Nos Partenaires

Auteur Sujet: Transporter du feu  (Lu 16893 fois)

04 juillet 2011 à 19:34:14
Réponse #25

binuhit


non, jamais c'est pour sa que j'ai mi "je pense" et entre parenthèse (si on a rien d'autre) car j'imagine que sa doit pas être génial.  ;D
je part toujours du principe que je ne possède rien d'autre que les éléments naturel qui m'entoure, comme si j'était seul, nu dans la nature  ::)
mais se que je voulais expliqué surtout n'est pas le contenant mais l'isolation en terre fine et la façon de faire pour entretenir les braises
voila se que j'aurai du métre:

"moi je pense que la meilleur façon de transporter et déplacer un feu est de gardé des braises sur un petit matela de terre fine au fond d'un récipient au trois quart fermer sans les recouvrirs. on récupére avant le départ le maximum de charbon de bois pour alimenté réguliérement 
on surveille réguliérement et on utilise tous se qui peut étre utile tous le long du trajet (amadouvier sec trouvé sur un tronc d'arbre, bois, écorce.....)"
« Modifié: 04 juillet 2011 à 19:56:39 par binuhit »

04 juillet 2011 à 20:52:50
Réponse #26

Sanjohn



"moi je pense que la meilleur façon de transporter et déplacer un feu est de gardé des braises sur un petit matela de terre fine au fond d'un récipient au trois quart fermer sans les recouvrirs. on récupére avant le départ le maximum de charbon de bois pour alimenté réguliérement  
on surveille réguliérement et on utilise tous se qui peut étre utile tous le long du trajet (amadouvier sec trouvé sur un tronc d'arbre, bois, écorce.....)"

Bonjour,

Transporter le feu est parfois une méthode salutaire (très souvent d'ailleurs pour les peuplades ancestrales dites "primitives") car allumer le feu peut être un véritable défi avec certaines conditions...C'est pour ça d'ailleurs que dans les peuplades ancestrales, on s'arrange pour toujours avoir un feu allumer ou des braises pour relancer un feu (prévenir...).

Pour transporter des braises, j'use de plusieurs possibilités :

-Si j'ai une boite en métal par exemple, je place mes braises dans le fond sur un gros tas de sciures de bois et de poudre de bois fines comme celle qu'on trouve dans les arbres morts mangés par les xylophages. Ça permet de garder une combustion lente et de garder ses braises au chaud si je puis dire. On doit percer un ou deux petits trous dans la boite pour apporter un minimum d'oxygène (pas trop surtout, au risque d’accélérer la combustion et de tout cramer dans sa boite à feu). On peut également placer des moelles sèches explosées en morceaux type plantes ou arbustes à tige creuse comme le sureau etc... La poudre de bois faite par les xylophages est vraiment pratique et efficace. Il ne faut pas hésiter à en mettre beaucoup, et à alimenter dès qu'elle est devenue un bien noire. Pour le coup de main, question d'habitude et de vigilance. Pas pas s'oublier et se rater!   :D

-Sans boite métallique, on peut user d'une toute petite buche dans laquelle on aura creusé (un tube en bambou ou de roseau font aussi l'affaire). J'ai essayé dans une boite en écorce de bouleau. ça marche aussi. mais il faut bien isoler les bords de la boite pour ne pas l'endommager.  Un "bol" fabriqué en glaise/argile façon encenseur marche bien aussi et on peut le suspendre au bout d'un bâton. Avec des tout petit trous, l'aération se fait toute seule et poudre de bois+braises s'entretiennent d'elles même...

amical partage, Sanjohn (John.C)

« Modifié: 04 juillet 2011 à 21:01:49 par Sanjohn (>John.C) »

04 juillet 2011 à 21:03:23
Réponse #27

binuhit


Pas mal le coup de recouvrir les braises avec de la sciures. Dans un cas comme celui la (deplacement du feu) il faut être ingénieux et de servir de tous se qui nous entoure pour arriver a nos fin.
Le contenant en écorce de bouleau, tu la isoler avec quoi? Des feuilles bien verte? Un matela de terre?

04 juillet 2011 à 21:10:10
Réponse #28

Gros Calou


-Si j'ai une boite en métal par exemple, je place mes braises dans le fond sur un gros tas de sciures de bois et de poudre de bois fines comme celle qu'on trouve dans les arbres morts mangés par les xylophages. Ça permet de garder une combustion lente et de garder ses braises au chaud si je puis dire. On doit percer un ou deux petits trous dans la boite pour apporter un minimum d'oxygène

J'ai essayé ça, de petits trous dans une boîte en métal que nos ancêtres ancêstraux n'avait pas  ;D

Et bien je pense qu'il faut d'abord chauffer la dite boîte en férailles car la métal est froid et à moins de faire de grands moulinets, .... En tout cas moi ça n'a pas vraiment marché, mais je suis un baltringue. Je vais réessayer  ;)

Par contre faire comme un nid, faire un fond solide genre pierre plate et ou fond d'argile, avoir de quoi alimenter, mousse, lichen, écorce, dans les poches  etc... Refaire le nid durant le trajet etc... Ca marche du feu de dieu  :up:

04 juillet 2011 à 21:32:34
Réponse #29

Gros Calou


Et bien John, je suis sur que tu vas m'apprendre un truc  ;)

04 juillet 2011 à 21:36:26
Réponse #30

Sanjohn


Pas mal le coup de recouvrir les braises avec de la sciures. Dans un cas comme celui la (deplacement du feu) il faut être ingénieux et de servir de tous se qui nous entoure pour arriver a nos fin.
Le contenant en écorce de bouleau, tu la isoler avec quoi? Des feuilles bien verte? Un matela de terre?

Bonsoir,

j'isole avec d'autres morceaux d'écorces assez fines et flexibles, mais toujours sèches. Je ne préfère pas prendre des feuilles vertes car je crains que l'humidité dans la plante soit néfaste pour mon mélange à l'étouffé.

J'ai essayé ça, de petits trous dans une boîte en métal que nos ancêtres ancêstraux n'avait pas  ;D


y'en avait pas il y a 35 000 ans des boites en métal?   :o mais comment faisaient ils???     :D    

par contre, très tôt, la boite en métal a fait partie des kits nomades d'Asie centrale et de Sibérie pour transporter les braises issues du poêle pour vite rallumer le feu dans ce même poêle.

amicalement, Sanjohn (John.C)

04 juillet 2011 à 21:46:45
Réponse #31

Gros Calou


par contre, très tôt, la boite en métal a fait partie des kits nomades d'Asie centrale et de Sibérie pour transporter les braises issues du poêle pour vite rallumer le feu dans ce même poêle.
amicalement, Sanjohn (John.C)

On est bien d'accord John, mais il faut une boîte en métal, pour faire sans  ^-^

Moi je me fais comme un nid que je tapisse d'argile avec un fond solide pierre plate, l'air passe par les tresses de ce dis nid, j'installe mes braises et l'alimente par ce que j'ai préalablement stocké dans mes poches (mousse, lichen, écorce, petit bois etc... ) et je reconstruis le dis nid quand c'est nécessaire (selon la longueur du trajet). Tu es d'accord avec ça ou pas  ;)

04 juillet 2011 à 21:57:08
Réponse #32

Sanjohn


On est bien d'accord John, mais il faut une boîte en métal, pour faire sans  ^-^

Moi je me fais comme un nid que je tapisse d'argile avec un fond solide pierre plate, l'air passe par les tresses de ce dis nid, j'installe mes braises et l'alimente par ce que j'ai préalablement stocké dans mes poches (mousse, lichen, écorce, petit bois etc... ) et je reconstruis le dis nid quand c'est nécessaire (selon la longueur du trajet). Tu es d'accord avec ça ou pas  ;)

re,

d'accord ou pas, tu partages ton savoir, je ne connais pas ta technique (et je n'ai pas la science infuse).  J'apporte ce qui marche pour moi (testé régulièrement, et réutilisé par mes élèves en stage). Je n'ai pas d'avis pour ta technique dans la mesure ou pour être d'accord il faudrait (pour ma part et en toute logique), la visualiser correctement et complétement, la tester et la retester dans diverses conditions.  :D  le truc c'est que tant que ça marche pour toi, pourquoi pas. à tester en ce qui me concerne. C'est le truc mélange argile/nid que je ne visualise pas trop en fait. Ok pour les initiateurs stockés dans les poches...   ;D

merci du partage,

cordialement, Sanjohn (John.C)

04 juillet 2011 à 22:10:29
Réponse #33

Gros Calou


Yo John j'ai répondus à ton MP, on est d'accord, toi et moi n'avons pas la science infuse, juste ce qui marche bien  ;)

04 juillet 2011 à 22:17:37
Réponse #34

Sanjohn


yes, je viens de te répondre!

Comme je disais, j'ai besoin de voir, sentir, toucher et de ressentir aussi les conditions extérieures pour savoir ce qui marche pas. Par contre, j'utilise jamais de truc humide pour l'intérieur. toujours du bien sec, mais je sature mes braises avec du très fin de manière à faire combustion lente (sans trop empêcher l'air de rentrer) , tout en limitant cependant le débit d'air intérieur (pour ne pas trop attiser le tout). Un juste équilibre quoi!

amical partage, Sanjohn (John.C)

08 juillet 2011 à 15:15:59
Réponse #35

Dorn


Bah teste, et fais-nous un petit CR :up:.

a+


Normalement c'est prévu que je fasse un test dans la semaine qui vient.
Je vous dit les résultat en fin de semaine.

« Modifié: 09 juillet 2011 à 20:17:21 par Léo54 »

15 juillet 2011 à 20:21:16
Réponse #36

Dorn


Bonjour
Alors comme promis, les résultats.

Je commence par démarrer un petit feu et je prépare la boîte.
Sachant qu'il y a plu il y a quelque jours la terre bien qu'abrités par le bosquet ou je me trouvais était légèrement humide.
J'ai déposé quelques braises sur le lit et j'ai remis de la terre autour (tout en laissant dépasser les braises).
J'ai remis le couvercle (préalablement percé) et j'ai attendu.

Au bout de 20 à 30 minutes, j'ai regardé si les braises était encore chaudes.
Elles étaient encore légèrement tiède.
je suppose que si la terre est bien sèche,ça devrait aller légèrement mieux.

N'empêche, c'est pas encore la bonne technique.

15 juillet 2011 à 21:54:13
Réponse #37

Dorn


Il me vient une idée.
Lorsqu'on fait un feu (dans son jardin par exemple)
Le lendemain matin les braises sont encore chaudes car elles sont sous la cendre.
Sachant que la cendre laisse passer l'air, je suppose que si on prend une boîte,  on fait un lit de cendre, on met des braises
dessus et on les recouvres entièrement de cendre ça doit probablement fonctionner.
Je pense (si si ça m'arrive) que la taille de la boîte (et donc la quantité d'air contenu)
doit avoir une importance.
« Modifié: 16 juillet 2011 à 11:05:45 par Léo54 »

02 décembre 2011 à 16:08:59
Réponse #38

glop


Il me semble que l'utilisation d'une chaufferette de poche a combustible solide n'a pas été abordé et je pense que cela pourrai s'avérer pratique pour le transport du feu.
Evidemment il faut la chaufferette, le combustible et accepter d'emmener partout avec soit une sale odeur d'hydrocarbure. L'avantage du combustible solide c'est qu'on peux doser la quantité de carburant en fonction du trajet et réapprovisionner en cour de route, ces bâtonnets sont très léger et au pifometre je dirai que pour 500gr de carburant y a de quoi entretenir une braise pendant au moins une semaine.

La chaufferette est conçu avec de la fibre de verre qui permet une bonne conservation de la température et un échange de gaz tout en isolant l'utilisateur de la chaleur des braises.

Peut être qu'un bricolage maison avec boite de conserve et fibre de verre permettrai de conserver des braises pendant une très longue période.

Sinon quand on pense à matière naturel à combustion lente je pense au tabac qui associé à une bonne pipe ou rouler en un gros cigare peut durer des heures, je me souviens aussi de mon age bête ou on fumait des branche de clématite et il me semble que cela durait longtemps ( il est possible d'entretenir une pipe, une cigarette ou une tige de clématite en soufflant au lieu d'aspirer ce qui évite de "s'empoisonner" )

02 décembre 2011 à 17:17:09
Réponse #39

Mani


Salut,

ca fait un moment que fais des recherche sur les matériaux a combustion lente sans trop de resultats je dois l'avouer et puis j'ai penser a ces mêches de briquet dit " briquet amadou ". Comme celui ci en fait :


Il y aurai peut être un truc a faire avec ces mêches, elles ne brûlent pas vite et je pense qu'en reduisant encore un peu l'apport d'oxygène on peut encore ralentir la combustion.

J'en possède un je testerai ca a ma prochaine sortie. Par contre ca n'a toujours rien de naturel.

Vu que le fenouil ne manque pas par chez moi j'essaierai de transporter une braise avec une tige aussi.

En reprenant le principe de la tige de fenouil est ce qu'on ne pourrait par exemple prendre un morceau de la tige d'une canne de provence , garder un bout fermer et l'autre ouvert et le remplir d'amadou plus ou moins tasser, et allumer l'amadou? Le fait que l'amadou soit dans la canne l'apport d'oxygène est réduit donc la combustion plus lente.Un inconvenient qui me vient desuite a l'esprit c'est l'obligation de vider les cendres produites par l'amadou de temps en temps pour ne pas éteindre la braise. Ou couper au fur et a mesure la canne en fonction de la combustion de l'amadou.

Mani
« Modifié: 02 décembre 2011 à 17:26:37 par Mani »

02 décembre 2011 à 19:53:27
Réponse #40

guillaume


Evidemment il faut la chaufferette, le combustible et accepter d'emmener partout avec soit une sale odeur d'hydrocarbure. L'avantage du combustible solide c'est qu'on peux doser la quantité de carburant en fonction du trajet et réapprovisionner en cour de route, ces bâtonnets sont très léger et au pifometre je dirai que pour 500gr de carburant y a de quoi entretenir une braise pendant au moins une semaine.

Un un briquet bic ? Très léger, pas d'odeur, de fuite, "automatique"... ;).

j'ai penser a ces mêches de briquet dit " briquet amadou ".

J'ai eu l'occas de tester grâce à une mèche gracieusement offerte par Deun. Voici ce que je lui avais répondu à l'époque :

Yo oncl'Deun !

On a pu faire joujou avec la mèche à mamadou ce WE, ça marche bien !







En tout cas, ça va super dans un kit feu par friction/percussion pour conserver la braise :up:.

a+

a+

03 décembre 2011 à 09:21:25
Réponse #41

Mani


Cool :doubleup: Merci pour le retour, aurais tu une idée approximative du rapport longueur de mèche/durée s'il te plais?

Mani

03 décembre 2011 à 10:20:06
Réponse #42

guillaume


Cool :doubleup: Merci pour le retour, aurais tu une idée approximative du rapport longueur de mèche/durée s'il te plais?

Aucune désolé. Mais ça se consume trèèès lentement.

a+

03 décembre 2011 à 11:56:14
Réponse #43

glop


" Un un briquet bic ? Très léger, pas d'odeur, de fuite, "automatique"... "

Sans déconner ? J'ai pas du comprendre le sujet de ce fil de discussion alors.

03 décembre 2011 à 12:49:25
Réponse #44

guillaume


" Un un briquet bic ? Très léger, pas d'odeur, de fuite, "automatique"... "

Sans déconner ? J'ai pas du comprendre le sujet de ce fil de discussion alors.

Doucement il s'agit simplement d'une boutade ;). La chaufferette à charbon pourrait effectivement marcher mais quitte à prendre un produit manufacturer je préfère prendre de loin un briquet : aucune contrainte, et en plus il y a déjà une flamme !

a+

03 décembre 2011 à 13:06:39
Réponse #45

Mani


Salut, effectivement dans ce cas la le briquet serait bien plus efficace, facile a transporter et surtout pas de combustible a avoir sur soit cela vaut aussi pour la meche dont je parlais plus haut cela reste des moyens non naturels pour transporter du feu.

J'ai testé ce matin l'idée que j'avais presenter plus haut

Citer
En reprenant le principe de la tige de fenouil est ce qu'on ne pourrait par exemple prendre un morceau de la tige d'une canne de provence , garder un bout fermer et l'autre ouvert et le remplir d'amadou plus ou moins tasser, et allumer l'amadou? Le fait que l'amadou soit dans la canne l'apport d'oxygène est réduit donc la combustion plus lente.Un inconvenient qui me vient desuite a l'esprit c'est l'obligation de vider les cendres produites par l'amadou de temps en temps pour ne pas éteindre la braise. Ou couper au fur et a mesure la canne en fonction de la combustion de l'amadou.

Bon je n'avais ni vrais amadou ni canne sous la main j'ai donc utiliser un tube en aluminium pour simuler la canne et divers " amadou " que j'avait en ma possession. J'ai boucher le tube a une extrémité et je l'ai remplis avec mes amadou bien effilochés et bien tassés. Puis j'ai allumer le tout, en fait ca a beaucoup fumé ( je pense que mes amadou on pris l'humide... c'est ma faute je ne les ai pas stocké au bon endroit ) mais je pense que c'est assez bien partit. L'amadou se consumait ( en partie ) lentement même si je pense qu'avec du veritable amadou ca sera plus efficace. Le diamètre du tube que j'avais choisit était trop petit je pense pas assez de combustible et pas assez d'espace pour qu'il y est assez d'oxygène a l'interieur pour la combustion. Je n'ai pas penser a prendre des photo mais je vais tester ca plus serieusement bientot avec du vrais amadou ( qu'il faut encore que je trouve  :) ) et un morceau de canne ou de bambou ( l aluminium ne fait pas très naturel et puis je ne peux pas le racourcir au fur et a mesure ).

Mani

13 décembre 2011 à 02:35:41
Réponse #46

lutindesforets


Bonsoir pour avoir fais un teste de 20 minute avec un demi polypore du bouleau (amadouvier) J'ais mis un tison dessus soufflé 2 seconde et dès que sa à pris je l'ais laissé dehors sous un pluie fine et je suis allé boire ma bière, rallumée la cheminée et je suis revenu le tout en discutant avec un pote le tison étais toujours là
et avais à peine brûlé un demi centimètre d'amadouvier donc en conclusion je dirais que pour moi se serais la bonne méthode si on as de l'amadouvier par là .(car le récipient c'est le champignon lui même)

Sinon comme récipient on peut utilisé un coquillage le problème c'est que si il se met à chauffé sa brûle bien la main ,on peut aussi prendre une bruche posé un braise dessus la coller à l'aide d'un autre bâton où un cailloux souffler dessus et faire prendre la bûche sa marche bien si tu penses à faire tombé le surplus de cendre régulièrement ,Sinon une feuille de châtaigné ou d'oseille (je parle de feuillage vert) une petite braise et on peu transporté sur quelque mètres... ;)

19 janvier 2012 à 20:08:13
Réponse #47

Baden Powel


Personnellement j'ai essayé entre plusieurs écorces humides mais c'est pour quelques braises et pas très loin mais ça peut aider
toujours prêt ;)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité