Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le retour du loup  (Lu 19462 fois)

27 juin 2009 à 20:57:47
Lu 19462 fois

Outdoorsman


Le mois dernier un chevreuil a été tué par un loup à 5 km de chez moi... Le loup est de retour en France. Voici quelques informations sur cet animal mythique.

Depuis 1992, le loup est de retour en France. Il n'a pas été réintroduit mais est revenu de lui même suite à une extension des populations lupines italiennes. Il a d'abord colonisé le massif du Mercantour et depuis quelques années il remonte vers les alpes du Nord, jusqu'en Haute Savoie.
La population française est aujourd'hui estimée à environ 150 loups.

Le loup est une espèce protégée dans toute l'Europe.

Comment vit-il ?

Le loup vit en meute. La taille de la meute est proportionnelle à la taille des proies. Pour tuer de grands animaux, il faut être nombreux, mais une fois l'animal tué, il y a beaucoup à manger. Sur une proie plus petite, il y a moins à manger mais on peut être moins nombreux pour la tuer.
Ainsi, au canada, les meutes attaquant les orignaux se composent d'une quinzaine de loups; en France, l'espèce proie est essentiellement le chevreuil et les meutes se composent de 4 à 6 individus, 2 loups adultes et les jeunes de l'année.

La taille de la meute doit rester à peu près constante pour que tout le monde puisse manger. Ainsi, lors de la naissance d'une nouvelle portée, les jeunes de l'année précédente sont exclus de la meute. Ils vont alors partir à la recherche de nouveaux territoires; c'est ainsi que la population de loup s'étend.

Que mange un loup ?

Le loup est un carnivore; il mange donc quasiment exclusivement de la viande. En France ses proies favorites sont les chevreuils et les mouflons. Il peut occasionnellement tuer des chamois et des bouquetins, parfois des lièvres. Il peut aussi être ponctuellement charognard.
Malheureusement le loup peut aussi tuer des brebis, voire des veaux. Ces animaux domestiques sont plus faciles à prédater qu'un animal sauvage. Le loup, opportuniste, en profite. Les dégats pour les éleveurs sont parfois important et la cohabitation entre le loup et le pastoralisme est problématique en certains endroits.
Les éleveurs sont remboursés pour les dégats causés mais cela ne remplace pas le travail fourni ni l'attention portée au troupeau.

Le loup est-il dangereux pour l'homme ?

Non, un loup sain (exempt de rage) n'attaque pas l'homme, sauf s'il est acculé. Il y a plusieurs milliers de loups aux Etats Unis et une association de protection de la nature offre depuis plus de 10 ans une prime de plusieurs milliers de dollars à quiconque pourra prouver une attaque de loup sur un homme. La prime n'a jamais été touchée.

D'une manière générale le loup fuit devant l'homme.

Peut on voir facilement un loup ?

Non, c'est un animal très discret et principalement nocturne. De plus, de loin, il est difficile à différentier de certains chiens. On repère la présence des loups par des traces (empruntes, crottes, proies dévorées) ou par ses hurlements, plus que par des observations.

Les loups vont-ils un jour pulluler ?

Non. Nous avons vu qu'une meute a un nombre fixe d'individus. La taille du territoire d'une meute dépend de la disponibilité alimentaire sur ce territoire. Dans les Alpes, ce territoire représente environ 200 km². Il y a donc une auto-régulation de l'espèce en fonction des territoires disponibles.

Pour en savoir plus : http://www.loup.org/spip/-Canis-lupus-le-loup-.html




"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

27 juin 2009 à 21:03:38
Réponse #1

DavidManise


Largement POUR !

POUR la présence des grands prédateurs...  ils ont le droit de vivre.  Ca ne doit même pas être discutable.  Ca ne doit même pas être une question.  Ca doit être comme ça, par principe, point barre.  Toutes les espèces ont le droit de vivre, et basta.

Evidemment, ça vaut aussi pour les bergers... qui à mon sens devraient avoir le droit de défendre leurs troupeaux.  Pour moi si on laisse le loup revenir, on doit aussi laisser les 12 des bergers revenir avec lui.  Sinon c'est pas du jeu... 

Sujet à haute capacité polémique, bien sûr.  Je fais confiance à tous pour rester cool, et pour exposer ses arguments, pour ou contre, de manière correct, zen et argumentée...  :cyborg:

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

27 juin 2009 à 21:05:20
Réponse #2

S-W-A-T


Je sais c'est du bruit....  ;D et je l'enleverrai d'ici peu s'il le faut...

Mais +1000 d'accord avec David !!!
« Modifié: 27 juin 2009 à 23:20:48 par Mental »

27 juin 2009 à 21:10:05
Réponse #3

Kilbith


Je suis pour  ::)  ;)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

27 juin 2009 à 21:25:52
Réponse #4

Pierrot


Citer
Pour moi si on laisse le loup revenir, on doit aussi laisser les 12 des bergers revenir avec lui.  Sinon c'est pas du jeu...

Voila un gars qui a tout compris.  :up:

Surtout que si les loups savent que mouton=coup de fusil, avant même qu'il y en ait eu un de tué, ils iront bien vite s'occuper de proies moins dangereuses.

27 juin 2009 à 21:34:49
Réponse #5

Bison


Je suis le premier, et je resterai peut être le seul à vôter non ...

Parce que, justement ...
Citation de: David
Pour moi si on laisse le loup revenir, on doit aussi laisser les 12 des bergers revenir avec lui.  Sinon c'est pas du jeu... 
Justement, ce ne sera pas du jeu.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

27 juin 2009 à 21:42:21
Réponse #6

Outdoorsman


Evidemment, ça vaut aussi pour les bergers... qui à mon sens devraient avoir le droit de défendre leurs troupeaux.  Pour moi si on laisse le loup revenir, on doit aussi laisser les 12 des bergers revenir avec lui.  Sinon c'est pas du jeu... 

Sur le principe de permettre aux bergers de défendre leur troupeau je suis moi aussi d'accord ... tant que c'est avec un fusil.
Cependant tuer un loup au fusil c'est pas une mince affaire. Ca demande de longues heures d'affut, la nuit, pour un résultat plus qu'aléatoire. Alors pour tuer des loups, la méthode la plus utilisée c'est l'empoisonnement, et là je suis plus d'accord  :down:

Parce que l'empoisonnement c'est aveugle. Et c'est ainsi des renards, des aigles, des mustélidés qui sont tués pour rien  >:(
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

27 juin 2009 à 21:58:06
Réponse #7

fy


Je suis pour!!!!!!

Par chez moi,ce sont les ours qui sont au sujet.
Les bergers craignent pour leur troupeaux...(Sans compter la peur  indue qui conduit l'être de base à détruire plutôt qu'à comprendre)

J'ai remarqué que bien souvent les troupeaux sont seuls et ma première réaction avait été de me dire que si c'est pour être berger loin de son troupeau....Autant faire autre chose...

Je suis conscient que c'est une réaction sûrement issue de mon manque d'information
sur ce métier mais quand même....quand on est respnsable de bêtes,on doit rester pas loin non?

D'après mes lectures sur le loup,il n'attaquerait pas un homme en pleine possession de ses moyen.Comme l'ours,il préfererait l'éviter.

Je pense que c'est à nous de comprendre et de nous adapter à la nature.De nous informer sur les conduites à tenir en son ceint pour pouvoir faire ce qu'il faut raisonnablement afin de ne pas se laisser déborder;d'acceuillir ce qu'elle nous offre comme une"bénédiction" et surtout éviter d'essayer de la faire à notre image,puisque c'est nous qui sommes à la sienne.Depuis toujours...

Voilà,c'est mon avis en bref;je n'essaye pas de l'imposer,je le donne,c'est tout.





27 juin 2009 à 22:25:24
Réponse #8

Anke


Pour idem. Pourquoi ?
Le loup s'auto-régule et il fait parti du biotope au même titre que les mulots ou les araignées. Les mulots qui bouffent le blé c'est normal, ça fait parti du truc de "perdre" un peu de sa production de blé pour les bètes. Un loup vient boulotter un mouton, parce qu c'ets facile ? C'est pas con un loup ! Si on veut pas perdre de moutons, faut les élever en batteries dans des usines à moutons. Ben oui, mai sy serotn moins bons et on en achètera moins ! Ahhhh d'accord, donc le loup c'est un frein à l'expansion du chiffre d'affaire ? Ben quand même, c'est une perte sèche ( bon ça c'est sûr ça doit foutre les boules à l'éleveur). Mais qui doit s'adapter, l'homme ou la bestiole ? C'est qui le plus intelligent normalement ?
Augmenter le nombre de bergers par troupeaux, apport de l'informatique et des satelittes pour le reperage des loups, faire un détour pour pas aller sur leur territoire ( je dis peut-être des conneries, j'imagine juste), arroser de poivre la laine des moutons, déguiser les moutons en "Aliens qui font peur", sacrifier une vieille carne pour avoir le droit de "passage", mettre des colliers ultra-sosn qui font fuir les loups ( y'a bine les colliers anti- aboiement pour les chiens) bref être imaginatifs au lieu de se rabattre sur les solutions radicales de "tuer" parce que ça gène.
Dans un autres registre, ça fait pas longtemps que l'on sait maitriser un requin ( le mettre sur le dos, le bestiau est tout clame et on eput lui chatouiller le ventre, étonnant non !), comme quoi si on veut vraiment ...

27 juin 2009 à 22:45:38
Réponse #9

Aske


J'ai également voté pour, et étrangement j'ai tout les avis que vous avez ^^.

Canis Lupus a autant (si ce n'est plus mais ça c'est mon avis) le droit de vivre que l'homme.
En plus sans le loup, y'a plein d'accidents de la route avec les chevreuils, sangliers etc ... De plus les chevreuils bouffent toutes les jeunes pousses qu'on doit replanter ou protéger. Alors il faut le laisser un peu tranquille.

Après je comprends tout à fait l'esprit du berger X qui a perdu la moitié de son troupeau, ça doit être un sacré coup dur ... Mais bon de l'ot' côté y'a ceux qui veulent gratter des sous à l' État >:D

Et puis on peut monter un enclos en une heure, y mettre des clochettes/ grosses cloches qui feront fuir le loup...

27 juin 2009 à 22:50:20
Réponse #10

cyber.taz


Pour également, mais je doute que ça se fasse les mentalités sont difficiles à faire évoluer :-\

27 juin 2009 à 22:52:45
Réponse #11

Pics (Vincent.D)


Pour, car justement il est revenu de lui même.
Il n'a pas été réintroduit donc il doit avoir sa place. (Si il est là, c'est qu'il a une raison d'être)
@++
« Modifié: 27 juin 2009 à 23:43:27 par pics »

Do More With Less & K.I.S.S.

28 juin 2009 à 08:39:48
Réponse #12

DavidManise


Parce que l'empoisonnement c'est aveugle. Et c'est ainsi des renards, des aigles, des mustélidés qui sont tués pour rien  >:(

+1

Ceci dit, outre les fusils, il y a aussi les chiens de protection, les vrais.  Ici les pastous sont de grosses chiffes molles parce qu'on doit les faire cohabiter avec les randonneurs...  impensable d'avoir de vrais chiens de défense vraiment méchants. 

Dans plein d'endroits du monde, les bergers, les moutons et les loups/ours cohabitent.  Ca change la manière de bosser, ça fait une charge de travail plus importante pour les bergers...  mais ça se fait.  Là, pour moi, le coeur du problème c'est que le métier de berger est tout juste rentable sans le loup, à cause du marché (la laine merinos recommence à se vendre, ça pour moi c'est bien)...  alors avec le loup ça devient carrément dur, voire impossible pour certains bergers de gagner leur vie décemment.

Mais le problème c'est le loup, ou c'est le fait qu'on bouffe tous des kébabs de Nouvelle Zélande ? ;)

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

28 juin 2009 à 09:14:55
Réponse #13

Humain



Mais le problème c'est le loup, ou c'est le fait qu'on bouffe tous des kébabs de Nouvelle Zélande ? ;)

David

+1 David.
Si les petits éleveurs vendent mal le produit de leur production à cause de la concurrence étrangère (ou autres), ils n'auront pas les moyens de faire garder leurs troupeaux efficacement. Donc ils préfèreront voir disparaitre le loup plutôt que mettre la clef sous la porte. C'est logique et normal. À nous (en tant que consommateurs) de choisir dans quel monde nous voulons vivre. Avoir pas cher la viande, la laine des vètements, etc et continuer à trouver que décidement-c'est-trop-triste-ces-pauvre-loups-qui-se-font-tuer, ou bien accepter d'avoir moins de matèriel, moins consommer pour pouvoir favoriser ce qui nous semble juste... et être cohérant avec nous-même.


  l'Humain
« Modifié: 28 juin 2009 à 09:54:14 par Humain »

28 juin 2009 à 09:20:08
Réponse #14

voodoo


Salut,
Sujet polémique effectivement,
Dans tout ça c'est quand même l'homme le problème, il à évolué d'une façon anormale par rapport aux autres animaux, trop vite, trop proliférant, trop au détriment de tout le reste du vivant, comme un cancer.
Les loups, les ours, et le reste ont quand même une place légitime, pour moi ça ne se discute effectivement pas.

Après comment gérer ça, wow, là y'à vraiment un gros problème, car trop d'opinion polémiques de tous cotés.
De l'argent, des marchés, du pouvoir, chacun veux sa part de progrès social etc . Faire un pas pour fonctionner plus en accord avec la nature à tous niveaux implique des sacrifices. Scrifices que tout le monde plebiscite du moment que ce soit le voisin qui en subisse le préjudice (comme "les éoliennes c'est bien mais pas chez moi", c'est un exemple).
Je n'ai pas de solutions, je vois une grosse injustice, pleins de sujets révélateurs de notre course effrénée vers le précipice, comme cette question sur les loups.

Je ne tient pas à passer pour un écolo aveugle, un utopiste de la nature, ou je ne sais quoi, d'ailleurs je ne sais pas si mon opinion rentre dans une "case". Pas facile comme sujet, des qu'on sort des faits pour développer selon son opinion, je ne suis pas très a l'aise.

28 juin 2009 à 11:36:23
Réponse #15

romrom51


J'ai également voté pour, et étrangement j'ai tout les avis que vous avez ^^.

Canis Lupus a autant (si ce n'est plus mais ça c'est mon avis) le droit de vivre que l'homme.
En plus sans le loup, y'a plein d'accidents de la route avec les chevreuils, sangliers etc ... De plus les chevreuils bouffent toutes les jeunes pousses qu'on doit replanter ou protéger. Alors il faut le laisser un peu tranquille.

Après je comprends tout à fait l'esprit du berger X qui a perdu la moitié de son troupeau, ça doit être un sacré coup dur ... Mais bon de l'ot' côté y'a ceux qui veulent gratter des sous à l' État >:D

Et puis on peut monter un enclos en une heure, y mettre des clochettes/ grosses cloches qui feront fuir le loup...

salut
cela doit  être pris au second degré ou penses tu vraiment que grâce au loup , il y aura moins d'accident de la route ? et que les arbres pousseront mieux ?

les loups attaquent souvent les proies faibles/ malades/agées .
Dans la nature , c'est la sélection naturelle .
Les troueaux sont des proies faciles et peu gardées soit par des chiens soit par les bergers.

Citer
Pour moi si on laisse le loup revenir, on doit aussi laisser les 12 des bergers revenir avec lui.  Sinon c'est pas du jeu...
c'est trop facile avec des fusils , je pencherais pour des flèches ou des lances ...




"Le capitalisme ,c'est l'exploitation de l'homme par l'homme ;le syndicalisme c'est le contraire"  Coluche
http://omegapetit.labrute.com
http://labrute.fr/team/204019

28 juin 2009 à 11:56:19
Réponse #16

Aske


salut
cela doit  être pris au second degré ou penses tu vraiment que grâce au loup , il y aura moins d'accident de la route ? et que les arbres pousseront mieux ?

Désolé, je m'explique, en fait le loup est UN si ce n'est LE prédateur naturel du chevreuil, n'étant plus là, la population des chevreuils grimpe en flèche, ce qui implique plus d'accidents, et puis ils vont de plus en plus en villes etc ... Même si on essaye de la réguler au max ...

C'est vrai qu'on entend pas tous les jours des accidents avec des chevreuils :closedeyes: (j'ai une fâcheuse tendance à exagérer :-\).

Et aussi, les chevreuils font croître la population des tiques (j'ai vu ça sur France 5 une fois).




En fait je conçois la nature comme un équilibre, si celui-ci vient à être malmené et bah c'est pas bon, il faut de tout mais pas trop :).

28 juin 2009 à 12:29:02
Réponse #17

Gros Calou


Moi je suis partagé  :huh:

Oui si cela se passe comme ça !

POUR la présence des grands prédateurs...  ils ont le droit de vivre.  Ca ne doit même pas être discutable.  Ca ne doit même pas être une question.  Ca doit être comme ça, par principe, point barre.  Toutes les espèces ont le droit de vivre, et basta.

Evidemment, ça vaut aussi pour les bergers... qui à mon sens devraient avoir le droit de défendre leurs troupeaux.  Pour moi si on laisse le loup revenir, on doit aussi laisser les 12 des bergers revenir avec lui.  Sinon c'est pas du jeu... 

Non parce-que cela ne ce passera pas comme ça !

 ;)

28 juin 2009 à 12:42:00
Réponse #18

romrom51


Désolé, je m'explique, en fait le loup est UN si ce n'est LE prédateur naturel du chevreuil, n'étant plus là, la population des chevreuils grimpe en flèche, ce qui implique plus d'accidents, et puis ils vont de plus en plus en villes etc ... Même si on essaye de la réguler au max ...

C'est vrai qu'on entend pas tous les jours des accidents avec des chevreuils :closedeyes: (j'ai une fâcheuse tendance à exagérer :-\).

Et aussi, les chevreuils font croître la population des tiques (j'ai vu ça sur France 5 une fois).




En fait je conçois la nature comme un équilibre, si celui-ci vient à être malmené et bah c'est pas bon, il faut de tout mais pas trop :).

L' Homme, est aussi un prédateur et adoooore s'occuper  de la quantité de chevreuil présent sur son territoire et de gèrer cette population.
Remarque :les accidents de voiture avec des chevreuils sont causés par la présence de voitures et de routes et une vitesse élevée .
Essaye sur un vélo d'avoir un accident avec un chevreuil ... :D

L' Homme évolue et modifie la nature pour son seul avantage  et plus il y a de routes plus celles ci couperont les routes des animaux sauvages.
C'est pour cela que sur certains axes , il existe  des passages réservés aux animaux ( tunnels ou ponts )
ce qui limite le risque d'accidents .

tu n'as pas à être désolé , on discute c'est tout. :)
"Le capitalisme ,c'est l'exploitation de l'homme par l'homme ;le syndicalisme c'est le contraire"  Coluche
http://omegapetit.labrute.com
http://labrute.fr/team/204019

28 juin 2009 à 13:16:37
Réponse #19

jebstuart


100 % pour .

Jeb

28 juin 2009 à 16:20:44
Réponse #20

Etienn


Pour.
Par principe sans doute, et parce que je suis un peu rêveur.

J'avais lu quelque part (science et vie je crois) que le loup, quand il était encore courant dans nos campagnes, était principalement maintenu à l'écart des troupeaux par les chiens. Hors les éleveurs, berger, ect de notre époque sont maintenant à la tête d'élevage bien plus important, sur des territoires bien plus important et, en l'absence de réel danger pour les bêtes, laissé sans surveillance. L'article disait qu'il suffirait aux éleveurs de se remettre à utiliser des chiens pour faire face aux loups.

L'article sous entendait d'ailleurs que les éleveurs de France ne voulaient pas remettre en question leur façon de faire, et là dessus il y avait un gros partis pris.

28 juin 2009 à 17:19:58
Réponse #21

Kilbith


J'avais lu quelque part (science et vie je crois) que le loup, quand il était encore courant dans nos campagnes, était principalement maintenu à l'écart des troupeaux par les chiens. Hors les éleveurs, berger, ect de notre époque sont maintenant à la tête d'élevage bien plus important, sur des territoires bien plus important et, en l'absence de réel danger pour les bêtes, laissé sans surveillance. L'article disait qu'il suffirait aux éleveurs de se remettre à utiliser des chiens pour faire face aux loups.

David a bien cerné le problème...

Par le passé la main d'oeuvre ne coutait rien, on pouvait mobiliser de nombreux bergers en montagne. Eventuellement il y avait le renfort des gamins qui n'allaient pas à l'école. Au surplus, les moyens de transport de l'époque faisait que la production de viande et partiellement de laine était locale.


Pour parler de ce que je connais, les Pyrénées, c'est désormais fini.

Il reste très peu de bergers, d'ailleurs peu de gens veulent faire ce métier du fait des conditions de travail et des bas salaires.

Le problème est simple : si on triple le nombre de berger pour assurer les 3*8 heures de garde 7j/7j, il est préférable économiquement d'arrêter d'élever des moutons pour la viande. On a déjà depuis longtemps quasiment arrêté de récupérer la laine (la laine se transporte bien donc les neozélandais et les australiens se sont spécialisés depuis 200 ans et les filatures sont désormais en Chine.)

Les chiens aussi ont un coût non négligeable et demandent du travail. De plus, un patou efficace défendra farouchement le troupeau contre tout intrus, randonneurs et chiens de promeneurs y compris. Et ça c'est pas bon pour le tourisme qui représente désormais l'activité économique principale dans la vallée.

C'est un boulot énorme de rassembler les moutons en estive le soir dans des enclos. Ici aussi il faut payer décemment les gens. Et le coût de la main d'oeuvre se répercute sur le produit final.


Évidemment, si les urbains sont prêts à payer la viande de mouton 100% plus cher, à se vêtir de pulls de laine à 150€, de veste en tweed à 500€ et à subventionner grassement les pertes occasionnées aux troupeaux (pas que les dépouilles mais aussi le stress qui empêchent les brebis d'engraisser et le surcroît de travail occasionné)...tout devient possible  :D

Ce ne sont pas des problèmes simples.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

28 juin 2009 à 17:48:07
Réponse #22

tsjok


pour le retour du loup .
quelques chiffres :
il y a environ 10 millions de moutons en France . On estime à 500 000 le nombres d'animaux " perdus " chaque année ( chiens errants , maladies , foudre , decrochement , vol ) .
les chiens errants sont à l'origine de la perte de 100 000 à 200 000 moutons par an .


et le plus beau : la mort de 1000 moutons est imputée chaque année aux loups .

source : www.buvettedesalapages.be

28 juin 2009 à 18:14:24
Réponse #23

Aske


Effectivement avec ces chiffres, ça devient vite un problème mineur.
S'ils se révèlent bel et bien exacts, cela voudrait-il dire que le loup est plutôt une sorte d'exutoire/bouc-émissaire pour les bergers qui ne savent exprimer leur colère ?
« Modifié: 28 juin 2009 à 18:22:02 par Aske »

28 juin 2009 à 18:17:37
Réponse #24

fy


On ne peux pas travailler dans lanature sur des produitsvivants avec le même état d'esprit qu'on ferait tourner une usine...
C'est incompatible.
C'est une logique de destruction,comme l'homme vaniteux qui veux façonner la nature à son image.
La nature se moque des problème d'argent,du profit etc...Elle a une"logique"de vie et c'est l'homme qui s'en est détourner....Comme un enfant qui renie ses parents.

Je ne dit pas qu'il faut retourner au cro-magnon,loin de là:
on sait tous(j'espère)que la survie de notre espèce tien dans le fait qu'il va falloir un jour quitter cette planète et ce système solaire...Donc continuer les avancées techniques tout en tenant compte et en respectant ce qui nous entoure me parrait pas mal.(on a encore un peu de temps après tout)

Éradiquer,museler,éliminer,eutanasier,faire disparaître de la surface du globe juste parce qu'on ne connaît pas,parce qu'on a peur ou qu'on se sent menacé,est une une méthode primaire,dictatoriale qui contribue au déclin de notre civilisation...

Donc oui au retour du loup puisqu'il fait partie de la nature;mais surtout oui à l'évolution de l'homme jusqu'à la ,compréhention des choses et par delà à leurs contrôle par l'intelligence et la douceur....Dans le but de durer.


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité