Nos Partenaires

Auteur Sujet: Imperméabilisation à base de mastic silicone  (Lu 31845 fois)

10 mai 2009 à 19:28:48
Lu 31845 fois

raphael


C'est Peyo qui a donné cette recette sur le forum RL, j'ai voulu l'essayer sur une vieille veste qui n'était plus du tout imperméable.
Mélange mastic silicone transparent avec White spirit, le tout déposé au pinceau. Une photo de la veste avant, a demi traité et enfin une fois sèche. Je ferai le test de la douche ds que c'est vraiment bien sec.


Se connaitre et s'accepter


10 mai 2009 à 19:32:12
Réponse #1

raphael


Dans la foulée j'ai aussi traité une paire de chaussure neuve  :blink: en tissu. Ce genre de chaussure a une forte tendance a se salir et a prendre l'eau. Donc j'ai voulu les traiter au départ avec les produits en bombe mais ce n'est pas très efficace contre la saleté. Une photo une fois le mélange déposé absorbé et a peu près sec
Se connaitre et s'accepter


10 mai 2009 à 19:35:46
Réponse #2

Gros Calou


Salut  :)

Euh ! Ce serait pas 2 produits hautement inflammable ???  :o

 ;)


10 mai 2009 à 19:51:15
Réponse #3

mic57


Salut,
Et l'odeur au final ça donne quoi?
Mic57
Il est nécessaire d’avoir vécu les déchainements du ciel sur la rive d’un fleuve puissant dans la solitude sibérienne pour ressentir un peu de ce préhistorique effroi de l’âme devant la nature – Sylvain Tesson, L’Axe du Loup

10 mai 2009 à 20:06:44
Réponse #4

Gros Calou


Et quand tu grattes ton firesteel, ça donne quoi au final ???

Rassure-moi en faisant des tests, parce-que même sec  :o 

Gros Calou.

 ;)

10 mai 2009 à 21:50:52
Réponse #5

Dalg


Salut Raphael,

Je suis impatient de connaitre le résultat de ces tests (ma vieille musette en aurait bien besoin :))

Odeur résiduelle, après quelques jours de séchage évidemment ? (Il parait que l'acétone, comme solvant, fonctionne pas mal aussi avec le mastic ... )

Étanchéité, bien sur !

Et aussi (mais là, ça sera dans quelques mois) tenue de l'enduction dans le temps.

Tu as utilisé quel dosage (mastic/solvant) ?

Merci et @+

« Comtois, rends-toi ! » ... « Nenni, ma foi ! ».

10 mai 2009 à 22:08:34
Réponse #6

hub


j'ai deja testé plusieurs fois sur un poncho et un pantalon de pluie :excellent!

pour l'odeur :utiliser du white spirit sans odeur (a peine plus cher )

pour le dosage je dirais ...au pif ;D ...oui je sais ce n'est pas tres digne de ce forum  plus serieusement il faut que ca soit assez  dilué pour etre etalé au pinceau mais pas trop liquide non plus.( il ne faut pas que ca coule du tissu)

je n'ai jamais gratté un firesteel dessus  mais je pense qu'une fois sec ce n'est pas plus inflammable que le poncho d'origine...( a verifier ;) )

il faut bien insister sur les coutures et  laisser secher 3 ou 4 jours (dans un endroit ventilé)

pour la tenue dans le temps je fais ca a mon poncho a peu pres tous les un an et demi.

dans la region humide ou j'habite je suis tres satisfait de ce traitement




La réalité c'est ce qui continue d'exister lorsqu'on cesse d'y croire... 
 Philip K. Dick

"La phrase la plus excitante à entendre, celle qui annonce de nouvelles découvertes, n'est pas «eureka», mais plutôt «tiens, c'est marrant...» " Isaac Asimov

11 mai 2009 à 08:18:18
Réponse #7

raphael


Salut,
Et l'odeur au final ça donne quoi?
Mic57

cela ne sent pas grand chose : en tout cas rien comparé au mélange initial  :up:
Se connaitre et s'accepter


11 mai 2009 à 08:22:41
Réponse #8

raphael


Salut Raphael,

Je suis impatient de connaitre le résultat de ces tests (ma vieille musette en aurait bien besoin :))

Odeur résiduelle, après quelques jours de séchage évidemment ? (Il parait que l'acétone, comme solvant, fonctionne pas mal aussi avec le mastic ... )

Étanchéité, bien sur !

Et aussi (mais là, ça sera dans quelques mois) tenue de l'enduction dans le temps.

Tu as utilisé quel dosage (mastic/solvant) ?

Merci et @+



Cet aprem je ferai les test sur la veste et les chaussures (photos à l'appui)
Pour le dosage il faut a peu près la consistance d'une peinture (il faut que ça tienne sur le pinceau tout en coulant).
Odeur résiduelle : sur les pompes rien, elles sentent toujours l'odeur du neuf. La veste elle sent un peu plus mais elle sèche encore ce matin : j'ai eu la main un peu lourde par endroit  :D
Se connaitre et s'accepter


11 mai 2009 à 08:48:51
Réponse #9

raphael


Salut Raphaël

Tu n'as passé qu'une seule couche ?

Tu as insisté plus particulièrement au niveau des coutures ?

@pluche

J.Phil.

salut J Phil

Oui une seule couche et j'ai un peu plus chargé sur les coutures. L'avantage du pinceau c'est que c'est facile à mettre en œuvre mais l'inconvénient c'est que cela prend plus de temps et avec ce type de veste il y a des plis et des recoins partout surtout au niveau de la capuche. Je pense que la veste suspendue ce serait plus facile avec le produit pulvérisé avec un pchit pchit de récup type produit à vitre ou pulvérisateur de base.

Je pense traiter un pantalon type rando en coton avec cette fois ci un pulvérisateur. Le résultat sera bien plus homogène et la couche déposée plus fine.
Se connaitre et s'accepter


11 mai 2009 à 12:07:08
Réponse #10

raphael


test des chaussures : sous le robinet 30s

l'eau coule dessus sans mouiller et on voit les gouttes, qui restent, bien rondes

Se connaitre et s'accepter


11 mai 2009 à 13:06:23
Réponse #11

raphael


le test de la douche pour la veste. 30 s sous le pommeau de douche la veste accrochée (ça deperle tellement bien qu'en tenant la manche je me suis remplis le jean et mes pompes  :lol:)

Se connaitre et s'accepter


11 mai 2009 à 13:17:30
Réponse #12

Woodrunner


Merci pour ces testes!

Je vais certainement essayer ce traitement pour divers bâches,... et autre toiles!

Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

11 mai 2009 à 13:25:38
Réponse #13

raphael


avec plaisir. ;)

Par contre si l'épaisseur de mastic déposé" est trop importante cela peut faire des traces blanches quand il y a des plis. C'est a dire que la couche de mastic n'est plus assez souple pour suivre les déformations.
Se connaitre et s'accepter


11 mai 2009 à 14:04:13
Réponse #14

Fox


Penses tu qu'un mélange pas trop visqueux puisses être vaporisé avec un pulvérisateur?
Ca peut être pratique pour ne pas être trop généreux.
Par contre, on perd la qualité d'imprégnation du pinceau...
Raphael, t'as envie de tester?
 ;D
Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

11 mai 2009 à 16:19:05
Réponse #15

raphael


Penses tu qu'un mélange pas trop visqueux puisses être vaporisé avec un pulvérisateur?
Ca peut être pratique pour ne pas être trop généreux.
Par contre, on perd la qualité d'imprégnation du pinceau...
Raphael, t'as envie de tester?
 ;D

Je vais le faire sur un pantalon coton. L'avantage du coton c'est que cela va absorber le produit pulvérisé et donc cela ne va pas faire "coque". Tout ceci bien sur sans charger comme une brute et avec un essai bien sur  ;D
Se connaitre et s'accepter


11 mai 2009 à 23:36:38
Réponse #16

athlon


Heuuu question "bête"... te semble t'il possible de faire tremper ???
"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

12 mai 2009 à 00:06:28
Réponse #17

DEUN


Bonsoir tout le monde et merci Raphael pour ce super post (un de plus :closedeyes:),

Heureux hasard, j'ai récemment réimperméabilisé (avec la même méthode) la capuche d'un poncho US original.
Donc si cela peut aider à faire avancer les choses, voici mes deux clous d'observations et de conditions de mise en oeuvre :

- Le support en tissu nylon(?) ripstop dont l'enduction extérieure peluchait sérieusement au niveau de la capuche et des épaules. Il faut dire que le GI de base à une bête tendance à surcharger les coutures de cette partie à grand renfort d'un mastic/enduit (?) jaunâtre qui à la longue en séchant craquelel et perd toute étanchéité : bref,  l'inverse du but recherché. Si j'ajoute qu'en plus ça gratte et sent mauvais...

- Considérant la nature supposée du tissu, j'ai opté pour le white-spirit comme diluant, moins agressif selon moi.
J'ai d'abord fait un mélange suffisamment fluide pour être dispersé avec un petit vaporisateur pour plante. Pas de proportions précises à donner pour le mélange, on dilue jusqu'à atteindre la fluidité estimée nécessaire.

- Problème : le mélange ainsi vaporisé formait une couche trop fine à mon goût et donc supposée trop fragile pour l'usage prévu. De plus elle n'accrochait pas vraiment sur les parties où l'enduction originale était restée intacte.

Bref, je suis repassé au pinceau avec un mélange un peu plus consistant pour un résultat satisfaisant. Seul souci, après séchage complet, la chose gardait au contact une impression de «gluant»  :glare:, résolue par saupoudrage de talc.

Pour l'instant je n'ai pas encore le recul nécessaire pour vous dire qu'en penser à l'usage. Ma seule inquiétude : l'enduction d'origine, ou ce qu'il en reste et qui semble fragiliser mon nouveau revêtement par endroits.

Sinon, je confirme bien l'absence de toute odeur, de white-spirit ou d'acide acétique, après séchage complet.

@+ DEUN.
PS : Athlon, la prochaine fois que tu reparles de "trempage", je t'embauche volontiers pour le GRAND nettoyage après mise en œuvre...  :glare:         ( ;D ;D ;D
Quoique, réflexion faite, pour des pièces de tissu avant assemblage et peut-être à condition de les calandrer ?!
:huh:
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


12 mai 2009 à 08:18:49
Réponse #18

Kilbith


Salut Deun

Kézako ?

@pluche

J.Phil.

AMHA :

Opération consistant à passer le tissu, le plus souvent synthétique, entre deux rouleaux.

Soit, s'ils sont chauffés, obtenir un écrasement des fibres et une fusion de surface. Cette méthode donne le "nylon laqué" qui permettait d'obtenir un tissu étanche au vent et au duvet avant que l'on maitrise la technique des brins fins. Cela donne un tissu plus rigide, moins solide et moins "respirant".

Soit de se contenter de la pression occasionnée pour faire pénétrer un enduit en profondeur dans le tissu ou la fibre.

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

13 mai 2009 à 22:03:54
Réponse #19

DEUN


Oui, merci Did.   :closedeyes:

Le calandrage est utilisé dans de nombreux domaines, pour travailler la pâte à papier, les plastiques, les métaux, etc...
Mon idée trouve son origine dans la question d'Athlon et l'image des anciennes essoreuses à linge  ::) :


Elle serait d'utiliser deux tubes PVC de la bonne longueur, dans lesquels passerait une tige filetée dont chaque extrémité serait maintenue et guidée par un moyen quelconque.
Les tubes laissés mobiles sur leurs axes, il suffirait alors de maintenir rapproché ces deux axes par un système  élastique (ressort ou caoutchouc). Puis on ferait glisser entre ces deux rouleaux la toile qu'on aurait barbouillé/trempé juste avant.


On pourrait ainsi enduire/imprégner de manière peut-être plus régulière et plus en profondeur, des bouts de toiles que l'on destine, par exemple, à des fonds de sacs (ou à leur patelette).

Bref, juste une simple idée pour obtenir de manière "artisanale", nos propres toiles imperméables. Maintenant si il y a un(e) volontaire pour se retrouver "glavioté(e)" jusqu'aux oreilles de mastic silicone...    ;D
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


13 mai 2009 à 22:06:30
Réponse #20

athlon


"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

14 mai 2009 à 09:12:44
Réponse #21

Peyo


Penses tu qu'un mélange pas trop visqueux puisses être vaporisé avec un pulvérisateur?
Ca peut être pratique pour ne pas être trop généreux.
Par contre, on perd la qualité d'imprégnation du pinceau...
Raphael, t'as envie de tester?
 ;D

J'ai déjà pratiqué cette technique sur un poncho. Sans imprégnation avec un pinceau le mélange reste trop en surface et fait ces fameuses traces blanches. L'imperméabilité reste bonne mais l'esthétique est plutôt limite.
Donc un vaporisateur de type lave-vitre ou autre avec un mélange assez liquide (plus que pour une simple application au pinceau) ça marche mais plutôt pour 'poser' le mélange, reste qu'il faut toujours utiliser un pinceau pour une bonne imprégnation.

Tchuss :)
Be Light - Be Alive

14 mai 2009 à 10:15:07
Réponse #22

raphael


Le mode d'application est fonction du support sur lequel on veut déposer cette couche imperméable.

Si c'est un support sans aucun traitement de base, le produit déposé ne va pas avoir de probleme pour mouiller la surface et donc il va penetrer facilement dans la surface. Exemple du coton sans traitement deperlant. Dans ce cas une simple vaporisation va etre possible mais il faudra peut etre faire plusieurs applications pour avoir le resultat voulu.

Si c'est un support déjà traité, il va y avoir un effet au moins déperlant et là il faut ajouter une force mécanique pour forcer le mouillage du produit déposé. Donc au moins une application au pinceau mais la quantité est forcement plus importante et reste plus en surface.
Se connaitre et s'accepter


25 mai 2009 à 14:44:07
Réponse #23

raphael


je viens de faire un essai sur un pantalon coton avec un mélange bien liquide dans un spray .

Résultat c'est bien galère à vaporiser : cela fait des grosses gouttes de façon aléatoire et en séchant ces gouttes deviennent des traces blanches.

Avec un coup de brosse type chien dent j'arrive à les atténuer fortement mais pas à les faire complètement disparaitre
Se connaitre et s'accepter


25 mai 2009 à 15:02:06
Réponse #24

le-musicien


Et au niveau imperméabilité sa donne quoi ?



 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité