avoir confirmation de ma stabilisation,les deux yeux en même temps,myopie moyenne,comme dysoner
Ça change la vie c'est l'argent que j'ai le mieux investit dans ma vie. Même si aujourd'hui ma vue rebaissait je le referai sans soucis.
je n'ai pas de problèmes depuis rien a signaler et les amis qui ont suivi mon exemple en sont tout aussi content et pourtant a l'époque l’opération n’était pas donné.
cordialement
Pourquoi chercher a SURVIVRE seul, plutôt que d'apprendre a VIVRE ensemble.

15 février 2011 à 11:46:14
Réponse #33

run974


Bonjour,

Je up ce fil car j'envisage l'opération pour le traitement de ma myopie. Celle-ci n'est pas énorme, mais je ne veux plus devoir dépendre de lunettes... Il me semble qu'en situation délicate, le fait de devoir remettre un sens aussi important que la vue, à la seule présence ou non des dites lunettes, n'est pas tolérable.

Etant donné que je n'ai pas d'yeux de rechange en cas de problème, je souhaiterai en théorie pratiquer l'opération dans le meilleur endroit possible!
Après m'être renseigné sur les ophtalmos pratiquant l'opération dans mon coin, je me permets d'interroger le forum pour voir si certains connaissent le "michelangelo" du laser ou encore le nom de la clinique delamorkitukifédéyeuxbioniques... ;#, peu importe ou ils (elle) se trouvent...


merci de m'indiquer des noms et adresses par MP.  :up:

20 août 2014 à 19:40:57
Réponse #34

F.


Déterrage de sujet, c'est fait.

J'envisage une chirurgie réfractive au laser, mais plus je me renseigne et plus j'entends tout et son contraire à propos des différentes techniques. Par exemple :

- sur le laser de surface (pkr et dérivés) il y a consensus sur le fait que la récupération visuelle est lente, mais à quel point ? Selon les sources, ça chiffre en jours ou en semaines. Idem sur la question de la durée et de l'intensité des douleurs postopératoires.

- sur les lasik et tout ce qui implique la découpe d'un capot dans la cornée, pour la fragilité de l'oeil que ça entraîne, selon le chirurgien à qui la question est posée, c'est le jour et la nuit :  certains disent que même après récupération complète, un doigt dans l'oeil et on a de bonnes chances de déplacer le capot, alors que pour d'autres, dans les faits ça n'arrive qu'en cas de choc assez violent pour causer des dommages structurels à l'oeil même s'il n'avait pas été opéré (type balle de service au tennis, ou souffle d'une explosion).

Je sais qu'il y a sur ces questions une part de subjectif et de circonstantiel, mais j'aimerai avoir des renseignements un peu précis avant de voir tout ça avec un chirurgien, histoire de pouvoir au moins mettre un peu en perspective ce qu'il ou elle me dira.

Donc s'il y a ici des bonnes âmes passées sur le billard et qui sont disposées à partager leur ressenti sur ces points ou sur l'opération en général, ce serait fort aimable à elles.
Les véritables gagnants d'une ruée vers l'or sont les marchands de pioches.

20 août 2014 à 21:44:13
Réponse #35

Ulf


Demande leur si la médecine a trouvé le moyen de détecter les individus dont l’épithélium de l'oeil (la peau) n'est pas "collé".

En cas de lasik, la "peau" glisse au dessus du capot et ça met des plombes à cicatriser et ça cicatrice mal en plus. 

20 août 2014 à 23:25:43
Réponse #36

Hurgoz


Yo,

Je me suis fais opérer au laser de surface il y a quatre ou cinq ans.

Déjà, toutes les techniques ne sont pas applicables à tous les patients. Dans mon cas, seulement celle ci était envisageable.

Pour ma part, les douleurs ont été très aiguës pendant, environ, 24H, malgrés les calmants codéïnés (dormis que quelques heures la première nuit: j'avais l'impression d'avoir de charbons brulants sous les paupières).

(N.B.: on te dis de ne pas y aller seul et de prendre des lunettes de soleil....c'est pas une blague! Et les lunettes de soleil, des glaciers devraient être adaptées, en dessous, c'est trop faible).

Après, il m'a fallut au moins 48 heures pour pouvoir sortir de ma chambre plongée dans le noir et le double pour pouvoir regarder un écran de pc (ce qui dans mon cas, étant informaticien, était une nécessité). Il m'aura ensuite fallut trois bons mois pour ne plus être ébloui par n'importe quelle surface réfléchissant le soleil (genre les chromes dans une voiture) ou des luminosité trop importante. J'ai commencé à reconduire 5 jours après l'opération en superposant deux paires de lunettes de soleil.

Il faut ajouter à cela que j'ai eu le dessus de la cornée qui c'est frippé, et que donc, je voyais de moins en moins (genre je n'arrivais plus à lire mon compteur de vitesse). Un traitement de quelques semaine de goute à la cortisone codéine (je crois) et c'est passé.

Si c'était à refaire? Je signe sans la moindre hésitation: les quelques gênes, et la souffrance, à côté de l'autonomie gagnée, c'est que dalle (même si, bien que n'étant pas douillet, j'en ai chié).

Edit: deux Italiens se sont fait opérer en même temps que moi. La femme à eu le droit à la découpe, voyait clair le lendemain et n'avait pas trop souffert. Le mec qui était avec elle a eu le droit au même traitement que moi et donc, avec les mêmes effets...

Si tu veux plus de détails, hésite pas.

Tcho

Hugo
« Modifié: 21 août 2014 à 01:05:54 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

21 août 2014 à 07:40:39
Réponse #37

Merlin-Max


Lasik sur les deux yeux en 2004, arts martiaux(avec option beignes), travail en uniforme et divers conneries. RAS. Ça a changé ma vie.
L'âme sûre ruse mal. ;)

21 août 2014 à 10:18:27
Réponse #38

Spinup


Idem, j'etais ultra myope (-6.5 dioptries aux deux yeux). Lasik en 2009, l'operation est stressante et desagreable mais pas vraiment douloureuse.
J'ai pas pu ouvrir les yeux pendant les 5-6h qui ont suivi, mais la vue etait bonne des le lendemain et les yeux secs pendant une ou deux semaines.
Au final ca m'a laissé une astygmatie sur un oeil (8/10 a cet oeil, 10/10 a l'autre), mais absolument pas genant.  J'en suis tres content, absolument aucun regret.

Le mieux c'est de discuter avec un chirurgien, selon le degre de correction et l'epaisseur de ta cornée, il y a des traitements plus indiqués que d'autres.

21 août 2014 à 11:24:05
Réponse #39

JuDK


Idem, moi aussi myope de chez myope ! Operation Lasik en 2008. L'operation n'est pas douloureuse, les heures d'apres le sont un peu plus (genre pendant 6h, j'ai pleuré). Puis le lendemain matin miracle, plus besoin de lunettes :) ! J'ai aussi gardé une astygmatie et je mets des lunettes pour travailler (ordi) et pour conduire. Sinon le reste, c'est génial .... Cela m'a redonné confiance !  :doubleup:

27 août 2014 à 16:56:33
Réponse #40

F.


Merci pour vos témoignages.

Y a plus qu'à aller voir un chirurgien...
Les véritables gagnants d'une ruée vers l'or sont les marchands de pioches.

28 août 2014 à 03:44:23
Réponse #41

Xhou


Personnellement je ne connais pas trop l'Optique, cependant, mon père avait des problèmes de vues et possédait deux paires de lunettes. Il a fait son opération, m'a dit qu'il y avait un pourcentage de risques, et finalement, tout s'est très bien passé, depuis maintenant 6 ans (2008) mon père voit très bien de près comme de loin!
Et franchement ça lui a donné un coup de jeune!
"Un seul combustible permet de lutter contre le froid: Les Livres."
- Amélie Nothomb

25 septembre 2015 à 13:30:27
Réponse #42

nfkb


Bonjour,

je suis myope depuis mes 10 ans. J'étais à -5 et un poil astigmate. Tout ça ne n'a jamais vraiment gêné dans la vie, je faisais des activités aéronautiques, de la plongée et du sport d'endurance avec des lunettes.

Je n'étais pas trop fan des lentilles. D'autant que j'ai malheureusement fait un abcès de cornée au fin fond de la Corse, et j'ai failli me retrouver sous antibiotiques en intraveineux à Marseille à cause de ça... bref.

Récemment, j'ai vu un ophtalmo par hasard qui m'a convaincu par sa simplicité et ses talents de communiquant/médecin.

Bilan d'opérabilité = OK. Information ok sur les risques habituels.

J'ai fait avec lui un LASIK au laser femtoseconde.

L'opération se passe très vite, c'est vraiment pas compliqué.

Juste après, les yeux grattaient pas mal dans les deux heures qui ont suivi. Du coup, dodo.
Le lendemain je voyais déjà clair sans véritable gêne.

Quelques jours plus tard, un peu d'oedème de la cornée me faisait voir un peu flou d'un côté. C'était un peu frustrant de si bien voir d'un oeil et moins de l'autre.

Tout ça est rentré dans l'ordre et aujourd'hui je suis content du résultat.

Il y a un bémol pour lequel je n'ai pas été informé : j'ai de grandes pupilles. De ce fait, je vois moins bien la nuit sur la route : les lumières m'éblouissent car les rayons lumineux sont diffractés par la cicatrice sur la cornée. C'est le seul point noir de l'opération. Ca peut être très gênant, pas pour moi qui conduit très peu. Demandez donc ça avant de vous faire opérer.

Deux trucs super chouettes pour moi : dans les sports d'eau, la piscine, la nage en mer c'est quand même bien de voir clair ! et puis il y a les autres trucs que je pouvais faire sans lunettes qui ont pris une autre dimension... ;D

25 septembre 2015 à 14:37:11
Réponse #43

Le Tervueren


Salut,

Un avantage du laser femtoseconde, si j'ai bien compris, c'est qu'il n'y a plus besoin de découper un capot cornéen, ce qui doit être quand même moins agressif pour l'oeil. Et ça fait moins peur aussi.

L'inconvénient actuellement, c'est que cette technique est pour l'instant bien plus cher (de l'ordre de 3000 Euros par oeil, d'après ce qu'on m'a dit, corrigez moi si c'est une erreur), ce qui se comprend car la technologie utilisée doit être encore très chère à l'achat pour les praticiens. A voir selon la mutuelle que l'on a.

Quoi qu'il en soit, tous ceux que je connais et qui y sont passé ne regrettent pas du tout leur choix, en terme de confort ça change la vie  ;)

25 septembre 2015 à 14:56:11
Réponse #44

nfkb


Un avantage du laser femtoseconde, si j'ai bien compris, c'est qu'il n'y a plus besoin de découper un capot cornéen, ce qui doit être quand même moins agressif pour l'oeil. Et ça fait moins peur aussi.

L'inconvénient actuellement, c'est que cette technique est pour l'instant bien plus cher (de l'ordre de 3000 Euros par oeil, d'après ce qu'on m'a dit, corrigez moi si c'est une erreur), ce qui se comprend car la technologie utilisée doit être encore très chère à l'achat pour les praticiens. A voir selon la mutuelle que l'on a.

Moi j'ai compris qu'il y avait un découpage de capot cornéen au laser femtoseconde et que le chirurgien soulève ensuite ce capot pour brûler au laser excimer le tissu conjonctif qui compose la cornée et non son épithélium (innervé et sensible) alors qu'auparavant la cornée était brûlée dès sa surface (=son épithélium)

Le prix est super variable en fonction des lieux (public/prive/taille et localisation de la ville) et des chirurgiens... Pour moi le budget était de 1200 euros par oeil. La mutuelle ne verse souvent qu'un forfait. Pour moi il était de 300 euros pour les 2 yeux je crois. Après il faut mettre en balance le coût de lentilles/lunettes de vue/de soleil/de plongée, etc
« Modifié: 25 septembre 2015 à 15:28:13 par nfkb »

25 septembre 2015 à 15:27:12
Réponse #45

Le Tervueren


Je viens de vérifier sur l'ami Google, en effet le laser femtoseconde remplace le microkératome qui était utilisé dans les autres techniques. Mais il y a toujours découpe du volet cornéen. J'avais mal compris  :-[

Merci de la précision  :)

27 février 2016 à 21:36:51
Réponse #46

F.


Retour d'expérience sur mon opération :


J'ai commencé à devenir myope et astigmate vers 10 ans, pour arriver au final à 3/10 d'acuité sans correction à mon meilleur œil. Pour situer, avec ça on peut lire un livre et faire des activités physiques type randonnée ou lutte sans problème, mais il faut oublier tout ce qui est conduite, tir, tennis ou cinéma.
Je n'ai jamais aimé mes lunettes, pour moi c'était une prothèse, et je ne supportais pas les lentilles.
Il y a un peu plus d'un an, je me suis renseigné sur la chirurgie réfractive.

Pour le laser il existe trois grands types d'opérations :

- le laser de surface : PKR, TransPKR, épilasik... On retire l'épithélium pour appliquer le laser à la surface de la couche stromale de la cornée.
Avantages : ces procédures sont les moins chères et elles préservent la solidité structurelle de l’œil.
Inconvénients : les suites opératoires sont beaucoup plus longues, il y a des douleurs et cela ne fonctionne que pour les problèmes de vue faibles à moyens (maximum 6 dioptries myopie et 4 dioptries astigmatisme, beaucoup de chirurgiens préfèrent appliquer des limites moindres)
-   le laser « avec capot » : lasik, Femtoseconde… On découpe un capot dans l'épaisseur  de la cornée, on applique le laser puis on rabat le capot.
Avantages : suites opératoires rapides, pas de douleur, possibilité de corriger efficacement jusqu'à 10 dioptries en myopie.
Inconvénients : c'est beaucoup plus cher que la PKR, il faut que la cornée soit assez épaisse, l’œil est plus fragile qu'avant car même si le capot adhère fortement, il n'y a pas véritablement de cicatrisation comme le fait la peau, donc un déplacement en cas de choc reste possible à vie.
- le Relex Smile : on fait une incision dans la cornée, le laser passe par l'incision pour faire la découpe et l'élément découpé est extrait manuellement.
Avantages : la technique combine les avantages de la PKR et du lasik.
Inconvénients : technique complexe et nouvelle donc peu pratiquée et manque de recul sur les résultats à long terme.

Après examens (je ne détaille pas, ils sont très minutieux) le chirurgien me propose la PKR. Comme pratiquant de sports de combat, la solidité de la cornée après opération est très importante et le défaut est assez léger pour obtenir de bons résultats.

Sur l'opération elle-même, elle se réalise sous anesthésie locale par collyre, donc pas de douleur. Par contre le patient est conscient et voit tout, sa coopération active est indispensable.
Le chirurgien commence par appliquer de l'alcool sur l'épithélium (c'est la couche à la surface de la cornée), puis il gratte avec une spatule pour l'enlever. La sensation n'est pas douloureuse mais reste désagréable, parce qu'on sent la pression des instruments sur l’œil.
Ensuite il applique le laser. Celui-ci est asservi à un système d'eye tracking, qui permet de suivre d'éventuels mouvements de l’œil. Et pour les mouvements de tête, une gentille infirmière appuie dessus de tout son poids, donc aucun risque.
Enfin, le chirurgien place deux lentilles pansement transparentes, pour protéger la surface opérée (il les retirera 2-3 jours après). Il donne une médication à base d'antibiotiques et corticoïdes en collyres et crèmes ophtalmiques, de la codéine comme antalgique et des gouttes lubrifiantes.
Le tout dure moins d'un quart d'heure.

Dans mon cas, les douleurs ont commencé deux heures après l'opération et ont duré une dizaine d'heures. C'était des sensations de brûlure très intenses, comme de poser la main sur une plaque chauffante. Ensuite les deux-trois jours suivant, juste des picotements et des sensations de sécheresse.
La photophobie intense a duré environ trois jours, à ne supporter aucune lumière (même l'écran de mon téléphone était douloureux à regarder), puis elle a décliné lentement.
La médication dure trois semaines, il faut s'instiller des collyres à intervalles réguliers (on a besoin d'aide pour ça les premiers jours) et ne pas mettre d'eau ou de saleté dans les yeux.
Des lunettes de soleil bien couvrantes et d'indice de protection 3 au moins sont à porter dès qu'on met le nez dehors quelle que soit la météo, pendant 3 moins (quelques chirurgiens disent 6 mois). Éviter d'aller à la mer ou à la neige pendant cette période.
Des gouttes lubrifiantes sont à instiller plusieurs fois par jour pour éviter la sécheresse, qui blesse la cornée. L'opération détruit les terminaisons nerveuses impliquées dans la lubrification naturelle de l’œil, elles mettent plusieurs mois à se régénérer totalement (au moins 3 mois).

En termes d'autonomie après l'opération :
- dès la fin de l'opération jusqu'à 2-3 jours après, entre les douleurs, la vision très floue et la photophobie vous n'êtes pas autonome. Très difficile de se déplacer seul ou de se faire à manger, de prendre ses médicaments. En gros, votre vue est HS ou quasi, en plus vous êtes inconfortable, donc vous avez peur, donc gérer ça seul n'est pas une bonne idée.
- la vue commence à s'améliorer assez rapidement, mais avec des hauts et des bas. Au bout d'une petite semaine, j'avais récupéré assez pour pouvoir conduire sur un trajet facile sans être un danger public.
- le sport peut être repris normalement après un mois. J'ai joué la sécurité maximum et attendu 3 mois, en y allant ensuite très progressivement les 3 mois suivants.
- les premiers temps, la vision peut devenir floue en fin de journée, la lecture peut être difficile, la travail sur écran pénible… C'est normal.

Tout ça pour quel résultat :
Après trois semaines, j'avais récupéré l'essentiel du résultat définitif, il y a eu encore quelques petites évolutions jusque sur le troisième mois.
Au final, vision de près impeccable, sous réserve que la myopie n'étant plus là, elle ne compense plus la presbytie . Dans mon cas (petite trentaine), cela veut dire que ce qui est à moins de dix centimètres à peu près de mes yeux est flou (y penser pour les gens plus âgés).
Vision de loin évaluée à 12/10, un œil a un peu moins d'acuité que l'autre.
Halos la nuit et légère sensation de flou en basse luminosité sur un œil. Au quotidien ce n'est pas gênant, je le mentionne juste pour préciser qu'une bonne vue n'est pas forcément une vision parfaite.

La correction stabilisée est donnée pour durer la vie entière. Mais elle n'empêche pas l'ancien myope de devenir presbyte avec l'âge. Elle est aussi sans influence sur la forme plus allongée de l’œil myope. C'est cette forme qui fait encourir les plus grands risques de décollement de rétine et les moins bonnes performances en vision de nuit par rapport à un œil plus sphérique.

Le prix :
La PKR m'a coûté 2 000€. Pour un Lasik, rajouter à peu près 1k€.

En bref :
Je suis très content de l'avoir fait, cela a amélioré ma qualité de vie au quotidien, j'ai regagné une assurance que je n'avais même pas (plus?) conscience d'avoir perdu.
Les véritables gagnants d'une ruée vers l'or sont les marchands de pioches.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité