Nos Partenaires

Auteur Sujet: IMPACT DE LA LEGISLATION CONCERNANT LES ARMES A FEU SUR LA CRIMINALITE  (Lu 4670 fois)

06 avril 2007 à 22:55:21
Lu 4670 fois

Rod


Petit texte reçu d'un ami membre de l'asbl Défense Active des Amateurs d'Armes (excusez la mise en page copier/coller):

Citer
IMPACT DE LA LEGISLATION CONCERNANT LES ARMES A FEU SUR LA CRIMINALITE

1. En 1996* une loi drastique interdisant la plupart des armes a feu a été mise en application en AUSTRALIE « pour améliorer la sécurité des citoyens » retirant ainsi plus de 640.000 armes à feu aux honnêtes citoyens, coûtant 500millions de dollars australiens (12,5 milliards de FB) à l’état (donc au contribuable) pour le rachat de ces armes, auparavant légales. Ci-dessous les chiffres publiés par le bureau australien des statistiques (chiffres officiels) :
 
1996*      1997      1998      1999
meurtres            312      360      333      381
violences            114156   123940   132967   133602
vols avec violence         16372      21261      23778      22590
   (armés ou autres)
cambriolages (domicile)      402079   417845   435670   415600
autres vols (pickpocket, sacs…)   ---      529345   565214   610276

Comme on peut le constater, la sécurité s’est dégradée de plus en plus après l’application de cette loi, et pas dans des proportions réduites !
Le nombre de suicides n’a pas diminué, la diminution des suicides par armes à feu a été compensée par une augmentation des cas par pendaison et par des empoisonnements (source : Australian shooters journal + chiffres officiels internet)                              
2. En GRANDE BRETAGNE une loi similaire, même encore plus sévère, a été mise en application en 1997 avec les résultats suivants :
-  Augmentation de 35% de la criminalité générale (reportage BBC 03/08/2001 + 12/01/2003)
-  Les policiers dans les grandes villes sont de plus en plus amenés à intervenir dans des cas de criminalité armée (en moyenne 7 incidents avec utilisation effective d’armes à feu illégales PAR JOUR dans les grandes villes, suivant un reportage de la BBC du 12/01/03) (+ Nieuwsblad 20/12/02 et 23/10/2000)
- Le nombre de suicides et de meurtres a également augmenté et le nombre de drames familiaux a augmenté jusqu’à une moyenne de 1 toutes les 6 semaines ! Au début de 2004 une légère diminution a été constatée, ce qui a été diffusé dans le public à grandes pompes.
Cette légère diminution risque de ne pas être permanente à plus long terme !
- Le trafic illégal d’armes a augmenté de 300% suivant Scotland Yard !

3. Le professeur John Lott (Université de Chicago) et David Mustard démontrent que le taux de criminalité aux ETATS UNIS est le plus bas dans les états où les lois sur la légitime défense sont les plus permissives.
    20% des meurtres sont commis dans les villes où les lois sur les armes sont les plus strictes et qui n’hébergent  que 6% de la population, notamment : New York, Chicago, Detroit et Washington DC.
   
 Une des conclusions de l’office de justice juvénile et de prévention de la délinquance est que les adolescents ayant appris à manipuler des armes et à chasser en tenant compte de toutes les règles de prudence, avaient plus de maturité et étaient nettement moins impliqués dans des actes criminels que les autres adolescents du même âge.
    Curieusement, ces 5 dernières années, une diminution permanente de la criminalité générale et du nombre des meurtres est constatée aux E.U., alors que dans 43 états (contre 8 états en 1985) le droit de port d’armes, sous certaines conditions dans la plupart des cas, a de nouveau été autorisé. L’augmentation du nombre d’armes a été estimée à plus de 5 millions d’armes. Les organisations anti armes avaient crié scandale et avaient prédits des bains de sangs……..qui n’ont pas eu lieu. Bien au contraire !

4. Les NATIONS UNIES ont du accepter la conclusion d’une étude répertoriée « United Nations, economic and social council, ref. E/CN.15/1997/4 du 07/03/1997.commission on crime prevention and criminal justice, 6p/s sec Vienne 28/04-09/05/1997 où il est stipulé qu’il n’y a pas de corrélation entre la possession d’armes chez les citoyens honorables et la criminalité. Cette conclusion n’a jamais été publiée dans la grande presse !

5. Une étude officielle similaire a été faite en ALLEMAGNE  en 2001 et a donnée les mêmes conclusions. Il est même apparu que la majeure partie des faits criminels était commise à l’aide de couteaux. Les incidents très exceptionnels à l’aide d’armes à feu légalement détenues étaient classés à la fin de la liste !

6. En BELGIQUE il y aurait eu en 2001 : 365 morts par armes à feu. Les média n’ont pas stipulé que ces chiffres reprennent les morts par règlements de compte dans le milieu criminel, les meurtres « pour l’honneur » chez certains groupes culturels, les victimes de braquages, hold-up et car-jackings,  les criminels tués lors d’interventions par des services de l’ordre ainsi que les suicides dans cette catégorie de personnes; tous commis avec des armes illégales ou des armes de service (armes qui sortent donc du cadre de la loi sur les armes chez les particuliers) et qui constituent 95% des cas !

7. Le JAPON, le grand et éternel exemple de « pays sans armes », a subi en 1990 : 1.636.628 faits criminels et en a subi en l’an 2003 : 2.790.136 dans une tendance de croissance de plus en plus rapide. Le Japon connaît également les meurtres : en moyenne 1300 par an (1452 en 2003). Le nombre de suicides a atteint un chiffre record en 2003 : 34.000 cas, soit une hausse de 7% comparé à 2002 et venant de 30.000 en 1997. Ces chiffres dénient complètement la corrélation entre la détention légale d’armes à feu et le suicide. La tendance actuelle est de prendre rendez-vous par e-mail afin de se suicider collectivement dans une voiture,  portes et fenêtres calfeutrées, au moyen d’un petit poêle à charbon de bois qui brûle tout l’oxygène en émettant du CO !

8. Une étude récente, faite par le PROF. GARY A. MAUSER, intitulée “THE FAILED EXPERIMENT” et publiée dans le PUBLIC POLICY SOURCES nr 71, de 2003, dans laquelle l’évolution de la criminalité a été comparée entre le CANADA, l’AUSTRALIE, l’ANGLETERRE, WALES et les E.U. au moyen des chiffres officiels de la criminalité a démontrée que non seulement il n’y avait pas de corrélation entre la détention légale d’armes à feu et la criminalité, mais qu’en plus la criminalité a tendance à augmenter quand la détention légale d’armes est plus restreinte.

Ce point a d’ailleurs déjà été prouvé par les faits dans des pays comme la SUISSE et la NORVEGE où la détention d’armes par les particuliers et très importante (il y a pratiquement une ou plusieurs armes par ménage) et le taux de criminalité très bas.

9. Aux PAYS BAS les lois sur la détention d’armes chez les particuliers sont nettement plus sévères qu’en BELGIQUE. Pourtant cela n’a pas empêché que PIM FORTUYN a été assassiné par un PACIFISTE AVEC UNE ARME ILLEGALE, qui avait d’ailleurs déjà servie auparavant lors d’un autre meurtre. Cela n’a pas empêché non plus que THEO VAN GOGH y a été assassiné par un islamiste extrémiste avec une arme à feu ILLEGALE. Cela n’empêche pas non plus que régulièrement des « hommes d’affaires » sont assassinés en pleine rue. Et cela n’empêche sûrement pas qu’à plusieurs reprises des passants sont battus à mort dans la rue « pour le plaisir » ou parce qu’ils passaient au mauvais moment au mauvais endroit !

Comme conclusion nous pouvons donc affirmer en pleine confiance la thèse suivante :

LA DETENTION LEGALE D’ARMES CHEZ LES PARTICULIERS NE POSE AUCUN PROBLEME POUR NOTRE SOCIETE. LE DANGER VIENT DES MALFAITEURS QUI COMMETTENT LEURS ACTES CRIMINELS AVEC DES ARMES ILLEGALES.
Cette thèse peut certainement être utilisée comme base lors de contact entre les gens de notre secteur et nos dirigeants.
                                    
DANIEL BEETS
 VICE PRESIDENT
 GSM : 0498/54.54.55
 E-MAIL : daniel_beets@telenet.be
 CHEMIN D’OUDERGHEM 41
 1970 WEZEMBEEK-OPPEM
J'ai également reçu les études mentionnées dans l'article avec toutes les références.

Bien à vous,

Rod

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité