Nos Partenaires

Auteur Sujet: Transporter du feu  (Lu 16905 fois)

12 juillet 2009 à 22:50:34
Lu 16905 fois

François


Je n'ai rien vu là dessus depuis la Guerre du Feu (le film ;D, pas la vraie )
Et mes souvenirs sont un peu vagues.

Cela a pourtant son utilité : soit qu'on ai plus de quoi rallumer un feu, soit qu'on souhaite avoir à disposition une chaufferette ou de quoi se réchauffer à la pause.

Comment fait-on ?  Des braises dans une boîte ?

Quelqu'un a déjà essayé ?
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

12 juillet 2009 à 22:53:34
Réponse #1

jbc


salut
un bon gros morceau d'amadou bien sec ! il va se consumer lentement si il est relativement privé d'air

13 juillet 2009 à 12:29:53
Réponse #2

Aske


Pour l'anecdote; dans la guerre du feu, ils portaient une sorte de "lanterne" et c'était un vrai feu, pas des braises. (enfin mes souvenirs sont peut-être un peu flous :/).
L'inconvénient c'est qu'il faut l'alimenter souvent ...

25 avril 2011 à 18:05:18
Réponse #3

Dorn


Une petite technique lus dans un livre consiste à dans une boite fermé transporter des braises recouvertes de terre.
Elle reste chaude pendant des heures.
Je n'ai jamais essayer mais la technique dois fonctionner.

25 avril 2011 à 21:33:20
Réponse #4

Loriot


Bon je répond a moitié a coté mais le plus efficace doit être une bougie dans une lanterne ou une boite de conserve.
Sinon c'est vrai que le transport de braise mérite notre attention...
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

25 avril 2011 à 22:01:41
Réponse #5

Leopardus Pardalis


 Pourquoi pas une petite boite remplie de charbon de coton ?
Ça se consume très très lentement, et il suffit de soufflet régulièrement dessus, pour raviver les « braises ».

25 avril 2011 à 22:24:16
Réponse #6

soldmac


Le métal est conducteur de chaleur, donc, si la technique fonctionne, faire gaffe de pas se bruler en prenant la conserve en main ou encore faire attention de pas faire fondre ou bruler un tissu en contact avec la boite/conserve. A méditer

25 avril 2011 à 22:30:49
Réponse #7

Loriot


En réfléchissant et en prenant modèle sur un enfumoir d'apiculture je pense que l'emploi de bois pourri mais sec permet de conserver de la braise un bon moment. L'idéal serait une boite percée elle même contenue dans une boite plus grande (double parois) avec une légère ventilation voir activation en souciant par un orifice.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

25 avril 2011 à 23:36:07
Réponse #8

Woodrunner


Je me rappel qu' il y a une quinzaine d'années des scouts de ma région avaient fait le pari de traverser à l'azimute le canton, un périple de 3 jours avec en plus comme but de transporter le feu avec eux au moyen d' une ou deux boîtes de conserve, avec de la mousse et des anses en fil de fer.
Lors du périple il y avait des rivières a traverser... il faut que je regarde si j'arrive à jeter un coup d'oeil dans le archives des journaux locaux.
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

26 avril 2011 à 07:21:05
Réponse #9

Nathan-Brithless


L'eau se referme derriere le poisson qui avance

26 avril 2011 à 10:06:27
Réponse #10

macagnaman


Comme je suis passionné d'histoire , je vais ramener ma fraise...

Chez les grecques, la légende de prométhé qui a volé le feu aux Dieux pour le donner aux hommes, veut qu'il ait transporté le feu sous forme de braise grace à un gros morceau de fenouil tranché. Pour ceux qui vivent dans le sud, vous trouverez facilement du fenouil sauvage. La légende a une part de vérité dans le sens ou les historiens ont découvert des références à ce mode de transport du feu dans la grèce archaique, puis en testant la méthode se sont rendu compte qu'effectivement on pouvait aisement transporter du feu en tranchant une tige de fenouil seche au milieu et en y mettant le feu. Ce tison naturel reste chaud et sous forme de braise très longtemps, on peut même le "refermer" en cas de pluie ou de vent, car la matière poreuse de la tige laisse passer assez d'air pour alimenter le mini brasier tout en le protegeant un peu de l'eau.

Merci professeur Rollin.
La responsabilité est la conséquence logique de notre liberté.
(J.P Sartre).

26 avril 2011 à 11:51:34
Réponse #11

Diesel


La réponse qui me semble la plus évidente (en plus du bic  ;)) est aussi une braise ou de l'amadou.
Je ne me suis jamais amusé à déplacer de la braise sur plus que quelques mètres et ce n'est sans doute pas la bonne solution. ça s'effrite vite et ça demande du soin 

L'amadou tiré du champignon éponyme par contre est bien plus intéressant car il charbonne plus longtemps en étant moins sensible à la manipulation ou au vent.
Un bon morceau, pourvu qu'il ait un minimum d'oxygène pour entretenir la combustion, devrait être relativement transportable. :-\

J'en un bon paquet sec à la maison, je peux tenter l'expérience le week-end prochain voir essayer de trouver un champignon complet (si il est, lui aussi, assez sec pour l'utiliser directement) ....
Je voulais tester le fongus stove de toute façon.  ;D


21 mai 2011 à 21:44:43
Réponse #12

wutan


pour les courtes distances je me souviens d'une annecdote.

c'était au canada au labrador plus précisément. On avait fait un feu avec un pote et il s'est mis a pleuvoir des cordes. alors plutôt que de lutter a entretenir le feu sous la pluie (ce qui était parfaitement faisable) on a décider de le déplacer à l'abri (on aurait aussi pu en rallumer un mais c'était pas drôle). Il y avait un endroit à environ 200m qui offrait une protection totale à la pluie, mon pote part avec la plus grosse buche du feu en courant et sans en prendre soin et il éteint tout... Echec. Je tente ma chance à mon tour j'y vais tranquillement avec un tison pas trop gros, je le tiens d'une main, je le protège du vent et de la pluie de l'autre main et je souffle dessus pendant tout le trajet et au final je rallume un feu avec ma braise.

Je tiens à préciser que c'était pas particulièrement fatiguant. et je pense que c'est tout a fait faisable sur 1 ou 2 km, voir plus si on se passe le relais a plusieurs. On peut même faire un petit capuchon en aluminium a notre braise pour mieux réfléchir son rayonnement.

a mon avis ça vaut pas la technique de la mousse et de la conserve que j'ai bien envie d'essayer.

21 mai 2011 à 22:38:41
Réponse #13

Loriot


Je persiste, le bois pourri, sec, se consumme lentement. Je l'utilise dans l'enfumoir (pour les abeilles (ou pour moi ça dépend ou on se place)) très bien! Essayé!
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

07 juin 2011 à 18:18:02
Réponse #14

guillaume


Une petite technique lus dans un livre consiste à dans une boite fermé transporter des braises recouvertes de terre.

Si tu recouvres totalement de terre, t'as plus d'O2 qui arrive : tes braises s'éteignent.

Je voulais tester le fongus stove de toute façon.  ;D

Sans dec', ça marche du feu de dieu ;D :



a+

24 juin 2011 à 13:44:46
Réponse #15

Dorn


Si tu recouvres totalement de terre, t'as plus d'O2 qui arrive : tes braises s'éteignent.

Si on prend une boîte métallique (genre rectangulaire de 10cm sur 5cm)
On met un petit lit de terre au fond, on pose la ou les braise et on les entourent de terre pour qu'elles restent chaudes,
tout en laissant le dessus des braises à découverts pour l'O2.
Avec des petits trous dans le couvercle, ça devrait fonctionner.

Il reste le problème de la pluie. Si il pleut, la boîte n'étant pas étanche, la braise risque de s'éteindre.

29 juin 2011 à 21:59:29
Réponse #16

dolgan


Il reste le problème de la pluie. Si il pleut, la boîte n'étant pas étanche, la braise risque de s'éteindre.

tu fais un couvercle hermétique et tu fais les trous sur les cotés. ou tu mets ta main au-dessus du trou.  ;)

30 juin 2011 à 08:50:58
Réponse #17

Loriot


Ötzi semblait avoir une boite en écorces de bouleau avec des charbons de bois emballés dans des feuilles d'erables.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

01 juillet 2011 à 11:07:51
Réponse #18

guillaume


Si on prend une boîte métallique (genre rectangulaire de 10cm sur 5cm)
On met un petit lit de terre au fond, on pose la ou les braise et on les entourent de terre pour qu'elles restent chaudes,
tout en laissant le dessus des braises à découverts pour l'O2.
Avec des petits trous dans le couvercle, ça devrait fonctionner.

Il reste le problème de la pluie. Si il pleut, la boîte n'étant pas étanche, la braise risque de s'éteindre.


Bah teste, et fais-nous un petit CR :up:.

a+

01 juillet 2011 à 17:44:11
Réponse #19

buchbass


Je viens de revoir "la guerre du feu".  :love:
Effectivement il y a une flamme dans leur lanterne.
Le premier truc qui m'est venu en tête c'est qu'ils faisaient brûler de la graisse animale. Un peu comme les esquimaux.
C'est une supposition, je n'ai jamais testé.
A+
Le plus dur c'est pas la chute, c'est l’atterrissage.
Pour l'instant tout va bien. Pour l'instant tout va bien...

01 juillet 2011 à 20:26:44
Réponse #20

jonasvoile


Je viens de revoir "la guerre du feu".  :love:
Effectivement il y a une flamme dans leur lanterne.
Le premier truc qui m'est venu en tête c'est qu'ils faisaient brûler de la graisse animale. Un peu comme les esquimaux.
C'est une supposition, je n'ai jamais testé.
A+
euh c'est un film, donc pas forcement rigoureux sur le plan historique de comment déplacer du feux.
Il peuvent tres bien utilise un hydrocarbure avec une mèche, ce qu'on a pas forcement tout le temps.sur soi

@+ jonas

01 juillet 2011 à 20:39:27
Réponse #21

buchbass


Ce dont je suis sur c'est que les esquimaux font brûler de la graisse de phoque, que ça fait une flamme et qu'ils s'en servent pour chauffer leurs igloos (pas pour la viande, qu'ils mangent cru). Source: Paul-Emile Victor " La Grande faim".
Le plus dur c'est pas la chute, c'est l’atterrissage.
Pour l'instant tout va bien. Pour l'instant tout va bien...

01 juillet 2011 à 22:43:36
Réponse #22

kikou92


Salut,

Dans l'un de ses épisodes, Les Stroud remplit une coquille de noix de coco avec de l'écorce filandreuse de noix de coco bien tassée, puis y place une braise. Il souffle puis le truc fume toute la journée jusqu'au soir où il parvient à allumer un feu.
On revient donc sur le principe du contenant de protection et d'un truc qui se consume lentement à l'intérieur. La coquille n'est pas refermée, c'est 3/4 de coquille environ. Régulièrement, il souffle dessus pour raviver. Je crois qu'il rajoute de l'écorce dans la journée.

Je dois pouvoir vous retrouver l'épisode pour en extraire qqes images.

A+
Alexis

01 juillet 2011 à 22:56:40
Réponse #23

binuhit


moi je pense que la meilleur façon de transporter et déplacer un feu est de gardé des braises sur un petit matela de terre fine au fond d'un récipient en feuilles tressée( si on a rien d'autre....) sans les recouvrirs. on récupére avant le départ le maximum de charbon de bois pour alimenté réguliérement  :closedeyes:
on surveille réguliérement et on utilise tous se qui peut étre utile tous le long du trajet (amadouvier sec trouvé sur un tronc d'arbre, bois, écorce.....)

04 juillet 2011 à 18:58:56
Réponse #24

guillaume


moi je pense que la meilleur façon de transporter et déplacer un feu est de gardé des braises sur un petit matela de terre fine au fond d'un récipient en feuilles tressée( si on a rien d'autre....) sans les recouvrirs. on récupére avant le départ le maximum de charbon de bois pour alimenté réguliérement  :closedeyes:
on surveille réguliérement et on utilise tous se qui peut étre utile tous le long du trajet (amadouvier sec trouvé sur un tronc d'arbre, bois, écorce.....)

As-tu testé ? Parce que dans mon expérience contenant en feuilles, même protégés directement des flammes/braises dépérissent à la chaleur.

a+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité