Nos Partenaires

Auteur Sujet: Survie en deux-roues motorisé  (Lu 22822 fois)

07 avril 2009 à 23:32:17
Lu 22822 fois

onc roger


Il commence à faire beau et les motos et scooters ressortent des garages alors j'ai eu envie de rappeler quelques trucs.

Il ne s'agit pas d'un cours de sécurité routière mais juste d'essayer de dire quelques trucs sur un sujet qui me tient à coeur (je me déplace le plus souvent à moto) et qui me semble ne pas encore avoir été traité sur le forum.

Je pense à ce post depuis un moment mais je n'arrive pas bien à organiser ce que je veux dire alors je vais poser tout ça en vrac ...


- D'abord ce qui me semble être le plus important (et là on est clairement dans le Mindset) :JE suis RESPONSABLE de ma propre sécurité ! Ce n'est pas aux autres de faire attention à moi mais bien à moi de tout faire pour ne pas me retrouver dans une situation ou je dépends de l'attention/habileté/bienveillance des autres

- J'ai lu quelque part qu'une grosse partie des accidents de la route pourraient être évités si les conducteurs ne s'obstinaient pas dans la voie du "c'est lui qui est en tord donc il n'y a pas de raison pour que ce soit moi qui l'évite".
Dit de cette façon cela parait un peu idiot mais qui peut jurer n'avoir jamais eu cette réaction ? (même si elle n'est généralement pas formulée de façon aussi claire) ... en tout cas pas moi !
En voiture c'est déjà très discutable mais avec un poil de chance cela se fini le plus souvent par un simple coup de frein voir juste un peu de tôle pliée (j'ai bien dit avec un peu de chance hein ! Ce n'est malheureusement pas toujours vrai !). En deux-roues cela fini quasiment toujours par terre voir avec quelques os pliés.

- Même quand ça semble facile je reste méfiant
Par exemple : Bouchon, files de voiture roulant au pas, j'ai à peine la place de passer entre les files mais en me voyant arriver la plupart des voitures se poussent un chouia pour me faciliter le passage.
Question : Le conducteur de la voiture qui vient de faire un écart le fait-il par courtoisie ou parce qu'il programme son GPS/répond au téléphone/se gratte le cul ?
Quand il y a un doute il n'y a pas de doute ! Donc si je ne suis pas absolument certain que le conducteur m'a vu et me laisse vraiment le passage alors j'attends ! Bien sur pour pouvoir appliquer cela il faut rouler suffisamment lentement pour pouvoir OBSERVER ce qui se passe ...

- Même quand il fait chaud je m'habille de façon à être protégé. Chacun défini ce qui lui parait être le minimum mais pour les adaptes du "basket-tshirt" ça vaut le coup de parler un peu avec des urgentistes pour se faire une idée du risque encouru. Perso même en été c'est au minimum : chaussures en cuir montantes, jean épais (mais hors période de canicule je me sens mieux avec mon cuir), blouson en cuir épais ou tissus mais avec coques et dorsale, gants en cuir et casque intégral.
Une copine toubib avait retenu de son passage dans un service d'urgences que pour un même accident les passagers étaient souvent plus amochés que les conducteurs. Une raison simple (je ne sais pas si c'est la seule) est que les passagers sont souvent moins bien équipés ...  :'(

- Toujours avoir le minimum de trucs dans les poches et sur soi !
Je sais ça va faire hurler les spécialistes de l'EDC "tout dans les poches" mais sauf à habiter dans une région particulièrement risquée, le danger le plus probable et de loin dés qu'on monte sur un deux-roues c'est l'accident et en cas d'accident tout ce qui dépasse et risque d'appuyer sur une partie quelconque de mon anatomie a une chance non négligeable de percer/casser/tordre la dite partie.
Avoir un multitool c'est pratique pour bricoler et repartir en cas de besoin ... encore faut-il que le même multitool n'ait pas contribué à me casser la hanche parce que je le portais à la ceinture quand je suis tombé.
Du coup j'ai toujours un petit sac à dos pour trimballer le bazar et ce sac va dans le top-case ou dans la sacoche de réservoir mais jamais sur mon dos quand je roule.

Pour illustrer : Lors de ma seule gamelle sérieuse (qui s'est heureusement finie sans vrai bobo mais que j'aurais pu éviter si j'avais gardé un peu plus la maitrise du mindset !) j'avais quelques pièces de monnaie dans la poche de mon pantalon en cuir. Je suis tombé sur le coté, juste à l'emplacement des pièces : J'ai gardé l'empreinte des pièces dessinée sur le coté de la cuisse pendant plusieurs semaines !! Si cela avait été un truc moins plat genre trousseau de clefs ...  :o


Vala ... c'est tout pour aujourd'hui  ;D

Edit : Orthographe
« Modifié: 07 avril 2009 à 23:42:53 par onc roger »

07 avril 2009 à 23:35:58
Réponse #1

DavidManise


:up:

Merci Onc Roger.

C'est clairement de la survie, ça.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

08 avril 2009 à 08:44:00
Réponse #2

Pil


Ce post me fait chaud au coeur car comme toi, je suis motard et depuis que les beaux jours arrivent, je constate que (comme chaque année) les comportements à risques reprennent de plus bel. Combien vois-je de gens en scooter avec pour équipements de "sécurité" un casque jet, des tongs et un short (oui oui déjà, je suis sur la Côte d'Azur, et certains ne sont pas frileux !) ?

Je passe certainement très souvent pour un peureux lorsque je ne remonte pas une file parce que je ne le "sens pas". Tant que je ne vois pas que le conducteur qui s'écarte m'a vraiment VU, je ne passe pas. Il faut que dans le rétro je voie son regard qui pointe vers moi.

Autre chose qui échappe à bon nombre de conducteurs de deux roues, c'est le positionnement sur la chaussée. Non, il ne faut pas rouler complètement à droite, et on évite de coller la voiture / le camion juste devant, en étant au beau milieu de la chaussée.

Méfiance dans les ronds points, les motos / scooters sont souvent invisibles aux yeux des automobilistes qui ne regardent que les entrées/sorties, jamais derrière ou sur les côtés.

Moi aussi, je liste un peu tout ce qui me vient à l'esprit en vrac. Méfiance sur un type d'agression qui s'apparente au car jacking et qui frappe les possesseurs de motos recherchées : au feu rouge, des agresseurs ouvrent la visière de votre casque intégral, y vident une bombe lacrymo et referment la visière. Vigilance !

08 avril 2009 à 09:18:36
Réponse #3

Arvernos


Pour apporter de l'eau au moulin (un 7 et demi ? :D) de l'Onc Roger, un petit témoignage ...
L'une des seules fois (peut-être la seule ?) où j'ai viré le cuir pour rouler en jean & tee-shirt (après-midi caniculaire d'un beau mois d'août, il y a quelques années), c'est là que je me suis vautré. 100 mètres en roulé-boulé sur le bitume, c'est beau dans les films de cascadeurs, mais dans la vraie vie, en plus des quelques fractures diverses et variées, çà donne des brûlures au 2nd degré, donc un "aide-mémoire" imprimé sur une bonne partie du bonhomme pour le restant de ses jours. Et encore, j'ai eu une chance miraculeuse, pas d'obstacle, pas d'autre véhicule, et les 200 kg de la bécane, qui suivait une trajectoire identique et parallèle à la mienne, ont eu la délicatesse de ne pas venir me poinçonner en rebondissant ...

Autre conseil particulièrement judicieux d'Onc Roger, le port de quoi que ce soit à la ceinture ou dans les poches de pantalon ... Un Victorinox ou un pliant banal à la ceinture, sur les hanches, çà fait une belle incrustation en 3D dans le motard ...
Se mettre en évidence est à la portée du premier venu. Mais il faut beaucoup de talent pour passer inaperçu.
                                            Robert Heinlein, Double Etoile

Il n'y a guère d'homme assez habile pour connaître tout le mal qu'il fait.
                                                                 François de La Rochefoucauld

Quand on n'a aucune chance... alors il faut la saisir !

17 août 2009 à 18:46:04
Réponse #4

Barnabé


Concernant les protections : je me suis commandé un jean renforcé kevlar. Il ya un comparatif dans un moto mag dont je ne retrouve pas le lien tout de suite. C'est sûr que ça protège moins bien qu'un pantalon en cuir, mais le problème du cuir, c'est que la plupart des motards, même expérimentés, sages et raisonnables, avouent ne pas le mettre en été, car ça tient trop chaud. De plus, c'est pas forcément adapté à l'après-trajet : boulot ou autre. Du coup, ils roulent en jean (les raisonnables ; les autres sont en short !). Or, un jean se déchire à 40 km/h et c'est la viande qui rape. Le jean renforcé me semble mieux que le jean tout court.

Oh, j'oubliais un truc tout bête : rouler avec le permis et une moto assurée ! Il y a des gens qui conduisent avant d'avoir le permis (donc non assurés, en plus d'être verbalisables). Il y a des gens qui vont dans les chemins avec une moto de cross ou d'enduro non assurée, et éventuellement sans le permis, "puisque c'est juste pour aller dans les chemins". Or, les chemins sont souvent des voies publiques et qui plus est un accident impliquant plusieurs véhicules peut arriver assez vite ; là aussi, ils sont non assurés, en plus d'être verbalisables (si si ça existe la verbalisation en TT, un gars m'a raconté avoir été coursé deux fois par les gendarmes en 4x4, et du coup il a quand même fini par passer le permis et prendre une assurance). Il y a pas mal de gens qui conduisent des motos débridées à plus de 106 ch, ce qui peut faire sauter l'assurance si l'expert va chercher de ce côté... Rouler avec le permis et une assurance, ça paraît une évidence, mais ça n'en est pas une.

Enfin, un dernier truc dans la survie à moto, pour motards débutants (je suis moi-même un motard débutant et plein de motards expérimentés m'ont confirmé cela) :
1) ne pas rouler au-dessus de son niveau. Il faut beaucoup de temps pour acquérir savoir-faire et expérience, alors après le permis il faut se coller un A virtuel au cul (même si on en est dispensé) et rouler avec beaucoup de prudence. Il faut en particulier anticiper l'inattendu, du type gravier ou gazole sur la route, ou un véhicule qui fait demi-tour en sortie de virage, ou ce genre de blague, et donc toujours se garder une marge de sécurité.
2) prendre une moto raisonnable, même si on n'est pas assujetti aux 34 ch. Les motos "pointues" et "pousse-au-crime" ne sont pas adaptées à un débutant. Soit il va être frustré avec cette moto dont il est bien conscient qu'il ne la contrôle pas, soit il va envoyer quand même et se foutre au tas. Le tarif d'assurance est là pour rappeler que c'est inadapté, mais un jeune qui veut à tout prix conduire une sportive pourra essayer d'en avoir une autrement qu'en l'achetant et l'assurant (en l'empruntant par exemple à un copain)... et c'est là qu'il va se planter. Sur ce sujet, voir le premier post de ce fil de discussion (ne surtout pas essayer de lire toutes les pages, tout est résumé dans le premier post) :
http://www.forum-auto.com/moto/section24/sujet125553.htm
« Modifié: 17 août 2009 à 18:54:54 par Barnabé »

17 août 2009 à 20:00:28
Réponse #5

foxus666


j'ai un scooter peugeot ludix 50 cm² (a 24 ans, et oué) et j'ai 230 km au compteur, la 1er fois que j'ai un véhicule motorisé (avant vélo+  bus) donc ce topic m'interesse beaucoups.
je ne peu pas aller au dela de 45 km/h, et pourtant rien que cet aprem, un 4x4 a doublé un vélo sur sa file, et moi j'arrivé sur l'autre file inverse, il m'a frolé en sens inverse a 15-20 cm.... et il m'avait vu c'était pas pendant un virage... de mon coté j'ai roulé directement tout à droite alors que je sentais qu'il allait doubler.

j'ai un sac a dos avec des serviette dedans (protection dorsal de fortune), un jean, et un tee shirt et casque intégral modulable.
les gants son vraiment cruciaux dans un accident ? on se rattrape avec les mains, j'aimerais savoir si ca diminue l'impact fortement pour l'ensemble du corps par exemple.

Merci de vos témoignages précieux !

17 août 2009 à 20:36:49
Réponse #6

foxus666


touchante histoire lilou... navré vraiment.
il est devenu tétraplégique a cause de vertèbres du dos cassées ou du choc a la tête , tu ne sais pas ?

17 août 2009 à 20:39:22
Réponse #7

fy


les gants son vraiment cruciaux dans un accident ? on se rattrape avec les mains, j'aimerais savoir si ca diminue l'impact fortement pour l'ensemble du corps par exemple.

Merci de vos témoignages précieux !

Salut,
je pense que tu peux garder tes gants..
Si ils n'amortissent pas forcément le choc,ils éviteront que tu laisse ta peau et de la chaire sur le bitume... ;)

17 août 2009 à 20:52:22
Réponse #8

onc roger


J'insiste bien fort  :o :

Un bon équipement ne garanti pas qu'on se sorte indemne de tous les accidents mais sans équipement les chances de s'en sortir sont considérablement amoindries

Si il a vraiment eu un choc sur la tête sans son casque il serait très certainement MORT !

Pour les gants leur but n'est pas tellement d'amortir un choc (quoique certains gants avec renfort aident un peu à limiter localement les effets d'un impact) mais surtout à limiter l'abrasion.  C'est pour cela que les gants en cuir sont un minimum : Ils t'évitent de te retrouver sans peau (voir sans muscle)


Maintenant c'est comme dans tous les domaines : Le matos ne fait pas tout, il n'est là que pour augmenter les chances quand le reste n'a pas marché

... Il faudrait mettre en bannière le fameux Mindset, Skills, Tools de Serge
« Modifié: 17 août 2009 à 21:09:59 par onc roger »

17 août 2009 à 21:18:54
Réponse #9

onc roger


Pour les conseils de conduite le mieux serait d'aller voir les sites et forums spécialisés

Quelques exemples :

FRM

le repaire des motards

Un PDF sympa

Désolé ces liens sont plus orientés moto que scoot mais comme partout si on n'arrive pas en faisant le kéké, qu'on commence par lire les anciens posts et qu'on se présente poliment les motards ne mordent pas (enfin pas tous) les scoots de bonne volonté  ;)

PS : Un bon truc serait de te procurer (et de lire attentivement) le bouquin du permis moto. D'ailleurs j'en ai surement un pas trop vieux qui traine dans un coin et que je pourrais t'envoyer si le neuf est inaccessible

17 août 2009 à 21:45:22
Réponse #10

Barnabé


Quelques stats trouvées sur internet :
Un peu moins de morts à scooter qu'à moto (mais beaucoup plus qu'en voiture)
MAIS 2,5 fois plus d'accidents à scooter qu'à moto (usage urbain, conducteurs inexpérimentés...).
EDIT : les mêmes études montrent que les 15-24 ont beaucoup plus d'accidents et les garçons bien plus que les filles, et que ça diminue ensuite avec l'âge. Sur la route comme ailleurs, les jeunes garçons et jeunes hommes ont (statistiquement) tendance à prendre des risques et avoir des conduites accidentogènes. Il faut prendre conscience que les hormones du jeune mâle le mettent en danger, et se demander si on veut prouver sa virilité de la façon la plus stupide qui soit, ou si on veut rester vivant et entier !

Bref, justement en scooter on a des accidents où on se fait mal mais on ne tue pas (ou moins souvent), parce que, statistiquement, on roule moins vite en milieu urbain. D'où l'intérêt des protections pour éviter les blessures : tant qu'à être vivant autant s'éviter des semaines de souffrance et de convalescence...  ;)

A propos des gants : une de mes bonnes pelles à vélo était un soleil en essayant un vélo à moins de 10 km/h)(roue avant plantée dans un trou caché par des herbes). Retombé sur le goudron, environ 2 cm2 de peau arrachée sur les paumes des mains. Ca fait mal. Si on se fait ça à moins de 10 km/h, on se fait quoi à 45 km/h, à ton avis ? Depuis cetet gamelle, je mets des gants à vélo aussi. Et surtout, je mets les protections dès le premier mètre parcouru. La gamelle ne se manifeste pas spécialement sur les grands trajets, donc la réflexion "je vais pas loin, je les mets pas", n'a pas de sens. Donc, achète des gants, en cuir de préférence.

De plus, si tu as quelques sous à y consacrer ,il y a des blousons d'été très ventilés mais avec protection, idéaux pour la ville en été (Bering Aero par exemple). PArce que le tee-shirt...  :o Par contre il faudra un blouson plus étanche ou vent ou à la pluie pour l'ihver, ou bien porter un coupe-vent par-dessus.

Et enfin, si on regarde les stats, on arrête de faire du deux-roues motorisé ! Beaucoup plus d'accidents et beaucoup plus de morts que la bagnole... Comme j'ai pas envie d'arrêter la moto, j'essaie au moins d'être prudent sur la route (avant tout), et ensuite de porter des protections.
« Modifié: 19 août 2009 à 00:56:12 par Barnabé »

17 août 2009 à 23:49:57
Réponse #11

Nävis


Les pieds, n'oubliez pas les pieds! Vraiment pas simple à réparer une fois les petis os tous mélangés entre eux.
J'ai mal au ventre en voyant des motards avec gants, casque, parfois veste idoine, et sandales en été. :o

17 août 2009 à 23:55:14
Réponse #12

foxus666


merci de ces infos barnabé, et le pdf de roger est tres instructif aussi. content que ce topic soit crée !

19 août 2009 à 07:53:58
Réponse #13

Arvernos


1. Pour en rajouter une couche (protectrice ;)) sur ce qui a déjà été écrit par mes collègues motards, si on veut faire du deux-roues motorisées LONGTEMPS, y'a pas à tortiller, il faut supporter les contraintes de sécurité. Bien sûr on peut toujours rouler en short et sandalettes, c'est pas interdit par la loi, mais c'est interdit par l'intelligence.
Alors c'est vrai, un intégral, un blouson cuir ou synthé, un pantalon idem, des bottes et des vrais gants, l'été, c'est synonyme de sauna dès qu'on roule pas, ou pas vite. Mais c'est aussi synonyme, comme l'a martelé Onc' Roger, de dégâts moins sévères en cas de gadin.
Pourquoi je parle de vrais gants ? Quand je m'étais bien vautré il y a quelques années (cf. plus haut), je ne portais pas mes gants de route mais des gants de cross, légers. Et désormais, en plus des "aide-mémoire" sur le corps, il me manque deux (tout) petits bouts de chair à la base interne de chaque paume. Pas grand chose, mais croyez-moi, c'était largement aussi douloureux que les brûlures. L'abrasion :'( ... dûe aux gants courts. Avec des longs, épais, et ... chauds, je ne vous en causerais pas :glare:

2. Quant au choix de la 1ère bécane pour un débutant, tous les vieux motards (non, non, je n'ajouterai pas "que jam...") vous le confirmeront, il y a plein de missiles sol-sol géniaux pour se tuer ou se condamner au fauteuil à roulettes, même pour des motards confirmés, alors quand on démarre, là encore, comme en survie,
un peu de réflexion et de modestie sur ses propres capacités = davantage de chances de longévité ...

3. Et pour consoler les jeunots qui se sentent frustrés de ne pas s'entendre conseiller les modèles dont ils ont envie, la remarque vaut également à l'autre extrêmité de l'échelle ... Quand on avance un peu en âge (que les bougies valent plus cher que le gâteau ;D), on n'a ni les réflexes ni l'équilibre de nos 20 ans, on doit donc adapter sa conduite et son comportement. Avec mes 47 balais, il y a des trucs que je faisais couramment en enduro ou même sur un trail il y a 25 piges, et que je serais bien fada de retenter maintenant :D : les lois de la pesanteur ou de l'énergie cinétique auraient vite fait de me recadrer ...
Se mettre en évidence est à la portée du premier venu. Mais il faut beaucoup de talent pour passer inaperçu.
                                            Robert Heinlein, Double Etoile

Il n'y a guère d'homme assez habile pour connaître tout le mal qu'il fait.
                                                                 François de La Rochefoucauld

Quand on n'a aucune chance... alors il faut la saisir !

19 août 2009 à 11:56:41
Réponse #14

Matko


En tant que deux-roues-tiste peu fortuné depuis 2003 (vélo, mobylette, moto 125, re-mobylette maintenant), mon équipement comprend:
-casque intégral premier prix mais certifié NF ou CE (le jet c'est sympa, mais bonjour les fractures de la machoire, et la protection diminuée face aux éléments: pluie, vent froid, pluie + vent froid  :'()
-blouson résistant et si possible étanche ( en cuir c'est le top, le prix l'est aussi). En cas de gros mauvais temps, j'ai une combi en ciré marron genre de marin pécheur... Passe pas inaperçu.
-Gants pas cher et résistants: achetés en rayon bricolage pour résister à la chaleur, assez épais, c'est pas le choix qui manque (entre 13 et 20 euros). En plus, ils te permettent de ramasser les pièces de ta brèle quand elles tombent en route: le pot d'échappement, par exemple.. :o
-Chaussures: semi montantes pour protéger la cheville, en cuir ou matériau résistant, mais surtout pas de chaussures de sécurité coquées: en cas d'impact, la coque se déplace et vient réduire tes petits petons en bouillie. J'ai testé, je suis pas passé loin.
Rouler feux allumés, avec le pouce pas loin du klaxon, qui doit fonctionner très bien, et la visière à demi fermée: ça évite les insectes, les petits cailloux, les plombs diabolos des comiques  ^-^
Et rester hyper vigilant, prêt à esquiver en permanence.
"mugei no munei" -pas d'art, pas de nom-

20 août 2009 à 01:59:37
Réponse #15

Chaton


Pour le cuir, j'ai entendu que ça avait un transfert de chaleur énorme et que malgré le fait que ça protège de la déchirure et des insertions de goudrons sous la peau, ça peut te brûler la peau, le synthétique semble un poil mieux pour ça pour éviter la brûlure (encore que ça semble dépendre du synthétique)
Après les renforts type dorsale, coudières, et autres, ça peut sauver en cas de chute... en cas d'impact avec un camion ça fera la même différence qu'entre un coup de hache sur une couverture de survie et un coup de hache sur un tapis de sol en mousse...


Pour la puissance de la moto, c'est hallucinant de voir le nombre de gens qui passent leur permis sur une 400 ou 500 cc à 18 chevaux, et qui achètent direct une 1300 cc à 34 cv... c'est logique qu'ils s'arrachent sur la route...

et pour la prudence, j'ai un pincement au coeur léger à chaque fois que je me projette dans l'un des avenirs possibles quand je vois un gars avec un short, t-shirt, et des claquettes (des tongs de m*rde pas attachées au talon), sur le périph porte de Bagnolet...


Pour les gants, si t'as plein de thunes, tu peux payer les gants en Titane, m'enfin faut peut-être se calmer un peu si on a pas ces sous...
par contre les gants en Kevlar de l'armée avec les coques dures sont pas mal pour l'été (pour l'hiver ils ont des gants spéciaux, comme les gants civils mais avec un index libre pour tirer)


@ Matko : pour les chaussures coquées, c'est aussi valable pour les chaussures à coque décalée vers l'avant style "magnum stealth II" ?
En général, les bottes de moto sont aussi coquées, avec un renfort malléole en plus, et tibia, non ?

20 août 2009 à 09:06:15
Réponse #16

Arvernos


j'ai un pincement au coeur léger à chaque fois que je me projette dans l'un des avenirs possibles quand je vois un gars avec un short, t-shirt, et des claquettes (des tongs de m*rde pas attachées au talon), sur le périph  ...

Perso, au risque de passer pour un misanthrope (ce que je suis, là n'est pas la question) machiste (çà, j'espère que non), ce qui arrivera au crétin qui fait çà (et on en voit ailleurs que sur le périph' !), çà LE regarde, c'est SON problème. Mais ce qui m'emmerde beaucoup plus, c'est si sa passagère (ou son gamin) derrière lui est dans le même genre de tenue. Sans même envisager le vrai gadin, simplement à faible vitesse un petit dérapage de l'avant, genre plaque d'égoût, zone de gravillons ou bande blanche mal négociée, et c'est la brûlure assurée : s'abîmer soi-même, c'est une chose, mais prendre le risque de marquer à vie une copine (c'est pas joli joli une 2nd degré sur les cuisses) ou un gosse, c'est plus que de l'inconscience, c'est criminel.
Se mettre en évidence est à la portée du premier venu. Mais il faut beaucoup de talent pour passer inaperçu.
                                            Robert Heinlein, Double Etoile

Il n'y a guère d'homme assez habile pour connaître tout le mal qu'il fait.
                                                                 François de La Rochefoucauld

Quand on n'a aucune chance... alors il faut la saisir !

20 août 2009 à 12:32:50
Réponse #17

Matko


@ Matko : pour les chaussures coquées, c'est aussi valable pour les chaussures à coque décalée vers l'avant style "magnum stealth II" ?
En général, les bottes de moto sont aussi coquées, avec un renfort malléole en plus, et tibia, non ?

Là tu m'en demande trop: j'avais eu le tuyau par un concessionnaire moto qui avait vu mes chaussures de sécurité. Les bottes "spéciales moto" doivent être conçues selon un autre cahier des charges: résistance à l'écrasement latéral, résistance à l'abrasion,... je pense. Je suis le parent pauvre du 2 roues, mon meilleur matos c'est mon casque: 69 euros en promo. Ma douloureuse expérience avec les chaussures coquées de sécu viennent de la rencontre de mon petit peton avec un transpalette chargé: la coque a bougé dans la chaussure, et si je n'avais pas eu le réflexe de virer mon pied, les orteils auraient morflés. Ces chaussures sont conçues pour un écrasement par le dessus et non par le devant. Après, ça peut dépendre du type de chaussures de sécu, mais on s'éloigne du sujet, je penses.  :)
"mugei no munei" -pas d'art, pas de nom-

20 août 2009 à 13:52:33
Réponse #18

onc roger


Pour le cuir, j'ai entendu que ça avait un transfert de chaleur énorme et que malgré le fait que ça protège de la déchirure et des insertions de goudrons sous la peau, ça peut te brûler la peau, le synthétique semble un poil mieux pour ça pour éviter la brûlure (encore que ça semble dépendre du synthétique)

J'ai toujours entendu dire le contraire :
Le cuir isole assez bien de la chaleur (mieux ou moins bien que certains synthétique ça j'en sais rien) mais surtout ne FOND PAS en cas de surchauffe. Sa résistance à l'abrasion est à priori meilleure.
Je sais que pour rouler à Carole par exemple il faut être équiper obligatoirement en full cuir et que que pas mal de circuits interdisent le synthétique même pour les couches internes (caleçon et sweet en coton et non polaire par exemple)

Citer
Après les renforts type dorsale, coudières, et autres, ça peut sauver en cas de chute... en cas d'impact avec un camion ça fera la même différence qu'entre un coup de hache sur une couverture de survie et un coup de hache sur un tapis de sol en mousse...

On a l'air d'accord mais je préfère encore insister : Les coques ne sont pas parfaites mais c'est beaucoup mieux que rien surtout que la majorité du temps il s'agit d'une simple chute et dans ce cas ça peut sauver une articulation

Pour les chaussures :
Les chaussures de sécurité ne sont peut-être pas bien adaptée mais c'est toujours mieux que les tennis en toile ! Si la coque se déplace c'est que le choc est suffisamment fort pour que je ne préfère pas savoir ce que ça donnerait avec une semelle souple et une simple épaisseur de tissus ! Après il est certain que c'est bien mieux d'avoir une truc fait pour ...


Le sujet des protections pour les motards c'est un peu comme celui du couteau idéal pour nous : un truc sans fin ::) donc j'invite les personnes intéressées par le sujet à aller voir les innombrables discussions qui ont déjà eu lieu sur les forums spécialisés

20 août 2009 à 14:27:09
Réponse #19

Barnabé


Pour le cuir, j'ai entendu que ça avait un transfert de chaleur énorme et que malgré le fait que ça protège de la déchirure et des insertions de goudrons sous la peau, ça peut te brûler la peau, le synthétique semble un poil mieux pour ça pour éviter la brûlure (encore que ça semble dépendre du synthétique)
Une source fiable pour cette info ? Les "on-dit", c'est léger pour des sujets où la sécurité des personnes est concernée.

Citer
Après les renforts type dorsale, coudières, et autres, ça peut sauver en cas de chute... en cas d'impact avec un camion ça fera la même différence qu'entre un coup de hache sur une couverture de survie et un coup de hache sur un tapis de sol en mousse...

Pas d'accord. Tu ne peux pas prévoir exactement comment sera l'impact (selon l'angle avec lequel on rencontre le véhicule, selon ce qui touche en premier), et souvent les impacts sont suivis d'une chute ! Ton argument ressemble à ce qu'on entendait il y a quelques années sur la ceinture de sécurité : des gens qui mettaient en cause son efficacité en pinaillant sur tel ou tel type d'accident. NON : dans l'ensemble ça augmente les chances de survie et de moindre blessure, DONC on porte la ceinture de sécurité. De même pour les protections à moto. Sur l'impact avec un camion, même si ça te fait passer seulement de 0,5% de chances de survie à 0,7% (chiffres hypothétiques), c'est déjà ça de mieux. La plupart des motards qui ont eu de graves accidents ne disent pas "ça n'a fait aucune différence" mais "heureusement que j'avais les protections, sans ça ç'aurait été pire".

Citer
Pour la puissance de la moto, c'est hallucinant de voir le nombre de gens qui passent leur permis sur une 400 ou 500 cc à 18 chevaux, et qui achètent direct une 1300 cc à 34 cv... c'est logique qu'ils s'arrachent sur la route...

Là c'est du grand n'importe quoi. Tu peux me citer des moto-écoles qui utilisent des motos de 18 ch ??? La plupart ont des ER-6 (72 ch quand même) ou équivalent. La ER-6 a un bon moteur, une bonne partie cycle, et en tant que petit roadster qui fait partie des meilleures ventes, elle est bien représentative de ce à quoi peut accéder un jeune permis de moins de 21 ans. Evidemment, elle ne prépare pas à tous les modèles possibles, mais c'est une moto d'apprentissage "réaliste". Et ta 1300 cc de 34 ch, c'est de la science-fiction ! Sur le marché il n'y a quasiment aucune 1300 bridable en 34 ch (peut-être en custom et encore).

Les jeunes ont l'envie d'avoir une moto puissante, mais entre le choix relativement restraint de modèles prévus pour le bridage à 34 ch et le prix élevé de l'assurance, il est rare qu'un jeune de moins de 21 ans soumis au bridage à 34 ch ait une moto intrinsèquement très dangereuse (ou alors il roule avec une moto débridée ce qui est évidemment illégal).
« Modifié: 20 août 2009 à 16:43:47 par Barnabé »

20 août 2009 à 19:09:32
Réponse #20

Chaton


ouh là Barnabé, malheureux... jamais je n'ai dit que c'était inutile...

j'ai dit que dans un cas d'impact avec un autre véhicule, ça peut ne pas suffire, c'est ainsi que je l'entendais... Pour avoir dit plus haut que je trouvais hallucinant que des gens fassent ça en claquettes, je pensais que ça semblerait évident que je trouvais ça bien mieux que si on n'avait rien... excuse-moi je me suis mal exprimé  :'(


pour le cuir VS synthétique, c'est un cousin motard qui me l'a dit, pas une source relevant d'une étude sérieuse, donc... Ce qui explique que j'amène ça sur le tapis, pour en discuter :)



pour la puissance des motos je croyais qu'en France on était limité à 34 cv ?



@ Onc Roger : oui, c'est mieux que des claquettes, je me demandais juste si c'était le cas de toutes ces pompes, ou seulement certains modèles (cela dit la malléole doit bien prendre cher, s'il y a un accident)

21 août 2009 à 10:56:06
Réponse #21

flocondavoine


pour la puissance des motos je croyais qu'en France on était limité à 34 cv ?
En France :
34cv uniquement pour ceux qui passent le permis avant 21 ans, et ce pour une durée de 2 ans.
Et bridage à 100cv pour les autres.

21 août 2009 à 13:25:06
Réponse #22

Chaton


ok, méa culpa, je raisonnais de mon point de vue à moi (je suis un jeunôt)

25 octobre 2009 à 17:17:31
Réponse #23

Chokkake


Bonjour je suis nouveau sur le forum donc je suis surement pas aux faits des coutumes, veuillez m'en excuser.

Je me suis inscris principalement pour raconter ce qui m'est arrivé hier, alors que je circulais en scooter à Paris. Elément important : il pleuvait.

Je venais de monter sur mon scooter, et je remarque au sol, là où mon il était garé, des traces d'essences. [ça ne venait pas de mon scooter mais d'un camion garé plus haut, bref pas de problème matériel de mon côté]

Bref, la route mouillée + les roue aspergées d'essence, je décide de rouler lentement pour ne rien risquer, évidemment.
Je m'engage sur un grand boulevard à trois voies (six en comptant celles d'en face).
Cent, peut être deux cent mètres plus loin, je devais rouler à trente, peut être quarante mais pas plus, je repère un espèce de monospace gris qui est sur la file la plus à droite, moi je devais continuer tout droit alors je reste entre la file du milieu et celle de gauche.

Et là le mec, qui je le rappelle, était sur la voie la plus à droite sur les trois, se décide à remonter les trois files, sans clignotant, pour tourner à gauche à une intersection en T.

Je vois la voiture, peut être 20 mètres devant moi, qui perd beaucoup de vitesse, moi je m'approche à 30-35, je commence à freiner, et il se rend pas compte qu'il est entièrement dans ma trajectoire, apparemment. Je regarde dans mon rétro de droite, pas de voiture, donc j'essaye de me déporter à droite pour l'éviter, tout en freinant fort parce qu'il est à ce moment là en plein milieu de la route. Ca n'a pas manqué, mon scooter à glissé et je suis tombé sur le côté après très certainement un blocage de la roue arrière (je n'ai pas l'ABS).
Je me suis pas fais très mal, je m'en tire même très bien je dois dire puisque même mon cuir n'a rien, juste un peu mal au cul (tombé sur le muscle heureusement).
Même mon cuir n'est qu'à peine amoché, je pense grâce au fait que le sol était mouillé ce qui à conduit à une glissade plutôt qu'un dérapage ...
Mon scooter n'a pas trop morflé non plus, un rétro pété et du carénage rayé, ça aurait pu être bien pire.

Je sors donc de cet accident (aussi infime soit il) avec une seule idée : les conducteurs sont des prédateurs.
J'ai vraiment l'impression que quoi qu'on fasse, on se retrouve dépendant des autres, dépendant de leur coup d'œil dans le rétro, dépendant de leur clignotant, dépendant de leur comportement en général (remonter 3 files sur 20 mètres c'est franchement ...).
Je me sens assez impuissant dans la mesure où, après avoir ressassé ça dans ma tête, je me dis que je n'aurais rien pu faire d'autre.
Sur le coup j'étais révolté, des gens m'ont demandé si ça allait, tout ce que j'ai su dire c'était oui ça va mais quel enfoiré...

Je suis reparti énervé, contracturé et vigilant chez moi.
Après une nuit de sommeil, je sens des courbatures dans tous mes muscles alors que je n'ai pas fais de sport depuis mercredi ... sans doute une adaptation au stress.
Dans tous les cas, mon post est là pour vous dire, avec le peu d'expérience que j'ai, de ne jamais laisser son destin entre les mains des autres, en deux roues ça peut aller très vite ...


PS : je dois dire que je n'arrive pas à me souvenir de la chute en particulier, comme si ça avait été supprimé de ma mémoire.
Je me vois très bien commencer à freiner, et après ... trou noir jusqu'au moment où je relève mon scooter après avoir vérifié que je n'étais pas blessé.


voilà c'était mon histoire je sais pas si c'est très intéressant mais en tout cas ça m'a permis de débriefer tout ça ...


edit : dans mon empressement, j'ai oublié de dire que le conducteur en question ne s'est pas arrêté ... il a continué son chemin comme si de rien n'était.
« Modifié: 25 octobre 2009 à 17:23:13 par Chokkake »

25 octobre 2009 à 17:35:17
Réponse #24

Humain



Dans tous les cas, mon post est là pour vous dire, avec le peu d'expérience que j'ai, de ne jamais laisser son destin entre les mains des autres, en deux roues ça peut aller très vite ...
Salut :)
Effectivement il ne faut pas laisser les yeux fermés son destin dans les mains des autres que l'on soit en deux roues ou pas, mais, sans vouloir être méchante, tu ne crois pas que tu as un tout petit peu pris des risques stupides toi aussi?
C'est toi qui a décidé de rouler (même à faible allure) alors que tu savais que tes roues n'adhéraient pas à la route.

Ce n'est pas une condamnation, hein  :) tout le monde fait des bêtises tôt ou tard et moi la première  ;) . L'important est de reconnaître ses torts pour ne pas les reproduire.
« Modifié: 25 octobre 2009 à 17:41:07 par Humain »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité