Nos Partenaires

Auteur Sujet: Bagues danger  (Lu 13571 fois)

12 juillet 2009 à 15:00:22
Lu 13571 fois

Norzh


Une petite mise en garde sur les dangers du port de bagues (anneaux fermés) dans la vie de tous les jours:

http://www.reseaumain.fr/page_patients.php?id_rubrique=192

http://www.cdg56.fr/docs/3h_et_s/DocdeAaZ/AccidentPortDeBague.pdf

Choisissez bien votre alliance ;)

12 juillet 2009 à 15:20:40
Réponse #1

Karto


JP, ça aide ce truc ? J'ai du mal à imaginer comment.

Y'a la réceptionniste chez nous qui a eu un accident l'an dernier. Pure employée de bureau travaillant à la base, pas vraiment une activité à risque a priori. Elle refermait un tiroir roulant d'un de ces gros cabinets de classement qu'on voit dans tous les bureaux. Voyant qu'elle allait se coincer les doigts dedans elle a retiré sa main mais un peu trop tard, le tiroir a coincé la bague et toute la chair de son majeur est partie. J'ai vu la photo, il ne restait que les os et les ligaments, ça fait un peu zombie. Ces restes ont bien sûr été amputés à l'hôpital.

Vu le mécanisme de la blessure, je suppose que la même chose serait très certainement arrivée avec une bague ouverte.

Enfin moi j'aime pas les bijoux, suffit d'avoir des goûts simples pour vivre sereinement...
« Modifié: 12 juillet 2009 à 15:26:03 par Karto »

16 juillet 2009 à 09:21:53
Réponse #2

Jack ardéchois


Je suppose qu'une alliance surdimensionnée serait aussi efficace mais avec
le risque de perte dans la vie de tous les jours  

Erreur : une alliance "surdimensionnée" offre plus de risque d'accroche car elle est plus saillante autour de la phalange. La section de la bague ou alliance a également une (relative…) importance :



à gauche : nettement moins bien qu'une alliance ouverte, mais le moins risqué des alliances fermées "classiques"
au centre : moyen…
à droite : le plus dangereux
« Modifié: 16 juillet 2009 à 09:38:59 par Jack ardéchois »

16 juillet 2009 à 10:46:26
Réponse #3

L@rsen


+1 pour le non-surdimensionnement d'une baguouse !

Je crois me rappeler de l'histoire d'une dame qui s'est involontairement laissée enfermer dans un cimetierre. Au moment d'en ressortir elle à du faire le mur et sa bague s'est accrochée dans les piques du haut du grillage, au moment d'atterir au sol, le doigt est resté en haut avec la bague  :o
L@rsen


16 juillet 2009 à 16:59:09
Réponse #4

Puck


Merci pour ce fil  ;) ,faut faire gaffe aux bagues trop serrées ausi après on ne peut plus les enlever ou très difficilement et ça doit pas être super bon pour le doigt (circulation du sang) sinon peut-on étendre ce fil à d'autres bijoux (colliers ,bracelets , percings (bon là on voit tout de suite le risque je pense )) ?

16 juillet 2009 à 17:28:18
Réponse #5

Berhthramm



16 juillet 2009 à 18:46:12
Réponse #6

basic


La bonne solution ne serait-elle pas de songer à enlever sa bague avant de bricoler ;) ? (et penser à ne pas la déposer dans un coin pour l'y oublier ;).

31 août 2009 à 21:27:51
Réponse #7

gegehus.cavernus


c est arrivée a un de mes gars en RCI , lors d une patrouille , au moment de debarquer pour ce poster , mon gars est malheureusement resté accroché a la ridelle du VLRA par son alliance......meme resultat...
l alliance lui a arraché toute les chaires autour de la phallange.
Evasan d urgence...rapatriement en metropole...emputation des deux premieres phallanges.....puis un mois plus tard de la troisieme....
moi perso , je porte la miene autour du cou , comme un pendantif.

20 octobre 2009 à 06:48:49
Réponse #8

fredFLT


Les arrachements des doigts par des bagues sont des accidents fréquents (une amputation par jour en France) et personne n'est à l'abri (les hommes sont d'ailleurs plus souvent touchés que les femmes).

Le mécanisme de cet arrachement est lié au fait de se prendre la bague par un objet en mouvement ou d’être soit même en mouvement par rapport à un objet fixe (grillage par exemple)
La bague/alliance va déchirer les tissus, vaisseaux et nerfs ce qui rend la reconstruction difficile et débouche souvent sur une amputation. Parfois les vaisseaux et nerfs peuvent être touchés alors qu’il n’existe pas de lésion importante de la peau (pourtant les dégâts sont les mêmes).

Les moyens de prévention existent : le plus efficace : pas de port de bague
Sinon : bagues découpées , procédés brevetés de prédécoupage…  n’annulent pas les risques

Tout accident sérieux des mains (par exemple une plaie plus profonde que la peau) doit conduire à une exploration au bloc opératoire à la recherche de lésions nerveuse ou vasculaire réparable par microchirurgie. La mieux est alors de se rendre dans un hôpital équipé d’un service « SOS mains »

Salut à tous

20 octobre 2009 à 09:12:08
Réponse #9

Berhthramm


Je crois que tu devrais lire les liens postés plus haut... je dis ça je dis rien.... remarque la répétition des infos est sources de prévention et d'éducation...

20 octobre 2009 à 10:05:43
Réponse #10

Anke


Il n'y a pas que les "incidents" chirurgicaux en la matière.
Pensez également aux "gonflements" divers et variés des extrèmités des membres supérieurs dont les causes peuvent être multilples ( oeèmes, allergies etc....). Sans oublier evidemment les betes brulures qui occasionnent immédiatement des oedèmes conséquents. Auquel cas tout obstacle circulaire à l'évolution de l'oedème contribura inévitablement à une nécrose possible du bout de membre interessé( l'annulaire en l'occurence) et aura les effets d'une brulure circulaire ( en anneau) sur lesquelles il est de bon ton de pratiquer des "incisions de décharge"(Voir là (http://books.google.fr/books?id=M703GXF3v38C&pg=PA344&lpg=PA344&dq=incisions+de+d%C3%A9charge&source=bl&ots=T7ECIfTIam&sig=zPA0famo1GXaM7fjT_bxCQPFvbY&hl=fr&ei=qGzdSsaFGIe64Qbku6Qc&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=8&ved=0CBwQ6AEwBzgK#v=onepage&q=incisions%20de%20d%C3%A9charge&f=false) pour se rendre compte de la complexité) ça se fait dans des conditions particulières avec une procédure particulière, on peut rapporcher cette pratique à de la chirurgie de guerre, donc aborder ça avec le recul nécessaire,voir google pour plus d'infos) afin de laisser les exsudats s'épancher librement et de contre-carrer les effets de compression sur les portions de tissus voisines de la brulure ( pour ce qui est des brulures evidemment c'était un aparté). On peut un peu comparer ça à un "effet garrot"
Sachant qu'un anneau de métal, c'est toujours plus dur que la viande....

Le lien fournit dans mon propos ne sert : qu'à se rendre compte de la gravité du truc et des conséquences très compliquées au niveau chirurgical la phase aigue passée ( l'incident sur le terrain), du retentissement sur les fonctions et la guérison du patient.

Nos mains sont toujours sales ( voir comment se véhiculent les gastros !) mêmes si on les pense propres. Les anneaux brisés ou coupés n'offrent aucune garantie particulière, si ce n'est qu'ils seront peut-être plus faciles à enlever après l'incident pour peu : que l'on ai les outils adéquats, que l'endroit où l'anneau est coupé ne soit pas incrusté dans la chair du doigt.
Moralité, virez vos bagues ! ;)

20 octobre 2009 à 10:10:36
Réponse #11

modl


Je continue ici plutôt que sur le post lancé par Berhthramm.
je ne porte que mon alliance comme bijou, et depuis assez longtemps pour avoir du mal à l'enlever. Je bricole aussi de temps en temps, mais tendance parano ("vaut mieux avoir l'air d'un astronaute dans son atelier que d'un con aux urgences...").
D'où ma question : peut-on faire comme les sportifs, mettre un pansement (ou autre) dessus quand on bricole ? Est-ce que ça diminue les risques où est-ce que c'est de la poudre aux yeux ?
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

20 octobre 2009 à 10:22:25
Réponse #12

Anke


Modl, tu as la réponse dans ta question, tout du moins dans l'énoncé :
Citer
longtemps pour avoir du mal à l'enlever
. Qu'en sera-t-il en cas de blessure ? :lol:
Plus sérieusement, je pense qu'enlever l'alliance ( ou pouvoir l'enlever facilement, dans ton cas aller chez le bijoutier pour la faire agrandir un peu) sera plus efficace dans l'appréhension de ce type de risque, plutot qu'un pansement. Mais tu as raison, protèger cet endroit avec un pst, c'est surement mieux que rien du tout. Mais ça ne supprime pas le risque. ;)

20 octobre 2009 à 11:04:42
Réponse #13

modl


On est bien d'accord sur le risque !!!
Je cherche à le diminuer avant tout. Le problème que j'ai (et je ne pense pas être le seul), c'est que je pense à  aller voir un bijoutier quand je dois enlever mon alliance, et je pense à enlever mon alliance quand je me mets à bricoler...
Du coup, je tourne un peu en rond. Le pansement de protection n'est qu'un pis-aller, mais c'est sans doute mieux que rien.
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

20 octobre 2009 à 11:51:15
Réponse #14

Anke


Tu sais on est tous pareils ! Si je n'avais pas fais un oedème, j'aurais toujours mon alliance autour du doigt. Maintenant je la porte autour du cou au bout d'une chaine.  :-[

20 octobre 2009 à 17:27:30
Réponse #15

gmaz87


Bsr,

Ma femme ayant faillit perdre son doigt après que l'alliance se soit accrochée à une grille en fer forgée et que sous le poids de son corps le doigt ait été affreusement déchiré avec tout ce qu'y s'en suit: hosto spécialisé, opération, douleur, perte définitive de sensibilité etc...
Elle a décidé de ne plus porter de bague, alliance et autres, j'ai fait de même à sa demande.
Pour avoir vu de près les dégâts je ne puis que vous conseiller d'être prudents, car ce sont souvent des accidents "bêtes" (si tant est qu'il en existe d'intelligents),mais avec des conséquences durables.
a+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

20 octobre 2009 à 17:34:29
Réponse #16

marvic


A savoir aussi que dans certains métiers, le fait de porter une bague peut poser des problème lors d'un accident de travail et faire que ce dernier ne soit pas pris en compte comme tel par la médecine du travail.

C'est un peu comme s'ils estimaient qu'ils s'agit d'une négligence de la part de la personne blessée.
Mon chien a l’expérience de la nature humaine. Je fais confiance à son discernement, plus prompt et pondéré que le mien.

02 novembre 2009 à 20:55:34
Réponse #17

Coug


Merci à tous pour ce poste, d'utilité publique comme on dit !  J'ai jamais porter de bague et la, c'est pas prêt d'arriver  :o

02 juin 2016 à 11:10:52
Réponse #18

pommeau


Gros déterrage de post (merci aux modos de déplacer si besoin)

pour ceux qui ont du mal à retirer une bague, ou comment retirer facilement une bague lorsque le savon et l'eau froide ne fonctionnent pas:

suite à un cas pratique rencontré hier soir, ma femme s'est faite mal à la main, et son annulaire est devenu douloureux.
=> cocktail = doigt douloureux + bague un peu trop juste

Elle a essayé l'eau froide, le savon, l'huile d'olive, le beurre et avant de dilapider toutes nos réserves en graisse, m'a appelé au secours.
La perspective d'aller à 23h30 aux urgences couper soit la bague, soit le doigt ne m'enchantant guère, je me suis souvenu d'une astuce géniale dont j'avais entendu parler pour retirer une bague, le coup du ruban.

Un ruban élastique de couture + une pince à épiler, vous enroulez serré autour du doigt en partant de l'extrémité jusqu'à la bague, avec la pince à épiler, vous glissez le ruban sous la bague, vous le récupérez de l'autre côté, et là il n'y a plus qu'à tirer doucement en déroulant en sens inverse. Le résultat est étonnant.

On peut trouver de nombreuses video sur la toile, c'est bien plus explicite.

https://www.youtube.com/watch?v=ShgfIediIj8

on peut le faire avec de la ficelle, du fil dentaire, fil de pêche ou élastique un peu long, mais c'est plus facile avec du ruban de couture qui aplatit mieux la peau.

La bague et le doigt se portent bien même s'ils ont pris leurs distances depuis hier.
Homme libre, toujours tu chériras la mer!

02 juin 2016 à 11:25:06
Réponse #19

Djeep


BJR Il y a quelques années c'est arrivé à ma future femme qui a voulu essayer l'alliance de sa mère. Rien à faire aussi bien avec le savon, qu'avec le truc cité ci-dessus. Je suis parvenu à la libérer en plaçant une très fine attelle en bois entre le doigt et l'alliance et en la sciant tout doucement. Résultat : ma future femme libérée et un passage chez un bijoutier pour ressouder l'alliance avec de l'or  :o HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

02 juin 2016 à 16:40:00
Réponse #20

camoléon


Citer
A savoir aussi que dans certains métiers, le fait de porter une bague peut poser des problème lors d'un accident de travail et faire que ce dernier ne soit pas pris en compte comme tel par la médecine du travail.

C'est un peu comme s'ils estimaient qu'ils s'agit d'une négligence de la part de la personne blessée.

L' électricité, le magnétisme, la vapeur, fait partie de mon boulot.Porter une bague c'est prendre un risque réel.Pensez-y avant de mettre les doigts n'importe ou n'importe comment, même à la maison! ;)
"Pour vivre heureux (et vieux), marchons invisible et silencieux"

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace"

"Je marche au pas de Loup"

02 juin 2016 à 16:59:52
Réponse #21

fall7stand-up8


Salut à tous

Sur demande un bijoutier peut vous faire une petite amorçe de rupture invisible sur votre alliance afin d'éviter qu'elle reste accrochée à quoi que ce soit (et votre doigt avec :down:)

02 juin 2016 à 17:53:52
Réponse #22

guillaume.lc


Il y a les risques d'arrachement, mais aussi pour certains travaux les risques cités par camoléon.

J'ai un collègue qui à eu une sévère brûlure a cause d'une bague. Il travaillait dans la soute électronique d'un Boeing 777. Un objet est tombé derrière les appareils (qui fonctionnait), il a voulu allez le chercher avec la main en portant une bague. En gros ça à eu le même effet qu'une plaque a induction, la bague à chauffer et il à eu une bonne brûlure au doigt.

Au boulot j'utilise un système de chauffe par induction, en 5 minutes j'ai un cylindre de métal qui mesure 7mm d'épaisseur sur 40cm de hauteur a 130°c. Radical, mais un peu dur pour doser et avoir un doigt saignant ou a point  ;D
Murphy était un optimiste.

05 juin 2016 à 06:50:46
Réponse #23

fall7stand-up8



Désolé mais ça ne veut rien dire  : "une petite amorçe de rupture invisible".

Techniquement ce n'est pas possible, si tu scies une bague au point qu'elle se casse au moindre choc autant ne pas la porter, et le sciage se verra forcément.
D'autant que malgré que ce soit des métaux ductibles, une fois écrouis c'est très solide.

L'enlèvement de matière se fait sur la face interne en 2 points de l'anneau.
Il ne nuit donc pas à l'esthétique et ne va pas casser au moindre choc mais "s'ouvrir" quand il y aura traction trop forte.
ici un  lien qui parle des accidents liés au port de bague et des mesures pour y remédier. l'amorce de rupture en fait partie mais n'est pas la seule

http://www.securiteconso.org/bagues-et-alliances/?c=risques-accidents-urgences

Bon dimanche à tous
« Modifié: 05 juin 2016 à 07:03:01 par fall7stand-up8 »

05 juin 2016 à 08:28:52
Réponse #24

fall7stand-up8


Je ne suis pas bijoutier et j'ai "bêtement" cru à ce que j'ai lu sur un site que je pensais sérieux.
Et non je ne tiens pas à avoir raison pas plus que je n'aime les séances de clavier jutsu alors si tu peux m'expliquer en quoi ce qui est écrit est irréalisable je suis preneur et ça m'évitera de diffuser des informations erronnées

d'avance merci

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité