Nos Partenaires

Auteur Sujet: Aikido, efficace ou pas??  (Lu 40909 fois)

23 mars 2007 à 10:18:39
Réponse #50

Rammstein


J'ai pratiqué l'Aikido pendant un an. L'Aikido m'a beaucoup apporté pour ce qui concerne la souplesse, les déplacements, et surtout les chutes. Mais en matière de SD je pense qu'une longue pratique est nécessaire pour espérer sortir d'une agression sans trop de casse.

Depuis je suis passé à des AM plus "bourrins" : American Kenpo Karate (les canadiens fréquentant le forum doivent connaître - voir mon avatar) et Kickboxing, qui à mon sens sont plus efficaces en SD après seulement quelques mois d'apprentissage.

Rammstein

23 mars 2007 à 10:49:22
Réponse #51

bynouze


Moi aussi j'ai fais de l'aikido (2 ans quand j'en avais 12) et je dirais que ça m'a bien servi surtout pour les chutes (et merci parce que en roller c'est pas ce qui manque ;D),sinon ça peut aussi donner une certaine confiance en soi qui pourrait "eventuellement" dissuader l'agresseur (si on est chanceux ::))

23 mars 2007 à 13:01:30
Réponse #52

kodiak


Pour te répondre Pétrus, si je parle Budo c'est parce que c'est le terme le plus connu, et que l'aikido est une discipline Nippone (ni mauvaise d'ailleurs, humm :-\ pardon) on pourrait aussi bien employer Wushu, ;)
Je suis d'accord avec la remarque de Bison dans le fil annexe, certaines pratique des arts tradis sont néfastes, le tsuki avec kime qui fait claqué le gi, c'est sympa, mais c'est effroyable pour les articulations du bras, les chutes aiki m'ont déjà sortis d'un mauvais pas ( je faisais un PO et à la réception d'un obstacle haut, j'ai été déséquilibré vers l'avant, j'ai failli me croûter et hop une p'tiote roulade et c'est reparti en douceur, sous les "arrête de te la jouer!" des cadres ::)) mais en discutant avec des spécialistes du sports je me suis aperçu que les chutes plaquées assez fortes avaient une incidence sur les Pb de visions, a force de comprimer l'arrière de la tête ou passe le nerf optique apparemment :-\ par contre elles préservent mieux les genoux que les chutes "judos" :up:
Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

26 mai 2009 à 20:43:26
Réponse #53

Jérôme 2


Je relance ce sujet qui était tombé aux oubliettes depuis un moment, puisque j'affectionne particulièrement les arts martiaux et l'aïkido en particulier, étant un pratiquant assidu.

L'Aïkido efficace ou pas ?

Oui et non, car tout dépendra de l'état d'esprit du professeur et du pratiquant.

J'ai la chance de travailler avec un professeur de la "vieille école" qui a su garder un aikido "offensif". (un aikido tellement "old school" qu'on lui avait refusé 4fois son 4eme dan en lui prétextant que l'aikido avait évolué et que le sien était d'une autre époque désormais révolu :down:)

Il saura nous présenter une technique d'aikido standard mais il nous expliquera et nous démontrera qu'il suffit de peu pour qu'une technique d'aikido s'avère beaucoup plus "cassante".

Je trouve que c'est important d'intégrer cette notion plus "martiale" dans sa pratique de l'aikido.

Le pratiquant fera aussi que son aikido sera efficace ou pas. J'ai pu rencontrer au fil des stages et au sein de mon dojo des pratiquants qui était là pour se détendre, d'autres pour avoir une simple activité physique, d'autres pour savoir se défendre (il est vrai pas beaucoup, car cela s'orrientent le plus souvent vers d'autres disciplines).

A mon sens, ce qui manque à l'aikido pour être plus efficace, c'est le manque de mise en situation "réelle et concrète" on est tranquille dans son dojo en travaillant sur des techniques définies.

C'est pour cela que j'ai souhaité tester le krav maga pour tenter d'assimiler cette notion de réalisme.

Et bien , j'ai trouvé que ce que j'apprenais en aikido n'était pas si déconnant que cela en situation de self défense: sortir de la ligne d'attaque, atemi pour destabiliser l'adversaire, notion de gestion l'espace et de son environnement et j'en passe.

Ce sont des éléments qui sont des bases solides dans un cadre de self defense.

Mais il est évident que pour être plus complet en SD, la pratique unique de l'aikido ne sera pas suffisante, il faudra impérativement intégrer d'autres disciplines pour être le plus polyvalent possible.




27 mai 2009 à 00:24:18
Réponse #54

nonoz1000


Si un art martial est efficace assez rapidement, je dirai que c'est le Ju-Jitsu. C'est une discipline complete, ou l'on apprend aussi bien la frappe en pied poing que le travail dit "de soumission", avec le travail des articulations, clés et autres.
Plus complet et direct que l'Aïkido
Aprés, il y a effectivement le Krav.
J'ai deux amis qui pratiquent l'un ou l'autre, et si l'aikido est trés efficace a haut niveau, il demande une pratique de longue haleine pour une parfaite maitrise.
Le krav-maga sera efficace plus rapidement pour son pratiquant car on sort de la philosophie des arts martiaux. Le krav s'appuie sur les principes mecaniques du combat, des mouvements rapides et efficaces, et un impact psychologique.
Bref, efficace plus rapidement pour les pratiquants.

27 mai 2009 à 00:44:27
Réponse #55

Jérôme 2


Oui, le jujitsu peut être efficace (comme toutes les disciplines martiales) mais ne te leurre pas, pas au bout de quelques mois, (comme dans toutes les disciplines martiales).

C'est peut être très complet mais cela  reste toujours dans le cadre "protégé" d'un dojo et on n'aborde pas l'aspect psychologique du combat.

Et puis il y a jujitsu et jujitsu , c'est à dire le jujistu modifié de compétition dans lequel on a supprimé les techniques les plus dangereuses ou bien le vrai jujitsu traditionnel ?

27 mai 2009 à 06:33:18
Réponse #56

tsjok


ma maigre experience de l'aikibudo (  " l'ancetre " de l'aikido ? ) que j'ai pratiqué quelques temps avant de passer à la BF .
effectivement , son efficacité me semble discutable dans une vraie baston , face à un , ou des , gars pret(s) à tout .
en revanche , j'ai eu plusieurs fois à utiliser ses techniques de torsions et d'attaques sur les articulations pour " expliquer " gentiment à un importun qu'il valait mieux s'arreter avant que ça ne dégénere . Notamment lors de concerts pendant lesquels il était hors de question que je cogne ( ou que je me fasse cogner ! ) .
peut etre utile en cas de " riposte proportionnée " ?

27 mai 2009 à 07:03:18
Réponse #57

Patrick


Peut-être qu'un gentil organisateur pourrait déplacer ce fil vers la section Feu de Camp:)
Serge, je serais tenté aussi de le faire, mais je crois que les auteurs du fil et des derniers posts ne comprendraient pas pourquoi et le prendrait pour un désaveu sectaire et là je ne  me sent pas tout à fait le temps ni la force de le leur expliquer pourquoi on est très, mais alors très très loin de la notion de survie urbaine.

Je serais même tenté, de guerre lasse, d'inverser la célèbre maxime par un "yes your kung fu is better than mine".

Mais je suppose que c'est là aussi la force et la fraicheur d'un forum que de 100 fois sur le métier remettre l'ouvrage.

27 mai 2009 à 07:17:01
Réponse #58

DavidManise


Ouaipe.  Ceci dit moi je le fais : je mets le sujet dans "préparation physique", parce qu'il est bel et bien question de ça.  Et s'ils râlent et ne comprennent pas, je serai bien obligé de leur expliquer la différence.

Oui, mille fois oui, l'aikido EST efficace.  Le tout est de savoir efficace à quoi exactement, dans quel contexte. 

On pourra aussi leur parler du Baron qui après son 5e dan d'aikido et des millions d'heures sur les tatamis s'est mis à bosser avec Fred et a renouvelé son truc complètement.  Il continue de faire de l'aikido, il donne des stages un peu partout en europe, mais bon ;)

Ciao ;)

David
« Modifié: 27 mai 2009 à 09:34:37 par DavidManise »
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

27 mai 2009 à 16:51:41
Réponse #59

Jérôme 2


Quel est le vrai nom de ce fameux "Le Barron" (si cela est possible) pour voir si je le connais.

27 mai 2009 à 16:54:55
Réponse #60

sharky


Quel est le vrai nom de ce fameux "Le Barron" (si cela est possible) pour voir si je le connais.

C'est son nom.
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

28 mai 2009 à 12:00:41
Réponse #61

** Serge **


"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

28 mai 2009 à 14:10:09
Réponse #62

Jérôme 2


http://www.scribd.com/doc/7187913/01-Rare-Aikido-Morihei-Ueshiba-Tadashi-Abe-1958

Merci pour le lien Serge.

J'ai la chance de disposer de l'original.

C'est un Aïkido d'une autre époque désormais. ;D

01 juin 2009 à 14:48:42
Réponse #63

merydine


Bonjour,
- Ayant pratiqué l'Akido il y a quelques années pendant 6 ans de manière particulièrement  intensive, je tiens préciser quelques points qui me semblent importants.
On peut tuer en pratiquant l'Aïkido, en provocant des hémorragies internes ou une luxure de la nuque.
La particularité de cet art est qu'il n'est vraiment pas fait pour le combat de rue, car en cas de déclenchement
d'un combat, le pratiquant aura bien du mal à maitriser plusieurs adversaires simultanément. Donc il devra faire
du ménage rapidement sinon il est rapidement summergé. Il y a une video de Sensei Ushiba à 1 contre 4 où l'on voit clairement
qu'il prend un coup derrière les oreilles car il avait zappé l'adversaire derrière lui, lors d'un démonstration.
Si il avait agit dans la rue, il y aurait eu  certainement au début au moins 1 blessé léger (le gars derrière). Histoire de faire comprendre à ses adversaires que se sont eux qui doivent prendre la décision de rompre le combat.
 Il aurait certainement du en abimer un autre un peu plus pour les aider dans leur décision et ainsi de suite.

Avec un maitre d'un niveau inférieur, il y aurait certainement eu plus de blessés légers ou un mort voir plusieurs.
Ainsi de suite en fonction du niveau.

Je trouve qu' en cela l' Aïkido est très proche de l' Art du sabre et donc de l'esprit des samouraïs
car lorsque l' on sort le katana de son fourreau, c'est pour tuer.

Aussi suisj-e convaincu de ce que disait maitre Kano disait que le vrai combat est de ne pas combattre. En Aïkido cela s'applique particulièrement car la plus part des prises sont à peine efficaces pour contrôler plusieurs adversaires. Certaines sont par contre simples et immédiatement mortelles. En fonction du niveau de pratique, un pratiquant sera soit summergé ,soit un meurtrier. C'est pour cela qu'il n'est pas possible d'organiser des compétitions, car si le but c'est de gagner, le risque d' une  issue fatale est trop grand lorsque les combattants sont sous pressions.


Mon maitre était partisan du combat mode dure.
Donc coups suffisamment portés pour que l'on se souvienne qu'il faut bouger rapidement,
prises à la limite de la rupture des ligaments
entrainement par -5 à +40, avec couteau, sabre et baton (mais curieusement pas de nunchaku ou shuriken, tonpha ...)
Randori à plusieurs adversaires
Pratique d'une prise jusqu'à ce qu'il estimait être de qualité acceptable :
(Ainsi pour l'apprentissage de l'équilibre nous nous déplacions à genoux pendant 1H . Il disait que tant que nous ne savions pas nous déplacer à genoux, il y avait peu de chance pour que l'on sache le faire debout). Je vous raconte pas l'état des genoux avec le frottement du hakama et du kimono

le tout dans le silence le plus strict.


Il me semblait que l' Aïkido était la voie du soufle (air). Je peux me tromper, mais en pratiquant cela m'a semblé très vrai.
En effet on ne fatigue pas quand on respire correctement. De plus on gère beaucoup plus facilement l'énergie contenue du hama (de mémoire, zone sous le nombril contenant l'énergie permettant de déclencher le Kïai ou d' amplifier  l'effet d'une prise). 

A+
Merydine

12 juin 2009 à 10:58:17
Réponse #64

magiccerbere


Hello la Compagnie,

Je viens d'assister à mon premier cour d'Aikido, et cela m'as vraiment beaucoup plu!

Je recherche un livre avec les techniques de base, non pas pour pratiquer tout seul sans cour (ce qui est impossible), mais pour reprendre ce qu'on as vu en cours et le retravailler avec un partenaire (cela dans l'optique de progresser plus vite, ou plutot pour ne pas être en retard...).

Je suis tombé sur plusieurs livres, mais je ne sais quel prendre...

http://www.amazon.fr/Takemusu-AIkido-Historique-techniques-base/dp/8460580504/ref=pd_sim_b_3

http://www.amazon.fr/technique-F%C3%A9d%C3%A9ration-Fran%C3%A7aise-dA%C3%AFkido-Budo-a%C3%AFkikai/dp/2951522207/ref=pd_sim_b_5

http://www.amazon.fr/A%C3%AFkido-Mouvements-base-Bodo-R%C3%B6del/dp/2803448785/ref=pd_sim_b_5

http://www.amazon.fr/guide-du-d%C3%A9butant-a%C3%AFkido/dp/2702707610/ref=pd_sim_b_4

http://www.amazon.fr/A%C3%AFkido-fondamental-Techniques-connaissances-fondamentales/dp/2846172390/ref=pd_sim_b_3

Donc, je rèpete, j'aurais dèja vu et pratiqué un peu la technique lors du cours, donc le livre ne sera là juste pour retrouver les mouvements et aussi se souvenir du nom.

Et si l'un de vous as l'un des bouquins et le vends  :D

Merci  ;)
"J'ai la nostalgie d'une de ces vieilles routes sinueuses et inhabitées qui mènent hors des villes... une route qui conduise aux confins de la terre... où l'esprit est libre..." H.D Thoreau

12 juin 2009 à 11:24:58
Réponse #65

sharky


« Modifié: 12 juin 2009 à 11:32:15 par sharky »
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

12 juin 2009 à 13:09:24
Réponse #66

magiccerbere


Salut Sharky,

Désoler, mais le suport dvd ne m'interesse pas, surtout pour une raison pratique...

Mais merci quand même  ;)
"J'ai la nostalgie d'une de ces vieilles routes sinueuses et inhabitées qui mènent hors des villes... une route qui conduise aux confins de la terre... où l'esprit est libre..." H.D Thoreau

12 juin 2009 à 13:42:40
Réponse #67

kodiak


Citer
Je viens d'assister à mon premier cour d'Aikido, et cela m'as vraiment beaucoup plu!

Je recherche un livre avec les techniques de base, non pas pour pratiquer tout seul sans cour (ce qui est impossible), mais pour reprendre ce qu'on as vu en cours et le retravailler avec un partenaire (cela dans l'optique de progresser plus vite, ou plutot pour ne pas être en retard...).

 :), j'en suis ravi,
Perso, si j'en avais le temps, je n'hésiterais pas à me replonger dans cette pratique, j'adore cette forme de corps et les sensations qui découlent de la pratique,
Bon, je ne me fait plus trop d'illusions quant à l'éfficacité réelle de la discipline, je ne m'en suis  jamais trop faites d'ailleurs, mais je trouve que c'est une trés bonne école pour apprendre à gerer son corps dans l'espace, dans le mouvement.

AMHA,l'Aikido, tel qu'il est pratiqué actuellement n'est plus directement efficace et d'un certain point de vu j'ai l'impression que c'est voulu, ce ne semble  en tout cas plus le but premier.

La gestuelle, les reflexes acquis, la position du corp et la maitrise souffle ne peuvent qu'être benefiques , au même titre que tout les autres Budo's.

Par contre, il faut bien admettre qu'en l'état, les techniques ne sont plus efficaces (au sens premier du terme) si elles ne sont associées à d'autres méthodes d'atemis, de désquilibre...
Quelques projections font l'affaire, toujours les plus simples, les plus direct, celles qui demandent le moins de "literrature" mental, le reste (contrôle au sols, défense sur couteau, défense sur saisies arrieres) n'est que piéges d'illusions.

Citer
Je trouve qu' en cela l' Aïkido est très proche de l' Art du sabre et donc de l'esprit des samouraïs


Effectivement, il me semble que c'est fait pour, les mouvement mains nues, les déplacements les esquives et travail d'angles, découlent du travail au sabre, c'est pour çà que la pratique mains nues eSt associée avec celle du bokken et du jo.

Citer
prises à la limite de la rupture des ligaments
:down: Il ne faut pas tout confondre, la réussite d'une clés dépend d'un bon contrôle articulaire, çà demande de la maitrise et du temps, forcer sur une articulation n'apporte rien à la pratique sinon un risque de blessure accrus.
Je ne dis pas qu'il faille pratiquer mollement mais intelligement, pour durer, pour continuer à trouver du plaisir à la pratique et rester efficace,
Si vous vous blesser à l'entrainement, sur du long terme c'est dangeraux et handicapant, sur du court terme c'est contre productif parce que vous vous retrouver avec un bras en vrac, source de douleur  et déconcentrant, inutilisable en cas de confrontation réelle.

J'ai 35 ans (déjà :-\, seulement :)) ,certains ours je ne sans plus mon poignet gauche, je regrette à présent cette pratique mal gérée, fruit d'une virilitée mal placée :-\




Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

15 juin 2009 à 16:43:51
Réponse #68

magiccerbere


Merci de ton partage d'experience Kodiak.

Personne as de préference pour les quelques livres cité plus haut?

Finalement, j'ai réduit le choix à ces 3 bouquins :

http://www.amazon.fr/Takemusu-AIkido-Historique-techniques-base/dp/8460580504/ref=pd_sim_b_3 qui d'après les commentaires clients est trés bien fait.

http://www.amazon.fr/technique-F%C3%A9d%C3%A9ration-Fran%C3%A7aise-dA%C3%AFkido-Budo-a%C3%AFkikai/dp/2951522207/ref=pd_sim_b_5 pareil pour les commentaires, et c'est la FFAAA qui l'édite.

http://www.amazon.fr/A%C3%AFkido-fondamental-Techniques-connaissances-fondamentales/dp/2846172390/ref=pd_sim_b_3 Pas de commentaire, mais apparement, l'auteur est connu et reconnu!
"J'ai la nostalgie d'une de ces vieilles routes sinueuses et inhabitées qui mènent hors des villes... une route qui conduise aux confins de la terre... où l'esprit est libre..." H.D Thoreau

20 juin 2009 à 08:43:42
Réponse #69

Barnabé


Hello la Compagnie,

Je viens d'assister à mon premier cour d'Aikido, et cela m'as vraiment beaucoup plu!

Je recherche un livre avec les techniques de base, non pas pour pratiquer tout seul sans cour (ce qui est impossible), mais pour reprendre ce qu'on as vu en cours et le retravailler avec un partenaire (cela dans l'optique de progresser plus vite, ou plutot pour ne pas être en retard...).

Je suis tombé sur plusieurs livres, mais je ne sais quel prendre...

Premièrement, c'est un peu tôt pour acheter un bouquin. L'un des anciens de l'aikido, Sensei Ellis en GB, quand on lui posait la question de quel bouquin prendre, montrait le tatamis et disait : "that's where it's at". Autrement dit "tout est là".
L'aikido s'apprend par la répétition sur un tatamis, pas par la parole ni par les bouquins. Au début on comprend rien et on a du mal à mémoriser : c'est normal. Ca revient à compenser les difficultés d'apprentissage corporel par un apprentissage intellectuel à partir d'un bouquin. C'est dommage. Je te conseillerai d'attendre au minimum quelques mois avant d'acheter un bouquin.

Deuxièmement, la question est à poser à ton prof. Selon l'enseignement dont il se sent le plus proche, selon la fédé du club aussi, ça peut varier. Si tu ramènes fièrement le bouquin de la FFAB dans un club FFAAA ou inversement le bouquin de Tissier dans un club FFAB, les gens vont te regarder un peu bizarrement. c'est peut-être con mais c'est comme ça. Saito est encore un cas à part, c'est Iwama Ryu, école minoritaire, même s'il c'est une référence dans le domaine des armes.

Troisièmement, on ne pratique pas l'aikido en dehors du tatamis. D'une aprt on n'est pas censé montré les techniques à des non-pratiquants, et d'autre part les techniques sont tellement subtiles que sans les conseils du prof on risque de travailler de façon erronnée.

Bon, si c'est un club FFAAA, le meilleur bouquin de référence, à mon avis, c'est Aïkido: Progression technique du 6ème Kyu au 1er Dan de Christian Tissier. Aikido Fondamental (le premier, à couverture noire) est moins complet, un peu plus ancien (photos moins bonnes) et plus encombrant.

20 juin 2009 à 10:53:13
Réponse #70

Lemuel


Bonjour,
- Ayant pratiqué l'Akido il y a quelques années pendant 6 ans de manière particulièrement  intensive, je tiens préciser quelques points qui me semblent importants.
On peut tuer en pratiquant l'Aïkido, en provocant des hémorragies internes ou une luxure de la nuque.
La particularité de cet art est qu'il n'est vraiment pas fait pour le combat de rue, car en cas de déclenchement
d'un combat, le pratiquant aura bien du mal à maitriser plusieurs adversaires simultanément. Donc il devra faire
du ménage rapidement sinon il est rapidement summergé. Il y a une video de Sensei Ushiba à 1 contre 4 où l'on voit clairement
qu'il prend un coup derrière les oreilles car il avait zappé l'adversaire derrière lui, lors d'un démonstration.
Si il avait agit dans la rue, il y aurait eu  certainement au début au moins 1 blessé léger (le gars derrière). Histoire de faire comprendre à ses adversaires que se sont eux qui doivent prendre la décision de rompre le combat.
 Il aurait certainement du en abimer un autre un peu plus pour les aider dans leur décision et ainsi de suite.

Aussi suisj-e convaincu de ce que disait maitre Kano disait que le vrai combat est de ne pas combattre. En Aïkido cela s'applique particulièrement car la plus part des prises sont à peine efficaces pour contrôler plusieurs adversaires. Certaines sont par contre simples et immédiatement mortelles. En fonction du niveau de pratique, un pratiquant sera soit summergé ,soit un meurtrier. C'est pour cela qu'il n'est pas possible d'organiser des compétitions, car si le but c'est de gagner, le risque d' une  issue fatale est trop grand lorsque les combattants sont sous pressions.

Le truc c'est que pour moi le principe de la rue c'est pas 5 mecs qui se téléportent autour de toi et qui t'attaque. C'est plutôt un mec qui va essayer de venir te voir pour te parler tout près et te raconter n'importe quoi pour te faire chier dans tes pompes tout en te faisant te demander si oui ou non il constitue une menace, et pendant que tout ce que tu verra c'est sa grosse gueule qui remue en te demandant quand l'étage du dessus t'arrivera en travers du pif, tu verra ni ses mains, ni le mec qui se glisse derrière toi pour te foutre un coup de planche récupérée dans le chantier d'à coté.
L'aikido, le meurtre, tout ça, c'est l'étape d'après.
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

20 juin 2009 à 12:34:07
Réponse #71

magiccerbere


Premièrement, c'est un peu tôt pour acheter un bouquin. L'un des anciens de l'aikido, Sensei Ellis en GB, quand on lui posait la question de quel bouquin prendre, montrait le tatamis et disait : "that's where it's at". Autrement dit "tout est là".
L'aikido s'apprend par la répétition sur un tatamis, pas par la parole ni par les bouquins. Au début on comprend rien et on a du mal à mémoriser : c'est normal. Ca revient à compenser les difficultés d'apprentissage corporel par un apprentissage intellectuel à partir d'un bouquin. C'est dommage. Je te conseillerai d'attendre au minimum quelques mois avant d'acheter un bouquin.

Deuxièmement, la question est à poser à ton prof. Selon l'enseignement dont il se sent le plus proche, selon la fédé du club aussi, ça peut varier. Si tu ramènes fièrement le bouquin de la FFAB dans un club FFAAA ou inversement le bouquin de Tissier dans un club FFAB, les gens vont te regarder un peu bizarrement. c'est peut-être con mais c'est comme ça. Saito est encore un cas à part, c'est Iwama Ryu, école minoritaire, même s'il c'est une référence dans le domaine des armes.

Troisièmement, on ne pratique pas l'aikido en dehors du tatamis. D'une aprt on n'est pas censé montré les techniques à des non-pratiquants, et d'autre part les techniques sont tellement subtiles que sans les conseils du prof on risque de travailler de façon erronnée.

Bon, si c'est un club FFAAA, le meilleur bouquin de référence, à mon avis, c'est Aïkido: Progression technique du 6ème Kyu au 1er Dan de Christian Tissier. Aikido Fondamental (le premier, à couverture noire) est moins complet, un peu plus ancien (photos moins bonnes) et plus encombrant.

Yop,

Pour l'école, c'est le birankaî. Pour le bouquin, comme dit, c'est un plus pour s'entrainer à deux (du genre, 2/3h par semaine en plus du cours.)
Bon, je vais donc attendre et voir avec mon prof ce qu'il en pense.
Merci pour ta réponse!
"J'ai la nostalgie d'une de ces vieilles routes sinueuses et inhabitées qui mènent hors des villes... une route qui conduise aux confins de la terre... où l'esprit est libre..." H.D Thoreau

20 juin 2009 à 20:20:02
Réponse #72

Barnabé


Yop,

Pour l'école, c'est le birankaî.

Fédération internationale qui s'est démarqué de l'Aikikai, maison mère mondiale de l'Aikido, à la suite de Chiba Sensei, 8e dan. Donc, voilà, tu es dans un club qui est plus ou moins à part de l'Aikido mondial. Ca ne veut bien sûr qu'il soit meilleur ou moins bon, simplement il est probable qu'il y ait des différences subtiles dans la technique et dans la pratique.

Raison de plus pour ne pas se jeter sur le premier bouquin venu.

Citer
Pour le bouquin, comme dit, c'est un plus pour s'entrainer à deux (du genre, 2/3h par semaine en plus du cours.)
Bon, je vais donc attendre et voir avec mon prof ce qu'il en pense.
J'avais bien compris, et je maintiens que c'est une mauvaise idée. 2 à 3 h par semaine avec pour support un bouquin, c'est la meilleure façon d'apprendre des formes vides, pleines d'erreurs de placement et de mouvement, et dénuées de la subtilité qui fait l'essence de l'aikido.

Par ailleurs, la plupart des clubs ont 2 cours (ou plus) par semaine. En suivant tous les cours proposés par ton club, plus quelques stages quand tu sauras chuter, tu dois déjà pouvoir "bouffer" pas mal d'aikido.

21 juin 2009 à 10:44:57
Réponse #73

kodiak


 
Citer
l'équitation ne s'apprend pas dans les livres, mais il ne faut pas laisser ces derniers se couvrire de poussière...........
 

 
 :doubleup: bien joliment dit est pouvant se referer à bien des choses, tir, noeuds, survie...
Qaund même, le propos de Maggiccerbere me semble plus de pouvoir disposer dans lexique lui permettant de pouvoir identifier et mettre un nom sur les techniques, rien ne remplace la pratique

Il est effectivement préférable de se renseigner aupres de son enseignant pour etre diriger vers des ouvrages correspondant à la pratique de la fédé qui vas bien.

Perso, hein, un truc comme çà:

Citer
L'un des anciens de l'aikido, Sensei Ellis en GB, quand on lui posait la question de quel bouquin prendre, montrait le tatamis et disait : "that's where it's at". Autrement dit "tout est là".

OK, trés vrai, mais au lieu de se fendre d'une aura zen, le gars il aurai simlement répondu à la question et précisant que le principal c'est de bosser, il aurait pas étais plus con.

La plupart de ces subtilitées divergentes entre les différrentes fédéés , ne sont amha, que de la branlette intellectuelle, des secrets de polichinelle qui noyent le pratiquant et n'apportent pas grand choses dans la pratique.

Citer
on ne pratique pas l'aikido en dehors du tatamis
Alors çà ne sert à rien ...

Dans un premier temps il faut apprendre à marcher avant de courrir, ses sensations on les creer en pratiquant, sereinement, avec différents partenaires, de différrents cabarits et de différrents niveaux,

Si ce que j'apprend au dojo sur le tatami, n'est valable que dans le dojo sur le tatami, çà m'est aussi utile qu'un deuxiéme trou du c*ls au milieu  coude  :down:



Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

22 juin 2009 à 12:16:05
Réponse #74

Jérôme 2



Par contre, il faut bien admettre qu'en l'état, les techniques ne sont plus efficaces (au sens premier du terme) si elles ne sont associées à d'autres méthodes d'atemis, de désquilibre...
Quelques projections font l'affaire, toujours les plus simples, les plus direct, celles qui demandent le moins de "literrature" mental, le reste (contrôle au sols, défense sur couteau, défense sur saisies arrieres) n'est que piéges d'illusions.
 

L'aikido ne se limite pas a des techniques qui ne fonctionnent pas.

Les atémis et le déséquiblibre sont indispensables a une technique  d'aikido ( qui fonctionne) et ne sont pas optionnelles comme tu le sous-entend.

Le contrôle au sol avec une contrainte articulaire ou un point de pression, fonctionne (je confirme).

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité