Nos Partenaires

Auteur Sujet: Les trucs qui horripilent  (Lu 27210 fois)

24 août 2009 à 22:17:25
Réponse #50

Anke


Pour les fumeurs d'américaines : le filtre "dépouillé" et bien aèré est un allume-feu très efficace ( Dixit Le Rinard, et vérifié par le gars moi-m^me) au fire-steel... Gardez vos filtres !

24 août 2009 à 22:24:30
Réponse #51

vik


Ou pour votre survie, arrêtez de fumer  :D

24 août 2009 à 22:38:17
Réponse #52

Anke


Juste. La fumette est une nuisance, pour tous, mais encore plus pour ceux qui ne fument pas, mais il faut le reconnaitre loyalement, il y a des tabacs qui sentent super bon. Mais personne n'a à subir ça. Je déteste les fumeurs qui imposent leur vice aux autres, la moindre des choses c'est de demander la permission et surtout si on nous répond : " écoutes, j'aime autant que tu ne fumes pas."
Ne pas faire la gueule, ne pas se barrer pour en griller une ( faut savoir ce qu'on préfère, la présence des gens ou sa cloppe). Pas de "haro sur le baudet" qu'on soit fumeur ou non-fumeur, on s'en fout, le tabac est juste le vecteur d'incivilité et révelation d'égoisme.
Donc inutile pour nous d'entamer un débat à n'en plus finir là dessus. Les fumeurs sont des crétins, la cloppe ça tue, c'est écrit sur le paquet !
Fin du paragraphe pour moi.  ;)

25 août 2009 à 11:10:34
Réponse #53

Aupum


En fait tout se résume à un problème de respect et de civisme: respect de l'environnement (pris au sens le plus large), respect de l'autre, respect du travail d'autrui.

D'après ce que je peux voir au quotidien (boulot, transport, …) je pense que l’incivilité découle de plusieurs facteur mais surtout de l’individualisme. Bien sûre c’est à nuancer en fonction de tas de données mais en général les gens ne pense qu’à eux et à leur profit/gains (de temps, d’argents, …).
ex :des personnes qui prennent l’ascenseur pour un ou 2 étages, les gens qui s’entassent au début du train ou du métro pour être plus proche de la sortie, les gens qui mettent des cales sous les portes coupe feu pour ne pas avoir à l’ouvrir sans cesse,…

Dans la nature je pense que c’est pareil c’est plus facile de planter un schlasse dans le sol que de le ranger tous de suite, de jeter l’emballage plastic ou la bouteille dans la foret parce que "je l’ai portée pleine je ne vais pas encore la protée vide non mais",….

En plus, je vais faire râler, mais a mon avis la plus part des gens ne pense même pas que c’est n’importe quoi ce qu’ils font (c’est déjà vrai en matière de sécurité mais alors dans la nature c’est encore pire).

Mais bon heureusement que les stages existent, justement c’est pour y apprendre les bon gestes (secourisme, exercices d’évacuation ou stage de survie).

P.S : je ne prends pas la défense des gens.

25 août 2009 à 11:29:13
Réponse #54

Chris-C


Citer
Bruler le PQ plein de caca c'est mal aussi ?

ça dépend.....si tu traines avec une bande de baba bien roots, possible qu'ils y trouvent
de subtile fragrance d'encens tibetain  :lol:

Je préfère voir une personne jeter son mégot au feu, que de pas voir ou il fini....
D'ailleur je vois pas le problème, comme Anke je veux bien savoir pourquoi....


Pour les écorces de boulot:
J'ai halluciné pendant mes vacances dans la vallée de Chamonix, le nombre de tronc le long
des chemins, dépouillés de leur écorces. Au couteaux, avec des entailles bien profondes....
La popularité des forums vie sauvage/bushcraft!!!???  :(

05 septembre 2009 à 12:05:01
Réponse #55

douyazen


ça dépend.....si tu traines avec une bande de baba bien roots, possible qu'ils y trouvent
de subtile fragrance d'encens tibetain  :lol:

Je préfère voir une personne jeter son mégot au feu, que de pas voir ou il fini....
D'ailleur je vois pas le problème, comme Anke je veux bien savoir pourquoi....


Pour les écorces de boulot
J'ai halluciné pendant mes vacances dans la vallée de Chamonix, le nombre de tronc le long
des chemins, dépouillés de leur écorces. Au couteaux, avec des entailles bien profondes....
La popularité des forums vie sauvage/bushcraft!!!???  :(

Pour les mégots , quand j' éteins ma clope sur une pierre ,sur mes semelles de godasses ou en versant un peu d'eau dessus , les mégots finissent au fond d'une poche de mon pantalon , c'est qu'une habitude , pas de leçon dans ce que je dis ...

Sinon pour les ecorces le long des chemins , il faut savoir qu'il y a pas mal d'exploitants agricole qui continuent à travailler des parcelles souvent éloignées dans la montagne , et pour que les engins puissent continuer a passer sans dommage , il passe avec une machine "attrape/coupe " branches et il arrive qu'ils entament les troncs , ça fait une marque tres reguliére mais qui ne se voit que vers  la partie du tronc tourné vers le sentier .
Le terrain donne le ton .
Un monde meilleur
Un jour tôt ou tard on est que des os ...

27 septembre 2009 à 20:39:11
Réponse #56

marco 2


Bon comme l'amis moniot répond pas ici, je lui ai demandé en live pourquoi ca l'horripile les gens qui jete leur mégot dans le feu, et sa réponse m'a fait réfléchir....le mégot de blonde est en partie composé de fibre de verre qui ne se degrade pas au feu. De plus le résidu met deux cent ans a se biodégrader, laissant une trace silicieuse dans le sol....donc je suis paser au rouler..... ;# Donc plutot que vociferer sur les gents, vaut mieux leur expliquer calmement..... ;D Comme ca la prochaine fois ils feront plus attention...enfin j'éspére.... ;#
quand je rentre dans une foret, je pars pas au combat, mais je rentre chez moi
Moniot van moeren

il y en as pour qui le verre est a moitié plein, d'autre pour qui il est a moitié vide......et pour vous?????

27 septembre 2009 à 21:12:21
Réponse #57

Anke


Eh, ben voilà, c'est pas compliquer d'expliquer ! Donc des "roulées" et hop, fin du pb  :)  ;) Comme quoi expliquer calmement, (en plus le gars, il demande qu'à comprendre !) c'est pas pire...

27 septembre 2009 à 23:00:07
Réponse #58

LAURENT-COQ


Moi ce qui m'énerve particulierement ce sont les restes de casse croute laissé en plein milieu d'un bois, cannettes, plastique et autres...
OK, c'est bien cool le petit repas en plein air, où on veut être "proche de la nature" mais le minimum c'est de tout débarrasser à la fin...
Et aussi les bucherons laissant leurs bouteilles d'eau ayant transporté l'essence nécessaire à leur boulot... (malgré le respect que j'ai pour certains...)
J'avais voulu essayer un filtre avec ce que je trouvais sur le terrain, ben avec cette odeure bien prononcée, j'ai bien vite laissé tomber....

28 septembre 2009 à 09:29:17
Réponse #59

Lynx


oye oye oye ca en fait des procès tout ça..

Globalement j'ai également des poussées fiévreuses de temps à autre....y compris contre les touristes qui prennent les locaux pour des figurants de parc d'attraction... un jour j'ai choppé des clients a être entrés dans la maison d'un alpagiste juste pour voir comment c'était...je te les ais sorti par le col et passé un savon!  Du coup l'alpagiste, ca l'a bien fait rire, il a fait dégustation et tout... mais moi ca m'a intoxiqué la journée... ;#

Bref, en un mot ce qui m'énerve c'est que les gens se sentent partout chez eux, qu'ils ont des droits.... mais JAMAIS DE DEVOIRS or, l'un ne va pas sans l'autre... or des devoirs dans la nature on en a des tas contrairement au sentiment général de confusion entre nature=sauvage=totale liberté=gros lachage
qu'il faudrait remplacer par nature=parfois sauvage=responsabilité=respect

Poussière aux pieds vaut mieux que poussière aux fesses. Proverbe Peul

28 septembre 2009 à 10:42:07
Réponse #60

DavidManise


un jour j'ai choppé des clients a être entrés dans la maison d'un alpagiste juste pour voir comment c'était...

M'étonne pas.  Je discutais avec un berger sur le Vercors et il me racontait que régulièrement il avait des gens qui venaient chez lui et qui rentraient sans frapper, qui regardaient l'intérieur et tout, puis voyant qu'il était là disaient simplement "bonjour" et s'en allaient.  Comme si le mec faisait partie du paysage, du décor...  comme si chez lui c'était public, quoi.

Résultat maintenant il laisse 3-4 chiens de troupeau un peu teigneux pas attachés autour de chez lui ;#

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

28 septembre 2009 à 11:14:53
Réponse #61

Wapiti


Bjr.

L'inventeur du vaccin contre la c…rie mourra dans la misère, parce que ceux qui le sont s'y complaisent tellement qu'ils ne veulent pas en sortir.

Oui les sommateurs somment les autres de leur céder tout, il oublient qu'ils sont le suffixe de mon aphérèse.

« Jouissons de tout, tout de suite, nous y avons droit », même, et surtout, en marchant sur les autres.

On exige le respect de ceux qu'on ne respecte pas ou qu'on méprise.

Pourtant ! Il ne faut pas mépriser ceux qu'on considère comme des imbéciles, ils sont souvent plus intelligents que nous.

À +

28 septembre 2009 à 11:20:36
Réponse #62

Arvernos


la nature c'est l'état
Hier à la télé, un de ces "conseils de pro" qu'on entend sur n'importe quel sujet (en l'occurence, l'automobile) - c'est pas du mot à mot, mais c'était à peu près çà - : "vous avez heurté un gibier, genre chevreuil ou sanglier ? Photos, constatation par les gendarmes, etc., pour "fixer" les circonstances de l'accident, et après, si ce n'était pas en rasion d'une chasse en cours (là, vous attaquez les chasseurs), vous vous retournez contre l'État".
Ben voyons, si un cochon ou une biche a eu l'idée stupide de se mettre sur votre route, c'est de la faute de l'État.
Je sais pertinemment, pour y être passé moi-même, qu'on est désemparé et souvent désarmé dans ce genre d'accident (sans parler des éventuelles conséquences beaucoup plus dramatiques hélas que de la tôle froissée). Mais c'est juste pour appuyer le propos de Patrick : dans la nature, le responsable (si on n'en trouve pas d'autre) c'est l'État ...

et que leur gamin n'était pas encore champion local
Idem dans mon club, à force de récriminations plus ou moins franches de mômes et surtout de parents ("comment çà, on a payé la cotise, le gosse est venu toute l'année, et il ne passe pas sa ceinture ?" - ou la même avec le paternel ...), mon senseï a décrété que dorénavant, il revenait au système tradi blanc - marron - noir (à la nippone), et qu'on pouvait rester en blanc longtemps ... Et chaque nouveau licencié en début de saison, on le lui explique clairement ...

les touristes qui prennent les locaux pour des figurants de parc d'attraction...
Il y a ... longtemps ::), en tout début de carrière en fait, je me suis retrouvé affecté sur une station météo perdue au milieu de nulle part, à la pointe orientale de La Désirade (près de la Guadeloupe), pour des missions d'un mois sur deux. Petit paradis : climat non pas antillais mais sec, premier voisin à 5 km, ni téléphone, ni électricité, la BLU ... de temps en temps :D, et de l'eau ... quand il pleuvait (elle venait remplir les citernes de récup, bien salées par les embruns, vu qu'on était à 10 m de l'océan, face aux alizés). Bref, pour des déviants sociaux comme nous sur ce forum ;), le pied total.
Sauf les dimanches.
Là, traditionnellement, pour se faire un peu d'argent, 2 ou 3 types avaient acheté des mini-bus et transportaient les touristes d'un bout à l'autre de l'île (20 km de long, une seule piste). Avec arrêt photos-point de vue à l'extrêmité, le coin le plus sauvage, i.e. justement là où il y avait la station météo. Et de rentrer dans la station pour visiter. Passe encore, j'étais même heureux de voir du monde et de leur présenter les lieux, même si un peu de politesse de leur part ne m'aurait pas dérangé. Là où je me fâchais, c'est quand je les retrouvais dans mon logement (contigü), qui ne fermait pas à clé ... Et les grosses colères, c'est quand je les voyais ressortir des toilettes, où bien sûr ils étaient entrés sans rien me demander, et surtout en tirant abondamment la chasse d'eau. De l'eau que je devais économiser chaque jour pour espérer en avoir assez pour le mois (rassurez-vous, je me lavais dans l'océan lors de la chasse quotidienne, et on n'était pas en danger de mort : en dernier recours les pompiers nous ravitaillaient avec leur citerne) ... :  >:(.
« Modifié: 28 septembre 2009 à 11:26:19 par Arvernos »
Se mettre en évidence est à la portée du premier venu. Mais il faut beaucoup de talent pour passer inaperçu.
                                            Robert Heinlein, Double Etoile

Il n'y a guère d'homme assez habile pour connaître tout le mal qu'il fait.
                                                                 François de La Rochefoucauld

Quand on n'a aucune chance... alors il faut la saisir !

28 septembre 2009 à 11:30:43
Réponse #63

Thanos


y compris contre les touristes qui prennent les locaux pour des figurants de parc d'attraction... un jour j'ai choppé des clients a être entrés dans la maison d'un alpagiste juste pour voir comment c'était...

C'est hallucinant quand même... Cela dit j'ai déja vu des choses similaires en fête médiévales, comme des gens qui viennent regarder dans ta tente alors que toi et ta copine pioncez (d'autres ont reussis a foutre le feu a une tente alors qu'un bébé dormait dedans chez une autre troupe, le père en a abimé un ou deux...), des gens qui passent les cordes délimitant la partie publique du camps pour aller bouffer ton pain sur la table pour "voir comment c'était le pain de l'époque" alors que c'est tout bêtement une miche du boulanger du bled où ILS HABITENT !  :down: Se faire photographier a coté de toi en train de manger comme s'ils étaient au Zoo ou qui veulent absolument jouer avec les enfants comme si c'était des petits chiots

Les gens sont des boeufs parfois  :(

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

29 septembre 2009 à 10:14:34
Réponse #64

DriGar


Pour rester dans le ton, nous avons le même souci en Bretagne... pas mal de touristes qui sont "chez eux" les trois semaines d'été durant lesquelles ils viennent dans la région. Souvent plus "chez eux" que les locaux !

On a ainsi le droit chaque année à des gens qui viennent pique niquer dans notre jardin (pourtant, la propriété privée est évidente). Ou encore, au couple de retraité qui vient dans sa maison secondaire deux semaines par an et qui à peine arrivé appelle les flics pour tapage diurne (le chien qui a aboyé deux fois) sans même venir nous saluer (c'est ainsi qu'on sait qu'ils sont de retour), etc.

Bref ! Les beaufs sont partout, comme tu dis Thanos... et pis encore : on est tous le beauf de quelqu'un !! ;D

29 septembre 2009 à 10:32:23
Réponse #65

Wapiti


Bjr.

Tant que la politesse, le savoir-vivre et les bonnes manières ne seront pas des matières obligatoires pour les diplômes scolaires, avec notes éliminatoires, nous devrons supporter les rustres friqués ou non.

Hélas aujourd'hui, ces notions élémentaires sont considérées comme bourgeoises et ringardes.

Qui veut perdre du temps à les inculquer car elles ne s'enseignent pas ?

À +

29 septembre 2009 à 13:55:17
Réponse #66

Achille


le mégot de blonde est en partie composé de fibre de verre qui ne se degrade pas au feu. De plus le résidu met deux cent ans a se biodégrader, laissant une trace silicieuse dans le sol....donc je suis paser au rouler..... ;# Donc plutot que vociferer sur les gents, vaut mieux leur expliquer calmement..... ;D Comme ca la prochaine fois ils feront plus attention...enfin j'éspére.... ;#

Eh, ben voilà, c'est pas compliquer d'expliquer ! Donc des "roulées" et hop, fin du pb  :)  ;) Comme quoi expliquer calmement, (en plus le gars, il demande qu'à comprendre !) c'est pas pire...

Pour le filtre, je comprends mieux moi aussi mais je pense à autre chose : les cigarettiers mettent tout un paquet de sal*peries dans leur tabac (vous vous rappelez la pub TV qui passait à une époque et en donnait la liste ?). Ce n'est sans doute pas non plus très bon de "dépiauter" ou de brûler ses restants de tabac dans la nature, parce que les résidus toxiques vont passer dans le sol. Ou est-ce que la quantité est trop négligeable pour que cela pose un problème de contamination ?

Achille, qui fume de temps en temps des cigarillos et se demande maintenant s'il peut éparpiller ses mégots d'un coup de talon.  :-\

29 septembre 2009 à 16:41:36
Réponse #67

marco 2


Pour le filtre, je comprends mieux moi aussi mais je pense à autre chose : les cigarettiers mettent tout un paquet de sal*peries dans leur tabac (vous vous rappelez la pub TV qui passait à une époque et en donnait la liste ?). Ce n'est sans doute pas non plus très bon de "dépiauter" ou de brûler ses restants de tabac dans la nature, parce que les résidus toxiques vont passer dans le sol. Ou est-ce que la quantité est trop négligeable pour que cela pose un problème de contamination ?

Achille, qui fume de temps en temps des cigarillos et se demande maintenant s'il peut éparpiller ses mégots d'un coup de talon.  :-\

Boff la j'avoue que pour moi ca atteind le niveau de la branlette cérébrale la...je réfléchie pas aussi loin (a tord peu etre???)....mais bon l'idéal serait évidemment de les remporter....enfin je pense que les saloperie que l'on voyait dans la pub sont dans la fumée....le tabac c'est une plante....donc a mon humble avis, ca pollue pas plus que les brindilles du feu....

Marco qui éspére pas avoir dit une enormité ni même une connerie.... ;) et qui fume beaucoup (trop!!!)
quand je rentre dans une foret, je pars pas au combat, mais je rentre chez moi
Moniot van moeren

il y en as pour qui le verre est a moitié plein, d'autre pour qui il est a moitié vide......et pour vous?????

29 septembre 2009 à 17:20:16
Réponse #68

Achille


Après une petite recherche, il semble qu'il faut distinguer entre les substances toxiques qui se forment dans la fumée du tabac :

http://www.tabac-info-service.fr/index.php?option=com_content&view=category&id=23:la-composition-de-la-fumee-du-tabac&Itemid=185&layout=default

des produits ajoutés au tabac :

http://www.tabac-stop.net/tabac_additifs.html

Je ne suis pas chimiste mais quand je lis par exemple dans la liste des additifs : arsenic, ammoniac, cyanure, cadmium, etc., je me dis qu'il ne doit pas être très bon de laisser trainer ça dans la nature... Bon, après, on peut voir ça comme du branlage de nouille, vu les quantités en cause, surtout comparé à la pollution des sols par l'agriculture ou l'industrie...  :-\

29 septembre 2009 à 17:23:00
Réponse #69

Aupum



Bref, en un mot ce qui m'énerve c'est que les gens se sentent partout chez eux, qu'ils ont des droits.... mais JAMAIS DE DEVOIRS or, l'un ne va pas sans l'autre...

Pour aller dans ce sens, je suis pompier volontaire (depuis 10 ans) et j'ai vu des personnes qui ne pensent qu'à eux et qu'il pensent qu'il n'y a que les autres qui ont des devoirs.
Je compte plus le nombre d'imbéciles qui nous laissent pas passer sur les routes quand on est en inter (2 tons gyro), les personnes qui refusent de s'arrêter quand on fait la circulation, ... et le n°1 du nombriliste : un jour lors du 11 novembre la route traversant le village était bloquée par la fanfare, le public, le sous préfet, le maires et d'autres huiles. A tous ceux qui étaient sympa j'indiquai un itinéraire "bis" et d'un coup v'là un type sortis de sa belle bagnole (un francilien)qui viens me voir et me gueule dessus sans même dire bonjour.
J’essaye de discuter avec lui et la il me sort « c’est quoi ce cirque ??? Je n’ai pas que ça à faire d’attendre ici, je dois aller chercher mon pain, ... » a ce moment la je lui ai ri au nez et je lui ai dis de 1) qu’un jour férié le pain il pouvait s’assoir dessus et de 2) que s’il le voulait je pouvais demander au sous préfet si Môsieur pouvait passer !!! J'ai adoré la t^te du type!!!
Voila un exemple de nombrilisme !!! (Ce jour là j’avais oublié d’enlever mon doigts du tawki et mon collègue à entendu la scène, n’en revenait pas !!!)

Désolé mon post dévie un peu du sujet mais bon,

29 septembre 2009 à 19:48:15
Réponse #70

Patrick


Tant que la politesse, le savoir-vivre et les bonnes manières ne seront pas des matières obligatoires pour les diplômes scolaires, avec notes éliminatoires, nous devrons supporter les rustres friqués ou non.

Pas d'accord Wapiti, ça c'est pas le taf de l'école, c'est celui des parents. Tu te rappelle quand on était mômes et qu'on oubliait : "bonjour, au revoir, merci et s'il vous plaît" ? On comprenait pas alors voire ça nous gonflait mais qu'est-ce que ça fait du bien aujourd'hui quand on l'entend par extraordinaire.

J'ai un pote en Corse, des touristes (pas Français, eux y savent) viennent bronzer à poil et tirer un p'tit coup à 100 m de sa piaule sur son terrain. Quand le mec essaye de leur faire comprendre les ceusses se marrent en se foutant de sa gueule. Evidemment quand il revient et tire dans les kayaks sur la galerie du camping car là bien sur plus personne se marre et tout le monde s'arrache le cul à l'air en abandonnant leur affaires.

Mais je suis sur que de retour chez eux le sauvage, c'était mon pote.

29 septembre 2009 à 20:02:24
Réponse #71

Wapiti


Bonjour Patrick.

C'est une façon de parler, je sais bien que c'est aux parents. Admets que si c'étaient des matières obligatoires, il y en aurait plus qui se comporteraient civilement. Et l'école, n'est-elle pas là, dans une certaine mesure, pour prolonger, de compléter l'éducation parentale et de pallier les carences de celle-ci ?

Oui, je me souviens, nous ne mouftions pas, quand ça se produisait nous rentrions à la maison avec un mot de l'instit' à rapporter signé, plus 100 lignes pour nous apprendre.

En plus, de la part de mes parents j'en prenais une sur la joue, j'ai même eu des instits qui nous faisaient laver la bouche avec du savon de Marseille pour une impolitesse ou une grossièreté en classe.

Je n'en suis pas mort ni « traumatisé » pour autant.

Il faut dire qu'à l'époque les adultes détenaient l'autorité.

À +
« Modifié: 29 septembre 2009 à 20:15:31 par Wapiti »

29 septembre 2009 à 20:32:42
Réponse #72

Patrick


Bonjour Patrick.

C'est une façon de parler, je sais bien que c'est aux parents. Admets que si c'étaient des matières obligatoires, il y en aurait plus qui se comporteraient civilement.
Je ne sais pas, le Français est une matière obligatoire, pourtant difficile de comprendre les écrits et parfois même les paroles de beaucoup d'ados et même de jeunes adultes et pourtant, c'est le vecteur essentiel de communication et d'intégration.

L'exemplarité, toujours l'exemplarité, il n'est que de regarder les débats à l'assemblée nationale pour constater à quel point nos élus font preuve de responsabilité, de respect et de courtoisie.  :down:

29 septembre 2009 à 23:39:13
Réponse #73

Arvernos


L'exemplarité, toujours l'exemplarité, il n'est que de regarder les débats à l'assemblée nationale pour constater à quel point nos élus font preuve de responsabilité, de respect et de courtoisie.  :down:
et de sens civique, vu le très faible montant des indemnités et retraites qu'ils se forcent à s'accorder, bien à contre-coeur, on n'en doute pas :closedeyes: :closedeyes: :closedeyes:. Après tout, il faut bien (sur)vivre ...
Se mettre en évidence est à la portée du premier venu. Mais il faut beaucoup de talent pour passer inaperçu.
                                            Robert Heinlein, Double Etoile

Il n'y a guère d'homme assez habile pour connaître tout le mal qu'il fait.
                                                                 François de La Rochefoucauld

Quand on n'a aucune chance... alors il faut la saisir !

30 septembre 2009 à 08:48:18
Réponse #74

kodiak


Citer
Tant que la politesse, le savoir-vivre et les bonnes manières ne seront pas des matières obligatoires pour les diplômes scolaires, avec notes éliminatoires, nous devrons supporter les rustres friqués ou non.


Citer
Pas d'accord Wapiti, ça c'est pas le taf de l'école, c'est celui des parents.

Pas d'accord Wapiti; je rejoins Patrick, les principaux acteurs de l'éducation des enfants, çà doit rester les parents,  :closedeyes:

Citer
Et l'école, n'est-elle pas là, dans une certaine mesure, pour prolonger, de compléter l'éducation parentale et de pallier les carences de celle-ci ?

Pas d'accord du tout :), pour moi c'est justement l'inverse, aprés il s'agit certainement d'une évaluation au cas par cas, le role de l'école se borne à inculquer les connaissances de bases ou avancées utiles et reconnus; le role principal, l'aide dans la maturation de l'individu doit rester au parents, arretons de déleguer  :down:
Mon expérience perso m'a prouvée que les instits, profs, etc, etc étaient trés loin d'être des références infaillibles,  :glare: en gros je n'ai absolument pas confiance en eux pour l'éducation général de mon enfant,

A 2.5 ans mon fils dit merci et s'il vous plait, pas eu besoin de lui laver la bouche au savon, même de marseille  ;#, juste un apprentissage par l'exemple,
honnetement un prof  qui se permettrait de faire çà, à mon p'tiot, aurait toutes les chances de voir remonter le savon dans le sens inverse de ses voies naturelles, et je ne plaisante qu'à moitiée  :blink:

Croire, bênoitement, que les institutions en place sont les seules aptes a dispenser des connaissances et leur confier le monopole de l'éducation des individus, sans objectivité, c'est peut-être çà qui m'horripiles

Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité