Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Herbarium] L'Ortie  (Lu 5049 fois)

05 août 2009 à 14:24:01
Lu 5049 fois

Moniot van Moeren


L'ORTIE

Famille : Urticacées.

Ortie dioïque - Urtica didoica


Herbe tenace, évitée à cause de ses poils rudes et urticants.
Vivace à tige simple de 60-120 cm, formant de grands peuplements.
Feuille cordées, dentées, toutes plus longues que leur pétioles.
Inflorescences minces, rameuses. Fleurs très petites, verdâtres, rarement purpurines, dioïques.
Floraison : Juin-Septembre.

Risques de confusion : R.A.S.

Répartition : Eurasie septentrionale.
Habitat : sols riches en azote, bords de chemin, décharges, abords de villages, fossés, clôtures, lisières, prairies, grèves, bois clairs alluviaux. Jusqu'à 2400 m d'altitude.
Fréquence : Très commune.

A RECOLTER
Feuilles : Mai-Août.
Jeunes pousses : Mai-Août.
Fruits : après floraison.
Racine (sécher pour tisane) : Printemps ET Automne.
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

05 août 2009 à 14:24:28
Réponse #1

Moniot van Moeren



L'Ortie a tout pour elle : disponible à profusion, facile à identifier, au goût raffiné et très riche en protéine ; soit autant que le soja ! De plus, elle recèle des vitamines A et C.

On mange les feuilles. Les plus proches de la cime étant plus savoureuses que les plus anciennes.
Si leur qualité urticante rebute, il faut savoir qu'elle disparait dans l'eau.


Pour cela, on peut les manger crues, en en-cas au cours de la marche, la salive annihilant les effets.

De même, en salade perd-elle de cette défense, mélangée à d'autres espèces.

Cuites, elles sont savoureuses en légumes, cuites comme l'épinard, et peuvent servir de garniture à chausson.

Mais c'est en soupe que l'Ortie donne le meilleur d'elle-même.
La hacher menue...


...puis la laisser mijoter au feu.

"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

05 août 2009 à 14:32:29
Réponse #2

Humain


Il est possible de garder quelques racines d'ortie à la cave en hiver. Celles-ci produiront de jeunes pousses fort agréables à la saison froide. Il ne faut pas hésiter à humidifier légérement les racines si la cave est bien sèche.

07 août 2009 à 23:16:01
Réponse #3

Samael


On peut aussi faire sécher les feuilles, puis les réduire en poudre (sa prend moins de place et c'est plus facilement stockable dans un ziplock!!!), ensuite il suffit d'incorporer cette poudre à une soupe ou un plat, et hop une bonne dose de protéine en plus... :doubleup:
" De nos jours, on survit à tout sauf à la mort." ( Oscar Wilde )

08 août 2009 à 11:11:30
Réponse #4

Aerazur


 :)...et comment la récolte t on sans se piquer?

08 août 2009 à 17:05:23
Réponse #5

restonica


:)...et comment la récolte t on sans se piquer?

Il suffit de les recolter par dessous : on prend la tige de bas en haut en remontant
(les poils urticants ne piquent que dans un sens)

@+

08 août 2009 à 17:17:44
Réponse #6

cacahouete_ch


On ne nous dit pas tout……

http://www.eros-thanatos.com/Flagellation-aphrodisiaque.html
 « Cette partie de mon corps, par laquelle j’étais autrefois un Hercule, tomba morte, et plus froide que la glace ; elle semblait retirée au fond de mes entrailles, lorsque Enothée, prêtresse de Vénus, armant ses mains d’une poignée d’orties vertes, m’en frappa légèrement, et la partie défaillante reprit tout à coup sa première vigueur. »

http://du.laurens.free.fr/auteurs/Debay-Chapitre_flagellat.htm
 « Le poète Pétrone, à qui nous emprunterons tout à l’heure un passage, vantait la flagellation, et surtout l’urtication, comme un excellent procédé employé, par les débauchés de Rome, pour ranimer leurs forces amoureuses éteintes au milieu des orgies. »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité