Nos Partenaires

Auteur Sujet: Transporter et semer des champignons...  (Lu 20907 fois)

03 juillet 2009 à 21:30:10
Lu 20907 fois

treant2


Logiquement il est possible de récolter les spores du sporophore et de les semer pour en avoir plus près de chez soi...

Peut être avec un papier filtre à café...J'ai déjà testé il y a longtemps avec des coprins chevelus, et ça marche bien. Par contre il faut attendre qu'il se liquéfie, et il a fallu des années pour voir un sporophore... Peut être que la tondeuse y était pour quelque chose...

Une autre possibilité est de récolter le Mycélium et de le transplanter chez soi, par contre le changement d'environnement ne va pas lui être favorable... J'ai testé l'année dernière dans mon jardin, mais il n'a semble-t-il pas aimé le manque d'humidité et l'urine du chien  ^-^

Une espèce intéressant est la trompette de la mort, puisque ce champignon aime l'humus humide, et pousse en grappe.

Je pense tester ces deux possibilités avec cette espèce au cours de l'automne, dans des pots de fleurs et de la terre de la foret du coin... Si quelqu'un a fait des tests semblables et a obtenu des résultats, pourrait-il exposer son protocole ?

03 juillet 2009 à 21:37:30
Réponse #1

Gros Calou


Salut  :)

http://www.aujardin.org/champignons-cultiver-t77264.html

 ;)

Les rosés des près Huuummmm ! Ala poële, mais c'est gourmand de beurre !

 :love:

03 juillet 2009 à 21:56:52
Réponse #2

Ghjallone


il me semble que le mycelium doit se développer de nombreuses années, avant de produire une fleur (le champignon lui meme)
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

03 juillet 2009 à 23:30:48
Réponse #3

treant2


Faut ensemencer avec de la bouse de Vache pour les rosés ? Je me souvient dans le champs d'un grand oncle, les rosés poussaient pilpoil dans les bouses...

04 juillet 2009 à 00:21:46
Réponse #4

Dalg


... Et ne pas oublier d'aller aux champignons  :love: avec un panier en osier ! Mais pas avec un sac en plastique surtout  8) ;D  ...on resème naturellement un peu comme ça !
« Comtois, rends-toi ! » ... « Nenni, ma foi ! ».

04 juillet 2009 à 06:26:16
Réponse #5

restonica


Il y a eu des tentatives de culture de morilles sur un substrat à base de pommes ( residu post pressage cidre):les résultats etaient intéressants
mais commercialement la rentabilité etait aléatoire et ca n'a pas eu de suite.

cela dit, j'ai récolté il y a une dizaine d'années 5 morilles sur un tas de pommes avariés au fond d'un jardin (une seule fois hélas.. :(  )
par contre les récoltes sont abondantes dans les bois apres incendie;

peut etre essayer la culture sur pommes +charbon/cendres ?

mais il faudra etre trés patient. ;D

Au fait, à toute fin utile, rappelons que les morilles CRUES sont mortelles  :o
toxine détruite par cuisson suffisante et aussi dessication..

J'ai aussi pendant plusieurs années jeté les résidus d'épluchage (tubes trops avancés etc ..) de cépes (boletus edulis) aux pieds de chataigniers
et au bout de 2 ou 3 ans quelques cépes ont pointés leur nez (alors qu'il n'en avait jamais eu à cet endroit.) mais c'était juste amusant et peu rentable en terme de quantité.

@+
« Modifié: 04 juillet 2009 à 06:46:38 par restonica »

04 juillet 2009 à 14:00:38
Réponse #6

Aske


Les Occidentaux ne sont arrivé qu'à cultiver réellement 4 espèces de champignon:

- truffe
- champignon de Paris
- pleurote
- le dernier je le connais pas :/

Mais un particulier peut peut-être réussir à faire un élevage (du fait de sa complexité c'est plus de l'élevage que de la culture je crois). Faut choisir un champignon abondant et qui est pas difficile. A essayer: girolle et chanterelle à tube.

petite image de girolle:


et une de chanterelle à tube:
« Modifié: 04 juillet 2009 à 19:08:51 par Aske »

04 juillet 2009 à 17:53:47
Réponse #7

restonica


et une de chanterelle jaune (c'est peut-être pas le vrai nom):


Ce sont des chanterelles en tubes ( Cantharellus infundibuliformis )

http://www.rogersmushrooms.com/gallery/DisplayBlock~bid~5716~gid~~source~gallerydefault.asp


@+

04 juillet 2009 à 18:05:57
Réponse #8

Dalg


Ce sont des chanterelles en tubes ...

@+

Hello !

Oui, je confirme.

Celles du haut, les girolles sont d'ailleurs de la même espèce, en plus gouteux, on les nomme d'ailleurs souvent chanterelles tout court également (cheu nous, c'est la "jaunotte", très recherchée ...)

@+
« Comtois, rends-toi ! » ... « Nenni, ma foi ! ».

04 juillet 2009 à 19:12:43
Réponse #9

Aske


Je savais bien que ça serait pas ça. Désolé mais c'est la force de l'habitude, je les ai toujours appelé "chanterelles".
Donc merci pour l'explication :doubleup:

Ah, sinon des champignons à éviter (pour l'élevage) les bolets. Je pense qu'ils sont plutôt difficiles (rectifier si c'est faux), par contre ils sont bons. Mais il y'en a des toxiques ...


Chaque champignon a son "double" toxique
EDIT: C'est une idée reçue ?
Même si c'est faux, ça mange pas de pain et ça invite a redoubler de prudence (enfin je pense).
S'il y a lieu je rectifie ;)
« Modifié: 05 juillet 2009 à 11:34:34 par Aske »

04 juillet 2009 à 21:15:58
Réponse #10

jilucorg


Un truc global:
Chaque champignon a son double toxique

Bullshit. >:( Pardon pour la grossièreté, mais il serait bon de ne pas colporter sur ce forum très lu l'idée, totalement farfelue et aux conséquences dangereuses pour les novices crédules, qu'il y aurait le moindre "truc global" concernant les champignons — et les végétaux — en matière de toxicité, à part celui-ci : si on n'a pas la certitude d'avoir identifié très précisément le spécimen devant soi, en connaissant à fond les risques de confusion possible avec une espèce toxique voire mortelle, on le jette (et on ne porte plus les mains à sa bouche avant de les avoir lavées).


jiluc.

06 juillet 2009 à 11:45:25
Réponse #11

treant2


il faut donc exclure tout ce ressemble à un entolome livide ou à un lactaire à colique (celui-ci peut servir de médicament à la rigueur, grâce à son effet laxatif...), voir à une morille...

En même temps, je crois qu'il n'y a pas trop de ressemblances entre la trompette de la mort et le paxile enroulé.
De même, certaines espèces sont si reconnaissables qu'il n'y a que peu de risques de se tromper, que ce soit le coprin chevelu, le rosé des près, ou encore l'annamite tue mouche (à ce titre, j'ai rencontré quelqu'un qui a lu ce topic et qui est intéressé pour la culture de ce champignon et ses propriétés, pour un spécialité culinaire que je ne nommerai pas).

06 juillet 2009 à 12:40:57
Réponse #12

jilucorg


De même, certaines espèces sont si reconnaissables qu'il n'y a que peu de risques de se tromper, que ce soit le coprin chevelu, le rosé des près, ou encore l'annamite tue mouche (à ce titre, j'ai rencontré quelqu'un qui a lu ce topic et qui est intéressé pour la culture de ce champignon et ses propriétés, pour un spécialité culinaire que je ne nommerai pas).

« si reconnaissables » :

La cueillette familiale du "rosé des prés" est la cause presque exclusive des empoisonnements avec les amanites blanches mortelles, principalement vireuse et phalloïde... ::) Oser dire sur un forum public comme celui-ci qu'« il n'y a que peu de risques de se tromper » me paraît pour le moins insouciant par rapport aux conséquences gravissimes de la confusion possible (Et merci de ne pas faire ici la liste de ce qui permet "à l'évidence" de les distinguer !)
Confusions aussi par exemple avec l'agaric jaunissant (Xanthoderma) toxique.

Beaucoup de gens ne distinguent pas entre les coprins chevelu et noir d'encre, et se rendent malade en buvant du vin avec celui-ci.

Quant aux amanites au chapeau plus ou moins rougeâtre (et aux écailles plus ou moins délavées par la pluie), les confusions entre rougissante | épaisse | panthère | tue-mouches | oronge sont à redouter pour le novice.

Par pitié, que "ceux qui savent" profitent de leur savoir dans ce domaine, mais évitons ICI à destination des "ignorants" les généralisations irresponsables en matière d'identification de champignons ou de végétaux...

C'est mon dada :) cf. par exemple : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,7869.msg149822.html#msg149822 et http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,7869.msg149999.html#msg149999
Et aussi : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,1538.msg133936.html#msg133936


jiluc.
« Modifié: 06 juillet 2009 à 12:56:32 par jilucorg »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité