Nos Partenaires

Auteur Sujet: Tanner une peau  (Lu 18345 fois)

01 avril 2009 à 20:31:20
Lu 18345 fois

Adrien(fils de goupil)


Bonjour

J ai trouver un lievre mort par terre puis je me suis decide a tanner cette peau donc je ai suivit toute les consignes de ce site et je suis arriver au graissage el la se pose le probleme de l huile sulfonné qui est apparament un huile industriel .
Je n en ai pas trouver sur ebay donc je fait appelle au amateur pour me donner une autre solution de graissage ou si personne n en connait une autre je ferait un appel a l achat ;D dans la rubrique petites annonce pour info le site wev dont je me suis servi est : http://paleosite.free.fr/mesact/tannage/renard.htm
Ma peau est une peau de lievre et j ai suivi les consignes pour la peau du renard je pense qu il n y a pas trop de difference ...

Je fais appelle a vos connaissances

Adrien ;)

02 avril 2009 à 18:54:49
Réponse #1

math25


Salut!

Faudrais savoir ce que tu compte faire de la peau ?

J'ai plusieurs peaux de lièvre et tout ce que je fait avec c'est de les piquer au mur.Et si je les garde c'est que je trouve cela dommage de jetter les peaux des lièvres que je capture.
La peau du lièvre est tellement mince qu'il est impossible de l'utiliser comme une peau de renard.Le seul moyen de l'utiliser est le la coudre sur une autre pièce de ligne et même la pas certain que la couture tienne le coup très longtemps.Ou sinon tu peux faire comme les amérindiens,la mettre dans tes bottes d'hiver,pied nu sur la peau,le grand conford!

Pour ce qui est du traitement,une fois enlever de sur le lièvre,ya aucun dégraissage à faire.Tu la cloue sur une planche sans trop la tendre et tu soupoudre une fine couche de sel de table partout sur la peau,juste asser pour le plus voir la peau,cela va l'assècher.24 hr plus tard tu brosse le sel avec une brosse douce,tu décloue et c'est terminer.

Si tu compte sur la peau pour avoir du cuir oublie ça tu perd ton temps,son cuir est moin solide que du papier.Par compte son poil,surtout l'hiver est le plus doux.

04 avril 2009 à 17:29:02
Réponse #2

Adrien(fils de goupil)


Ok merci

Mais ce n est pas de DEgraissage que je parle maid de graissage je ne sais pas si tu t es trompe  dans l othographe ou dans le sens si c est dans le sens peut tu me repondre pour le graissage
Pour ce qui du but c est de s en sercir d echarpe
Mais bon meme si c est loupe ce n est pas grave je reessayerai

Adrien 2a

04 avril 2009 à 21:18:53
Réponse #3

mad


C'est clair que lièvre et garenne ne donnent pas des fourrures solides. Mais on peut quand même s'en servir - j'ai appris à mes garçons à tanner ça quand ils avaient entre 6 et 8 ans, de façon très simple :

- Dépouiller
- Racler (sans déchirer)
- Tendre sur cadre
- Saler et laisser sécher
- Rincer le sel à l'éponge, relaisser sécher
- Déclouer
- Enduire de graisse à traire (pas trop)

Ca tient quelques années, mais ça finit par perdre ses poils. Il y a des techniques plus sophistiquées, mais pour du lièvre ou du lapin, ça ne vaut pas le coup (pour une fouine écrasée par une voiture, ou des serpents etc., si :D !)

04 avril 2009 à 21:31:30
Réponse #4

Adrien(fils de goupil)


Merci

Donc pour teminer il me faut de la graisse a traire pout le graissage et apre faire les finition ecce bien sa ??
Si Oui pourraije savoir ou en trouver


10 octobre 2009 à 15:05:06
Réponse #5

littleman




 
   

     

1) ECORCHAGE

    Un cervidé (chevreuil, daim ou cerf) est dépouillé en env. 1h. La peau de la tête, ainsi que les extrémités des pattes avec leurs sabots ne sont pas conservées.

2) CONSERVATION (facultatif)

    La peau fraîche est étendue poils en dessous sur une large planche. Le côté chair est recouvert d'une bonne couche de sel fin (env. ½ cm d'épaisseur). La planche est légèrement inclinée pour que l'eau qui suinte de la peau puisse s'écouler. On laisse la peau dégorger pendant 1 à 2 j avant de l'enrouler et de la stocker au frais. La peau ainsi salée peut se conserver plusieurs mois si le temps reste frais. En été il faut impérativement la tanner après quelques jours ou la congeler. On peut également l'étirer et la clouer sur un cadre pour la faire sécher.

3) TREMPAGE court

    La peau est mise à tremper quelques heures dans 1 seau d'eau froide afin de la ramollir. Le trempage est terminé lorsque la peau est suffisamment souple pour être écharnée.

4) DECHARNAGE par grattage

 

    La dépouille est étendue sur une vieille table ou un autre support. Elle est grattée côté chair uniquement pour enlever toutes les traces de chair ou de graisse qui pourriraient par la suite. L'écharnage se fait à l'aide d'un Skinner (couteau à dépouiller), d'un couteau de cuisine à dents ou de grattoirs primitifs en os ou en pierre (au choix). Le grattage doit être prudent pour éviter de faire des trous (la peau est plus fine par endroits). Durée de l'opération : 1 à 2 heures.

    5) SECHAGE

    La peau écharnée est lavée dans de l'eau tiède avec éventuellement un peu de savon. Frotter le côté chair pour enlever tous les résidus huileux. Rincer 2 fois à l'eau froide et laisser égoutter quelques heures. La peau humide est étirée et clouée sur un cadre. On la laisse sécher plusieurs jours. En séchant, la peau prend un aspect "peau de tambour".

     

    6) GRATTAGE DES POILS

    La peau sèche et tendue est grattée côté poils pour enlever ceux-ci. Divers grattoirs métalliques ou autres conviennent pour cette opération (dont le bien connu grattoir sioux " wahinke "). Durée de l'opération : 2 à 3 heures. La peau est poncée des deux côtés à l'aide de papier de verre ou avec de la pierre ponce pour lui donner un aspect pelucheux et homogène.

    7) PREPARATION DE LA CERVELLE

    Une cervelle de porc (ou d'un autre animal) est mise à chauffer dans une casserole avec un peu d'eau. On fait cuire pendant environ 10min en remuant afin d'obtenir 1 bouillie épaisse que l'on peut passer au mixer pour la rendre plus homogène. Cette préparation peut se conserver par congélation. Cette quantité de "bouillie de cervelle" peut servir à tanner 2 ou 3 peaux de petits animaux (renard, blaireau, fouine, etc.…) ou une peau de chevreuil. Pour des peaux plus volumineuses (mouton, sanglier, cerfs, etc.…) il faut doubler ou tripler la quantité de solution à préparer.

    8) TANNAGE

    On enduit la peau écharnée à l'aide de "bouillie de cervelle" en frottant pour bien faire pénétrer la cervelle dans le cuir. On détache la peau de son cadre et on la replie sur elle-même. On laisse reposer au frais pendant 1 ou 2 jours. Attention: la cervelle se décompose rapidement avec une odeur qui provoque de graves problèmes conjugaux. Lorsque ce temps de tannage est écoulé, on racle la peau pour enlever l'excès de cervelle. On suspend la peau dans un endroit frais et aéré pendant quelques jours jusqu'à ce que le cuir commence à sécher. On recoud les trous éventuels.

    9) ASSOUPLISSEMENT

    La peau humide est assouplie par étirement pendant son séchage. On peut utiliser une planche à bout rond sur laquelle on étire la peau que l'on maintient fermement par ses extrémités. L'assouplissement et le séchage ne doivent pas être trop rapides. Si le cuir devient trop sec, il se déchire, dans ce cas, il faut l'humecter au préalable avec une éponge humide. L'assouplissement est de durée variable selon la température. En général, on étire la peau cinq à dix minutes par jour pendant une à deux semaines. Entre deux séances, on replie la peau et on la place au frais pour éviter qu'elle ne dessèche. La peau devient blanche en cours d'assouplissement. Celui-ci est terminé lorsque la peau est entièrement sèche, blanche et qu'elle ne s'étire plus.

    10) FUMAGE

    Les Amérindiens fumaient leurs peaux tannées à la cervelle. Le fumage permet au cuir de rester souple même s'il a été mouillé par la pluie ou lors d'un bain forcé. De plus, le cuir fumé a une couleur brune plus discrète et moins salissante que la couleur blanche d'une peau fraîchement tannée. Pour fumer le cuir, on confectionne 1 petit "tipi" dont la "couverture" est constituée par des peaux tannées à la cervelle. On dépose un peu de braise dans le tipi, on les recouvre de petites quantités d'écorces, d'herbes, de bois humide, en bref de toute matière combustible donnant beaucoup de fumée et peu de chaleur. On fume les peaux jusqu'a ce qu'elles soient de couleur brune. Il faut plusieurs heures de fumage. Attention à ne pas surchauffer (cuire) les peaux.
 
voila je pense que tu en ai a la parti 7 mais il me semble que les amerindien faisait ca avec de la cervelle de lapin.

10 octobre 2009 à 17:37:32
Réponse #6

Forgeron 88


Salut

tu peux trouver de la graisse traire dans une coopérative agricole

Jp

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité