Nos Partenaires

Auteur Sujet: 3jours en montagne  (Lu 1972 fois)

14 juillet 2009 à 19:17:12
Lu 1972 fois

fy


bonjour,
je viens de passer un peu plus de 72h dans les reliefs des hautes pyrennées...paradisiaque! :up:
REnté plus tôt que prévu à cause du chien qui ne suit pas.Je l'ai porté au moins la moitié du temps(30kg) dès que le terrain devenais un peu"difficile"

Avec les quelques photos,je vais essayer de partager cela avec vous...

Départ 14h.,difficulté moyenne avec 800m de dénivelé sur une distance de 2500m:
ici à mi-parcours...

Arrivé sur les crètes,je décide de descendre hors pîste par cette prairie:

D'en haut,tout paraissait nikel,mais je me suis vite retrouvé avec des herbes jusque sous les bras,des fougères et des ronces entremèlées toutes aussi hautes;le tout cachant des "nids de poules" et des mini"barres rocheuses" d'environ 1m invisibles tant qu'on a pas mis le pied dessus.
Sur cette photo,on ne se rend pas bien compte de la difficulté de la pente(là c'est presque fini et la difficulté est+douce),mais pour vous donner une idée,pour descendre de 300m,j'ai mis 3h.!!
Il m'a fallu porter/tirer le chien(mon sac faisait environ 20kg) qui était complètement tétanisé...Et j'ai appris un truc:Un chien ça bois +qu'un homme!!!
Dans cette descente il lui a fallu 2l.Il était"monté en température plusieurs fois...Il me restai donc moins d'un litre dans MA gourde jusqu'au prochain point d'eau.(Le ravin sur la droite est à sec)Je me suis donc"posé"dans le bosquet d'arbres en bas à gauche de la photo pour mettre le chien à l'ombre et moi je suis parti en reco.pour un chemin +facile jusqu'aux fermes en bas(c'est pouquoi j'ai pas creuser dans le ravin pour l'eau).
Une fois récupèré le toutou et redescendu,les seuls points d'eau sont des barils de récupèration de pluie mais l'eau est verte de micro algues...J'ai mon filtre à charbon mais je préfert pas prendre le risque...Je pousse donc ma route jusqu'au GR qui se trouve à environ3/4d'heure et là je trouve une fontaine salvatrice :

IL est 20h50,une fois le plein d'eau fait dans mon corps et les 3l.de gourdes,je continue ma route car j'ai pris énormément de retard dans le temps et la distance.De plus le coin ne se prête pas au bivouac.
Je fait encore 2km et comme je suis loin de la cabane prévue pour la nuit,je pose le bivouac avec mon poncho et le bâton de marche:

La nuit tombe vite,je mange et fait le point....Une prise de risque stupide et inutile et de écorchures un peu partout sur les avants bras...
Je me sent bien dans mon abris,malgré la pluie fine....Demain sera un autre jour...
« Modifié: 14 juillet 2009 à 19:37:00 par fy »

14 juillet 2009 à 20:17:02
Réponse #1

fy


Pendant la nuit,il m'avait semblé entendre le clipotis de l'eau pas loin...
Dès le réveil,je me met à sa recherche.le soleil cogne déja.Le ruisseau est à sec,c'est donc pas là.
Après quelques minutes,je trouve l'origine:Un tuyau qui sort de la terre et qui fini dans une bassine sous des arbres dans le champ d'à côté.
L'eau n'est pas très claire,alors je remplis un ziplock et je retourne au camp filtrer et purifier.

Le ptit dèj.est pris,les pleins sont fait...Je peux repartir...
Le chemin empreinte le flanc de la pente exposée,il fait très chaud.
Ici,une pause à l'ombre d'un des rares abres:

J'arrive rapidement au refuge(1250m.):

TOUT est nickel.Premier soucis,l'eau...trouver les sources.Il y en a une indiquée sur la carte à 24°,une autre à 150et une à 175...
Cette dernière,malgré les moutons qui l'entoure est quasi à sec quelques 20cl.retenus dans des infractuosités...Derrière,à 24°,c'est la même

Je me dirige vers la dernière  et tous les"départs sont à sec aussi:

Je décide donc de descendre dans le canyon:

Et là,sous les arbres,je trouve plusieurs flaques:

Je récolte environ 6l.d'eau sale et je remonte la pente abrupte de rochers et de mousses glissante avec mes"4pattes".

Une fois de retour au refuge,c'est les heures les +chaudes et je remarque tous le bétail aglutinné au même endroit à 60°à 200m.environ.
Simple logique,je vais voir...Ils ont un point d'eau.un mince filet en fait qui sort d'un tuyau....J'aurais pas à retourné dans le canyon demain...
Le soir pendant que je préparais le petit bois pour le réchaud,j'ai eu l'agréable visite de deux étudiants randonneurs fous.
On a passé une bonne soirée à refaire le monde et le lendemain je leur ai fait cadeau de quelques cachets d'hydrocolazone car ils buvaient l'eau comme ça...
Ici,j'attend que la jument ai fini avant de faire mes pleins pour la route:

...

14 juillet 2009 à 20:53:00
Réponse #2

fy


...À midi,je m'arrête à une cabane à 1450m pour manger devant cette vue:

je trouve la source avant de repartir sur des terrains un peu plus difficiles mais tout aussi beaux:

Une fois les difficultés passées,je fait une pause et fait le point sur la carte.:
J'ai le choix:1km sur un sentier et arriver à une cabane ou remonter à1550m.et suivre une ligne de crête en hors piste sur 3,5km pour arriver à un autre refuge dont m'avait parlé les étudiants...
Je choisis cette dernière solution et j'ai bien fait car le paysage est magnifique. :o :doubleup:
J'arrive au refuge,pose mon barda et cherche le seul point d'eau indiqué....À sec! >:(
Juste un peu plus bas,je trouve un abreuvoir.L'eau est un peu crade mais j'ai pas le choix.Il n'y a pas de micro algues visibles alors je filtre et purifie par ébulition l'eau nécéssaire à la gamelle et toilette.
Je pense que s'il y avait eu des algues je serais redescendu(2à3h.)car je ne sait pas si la toxine de ces dernières disparaît à la cuisson(À CE PROPOS,SI VOUS AURIEZ DES INFOS... :))
Une bonne nuit réparatrice et il me faut redescendre car le chien est complètement à bout et a les pattes écorchées par les rochers saillants de la ligne de crête.
4h.au lieu de 2h. pour arriver au point de chute,une source d'eau potable...Et là,dame nature m'envoie une dernière visite:
...

FIN....
Ma pricipale préocupation a été L'EAU!Presque toutes les sources en altitude à sec en surface...Il faisait chaud et en altitude,on se déshydrate vraiment très vite!!!
IL a fallut constament la GÈRER...

J'ai vu des vautours,des chevreuils dévaler une pente abrupte à toute vitesse,"communiquer"avec les troupaux....C'était vraiment génial.MAIS...

je suis rentré trop tôt...je laisse reposer le chien quelques jours et je repart sitôt sur des terrains moins durs....Autre chose qu'une rando...Genre monter un camp,faire des "ateliers" comme trouver de l'eau cachée,faire du feu à l'archet....que sais-je...???
On verra bien.Car là c'est sûr,j'ai pas eu mon"compte",il m'aurais fallu quelques jours de plus...

F.
« Modifié: 14 juillet 2009 à 21:03:19 par fy »

14 juillet 2009 à 21:08:35
Réponse #3

Gros Calou


Beau périple Fy, tu as du en prendre plein les yeux  :love:

Par contre ton problème de flotte  :o toute ces rivières, et autre point d'eau à sec  :o

 ;)

15 juillet 2009 à 00:10:08
Réponse #4

fy


Salut GRos Calou,
J'ai été très étonné de voir autant de points d'eau aussi secs en surface...
Pendant les heures de marche j'ai rencontré seulement 2sources qui coulaient en mince filet d'eau.J'en ai à chaque fois profité pour finir la gourde en cours et la reremplir...
Mais les "galères",c'était surtout le soir en arrivant sur les refuges car en général,j'avais passé les 3l.qui soit dit en passant sont vraiment justes pour le chien et moi quand on a marché "au sec" toute la journée.
les gourdes vides,il faut vite se réhydrater,faire la popotte et recharger pour le lendemain...6l.d'eau par jour pour être un minimum à l'aise...

Le second soir,avant de trouver l'eau du canyon,j'ai quand même creuser là où l'eau avait eu tendence à s'accumuler sur les 2premières sources à sec...Dans la prévision du lendemain....
Sinon,pour lutter contre la sensation de soif pendant la marche,j'ai remarqué que macher un chewing-gum(sans sucre)évitait d'avoir la bouche sèche...Donc je pense que sans faire de miracle,cela limite "les dégats"...

Petite précision:c'était des nicorettes car je suis partit volontairement sans tabac.....Je suis pas encore sortit d'affaire,mais jusque là,je tient... ;)

F.

15 juillet 2009 à 11:27:39
Réponse #5

le pere igor


 :love: super compte rendu merci FY  :doubleup: c'est dans quel coin ?
faut bien être feignant, pour pas vouloir entretenir un couteau dans sa poche!


15 juillet 2009 à 13:37:47
Réponse #6

Maximil


C'est marrant mais dès que l'on retourne à la nature, la nature nous rappelle à elle ses grandes lois : trouver de l'eau. Ca en (re)devient même vite une habitude de penser avant tout à l'eau.

Jolie randonnée.
Ps : niveau photo, je pense que tu gagnerais à t'équiper d'un filtre UV et pare-soleil ou bien de changer tes paramètres de prise de vues ;)
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

15 juillet 2009 à 16:18:49
Réponse #7

fy



Je pense que s'il y avait eu des algues je serais redescendu(2à3h.)car je ne sait pas si la toxine de ces dernières disparaît à la cuisson(À CE PROPOS,SI VOUS AURIEZ DES INFOS... :))

À ce propos,j'ai trouvé cela:
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,9528.0.html
Lire attentivement les liens....
Faire bouillir peut transformer la toxine mais ne l'élimine absolument pas!!!!

15 juillet 2009 à 18:13:23
Réponse #8

Achille


Joli récit et belle randonnée, fy.  :)

Et tout cela avec le chien à porter la moitié du temps ! Ou comment le meilleur ami de l'homme se transforme parfois en boulet... :o

...6l.d'eau par jour pour être un minimum à l'aise...
Mes expériences perso me montrent également que par temps chaud, une réserve de 6 litres d'eau, c'est sans doute ce qu'il faut pour éviter de trop galérer, surtout avec un chien à alimenter. Ma chienne qui est plus petite (15 kg ?) et n'a aucune habitude de la marche, a bu environ 1/3 litre en 3 heures lors de ma dernière ballade, sur un parcours bien pépère. C'est un facteur à prendre à considération.

16 juillet 2009 à 08:02:33
Réponse #9

guillaume


Chouette balade :).

À ce propos,j'ai trouvé cela:
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,9528.0.html
Lire attentivement les liens....
Faire bouillir peut transformer la toxine mais ne l'élimine absolument pas!!!!

Je ne crois pas que ça soit la même algue.

Pourquoi ne pas simplement filtrer ?

a+

16 juillet 2009 à 08:22:21
Réponse #10

le pere igor


Au dessus de St Pé de bigore...

Je vais aller pas  très loin, a Soulom  et au vu de tes photos il me tarde. :up:
faut bien être feignant, pour pas vouloir entretenir un couteau dans sa poche!


16 juillet 2009 à 10:26:21
Réponse #11

fy


Chouette balade :).

Je ne crois pas que ça soit la même algue.

Pourquoi ne pas simplement filtrer ?

a+
Je ne sait pas si c'était la même algue,mais celles dont je parle le 1er jour m'a rendu méfiant d'instinct...
l'eau était verte et sentait pas bon...
Même si "l'ossasion"devait se représenter,(même avec le filtre à charbon qui donne de très bon résultats avec de l'eau très sale),je ne pense pas je m'amuserais à filtrer...
Car dans les liens du post cité,il est bien expliquer que le filtrage est peu fiable et que les seuls moyens pour éliminer la toxine sont des procèdés "lourds"et par conséquents imposible à mettre en oeuvre sur le terrain.

C'est ce que j'ai compris de ma lecture...Après,si je fait fausse route,j'accepte volontier la correction ;)

Quoiqu'il en soit,tu conviendra que dès qu'il y a la moindre doute,il vaut mieux voir si il n'y a pas autre chose...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité