Nos Partenaires

Auteur Sujet: 3jours de"vie sauvage",retour plus tôt que prévu...  (Lu 5958 fois)

29 mai 2009 à 21:26:17
Réponse #25

fy


Oui,pour lui,aucun rapport.
(Je lui ait dit que je les avaient fait bouillir au moins 5min avant de les cuisinée avec les plats.)

29 mai 2009 à 22:01:03
Réponse #26

Anke


Oui Fy et il a raison ton docteur. En général tout ce qui est ingèré et qui va foutre le bordel va donner d'abord des signes digestifs ( nausées, vomissements, diarrhées) ou si plus violent : des signes allergiques, mais si violent les effets seront violents aussi ( rashs cutanés, choc anaph et...) et en général ça ne traine pas. Donc "méfiote"( moi à part les orties et le plantain.... j'y connais que dalle, sûr que je maigrirais un grand coup !)...  Que penses-tu d'une préparation en friture plutot que de faire bouillir les larves ?

29 mai 2009 à 22:10:47
Réponse #27

fy


..  Que penses-tu d'une préparation en friture plutot que de faire bouillir les larves ?
Avec de l'huile d'olive...hummm...et avec quelques plantes....Ça devrait être pas mal!
Mais pour cela,il aurais quand même fallut en ramasser un peu plus et ma compagne mourrait de froid en restant debout à rien, faire. :-[

Mais ma prochaine sortie,je serais seul donc plus de temps pour faire ce que je veux...

PS:la première que j'ai mangée pour goûter(elle était bien plus grosse!),je l'ai faite bouillir et je l'ai croquée comme ça;popur savoir le vrai goût.
Les yeux fermés,cela m'a fait pensé à du beurre...

31 mai 2009 à 00:57:52
Réponse #28

corbak


HS

Juste un truc qui me trotte depuis que je lis ton fil Fy, je remarque de temps à autres, que ce soit ici ou ailleurs, des gens qui ce disent des solitaires.... Sans aucun jugement, on m'a fais une remarque une fois sur une activité que je pratiquais (du dessin) ; ça donnais à peu près ça :
- Alors tu vois la, on voit que tu prend du plaisir, mais tout seul dans ton coin. De la masturbation en quelques sorte... Attention j'ai rien contre la masturbation hein! Je suis fan. Mais si tu pensais à faire l'amour maintenant....

Bon c'est assez simplifié, je ne me rappelle plus des termes exact, et je n'approfondirais pas le contexte.
Mais c'est vrai que clairement les meilleurs souvenir que j'ai, sont des moments partagé avec des potes, avec des copines...  :love:

Alors si j'ai un message à lancer aux solitaires ( et je m'adresse à moi en premier lieu ) arrêtez les plaisirs solitaires les gars, une bonne baise c'est tellement mieux  ;)

Fin du HS

c'est peut être pas super fin mais j'espère que c'est compréhensible et du bon coté de la vibe  ;D

31 mai 2009 à 10:28:59
Réponse #29

fy


Bah,c'est dans mon temperament....Je le sait...C'est moi... ;D

Mais je sais aussi que j'aime mes potes et ma petite femme. ;)
Ça n'empêche pas que quand j'ai trop de visites,de personnes à la maisons,au bout d'un moment,ça me saoule :-[et ça fini ntoujours de la même façon....Je prend mon sac et mon bardas et zou!Je m'en vais manger des larves :D

Non sans dec.comme tout le monde j'ai besoin de contacts...mais peut-être beaucoup moins que d'autres. :)


31 mai 2009 à 22:32:27
Réponse #30

corbak


Fy... ;)

Leif.... oui ça doit être la chaleur....  :lol: :lol: :lol: :lol:

Je comprend pourquoi y a pas de commande groupé pour les Pelles cs... C'est un sujet tabou...  :lol: :lol:


31 mai 2009 à 22:59:25
Réponse #31

Anke


J'ai la "réputation" d'être un "solitaire".
Je ne sais pas si c'est exact. En fait je m'aperçois au fil du temps qui passe que ces moments de "solitude" désirés, voire nécessaires, ne sont en fait que des moments préparatoires à la rencontre des autres.
J'ai besoin de m'isoler, parce que dans le brouhaha ou le fracas des hommes, je ne peux pas le faire. Il me faut l'isolement pour me "poser" ou me construire ( comme on veut). Ce peut être perçu comme un défaut, finalement ça a peu d'importance, je ne crois pas que cet état là soit vraiment criticable. Celui qui voit "l'autre" partir peut tout à loisir manifester sa réticence à l'abscence.
Il est parfois nécessaire ( c'est aussi en fonction des possibilités de chacun) de partir pour en fait, "mieux" revenir.
Il m'arrive, au moins une fois par an de partir de la maison pendant quelques jours, en accord avec les contingences et les obligations familiales. C'est un véritable besoin. Quelques "vacances" (égoïstes  ? Je ne sais pas si on peut juger ça en ces termes) en marge de tout : épouse, enfants, boulot etc... Et seul. Une chose est sure, arrivé au terme de ma mise entre parenthèses, j'ai réfléchis, je me suis "lissé" en quelque sorte et j'ai envie de rentrer. Ces moments là sont cadrés, il y a un début, il y a une fin. J'ai du mal à le verbaliser, à l'expliquer, mais ces moments là font parti d'un "tout", d'une espèce d'équilibre en somme...

31 mai 2009 à 23:39:28
Réponse #32

fy


partir pour en fait, "mieux" revenir.
C'eST très bien dit,Anke...

À contrario,un truc paradoxal;dans une foule de gens,j'arrive très bien à me concentrer.J'ai bossé 15ans en boîtes de nuit et autres b*rdels du même genre(no alcool no drugs  :closedeyes:)
Mais j'ai toujours un truc au fond de moi qui montre les dents et la phrase que tu as dit illustre très bien"le remède"...

Je dit pas cela pour faire le"warrior";c'est juste une sensation exprimée qui reste dans le sujet de ce post....
« Modifié: 31 mai 2009 à 23:55:51 par fy »

01 juin 2009 à 02:44:20
Réponse #33

corbak



Je ne sais pas si c'est exact. En fait je m'aperçois au fil du temps qui passe que ces moments de "solitude" désirés, voire nécessaires, ne sont en fait que des moments préparatoires à la rencontre des autres.


tafdak avec toi Anke, je rajouterais "au partage avec les autres" mais je suis sur que c'est dans ce sens la que tu t'exprimais.

J'ai bossé 15ans en boîtes de nuit et autres b*rdels du même genre(no alcool no drugs  Zzzzz)

Comme quoi les représentation via un forum sont biaisé, je te voyais plus comme un ermite Fy, forgeant ses couteaux dans une grottes, vêtu de peau de bêtes et grognant à l'approche de la moindre âme qui vive... Bon j'exagère...  ;D

Mais il y avait un je ne sais quoi qui m'a fais tilter/flipper sur cette solitude que tu mettais en avant... le pourquoi de mon poste. Il est vrai que nos différentes activités ( n'incluant en aucune façon une pelle cs  :lol: ) en solitaire ne serais que  :branleur: si non amené à être partagé, ou ne nous amenant pas à une situation de partage. Je pensais plus à "solitaire" comme à solitude, renfermement sur soi etc... Genre de cercle vicieux qui peu vous sécher vite fait bien fait...

Alors que quelques moments pour souffler, pour ce ressourcer sont nécessaire à un bon équilibre. Quoique manger des larves....  ;)

Bon il est tard vais faire dodo moi avant de reparler de chose ambigu....

a+

croaaaaa

01 juin 2009 à 06:59:11
Réponse #34

Anke


Oui, Corbak , c'est dans ce sens là que je l'exprimais, tu fais bien, de préciser ( pas facile les mots !) En, fait, il s'agit "d'ermitage" et toutes proportions gardées, j'ai un ou deux potes qui vont se faire des "retraites" chez les moines ( ils sont croyants, ça ne se discute pas!) prendnat quelques jours. Autres rythmes, silence, prières etc... Pour moi ( qui ne suis "croyant" qu'à ma manière) ça se rapprocherait un peu de ça. Bon là c'est choisi. Maintenant qu'en serait-il d'une solitude imposée ( 3 mois sans contact social...) avec peu ou pas d'espoir de retour ? ça serait surement pas la même "sauce"...

01 juin 2009 à 23:12:56
Réponse #35

Anke


Hum, je ne sais pas s'il ne s'agit que d'une simple question de moyens financiers. Tu as raison d'en préciser le cout Fy, parce que la "dépense" que ça peut représenter est tout à fait variable( en terme de cout, une semaine sur le terrain ça me coute un remplacement et aucune rentrée d'argent à la maison, tu vois ça peut vachement varier d'uen personne à l'autre  ;)).
En été par ex, peu de moyens( matos ) réellement indispensables ( à condition de ne pas faire n'importe quoi, n'importe où . Disons qu'en Normandie, peu de risques donc peu de matos couteux , tout du moins on peut se trouver un coin tranquille à peu de frais et avec une possibilité de "rapatriement" rapide en moisn de deux heures) . A l'inverse en hiver ( même en Normandie, il fait un petit peu froid, mais il pleut et y'a du vent) c'est un autre pb et en sécurité il vaut mieux avoir un peu de matériel ( donc ça nécessite un peu de pognon).
Et aussi déterminer les objectifs prioritaires ( Pour Lilou, si j'ai bien compris, c'est son projet professionnel qui prime en ce moment.) qui vont déterminer la suite( supposée) de notre existence.
Après c'est aussi une question d'assurance ( être sûr de soi).
Les "moyens" c'est aussi du temps. Il y a un temps de préparation matériel ( sac à dos et tout le reste), un temps planning ( quand je vais le faire) et un temps "machin"( je ne sais pas comment le nommer), temps que je vais choisir pour m'isoler. Pour passer à l'action, il me faut me préparer "mentalement', faire un projet en fait ( et là, je ne sais plus trop si on rentre dans le cadre de la survie).

L'objectif peut être aussi d'aller jusqu'au "manque de l'autre"... C'est ce qui me donne envie de rentrer en général. Je me dis : " Là, c'est fini pour cette fois, je rentre !"
Le "danger" (peut-on appeler ça comme ça), la question inévitable est pour moi la suivante : " Qu'est-ce qui se passe si je n'ai pas envie de rentrer ?"
Voilà c'est le genre de question que je me pose quand je suis seul... Chui un peu "tordu" hein ? Je ne crois pas qu'on puisse faire autrement que de se poser ces questions là à un moment donné....
Je crois que partir à l'aventure ne se limite pas seulement à l'action dans "la vraie vie". Il est évident que la réalisation est le "matériau" palpable, sans équivoque, et avec la sanction ( éloignons nous de la notion de bien et de mal sur ce terme) immédiate. Partir à l'aventure, ça se fait bien avant les faits, mais si on ne passe pas à l'acte, ça ne reste que du rêve ( ce n'est pas forcément mauvais pour autant). Pour se recentrer sur soi-même ( à définir, c'est quand même un concept très vague) est-il besoin de passer à l'action ou de rechercher la solitude ?
Je crois que la solitude consentie n'est juste qu'un moyen parmi d'autres. Si celui-là marche pour certains, pas trop besoin d'aller s'enquiquiner à chercher un moyen plus compliqué... Et ce n'est pas parce qu'il fonctionne pour certains d'entre nous que c'est une recette infaillible. C'est comme la soupe à la citrouille, si t'as pas essayé, tu peux pas dire que c'est pas bon( pardon que t'aimes pas).







C'est dégueuh la soupe à la citrouille !

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité