Nos Partenaires

Auteur Sujet: Maladie de Lyme  (Lu 18101 fois)

21 août 2017 à 20:56:24
Réponse #75

Corazon


@ Guillaume : tu dois avoir un système immunitaire performant.  Normalement c'est lui qui est LA barrière à ces cochonneries, mais lorsqu'il est affaiblit, c'est la porte d'entrée grande ouverte.
Le monde est réservé à ceux qui se lèvent tôt.

22 août 2017 à 11:17:00
Réponse #76

aliassteph




Pour la contamination par don du sang, tu as le dernier bouquin de shaller. Une directrice de laboratoire d'analyse qui a du fermer ses portes car elle a mis en place un technique d'analyse au microscope sur fond noir des spiroquettes (forme de la bactérie de la borreliose de Lyme). Malheureusement, elle trouvait trop de gens positif. En faite au lieu de faire une ponction lombaire (qui est la seule analyse sans controverse possible) on pourrait tout simplement prendre une goutte de sang et la lire au microscope.
 

Pas d'accord avec toi, la ponction lombaire n'est pas plus fiable que les prises de sang. On y recherche d'ailleurs les même anti corps hors si comme moi ton corps n'en a pas produit ca ne sera pas plus fiable.

Pour le test de Mme Shaller, il n'est pas fiable non plus a 100%. Elle me l'a dit elle même au téléphone. "Le résultat ne concerne que l’échantillon testé". La bactérie n'aimant pas l'oxygene, elle reste plus volontiers dans les zones non  ou faiblement irrigué comme les graisse, articulations, nerf  surtout en forme chronique.

D'accord pour la transmission par transfusion. Si la bacterie est présente dans les poches, il doit y avoir un gros risque. C'est ce que je trouve abérrant a l'heure actuel.

Guillaume, pour la transmission sexuelle, c'est reconnu depuis un certain temps.  Voici une intervention du docteur Richard Horowitz (THE spécialiste de lyme) à ce sujet : https://www.facebook.com/drrichardhorowitz/posts/757543181001149  Il le décrit aussi dans son bouquin.


Il y a eu des tests notamment au canada qui le prouve.
D'apres un grand professeur Francais, il n'y a pas eu assez de recherche a ce sujet pour que ce soit sur a 100%.
Le problème c'est de voir des familles entière toucher par la maladie alors qu'une seul personne était malade a la base.
C'est le cas pour ma famille.
Piqué des dizaines de fois sans jamais faire attention au symptôme déclarer ensuite, je traîne une forme chronique depuis environ 15 ans, tres severe depuis 5 ans et diagnostiqué il y a seulement 1 ans 1/2.
Ma femme se trouve dans un état très dégradé (paralysie des membres) depuis 8 mois. Elle a juste recupérer les bras depuis peu. Ces test son postif. Une chance sinon on ne nous croirait pas. Elle n'a jamais vu une tique, n'aime pas la foret. Une pure citadine.
Nos deux enfants sont positifs aussi. Ca c'est archi prouvé par contre. Que ce soit in utero ou même dans l'allaitement. Ce qui implique que m'a femme est positive depuis au moins 10 ans. Le petits derniers a des gros troubles neurologiques en cours de traitement. L’aînée semble gérer avec son propre système immunitaire pour l'instant.
L'allaitement pose également dans ce cas un gros problème sanitaire. Il n'est pas rare (ma femme l'as fait durant 6 mois) qu'une femme donne son lait a la maternité pour nourrir les bébé prématuré. Si la bactérie résiste au gel, il y aura donc contamination....
Pour faire parti de 2 association lyme, nous ne sommes malheureusement pas des cas isolés.
Il serait bien que la recherche avance et que les différents organisme de santé arrêtent de se tirer dans les pattes...

@ Guillaume : tu dois avoir un système immunitaire performant.  Normalement c'est lui qui est LA barrière à ces cochonneries, mais lorsqu'il est affaiblit, c'est la porte d'entrée grande ouverte.

Je suis du même avis, un bon système immunitaire gère la bactérie sans problème.
Mme Shaller a d’ailleurs par ces recherches montré que dans l'est de nombreuses personnes travaillant en foret avait des taux de positivité énormes sans toute fois déclarer le moindre symptôme.
Ca ne veut pas dire non plus qu'un jour elle ne surgira pas suite a une autre maladie, un choc emotionnel par exemple qui affaiblira l'organisme....

22 août 2017 à 13:39:40
Réponse #77

Utopie


aliassteph ton témoignage est poignant. Merci de raconter à quel point cette bactérie peut pourrir la vie. Je suis chronique aussi mais avant je n'ai pas pu ou su déceler les symptômes. Comment savoir que notre problème vient du lyme ou de la vieillerie surtout avec des tests complètements obsolètes et des personnes pas former pour les lire ? Faire la part des choses est impossible. C'est le principe de la grenouille dans une casserole d'eau. Si tu mets le feu dessous et que la température monte petit à petit elle n'aura pas l'idée de se sauvé alors que si tu la mets directement dans un bac d'eau chaude elle partira tout de suite. C'est comme cela que l'on se fait avoir avec le chronique jusqu'à ce que l'on s’aperçoive qu'on est en train de mourir et qu'il faudrait faire quelque chose...

Effectivement, j'ai transmis plusieurs bactéries à ma fille intra-utéro. Mon mari lui n'a pas toutes les souches comme moi. Visiblement la contamination de fait bien de mâle à femelle mais pas bien de femelle à mâle.

Par contre pour la ponction lombaire cela m'étonne. J'ai fait un procès à la M.S.A. Je suis négatives sur les tests élisa comme tout bon chronique par contre très positive sur le western bolt mais le western bolt n'est pas pris en compte. Visiblement, il aurait fallu que je fasse une ponction lombaire pour prouver ma contamination car on m'a dit qu'elle était sans équivoque. Pourquoi fait-on des ponctions lombaire alors si c'est aussi fiable qu'une prise de sang ?

Pour les huiles essentielles, il y en a une tripotée avec leur précaution d'usage et leur diversité d'action. Ce que je voulais dire c'est qu'il y avait une efficacité prouvée. Certains thérapeutes médecins affichent des taux de réussite avoisinant les 94% sur leurs protocoles aux huiles essentielles. Il en ai de même pour les antibiotiques. Ca ne marche pas toujours.

Ici, il y a des paysans gaillards large comme des armoires à glace qui sont bon a ramasser à la petite cuillère. Quasi tous les agriculteurs finissent ou pas d'ailleurs leur carrière avec une myriade d'emmerde : zona, lumbago, dépressions carabinées, trouble de la vue, et surtout beaucoup de troubles cardiaques. Bref, qu'est ce qui est du Lyme et qu'est ce qui en ai pas ? cela me laisse très songeuse et c'est extrêmement difficile de faire la part des choses. Sans être parano il serait de bon ton que l'on s'active sur ce sujet a moins que l'on attende une sélection naturelle comme dans les pays de l'est.
Courage fuyons, réfléchissons après...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité