Nos Partenaires

Auteur Sujet: Bilan(s) et message d'alerte  (Lu 3110 fois)

06 mai 2009 à 17:19:14
Lu 3110 fois

Vincent


Avertissement : Ce qui suit est une vulgarisation de demarches techniques enseignées aux secouristes et ambulanciers. Je resterai volontairement simple. Ceci ne remplace pas (loin de la) une formation en premiers secours. Pour cela rapprochez vous (en France) des pompiers, ou assoc agrée a l'enseignement des premiers secours (CRF, ADPC, etc...)

En arrivant sur une victime, vous allez avoir besoin, afin de passer passer un message d'alerte utile, de collecter des information sur l'accident, la victime etc. Pour ce faire on peut utiliser une methode simple en 3 phases.

1ere phase : Le bilan circonstanciel

Son objet est de permettre de savoir ce qu'il s'est passé, pourquoi la victime en est la. S'agit il d'un accident, d'un malaise ? C'est une sorte de "polaroid", d'instantane de la scene.

Connaissans les circonstances du probleme, cela permettra eventuellement de rechercher plus efficacement les lesions ou trauma potentiels.

Ce bilan doit etre tres tres rapide (10 secondes environ). Inutile de perdre du temps.

Durant ce bilan, on cherchera aussi tout ce qui peu exposer le secouriste a un danger et on tachera de l'ecarter.

2eme Phase : Le bilan Vital

Ce bilan va permettre de determiner si une ou plusieurs fonction vitales sont atteintes.

  1-La fonction neurologique : la victime est elle consciente ? Si oui, est elle "orienté" dans l'espace et le temps ?
  2-La fonction Ventilatoire : La victime respire t'elle ?
  3-La fonction circulatoire : Hemoragie interne, externe, pouls ?

Si 1 de ces fonctions est defaillante sachez que les 2 autres ont de bonnes chance de lacher assez vite...

Des que l'on a remarque une detresse vitale -> ON LA TRAITE .

3eme Phase : Bilan lesionnel et traumatique

Cela consiste a rechercher d'eventuelles plaies, brulures et/ou atteintes du squelette. Pour ce faire on utilisera notre vue... et des palpations tres meticuleuses.

Une fois ces 3 phases passées, il sera temps alors de transmettre l'alerte aux secours.

Une methode facile a retenir est : Je vois (resultats des bilans), Je fais (gestes de secours apportes a la victime), Je prevois (Aggravations possibles, dangers pouvant menacer les secours etc...)

Cordialement

Vincent


06 mai 2009 à 20:21:45
Réponse #1

dolgan


Citer
3-La fonction circulatoire : Hemoragie interne,

comment on peut identifier que quelqu'un a une hémorragie interne?

Et est-ce que pour ça, on peut faire quelque chose pour le blessé en attendant les secours?

06 mai 2009 à 20:43:11
Réponse #2

Vincent


Disons que pour suspecter une hemoragie interne il y a des signes (paleur, gonflements, tension, pulsations "differentes" etc...), les circonstances de l'accidents peuvent aider egalement et il arrive aussi que ce soit tres difficilement decelable voir pas du tout.

Au niveau du secouriste, la seule chose a faire en attendant les secours est : on allonge, on couvre (et on prie que les secours arrivent vite) apres ca sort du domaine secouriste pour rentrer dans le medical (perf avec produit dit de remplissage etc... mais la ce sont des competences de medecin urgentiste) et la c'est pas mon rayon.

Voila

Vincent

24 juillet 2009 à 20:18:41
Réponse #3

ptitloupdu61


j'ajouterais que l'on peut aussi avoir des écoulements par les voies naturelles et en effets il n'y a pas grand chose à faire en attendant les secours si ce n'est réconforter, et garder la victime conciente, et le médecin régulateur que vous aurez au téléphone vous donnera les gestes à suivre donc NO PANNIC!!!!!

18 mai 2010 à 15:58:18
Réponse #4

StormX


Merci Vincent pour ce post parfaitement clair  :)

J'en profite également pour rajouter ce si pratique mécanisme qu'est le "Score de Glasgow"

Citer
Le score de Glasgow permet d'évaluer l'état de conscience d'une victime et de suivre son évolution par comparaison des résultats obtenus. L'objectivité de cette cotation est un avantage, par contre elle ne fournit pas de renseignement sur les facteurs qui ont déclenché le trouble de la conscience.
Il a été élaboré pour l'évaluation des traumatismes crâniens, et notamment la surveillance de l'évolution. En raison de sa simplicité, il est fréquemment utilisé dans le contexte préhospitalier pour tous les types d'accidents. Toutefois, il ne s'agit que d'une formalisation de l'évaluation de la conscience (les éléments de bilans sont transformés en chiffres). S'il permet de déterminer un certain nombre d'action réflexe (notamment sur la mise en place d'une protection des voies aériennes), il n'apporte en revanche aucune aide au diagnostic particulière. Un bilan neurologique plus poussé nécessite un recours à des tests de réflexes, voir à des moyens d'imagerie (scanner, IRM).

Il est à mon sens important de le connaitre pour accélérer la transmission du bilan que l'on aurait effectué lors de notre appelle au 15.

Pour l'apprendre en 5 minutes : fiche technique

 ;)
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

18 mai 2010 à 18:34:21
Réponse #5

sig pro


se dire que l'on est les yeux et les oreilles des régulateurs sur les lieux
je dis ce que je vois
je dis ce que j'entends
je dis ce que je sais
mais surtout pas ce que je pense ou je crois savoir.... ::)

à méditer et appliquer
« Modifié: 18 mai 2010 à 20:47:42 par Nävis »

19 mai 2010 à 09:56:11
Réponse #6

Vincent


Absolument, un secouriste ne transmet que des faits et jamais au grand jamais un eventuel "diagnostique" on est pas des toubibs loin de la !

10 juin 2018 à 22:00:55
Réponse #7

Hurgoz


"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité