Nos Partenaires

Auteur Sujet: 28 mars, earth hour 2009  (Lu 4259 fois)

26 mars 2009 à 16:27:19
Lu 4259 fois

manu3259


Salut,

Le WWF organise le samedi 28 mars, earth hour 2009, de 20h30 a 21h30 (heure de Paris), une heure ou chacun est invité a éteindre ses lumières. c'est un geste symbolique pour se mobiliser contre l'impact humain sur le climat:
http://www.earthhour.fr/

Citer
L’année 2009 est une année décisive pour notre planète. C’est en effet dans les douze prochains mois que se décideront les politiques mondiales de lutte contre le changement climatique pour les prochaines décennies. Le consensus scientifique du GIEC réuni à Paris en 2007 nous a rappelé l’urgence de la mise en place de politiques globales pour limiter à 2° le réchauffement climatique au cours du 21ème siècle.

Le WWF a décidé de lancer une mobilisation internationale avec un moment fort le 28 mars 2009 qui prévoit de toucher, dans plus de 1000 villes, près d’un milliard de personnes qui feront le geste symbolique d’éteindre leurs lumières pendant une heure.

A ce jour, dans 62 pays dont la France, pas moins de 74 métropoles, dont Cape Town, Chicago, Copenhague, Dubaï, Hong-Kong, Istanbul, Las Vegas, Lisbonne, Londres, Los Angeles, Manille, Mexico, Moscou, Nashville, Oslo, Rome, San Francisco, Singapour, Sidney, Toronto et Varsovie, se sont déjà engagées à éteindre leur lumière le samedi 28 mars 2009 de 20h30 à 21h30.

Le 28 mars offrons une heure pour la planète !


Bon c'est pas grand chose une heure sans courant, niveau impact sur la planète, mais ça peut faire prendre conscience à pas mal de personnes qu'ils pourraient vivre tout aussi bien en consommant moins, et donc amener une réflexion sur leur façon de vivre.
Donc je vous encourage à y participer et à éteindre vos apareils électriques samedi...  ;)
"Les primevères et les paysages ont un défaut grave: ils sont gratuit. L'amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine" Aldous Huxley

26 mars 2009 à 16:39:45
Réponse #1

Outdoorsman


Ouais, pour ma part je ne suis pas très convaincu de l'efficience de ce genre d'action.
J'ai du mal à comprendre en quoi éteindre ses lumières pdt 1 heure fait prendre conscience qu'on peut consommer moins au quotidien. A la rigueur un truc du genre éteindre tous ses appareils qui fonctionnent en veille pendant 1 journée me paraitrait + pédagogique.

Mon humble avis...
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

26 mars 2009 à 17:10:50
Réponse #2

Pierr


Ce qui est surtout dommage c'est qu'en faisant ça on AUGMENTE la consommation:
- le réseau électrique ne peut pas ajuster sa production en temps réel
- lorsque l'on coupera la lumière les producteurs auront deux possibilités:
    A/ divertir leur production ailleurs, par exemple pomper l'eau dans des bassins hydro-électriques juste pour consommer le surplus
    B/ diminuer la production mais cela ce ne peut pas se faire instantanément --> ils devront faire du A/ au moins dans les premières minutes
- lorsque nous rallumerons:
   A/ soit les producteurs ont diverti leur production plutôt que de la diminuer, auquel cas on se retrouve "seulement" devant un problème de choc de tension qui risque de provoquer des coupures en cascade
   B/ soit les producteurs ont diminué leur production et devront la relancer. MAIS les systèmes de production ne redémarrent pas à la seconde. Donc risque de coupures à nouveau ET pour absorber les premières minutes de demande (le temps que les installations normales reprennent) ils devront lancer des générateurs de secours PLUS POLLUANTS (petites centrales pétrole par exemple)

Donc risque de coupures en cascade, transfert de la consommation plutôt qu'économie et pollution accrue pour faire face à la reprise. Moi j'éteins pas.
   

26 mars 2009 à 17:46:05
Réponse #3

lambda


Ce qui est surtout dommage c'est qu'en faisant ça on AUGMENTE la consommation:
- le réseau électrique ne peut pas ajuster sa production en temps réel
- lorsque l'on coupera la lumière les producteurs auront deux possibilités:
    A/ divertir leur production ailleurs, par exemple pomper l'eau dans des bassins hydro-électriques juste pour consommer le surplus
    B/ diminuer la production mais cela ce ne peut pas se faire instantanément --> ils devront faire du A/ au moins dans les premières minutes
- lorsque nous rallumerons:
   A/ soit les producteurs ont diverti leur production plutôt que de la diminuer, auquel cas on se retrouve "seulement" devant un problème de choc de tension qui risque de provoquer des coupures en cascade
   B/ soit les producteurs ont diminué leur production et devront la relancer. MAIS les systèmes de production ne redémarrent pas à la seconde. Donc risque de coupures à nouveau ET pour absorber les premières minutes de demande (le temps que les installations normales reprennent) ils devront lancer des générateurs de secours PLUS POLLUANTS (petites centrales pétrole par exemple)

Donc risque de coupures en cascade, transfert de la consommation plutôt qu'économie et pollution accrue pour faire face à la reprise. Moi j'éteins pas.
  

 :huh: je veux pas dire de conneries, mais si on schematise l ensemble "producteur et consommateur" sous la forme electrique equivalente "generateur (tension(s) de sorties constante(s) et courant variable) et charge" ben, le generateur ne "diverti pas sa production", la deemande en courant diminuera, avec des tensions disponibles "auc bornes" du generateur qui restent constantes (le generateur est regule en tension).
ce qui se passe, c est que le generateur est plus ou moins "chargé" suivant le contexte, non?
- tres chargé (limite extreme, le court circuit), gros gros appel de courant, et si trop important, ok, on a une chute de tension qui apparait (due a la resistance interne du generateur).
- peu charge (limite extreme, circuit ouvert), ben, courant nul, et la tension mesuree a vide reste "nominale" (en gros...).

Si je remets ca dans le contexte de l evenement, ben on aura un appel de courant global qui va baisser, les producteurs (centrales thermiques, nucleaire, hydro...) seront moins solicites, moins charge, et puis voila? non?

un generateur (regule en tension, quelqu il soit, ne "debite pas" de son propre chef plus ou moins de courant pour une charge constante. si la charge diminue, il va debiter plus, sinon, ben il va debiter moins.

Cf mr thevenin et Norton...

en ce qui concerne la diminution de production, elle se fera simplement, sans intervention particuliere, et se manifestera par un couple mecanique resistif applique au rotor des generateurs des centrales moins eleve.


au pire, lorsque tout le monde va "rallumer la lumiere", va y avoir un appel global de courant important sur quelques minutes, mais rien d insurmontable par les installations nationales, ca va etre des appels pas pire que ce qu ils connaissent chaque petit matin d hiver, aux pointes de conso, ou le soir aussi aux alentours de 20h00 (a la louche)...

Donc je vois pas ou serait les problemes cites ici:

risque de coupures en cascade, transfert de la consommation plutôt qu'économie et pollution accrue pour faire face à la reprise. Moi j'éteins pas.
 

Bon apres, hein, je peux dire, d enoooormes conneries, et par avance si c est le ca, milles excuses  :-[ , ptet que les principes appliques aux centrales EDF ou autres equivalentes sont completement differents, hein? , mais bon, basiquement ce que tu dis, Pierr, m interpelle...

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

26 mars 2009 à 18:04:40
Réponse #4

Pierr


Je suis loin d'être ingénieur ou électricien. Mon info est le résultat de lectures généralistes et de discussion avec un gars assez costaud sur la question.

Voici un doc d'un distributeur électrique Belge: http://www.elia.be/repository/Lists/Library/Attachments/773/Earth%20Hour%20EN.pdf

La problématique semble tourner autour de la difficulté de maintenir la fréquence à 50HZ.

Citer
This can be compared to the action on a spring. The hundreds
of generation units in Europe compress the spring, while at the
same time the hundreds of thousands of consumers pull on it.

To ensure a safe supply, these fluctuations must be kept within
certain limits.

Power station turbines are like huge engines and involve huge
mechanical forces. They are not easy to slow down or speed up.


La situation est très différente du petit matin ou de 20h car là les on/off sont plus distribués. Si l'on suit l'action recommandée par WWF, il faut au moins de ne pas rallumer à 21:30 pile. Une minute avant ou après permet déjà une meilleure redistribution. Autre citation de l'article:

Citer
Turbine regulation systems are installed all over the European power grid on a number of production
units, to regulate the frequency automatically within 30 seconds. This means the grid can cope immediately
with a loss of 3000 MW (3 million kW), that is, 1% of the average load or consumption on
the European grid.

donc le temps d'adaptation est de 30 secondes

EDIT: le doc existe en Français: http://www.elia.be/repository/Lists/Library/Attachments/773/Earth%20Hour%20FR.pdf

26 mars 2009 à 18:41:23
Réponse #5

Pierr


Partiellement "out of topic" mais bon ...

Passage aux ampoules économiques, voire LED
J'étais perso très enthousiaste. J'ai remplacé la plupart des ampoules chez moi. Osram et Philips annoncent enfin une LED efficace pour cet été.

MAIS le bénéfice total n'est pas clair:

  • les ampoules incandescentes chauffent. On éclaire plus en hiver qu'en été. --> la chaleur dégagée par les ampoules incandescentes contribuerait en moyenne à 10% au chauffage de l'habitation. Ce chauffage devra donc être remplacé par plus de chauffage. Or, l'énergie produite par une centrale nucléaire (pour la France, ce serait très différent pour les US par exemple) est globalement moins polluante que l'énergie produite localement par nos chaudières domestiques. (http://www.leblogueduql.org/2008/03/bannie-les-ampo.html , http://fr.ekopedia.org/Ampoule_fluocompacte#Inconv.C3.A9nients_au_niveau_de_l.27environnement)
  • les ampoules économiques coûtent plus cher (impact énergétique) à produire et contiennent toujours du mercure --> côut énergétique du recyclage
  • certains risquent de laisser allumer plus car ils ont des ampoules économiques de toutes façons ...




Réduction des émissions CO2 des véhicules
Les voitures hybrides sont dans le vent, mais:
- elles sont plus lourdes
- elles sont plus chères (ce qui est toujours corrélé à la dépense énergétique totale de la production)
- elles posent des problèmes de recyclage/pollution des batteries

On donnerait à la Chine le total du surcoût versé par les ménages ayant acheté une hybride en demandant à la Chine d'utiliser cet argent pour "upgrader" une dizaine de leurs vieilles centrales à charbon on aurait un impact sur la production de CO2 des dizaines de fois supérieur.

Je ne veux rien affirmer car on trouve tout et son contraire mais il y a de quoi se poser des questions.

26 mars 2009 à 20:49:23
Réponse #6

lambda


Ok Pierr,
je comprends mieux le probleme.

C est du au fait finalement que a cause de l inertie enorme des rotors des generateurs et de leur energie mecanique emmagasinee, au moment de la coupure globale, la charge (consommateurs) diminuant, le couple resistif induit applique sur l arbre dudit rotor va diminuer fortement, et donc la frequence de rotation du rotor va augmenter (sorte d emballement) ce qui va faire trop fortement augmenter la frequence du reseau (directement reliee a frequence de rotation des generateurs?).

et vice versa en fin d operation.

c est vrai qu a ces echelles, a cause de l inertie enorme de ces rotors, le temps de variation de regime des generateurs n est plus negligeable.

Mais bon, la solution est aussi donnee dans ce document:
l etalement de l operation de coupure dans le temps. c est jouable? enfin on suppose que tout le monde joue le jeu.... et du coup on se retrouverais dans une situation plus proche de celle que le reseau rencontre les petits matins frisquets de janvier  :D. alors pourquoi pas?

bouche a oreille et discussion sur les precautions a prendre d ici la, ca peut "smoother" un peu le probleme? va savoir...

a+ et  merci pour les liens!

Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

27 mars 2009 à 08:14:00
Réponse #7

manu3259


Ok merci pour les précisions, j'éviterais de rallumer a 21h 30 précise donc.
Sinon à propos des ampoules basse consommation, comme toi Pierr j'ai remplacé mes anciennes ampoules, mais si tu achètes les moins chères, la lumière est horrible  >:(. Pas mal de sites en parlent, c'est une question de spectre lumineux.

Pour en revenir a earth hour, j'ai aussi entendu dire que éteindre 1 h ses lumières par an, c'est ne pas s'en soucier pendant 364 jours et 23 h, et que c'est juste un moyen de se déculpapiliser.
Je dirais simplement qu'il faut que chacun commence à agir et prenne sérieusement conscience de la gravité de la situation écologique.
Peut être que ce n'est pas le meilleur moyen d'agir, mais pour ceux qui lèvent parfois les yeux au ciel, avoir un moment ou toute la pollution lumineuse disparaitrait et ou le ciel redeviendrait noir, ça serait pas mal.  ;)
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chelle_de_Bortle
"Les primevères et les paysages ont un défaut grave: ils sont gratuit. L'amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine" Aldous Huxley

27 mars 2009 à 13:17:30
Réponse #8

ERECTUS


Pour ce qui est des fluocompacts, elles émettent un fort champ électromagnétique (qui peut provoquer mal de tête, somnolence, etc...) et plusieurs sites expliquent également que le gain économique n'est pas forcément évident...
pour le gain écologique...le mercure...pas top.. :huh:
bref...jsais plus trop quoi penser...

http://www.google.fr/search?hl=fr&q=ampoule+basse+consommation&meta=&aq=2&oq=AMPOU

désolé pour ce HS...
Quand sa route est dure, le dur poursuit sa route

27 mars 2009 à 13:21:45
Réponse #9

pieton


Pour ce qui est des fluocompacts...
C'est d'autant plus con que le remplaçant des fluocompact, les leds, existe déjà.

27 mars 2009 à 13:26:10
Réponse #10

ERECTUS


C'est d'autant plus con que le remplaçant des fluocompact, les leds, existe déjà.
et oui!...les leds, ça semble mieux.Autant sauter l'étape fluocompact tout de suite.Et la conso...c'est encore un autre monde..!
Quand sa route est dure, le dur poursuit sa route

27 mars 2009 à 13:38:54
Réponse #11

Pierr


D'accord mais les LED actuelles sont plus orientées deco. Attendons de voir ce qui est supposé sortir cet été chez Osram et Philips.

27 mars 2009 à 14:27:37
Réponse #12

Bison


Citation de: fogofwar
Pour ce qui est des fluocompacts, elles émettent un fort champ électromagnétique (qui peut provoquer mal de tête, somnolence, etc...)
Tu pourrais nous en dire un peu plus?
Causes, fréquence, intensité - surtout par rapport à ce que produit une ampoule ordinaire?
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

27 mars 2009 à 14:30:13
Réponse #13

ERECTUS


Ca reste surtout une solution déco pour les consommateurs avant d'etre une solution d'éclairage à part entière, c'est vrai. Mais, il existe des spots leds qui font le boulot.
Quand sa route est dure, le dur poursuit sa route

27 mars 2009 à 14:33:26
Réponse #14

ERECTUS


Voilà des infos que j'ai trouvé en tapant : [ampoule basse consommation champs] sur Gougeul
il y en a d'autres, avec des chiffres différents, souvent plus gros...


2009 : l’année des ampoules basse consommation en France ?

La directive éco-conception de la Commission européenne sera révisée au cours de l’année 2008.
Elle prévoit d’interdire les ampoules à incandescence.

Selon les études, l’éclairage électrique génère l’équivalent de 70% des émissions de Gaz à effet de serre des véhicules dans le monde.
Le rendement énergétique des ampoules à incandescence est particulièrement inefficace avec 90% de l’énergie utilisée sous forme de chaleur avec une durée de vie entre 6 à 15 fois supérieure.
Le marché des ampoules à basse consommation explose, même si le prix est en général entre 2 et 4 fois plus élevé.

Mais attention, les ampoules à basse consommation pour le moment ne sont pas inoffensives.
Le fonctionnement des ampoules à basse consommation (BC) génère de puissants champs électromagnétiques, susceptibles de perturber fortement les personnes.

Le CRIIREM (Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques, voir l’article dédié) déconseille l’utilisationbn de ces ampoules en tant que lampes de chevet ou de bureau et demande aux fabricants de remédier à cette électropollution.

Au niveau technique à la différence des ampoules classiques, les champs détectés autour des LBC allumées atteignent, à 20cm, entre 180 V/m et 4 V/m pour des puissances allant de 20 à 11 Watt.
Avec des puissances de 7 ou 5 Watt, les champs électriques vont de 34 à 2 V/m à moins de 20cm.
La pollution vient des ballasts électroniques dans le cullot des LBC à cause des rayonnements radioélectriques.

Une PME française spécialisée dans la protection et la sécurité électronique a présenté fin janvier 2008, une ampoule basse consommation à faible radiation !
En modifiant le circuit et en blindant la douille avec ce filtre anti-radiation, ils sont descendus à 0 V/m à 50 cm d’une ampoule 20 Watt.

Ce nouveau type d’ampoule à basse consommation risque fort de remplacer les ampoules BC actuelles d’ici fin 2008, début 2009.

Extrait de l’article Energie et Environnement, Sacré Planete numéro 27 Avril/Mai 2008

Quand sa route est dure, le dur poursuit sa route

27 mars 2009 à 15:41:17
Réponse #15

Bison


Merci pour l'info ...

En gros :  les champs électromagnétiques sont produits par l'électronique embarquée dans le culot de la lampe. Ces circuits régulent la tension et doublent la fréquence du courant alternatif produisant la lumière ... On passe ainsi à 100 Hz, pour éviter l'effet "néon".
Les culots contenant ces circuits n'étaient pas pas blindés sur les lampes testées.

J'ai passé une petite heure sur le site du criiem ... et finalement je l'ai trouvé :
- assez alarmiste
- peu informatif et surtout trop peu "instructif" - par exemple :  aucune info sur la fréquence des rayonnements émis ; aucune explication compréhensible sur le mécanisme des nuisances ...

Dommage.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

29 mars 2009 à 09:08:09
Réponse #16

sell58


Salut,
Concernant la gestion de la charge électrique sur le réseau y'a une émission de RSR (impatience) encore en écoute http://podcast.rsr.ch/media/la1ere/impatience/20090327-l-enjeu-des-reseaux-intelligents.mp3


10 mai 2009 à 19:26:10
Réponse #17

Nävis


Le ballast des lampes fluocompactes provoque un champ électromagnétique. Les différences d'intensité de ce champ peuvent être très importantes selon les marques et les modèles d'ampoule. Et cette information n'est pas indiquée sur l'emballage. Mais comme pour tous les produits, des consommateurs très "éclairés" vont publier des tableaux de comparaison. Cela existe même probablement déjà.

Les ampoules LED sur culot E27 destinées à l'éclairage existent déjà depuis quelques temps, mais la puissance lumineuse est encore un peu faible. J'ai deux lampes qui en sont équipées chez moi. Les deux lampes qui restent allumées le plus sur l'année, mais qui n'ont pas besoin de forte lumière. Le gain estimé sur 1 an est de 15 kW (par rapport à 2 fluocompactes). Ok, cela semble minable comme cela, surtout vu le coût des ces ampoules. Mais je le fais à la fois pour tester, et pour faire un geste en direction de ces ampoules.
Mais je suis persuadée que l'avenir n'est pas à l'adaptation bancale de la technologie des LED aux solutions anciennes héritées des ampoules à filament (mettre une rampe de LEDs dans une ampoule à culot, avec ballast et un transformateur pour baisser la tension, puis perdre de la lumière à cause de l'abat jour, etc), mais à une ré-invention complète des solutions lumineuses  adaptées aux possibilités et aux performances de ces diodes.

12 mai 2009 à 15:25:14
Réponse #18

ERECTUS


citation de Nävis:

Mais je suis persuadée que l'avenir n'est pas à l'adaptation bancale de la technologie des LED aux solutions anciennes héritées des ampoules à filament (mettre une rampe de LEDs dans une ampoule à culot, avec ballast et un transformateur pour baisser la tension, puis perdre de la lumière à cause de l'abat jour, etc), mais à une ré-invention complète des solutions lumineuses  adaptées aux possibilités et aux performances de ces diodes.



et tu penses à quoi par exemple quand tu dis ça? tu as des idées de mise en place?
Quand sa route est dure, le dur poursuit sa route

19 juin 2009 à 13:43:57
Réponse #19

S-W-A-T


Bonjour,

Désolé si HS (mais si c'était le cas n'hesitez pas a me le faire remarquer) mais j'ai entendu un jour sur un débats télévisés  ^-^ deux choses qui m'avaient vraiment surpris !!!

Pour ce qui concerne la lumière:

-Si on capter la lumière du soleil (panneaux photovoltaiques) avec de grands moyens, on pourrait en seulement quelques heures fournir de l'éléctricité pour la terre ENTIERE et tout ce qu'elle comporte pour UNE ANNEE...

Et là peut être le HS mais pas vraiment... :D

-L'exploitation bovine pollue plus (du au émissions de méthanes....) que tout les moyens de transport de la terre réunis.... (engins de chantier, voitures, camions,trains,avions.... et j'en passe)....

Ca laisse pensif  :-\

 ;)


19 juin 2009 à 14:18:00
Réponse #20

Aerazur


Pour ce qui concerne la lumière:

-Si on capter la lumière du soleil (panneaux photovoltaiques) avec de grands moyens, on pourrait en seulement quelques heures fournir de l'éléctricité pour la terre ENTIERE et tout ce qu'elle comporte pour UNE ANNEE...


-L'exploitation bovine pollue plus (du au émissions de méthanes....) que tout les moyens de transport de la terre réunis.... (engins de chantier, voitures, camions,trains,avions.... et j'en passe)....

Ca laisse pensif  :-\


Pour la premiere question, qu'appelle t'on "grands moyens"? Si c'est recouvrir la terre de panneaux solaires, faudra d'abors construire plusieurs millions de centrales nucléaires afin de produire l'énergie nécessaire à la fusion de la silice...rien que çà... :doubleup:
Puis la silice, suffira de vider le Sahara, le Gobi, le Kalahari et le Désert de la Crau... ;D

Pour ce qui est des vaches, je tiens à signaler qu' il n'y a pas qu'elles qui pêtent.... Je connais au moins 5 députés à la réputation flatulente....

19 juin 2009 à 22:06:29
Réponse #21

S-W-A-T


Oohh loin de là... pour les grands moyens il suffirait simplement de le penser intelligement  ;D mais je m'étendrai pas sur le sujet... lol

C'était pour montrer a quel point on passe et se passe des ressources exterieure qui nous entourent  ;)
Et qu'on s'efforce a créer quelque chose qui existe déja ... au dessus de nos têtes...

Possibles...  ^-^ pour les centrale nucléaires mais bon une fois le projet terminer (la fabrication et mise en place)... Plus aucune émission de chaleur du a la production d'électricité.... plus de nucléaires pour des choses qui existent déja a l'état naturel...

Et encore une fois c'était pas couvrir la terre qui m'interesser... c'était... l'échelle... !!!!
Quelques heures de soleil capter intelligement... permette de couvrir la terre entière (pas la couvrir de panneaux hein !!! mais couvrir la demande) et ses besoins en electricité pour une année !!!

Je trouvai ca assez effarant...

Alors qu'aujourd'hui c'est nucléaire nucléaire nucléaire.... mais y'en a peu être qui "le" prefère  ;D

Je leurs laisse  ;)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité