Nos Partenaires

Auteur Sujet: Camouflage d'hiver  (Lu 12372 fois)

30 janvier 2007 à 14:37:24
Lu 12372 fois

Rouri


Bonjour,

Étant toujours prêt à apprendre de nouvelles choses…

1. J'aimerais connaître vos trucs pour vous fondre dans le paysage en période hivernale.

2. De plus, je désire savoir quelles sont vos couleurs préférées pour vous camoufler l’hiver :

-   Blanc seulement
-   Blanc et noir
-   Blanc et vert (du type allemand)
-   Blanc et brun
-   OD
-   …

Je vous remercie l’avance pour vos informations.  :)

RK

30 janvier 2007 à 15:17:55
Réponse #1

Kilbith


Hello,

La réponse est pour une utilisation cynégétique.

Je ne suis pas un spécialiste de l'approche, mais en France "camouflage d'hiver" cela n'a pas beaucoup de sens. On peut avoir tout type de temps et de végétation. disons seulement que c'est moins vert et qu'il n'y a pas de fleurs,  sauf sur la cote d'azur.  ;)

Dans le cas d'un  "camouflage par temps de neige" :

Si on est dans les bois : un camouflage standard est suffisant s'il n'est pas spécialisé "vert printannier". Il y a toujours de la végétation et au pire les arbres et taillis. Il doit être dans les couleurs marronasse/gris. Après pour le motif : destructurer la forme avant tout. Rare sont les cas où tout est blanc dans nos contrées. Sauf en altitude, et encore.
Au dessus de ligne des arbres : dans ce cas précis, je prendrais un sur-camouflage blanc. Si tout n'est pas blanc...il deviendra rapidement blanc et noir. Bien sûr, il faut une cagoule et éviter d'avoir deux gants/chaussures noirs   :)

Encore une fois....Si tu es invisible avec les mêmes motifs que la nature environnante, c'est l'idéal. Mais cela demande de changer de tenue tout les 100 m ici.
Or, un animal peut regarder dans ta direction et te "voir", l'important c'est qu'il ne puisse pas "t'identifier" et considérer que tu es une "menace imminente" justifiant une dépense d'énergie exhorbitante pour lui.

Le vrai camouflage visuel en pratique, c'est souvent de ne pas bouger. Donc ce n'est pas tant la couleur ou la forme de ton camo...c'est le fait que tu sois confortable et au chaud. Si tu as froid, tu bouges (risque de répérage). Tu bouges alors tu fais du bruit (risque de répérage). Le bruit ou le mouvement met en alerte : recherche d'identification par odeur ou forme caractéristique (nos yeux, nos mains...). Le camouflage spécialisé intervient essentiellement dans le dernier cas.

La solution pratique : de la laine. C'est chaud, ça ne fait pas de bruit même quand il fait froid, ça pue pas, peu de reflets, cela peut se teindre dans des couleurs de la nature...c'est un produit naturel !
Pour la neige au dessus de la végétation ou dans une grande plaine : grand survêtement léger coton ou polycoton blanc.

Voilà, je ne prétends pas maîtriser le sujet !

did, ;)
« Modifié: 30 janvier 2007 à 16:12:20 par Kilbith »

30 janvier 2007 à 15:56:30
Réponse #2

Rouri


Précision:

Pou moi, le camouflage d'hiver s'applique lorsqu'il y a au moins 5 cm de neige au sol.
« Modifié: 30 janvier 2007 à 16:23:39 par Rouri »

30 janvier 2007 à 16:09:10
Réponse #3

Nimbus


le blanc c'est pas toujours le mieux:

30 janvier 2007 à 16:13:12
Réponse #4

Kilbith


Et oui....D'ailleurs les militaires ont des capes réversibles : blanc et camo.

Au passage notre cerveau ne traite pas de la même façon les visages que le reste des informations visuelles...nous sommes super performants pour les visages !

did, ;)

30 janvier 2007 à 16:24:58
Réponse #5

Rouri


Nimbus,

quel est le type de camo à gauche sur la photo?

30 janvier 2007 à 17:23:57
Réponse #6

DavidManise


Salut :)

Sur un fond vert foncé, c'est sûr qu'une grosse tache blanche, ça "flashe". 

Si tu prévois rester tranquillement couché par terre, le mieux c'est d'être tout blanc, quitte à rajouter du vert au besoin (avec un sac à dos, des branches, n'importe quoi).  Si c'est pour être debout, moi je mets les jambes de la couleur du sol, et le haut de la couleur du couvert végétal qui reste (mettons vert et blanc, idéalement, pour les épinettes enneigées). 

Le plus important reste de déstructurer ta silhouette visuellement.  Un truc que je trouve qui marche bien, c'est d'avoir les jambes plus claires que le tronc.  Éviter aussi les choses en paires, comme le dit kilbith.  Donc jambes blanches et haut camouflé en hiver, ou jambes beige/camo aride et haut kaki/camo woodland en été/automne.  PAR EXEMPLE.  Ça, ça marche bien ici dans la Drôme où l'été tout est beige au sol.  Au Québec, où le sol est plus vert, ça marchera différemment.

Bref, concrètement en hiver mon camo préféré bien souvent ça va être juste un pantalon blanc, et le haut en camo urbain (eh oui).  Ça passe bien, surtout que la luminosité a tendance à "écraser" les couleurs et à tout faire apparaître en noir et blanc...  Les gants et les bottes blanches ça le fait.  Le truc de kilbith de ne pas avoir les mains et les pieds de la même couleur ça marche très bien aussi.  J'ai testé ça grâce à lui récemment.  Ça le fait.

Bref, en clair, de loin les patterns ça aide mais le plus important reste de ne pas bouger, de déstructurer ta silhouette (haut bas et gauche/droite différents, centre/périphérie différents, avant/arrière différents grâce au sac à dos par exemple...), et d'être dans des tons qui se rapprochent globalement de l'ensemble du terrain.  C'est comme ça qu'on peut se retrouver parfaitement bien "neutre" avec des vêtements entièrement civils qui ne font pas peur aux mamies.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

30 janvier 2007 à 17:53:30
Réponse #7

Kilbith


Salut, ;)

Eviter de tomber dans l'anthropomorphisme question couleur...Certaines solutions comme le rouge et noir ont fait leur preuves :

                       

Et puis....en période de chasse c'est plus efficace qu'un gilet pare balle camo !
Et puis....c'est un bon camouflage vis à vis des forces de l'ordre car il évite les contrôles !
Et puis....ça fait sourire les mamis !

did, ;)
« Modifié: 30 janvier 2007 à 17:56:14 par Kilbith »

30 janvier 2007 à 18:43:14
Réponse #8

Artic Killer


Pour moi, si beaucoup de neige: combinaison de peintre (10 euros environ) avec des taches vertes et grises au spray. très léger, relativement imperméable, facilement mis par dessus la tenue habituelle ou quelque chose de chaud, peu encombrant.

Sinon l'ancienne tenue woodland urbaine US donne d'excellents résultats.
"Et du chaos une voix vint à me dire: souris, sois heureux, ça pourrait être pire.
Alors j'ai souris, je fus heureux, et ce fut pire."

30 janvier 2007 à 18:55:03
Réponse #9

Kilbith


Pour moi, si beaucoup de neige: combinaison de peintre (10 euros environ) avec des taches vertes et grises au spray. très léger, relativement imperméable, facilement mis par dessus la tenue habituelle ou quelque chose de chaud, peu encombrant.

Sinon l'ancienne tenue woodland urbaine US donne d'excellents résultats.

Voilà une idée qu'elle est bonne !

30 janvier 2007 à 19:23:46
Réponse #10

Rouri


Merci pour vos infos. :)

Avez-vous testé le «Oboroten suit» comme camo hivernal?
Voici le lien:http://www.russiancombatgear.com/product_details/Oboroten_Suit_(Splav).php

Car, je me dmande bien ce que vaut ce type de tenue camo, qui me semble être un hybride entre une Ghillie suit et un habit traditionnel.



 
« Modifié: 30 janvier 2007 à 19:38:44 par Rouri »

30 janvier 2007 à 19:32:35
Réponse #11

guillaume



"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

30 janvier 2007 à 20:03:03
Réponse #12

Artic Killer



Avez-vous testé le «Oboroten suit» comme camo hivernal?
Voici le lien:http://www.russiancombatgear.com/product_details/Oboroten_Suit_(Splav).php

Car, je me dmande bien ce que vaut ce type de tenue camo, qui me semble être un hybride entre une Ghillie suit et un habit traditionnel.
 

J'ai un copain qui en a une. Comme tout ce qui est russe et qui concerne le froid ou la neige, c'est....efficace! :doubleup:
"Et du chaos une voix vint à me dire: souris, sois heureux, ça pourrait être pire.
Alors j'ai souris, je fus heureux, et ce fut pire."

30 janvier 2007 à 20:14:29
Réponse #13

kodiak


Déjà un ch'tio lien par des specialistes du genre, ça te donnera des idées sur les cams les plus efficaces

http://www.youtube.com/watch?v=VbSfv7MnSos

Ensuite tout dépend de ce que tu veux faire exactement, te déplacer, te poster et camoufler ton poste d'observation, quel type de végétation tu rencontre.

Le panachage de différents cams est assez judicieux car ça casse mieux les formes, si t'es en milieu semi forestier, un haut kaki ou wd (le cam flecktarn est très efficace dans les bois d'épicéas) et un bas blanc taché (sous les plus basses branches généralement, c'est blanc).
Les tenues dont tu parle sont excellentes et l'avantage c'est qu'elles se portent au dessus de vêtements normaux, tu peux donc les transportées discrètement dans un sac et hop: opération caméléon tu deviens invisible en qq secondes :up:

voilà, voilà
JYC
Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

30 janvier 2007 à 20:37:22
Réponse #14

guillaume



"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

30 janvier 2007 à 20:43:38
Réponse #15

Kilbith


Hello,  :)

Pour une approche cynégétique bipedique : pensez à camoufler le matos dédié avec du chatterton blanc et les semelles des chaussures  à la peinture (l'hostile peut être aussi derrière vous)...

did, :)

30 janvier 2007 à 21:05:38
Réponse #16

kodiak


Pour les equipements on peut egalement utiliser du surgifix (bandes elastiques servant normalement à maintenir des pansemants contre les menbres ou les articulations)L'avantage c'est que çà a un meilleur pouvoir couvrant et que çà s'enleve plus facilement, d'ailleur le chatterton mouillé n'adherre plus trés longtemps dans la neige. >:(

Concernant les tenues présentent dans la video, il y a des tenus cameleons, des tenues neiges reglos (blanches) et les tenues bigarrées (blanches, beiges, vertes) je crois que c'est du cam desert italien (comme quoi :o :o)
Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

30 janvier 2007 à 22:06:28
Réponse #17

bloodyfrog


Salut,

Les tenues blanches/beiges/vertes de l'URH 27 sont du réglo français, très peu diffusé, à destination de quelques unités seulement...
Le 13éme RDP (et autres grenouilles...) utilise un truc qui ressemble, dans les tons désert, sous d'autres latitudes, avec plus de contrastes que la tenue Daguet...

J'ai utilisé la technique du surtout de peintre décrite par Artic Killer, ça marche bien, c'est pas cher si on le déchire, ça s'enlève/se met vite, et ça prends pas de place dans le sac...
Pour essayer l'affut/approche hivernal, ou pour un usage occasionnel, c'est une bonne solution.

On trouve d'occasion assez facilement (tout du moins en Europe... Rouri, mail moi si tu trouves pas...) les tenues surtout blanches/taches vertes des Gebirgsjaegers allemands, deux pièces, qui peuvent être enfilées sur les vêtements et s'utiliser séparemment...

L'erreur courante (mais nos premiers intervenants ne sont pas tombés dedans, preuve encore du niveau de technique de ce forum... ;)) est de mettre un haut blanc avec un bas cam( façon Clint Eastwood dans Les aigles attaquent ;D), l'un et l'autre se détachant sur le fond au lieu de s'y fondre...

Un truc de récup, c'est le pantalon de kimono...
Y'a toujours moyen de récupérer ça autour de nous, c'est costaud, et la ceinture du pantalon (ceux qui ont porté un jour un kimono de judo doivent voir de quoi je parle...) permet aisément de l'ouvrir en grand pour l'enfiler par dessus son pantalon.
Seul inconvénient, ça commence à peser quand c'est mouillé...

Le dernier truc que j'ai utilisé, c'est la blouse blanche type étudiant en médecine (à la rentrée universitaire, ça se trouve pour 10 euros dans les grandes surfaces). Choisir un modèle polycoton qui séchera plus vite.
J'ai choisi de la laisser blanches, mais j'ai cousu des bouts de sangles nylon kaki dans le dos et sur les épaules, facon base de ghillie.
Ca casse un peu le toutblanc, et permet surtout de rajouter dessus de la couleur et du volume, avec quelques branches de sapin (comme Didier l'a écrit, y'a peu de zones de neige totale en France...)
Je complete cette blouse par un petit rideau blanc, genre maille (direction le magasin de tissu d'intérieur, ou Emmaus pour les fauchés).
En le jettant sur la tête et les épaules, je conserve ma vision et je deviens tout sauf un homme à quelques mètres... :)

Pour l'équipement, le surgifix est en effet utilisé par beaucoup d'alpins, de même que l'élasthoplaste (qui comme son nom l'indique est élastique et permet de dessiner sur les équipements des motifs pas trop géométriques...).
J'aime bien aussi les bandes médicales textiles qui se "collent" sur elles mêmes... Vite mises, vite enlevées... On les trouve aussi couleur chair, et avec deux trois coups de bombe de peinture, c'est cool aussi pour d'autres environnements...

J'aime bien traquer dans la neige, les sons en sous bois y prennent une autre dimension...

 :)

Manu.
« Modifié: 30 janvier 2007 à 22:08:33 par bloodyfrog »

30 janvier 2007 à 22:38:23
Réponse #18

Rouri


Questions pour les pros:

1- Portez-vous votre équipement (Chest rig ou veste) sur ou sous votre camo blanc? Je me pose cette question, car mon équipement est OD alors cela casse sur du blanc...

2- Qu'est-ce que le SURGIFIX?

Citer
J'aime bien traquer dans la neige, les sons en sous bois y prennent une autre dimension...(Manu)

3- Alors pour ne pas être traqué par Manu, comment camouflez-vous vos traces dans la neige?

4-
Citer
On trouve d'occasion assez facilement (tout du moins en Europe... Rouri, mail moi si tu trouves pas...) les tenues surtout blanches/taches vertes des Gebirgsjaegers allemands, deux pièces, qui peuvent être enfilées sur les vêtements et s'utiliser séparemment...
J'en possède déjà une. Merci pour ta proposition Manu, c'est vraiment sympa!!! :doubleup:

30 janvier 2007 à 22:46:46
Réponse #19

Kilbith


surgifix des laboratoires URGO :10 rosros



did, ;)

30 janvier 2007 à 22:52:41
Réponse #20

Kilbith




L'erreur courante (mais nos premiers intervenants ne sont pas tombés dedans, preuve encore du niveau de technique de ce forum... ;)) est de mettre un haut blanc avec un bas cam( façon Clint Eastwood dans Les aigles attaquent ;D), l'un et l'autre se détachant sur le fond au lieu de s'y fondre...

Ben...oui, la neige elle est surtout par terre!

 ;D ;D ;D

31 janvier 2007 à 08:33:26
Réponse #21

Artic Killer


Questions pour les pros:

1- Portez-vous votre équipement (Chest rig ou veste) sur ou sous votre camo blanc? Je me pose cette question, car mon équipement est OD alors cela casse sur du blanc...

3- Alors pour ne pas être traqué par Manu, comment camouflez-vous vos traces dans la neige?


Pour la première question, théoriquement, on devrait porter le chest dessous pour la phase infiltration et dessus pour la phase action. Cela dit, si on a un sac (généralement lui aussi en OD ;)) soit on a également un sursac blanc, soit il est apparent. Dans ce cas, mieux vaut porter le chest sur la veste.

De plus, l'infiltration se faisant généralement de nuit, j'ai toujours trouvé que le contraste camo blanc intégral/équipement OD/armes cassait vraiment bien la silhouette.


Pour la deuxième question, cela me semble impossible. A moins de marcher lorsqu'il neige, et que celle-ci efface les traces derrière vous.
La seule parade que j'ai trouvé pour rendre les traces un peu moins visibles, surtout en sous-bois, est d'utiliser les coulées faites par le gibier, étant donné que la surface neigeuse n'est plus vierge.
Si quelqu'un à quelque chose de mieux, je suis preneur. :up:
"Et du chaos une voix vint à me dire: souris, sois heureux, ça pourrait être pire.
Alors j'ai souris, je fus heureux, et ce fut pire."

31 janvier 2007 à 15:53:47
Réponse #22

Rouri


Merci Artic Killer! :doubleup:

Citer
A moins de marcher lorsqu'il neige, et que celle-ci efface les traces derrière vous.
La seule parade que j'ai trouvé pour rendre les traces un peu moins visibles, surtout en sous-bois, est d'utiliser les coulées faites par le gibier, étant donné que la surface neigeuse n'est plus vierge.

Voici quelques trucs:

1-  Nous marchions en file afin de réduire le nombre de traces visibles.

2- Le dernier de la file trainait une tête de sapin ou d'épinette afin de brouiller les pistes dans la neige. Le résultat dépends du type de neige. Cela peut également ralentir la progression. Par ailleurs, ce truc ne rends pas les traces invibles, mais seulement un peu plus dur à détecter de loin. De plus, s'il tombe une nouvelle couche de neige, cela rends les traces encore plus difficle à déceler de loin. Mais, il est certain, que si un tracker trouve les traces, ce n'est pas ce truc qui va l'empêcher de les suivre.

3- Le plus dur par temps froid c'est de manipuler la boussole et la carte. C'est pour cela que le «point man» ou toute autre personne responsable de cette tâche, avait des «hot pad» dans ses poches afin de se réchauffer les mains et d'en garder la dextérité.

4- Je privilégie toujours les sous bois, à cause du jeux de l'ombre et de la lumière, ce qui rends difficle la détection des traces à une certaine distance et facilite le camouflage durant les déplacements. Encore là, ce trucs ne rends pas les traces invibles à un bon tracker!

Je crois que seul le ninja-caribou-gomme-de-sapin peut marcher dans la neige sans laisser de traces!!! ;)
« Modifié: 31 janvier 2007 à 16:05:04 par Rouri »

31 janvier 2007 à 19:37:57
Réponse #23

bloodyfrog


Citer
Alors pour ne pas être traqué par Manu, comment camouflez-vous vos traces dans la neige?

Si t'as la queue rousse, tu peux monter aux arbres... ;D



Sinon, si le Manu qui te poursuit est vraiment décidé, pas de recette miracle, faut courir vite en faisant un grand cercle, et lui tomber dans le dos... ;)

Manu.

31 janvier 2007 à 19:59:33
Réponse #24

Rouri


Bloodyfrog,

Citer
Sinon, si le Manu qui te poursuit est vraiment décidé, pas de recette miracle, faut courir vite en faisant un grand cercle, et lui tomber dans le dos...

Je crois que c'est un peu HS de parler ici d'embuscade et de «countertracking» ;)

Mais je n'ai pu résister de vous donner un extrait du site: http://www.globalsecurity.org/military/library/policy/army/fm/23-10/Ch8.htm
qui traite justement de countertracking...

Pardonnez mon HS:


«Section II
COUNTERTRACKING



8-10. DECEPTION TECHNIQUES

Evading a skilled and persistent enemy tracker requires skillfully executed maneuvers to deceive the tracker and to cause him to lose the trail. An enemy tracker cannot be outrun by a sniper team that is carrying equipment, because he travels light and is escorted by enemy forces designed for pursuit. The size of the pursuing force dictates the sniper team's chances of success in employing ambush-type maneuvers. Sniper teams use some of the following techniques in immediate-action drills and deception drills.

.

e. Arctic Circle. The sniper team uses the arctic circle technique in snow-covered terrain to escape pursuers or to hide a patrol base. It establishes a trail in a circle (Figure 8-10) as large as possible. The trail that starts on a road and returns to the same start point is effective. At some point along the circular trail, the sniper team removes snowshoes (if used) and carefully steps off the trail, leaving one set of tracks. The large tree maneuver can be used to screen the trail. From the hide position, the sniper team returns over the same steps and carefully fills them with snow one at a time. This technique is especially effective if it is snowing.

f. Fishhook. The sniper team uses the fishhook technique to double back (Figure 8-11) on its own trail in an overwatch position. The sniper team can observe the back trail for trackers or ambush pursuers. If the pursuing force is too large to be destroyed, the sniper team strives to eliminate the tracker. The sniper team uses the hit-and-run tactics, then moves to another ambush position. The terrain must be used to advantage.»

 

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité