Nos Partenaires

Auteur Sujet: Argile  (Lu 18692 fois)

19 janvier 2009 à 11:44:24
Lu 18692 fois

lamenature


[MODO: FIL DE DISCUSSION CREE SUITE A UNE DIGRESSION DANS LE FIL BIBLIOGRAPHIE]

Concernant le livre "Survivre en ville ...", il était cité dans un article sur l'utilisation de l'argile en médecine. Il s'agit d'un petit recueil destiné aux néophytes mais intéressant également pour les autres car on y parle d'alimentation (savoir quoi manger pour ne pas manquer de protéines, vitamines, ... même en cas de pénurie), de l'utilisation des plantes, de l'argile, et autres produits de base servant à se soigner. A la fin du livre, quelques fiches détaillant les "techniques" évoquées.
Un tout petit livre très différent des autres livres de survie, mais il y a l'essentiel pour survivre chez soi.
« Modifié: 13 février 2009 à 23:40:15 par Corin »

19 janvier 2009 à 20:02:53
Réponse #1

lepapat


Citer
(savoir quoi manger pour ne pas manquer de protéines, vitamines, ... même en cas de pénurie)

Imaginons  :). Je vis dans un petit pays... Disons la Belgique  ;D. Une tempête hivernal nous viens du Nord. Il fait entre - 20 c°, la journée. Pour la nuit... Glagla. Suite à cette tempête. Réseaux routier et ferroviaire bloquer par la neige ( le MET est dans le " jus "  :lol: ). Les câbles électriques, cèdent à cause du poids de la glace. A cause du gel, les canalisations de l' eau se rompes ( Si si  ;D ). La pénurie commence à se faire sentir dans les magasins ( A vrais dire, ils sont vident ). Et vraiment pas de bol, je vis dans un appart, sans jardin  :(

J' ais la dalle ( mon chat aussi  ;D ), j' ais froid, j' ais plus d' électricité ( et plus d' internet  :'( ), plus d' eau pour boir, me laver et chi*r  :ohmy:

Que me propose ton livre, pour remédier à tous ces " blêmes " ? ( Bref des exemples de ton book, pour les  problèmes citer  :D )
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


19 janvier 2009 à 21:25:01
Réponse #2

lamenature


Pour l'eau, il en reste dans la chasse d'eau ou le ballon d'eau chaude ou la neige.
Les méthodes pour la rendre potable vont de la cuisson, à l'eau de javel en passant par l'utilisation de l'argile.
Pour les aliments, l'auteur explique comment se passer de viandes et de poissons (le mélange de céréales et de légumineux permet de reconstituer des protéines complètes), comment transformer des graines pour qu'elles apportent les vitamines nécessaires, il évoque également les plantes sauvages.
Concernant la santé, des remèdes simples sont cités (utilisation des plantes, de l'argile et du chlorure de magnésium).
Le mieux est bien sûr de prévoir quelques réserves (les produits cités se gardent longtemps car il s'agit de produits de base, autant pour l'alimentation que pour la santé).
Personnellement, c'est dans le domaine de la santé que je me santirais le plus désarmé, j'ai appris des choses dans ce livre et dans ceux que j'ai lu par la suite afin de développer les sujets évoqués (car je le rappelle, il s'agit d'un petit guide).

19 janvier 2009 à 22:14:37
Réponse #3

nemesys


Imaginons  :). Je vis dans un petit pays... Disons la Belgique  ;D. Une tempête hivernal nous viens du Nord. Il fait entre - 20 c°, la journée. Pour la nuit... Glagla. Suite à cette tempête. Réseaux routier et ferroviaire bloquer par la neige ( le MET est dans le " jus "  :lol: ). Les câbles électriques, cèdent à cause du poids de la glace. A cause du gel, les canalisations de l' eau se rompes ( Si si  ;D ). La pénurie commence à se faire sentir dans les magasins ( A vrais dire, ils sont vident ). Et vraiment pas de bol, je vis dans un appart, sans jardin  :(

J' ais la dalle ( mon chat aussi  ;D ), j' ais froid, j' ais plus d' électricité ( et plus d' internet  :'( ), plus d' eau pour boir, me laver et chi*r  :ohmy:

Que me propose ton livre, pour remédier à tous ces " blêmes " ? ( Bref des exemples de ton book, pour les  problèmes citer  :D )
si t'as un chat, une partie de ton problème est résolue !!! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
je suis loin !!
(post effaçable !!! )

20 janvier 2009 à 13:45:06
Réponse #4

guillaume


Les méthodes pour la rendre potable [...] en passant par l'utilisation de l'argile.

Heu... Comment ? :huh:

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

20 janvier 2009 à 15:53:41
Réponse #5

lamenature


On met de l'argile (en poudre ou en "cailloux) dans l'eau. Gràce à ses propriétés d'absorption, les virus et autres cochonneries sont captés par l'argile. Je n'ai jamais essayé mais l'auteur dit que c'est très efficace. En plus, contrairement à un traitement par du chlore ou autre pastille de désintection, ça marche aussi pour certains polluants chimiques et c'est pas cher.

20 janvier 2009 à 15:59:14
Réponse #6

guillaume


Je n'ai jamais essayé mais l'auteur dit que c'est très efficace.

Ce n'est pas parce que l'auteur dit que c'est efficace que ça l'est réellement. Avant d'utiliser une telle technique, j'aimerai bien voir les études qui prouvent ses dires... Sinon c'est carrément dangereux.
On a eu un cas un peu similaire y'a pas longtemps : la célèbre école BOSS propose de l'oxygène aérobie pour purifier l'eau. Or, en faisant des tests en labo (merci Jérémy), il s'est avéré que que ça ne faisait quasiment rien pour purifier l'eau...

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

20 janvier 2009 à 16:10:16
Réponse #7

DavidManise


Ouaipe.

Sans dec, si j'avais pas eu une constitution en béton, j'aurais pas survécu à la moitié des trucs que j'ai testés qui venaient des bouquins...  :(

Y'en a certains, réédités et corrigés depuis heureusement, c'était presque criminel.

Enfin bon...  bref.  Tout ça pour dire qu'il faut rester sceptique et critique, Y COMPRIS sur ce qu'on peut lire ici.  Les modos font de leur mieux, mais y'a certainement des erreurs et des conneries qui traînent partout dans les petits coins...  méfiance.

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

21 janvier 2009 à 07:30:58
Réponse #8

lamenature


Moi, cet argile me tient à coeur, non pas que je sois sûr que ça marche (je ne garanti rien et je n'ai pas fait d'essais), mais un produit de base, pas cher, qui se conserve quasi indéfiniment (en poudre), qui servirait à éliminer des bactéries, des métaux lourd ..., qui est également utilisé pour soigner en interne et en externe, vaut le coup qu'on s'y intéresse. J'ai donc envoyé un mail à l'association "l'homme et l'argile" et j'ai obtenu cette réponse:

" ... puisque même la SAGEP, la société qui prépare l'eau potable pour la ville de Paris, utilise l'argile pour épurer les eaux usées qu'elle recycle...  si vous désirez trouver des publications sur le sujet il ne faut pas mettre "argile" comme mot clef dans les bases de données médicales et scientifiques (qui sont en anglais, il faut être bilingue pour faire aboutir les recherches), mais les noms des différentes espèces minérales, tels que "smectite", "kaolinite", montmorillonite, illite, etc..

il existe plein de travaux scientifiques sur le sujet, en particulier pour l'étude du CHOLERA, qui est un peu la référence pour les "empoisonnements" par les toxines de bactéries véhiculées par les eaux souillées"



Ainsi qu'une biblio (de 1995).

Je vais continuer mes recherches ...

21 janvier 2009 à 09:11:44
Réponse #9

Pierr


Je pense qu'il est bien prouvé que l'argile est efficace (bassins naturels, centrales d'épuration) mais cela ne nous indique pas comment l'utiliser. Faut-il en faire entrer une couche dans la composition d'un filtre, quelle quantité, quel débit ... Quel type d'argile aussi. "Le diable est dans les détails".

21 janvier 2009 à 10:25:58
Réponse #10

guillaume


Ha là, ça commence à être intéressant, merci :).

Mais comme le dit Pierre, comment l'utiliser ? Parce que la SAGEP l'utilise peut être dans ses bassins de décantation pour ensuite pouvoir traiter l'eau au chlore ;).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

21 janvier 2009 à 19:23:32
Réponse #11

lepapat


Je trouve que le sujet " argile ", mérite un poste à lui tout seul  ;)

Citer
Or, en faisant des tests en labo (merci Jérémy)

Si Jérémy a envie de " jouer " avec ces éprouvettes  :D
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


13 février 2009 à 18:46:54
Réponse #12

Sotret


Moi, cet argile me tient à coeur, non pas que je sois sûr que ça marche (je ne garanti rien et je n'ai pas fait d'essais), mais un produit de base, pas cher, qui se conserve quasi indéfiniment (en poudre), qui servirait à éliminer des bactéries, des métaux lourd ..., qui est également utilisé pour soigner en interne et en externe, vaut le coup qu'on s'y intéresse. J'ai donc envoyé un mail à l'association "l'homme et l'argile" et j'ai obtenu cette réponse:

" ... puisque même la SAGEP, la société qui prépare l'eau potable pour la ville de Paris, utilise l'argile pour épurer les eaux usées qu'elle recycle...  si vous désirez trouver des publications sur le sujet il ne faut pas mettre "argile" comme mot clef dans les bases de données médicales et scientifiques (qui sont en anglais, il faut être bilingue pour faire aboutir les recherches), mais les noms des différentes espèces minérales, tels que "smectite", "kaolinite", montmorillonite, illite, etc..

il existe plein de travaux scientifiques sur le sujet, en particulier pour l'étude du CHOLERA, qui est un peu la référence pour les "empoisonnements" par les toxines de bactéries véhiculées par les eaux souillées"



Ainsi qu'une biblio (de 1995).

Je vais continuer mes recherches ...


J'interviens tardivement mais j'avais loupé ça.

Il me semble nécessaire de rétablir quelques vérités :

Primo, ça métonnerait fort que la SAGEP recycle des eaux usées pour en faire de l'eau potable, comme le laisse entendre ta citation. En France, les eaux usées sont épurées pour atteindre une qualité minimale compatible avec le rejet au milieu naturel. Le niveau de qualité à atteindre dépend notamment du milieu récépteur et de sa capacité auto-épuratoire. Il ne s'agit en aucun cas d'eau potable. Sauf rejet à proximité de zone de baignade, il n'y a d'ailleurs pas de traitement germicide.

Deuxio, les argiles citées sont effectivement utilisées en industrie et en pharmacie, MAIS ce sont des variétés particulières et purifiées, utilisées pour leur fort pouvoir adsorbant. On peut donc dire que ce sont des produits industriels contrôlés et pas le produit de ma carrière-personnel-au-fond-du-jardin. Par ailleurs, une fois le produit dispersé dans l'eau (parce que pour être efficace, il faut le disperser) on obtient un colloïde...qui ne risque pas de décanter de si tôt. Il faut ajouter des floculents (sulfate d'alumine, chlorure ferrique, polymère ad hoc...) pour que les particules d'argiles se regroupent en flocs et daignent descendre vers le fond. Par ailleurs, les particules présentes dans l'eau sont un support de choix pour beaucoup de germes. Ca n'est pour rien que le premier boulot dans la production d'eau potable est de la clarifier au maximum avant désinfection. Voir également les posts sur les techniques de campagne avec bandana et autres filtres plus ou moins improvisés.

Tertio, je suis allé jeter un cil sur le site cité...et je suis tombé de ma chaise devant les conn énormités trouvées en deux clics : Les filtres de purification sont en céramique, la céramique c'est de l'argile cuite, l'argile a donc bien la capacité de traiter l'eau...Il suffit de mettre un caillou d'argile ( ? ) dans un récipient pour éliminer tous les germes, et si ça suffit pas on complète avec de l'extrait de pépins de pamplemousse qui est un antibiotique puissant...

Bon j'arrête là...sinon je vais devoir soigner mes brûlures d'estomac (avec de l'argile si ça se trouve... :lol:)

Je n'ai personnellement rien contre la pensée magique et les pseudo-sciences, à condition qu'on en fasse un usage personnel. Conseiller ce genre de méthodes comme une alternatives à des techniques éprouvés est pour le moins léger, voire criminel quand des populations du tiers monde sont visées, comme ça l'air d'être le cas ici.

Fred

13 février 2009 à 22:17:22
Réponse #13

lamenature


Bonjour,

C'est étonnant comme ce sujet suscite des réactions que je juge plutôt agressives, alors que je n'ai fait que lancer le sujet en espérant que certains puissent m'en dire plus, et alors même que la pierre noire qui me semble plus mystérieuse et dont je doute de l'efficacité a fait l'objet de discussions plus constructives sur ce forum.
Quand tu dis que "ça métonnerait fort que la SAGEP recycle des eaux usées ...", j'aurais aimé que tu ailles plus loin afin de confirmer ou d'infirmer.
Quant à l'argile utilisée, il ne s'agit évidemment pas de n'importe laquelle, et je n'ai jamais dit le contraire.
Il est également évident que la première chose à faire avant tout "traitement" est de clarifier au mieux l'eau qu'on veut potabiliser.

Il est vrai de toute façon que certaines argiles ont des propriétés médicinales intéressantes tant en usage externe qu'interne et, (je me répète) ce qui m'intéresse dans ce produit est qu'il se conserve très longtemps et a plusieurs usages, 2 qualités intéressantes pour la trousse d'urgence / survie.
Personnellement, je suis suffisemment mûre pour ne pas affirmer sans savoir et ne pas croire n'importe quoi; en matière de survie, il ne s'agit pas de faire n'importe quoi, mais chacun peut être amené à faire des choix et à prendre des risques dans des circonstances dramatiques parce que le dernier produit ou matériel high tech n'est pas disponible et qu'à un moment donné on n'a plus qu'à se laisser mourir ou essayer quelque chose. Dans ces cas de survie extrême, certains ont bu leur urine parce qu'ils étaient emprisonnés sous des décombres depuis plusieurs jours, mis au monde un enfant au milieu de nulle part, ou pratiqué sur eux même une emputation parce c'était ça ou rester coincé . J'espère bien que tout cela ne m'arrivera pas, ce qui ne m'empêche pas de m'intéresser aux solutions qu'on peut alors éventuellement mettre en oeuvre.
Donc pour conclure, je ne vends pas d'argile et je souhaite juste en savoir plus, alors si quelqu'un a une vraie expérience de la chose ...

14 février 2009 à 05:56:08
Réponse #14

gmaz87



HS total donc à supprimer si besoin

Bjr lamenature,

Rien d'agressif je pense.
Simplement nos échanges sont lus par des tas de gens qui ne participent pas aux débats mais "grappillent" de l'info, donc il est impératif que cette info soit fiable et éprouvée.
Les "on (donc chacun sait ce qu'il est) m'a dit que " peuvent être un début de débat mais en aucun cas un dogme.
Les arguments qui sont avancés ne sont pas des agressions mais des critiques constructives et basées sur les connaissances et l'expérience des uns et des autres, et poster ici c'est accepter de les entendre quand bien même elles battent en brèche nos propres opinions.

C'est mon avis (à deux balles) sur non pas l'argile ou je n'ai aucune connaissance  :), mais sur l'esprit général du forum.

Et désolé le Manitou ou les modos si j'empiète sur vos prérogatives.

Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

14 février 2009 à 06:23:27
Réponse #15

Corin


Et désolé le Manitou ou les modos si j'empiète sur vos prérogatives.
Ils vous en prie.
Je n'ai rien vu d'agressif mais la réponse était quand même un peu musclée ;).

Je vous mets le lien avec le site de la SAGEP car vous allez finir par les vexer à ne pas aller lire ce qu'ils ont très bien écrit et dessiné sur le sujet.
http://www.eaudeparis.fr/html/alimenter/circuit_eau.shtml
L'eau de Paris a deux origines: captage souterrain et sources, d'un côté, et rivières ou eaux superficielles, de l'autre. L'eau prélevée en rivière est bien filtrée puis traitée (pas de bol, c'est celle que je bois :o). Pour les Français, d'après eux, c'est 60% eaux de sources et 40% eaux de rivière.
http://www.eaudeparis.fr/html/alimenter/potable.shtml
Vous regarderez avec intérêt le shéma de la filtration lente.
http://www.eaudeparis.fr/html/alimenter/filiere_choix.shtml
Je n'ai pas vu d'argile intervenir dans le dispositif. La seule fois où le mot apparaît, c'est dans la définition de la turbidité:
http://www.eaudeparis.fr/html/alimenter/lexique.shtml
En matière de filtration, ce qui est mis en avant, c'est le sable avec des tailles de plus en plus fines.

Un partout, la balle au centre.

Mais, l'université de Newcastle a annoncé la nouvelle suivante:
http://www.ambafrance-uk.org/Un-filtre-a-eau-a-base-d-argile-et.html

A+
« Modifié: 14 février 2009 à 06:39:13 par Corin »

14 février 2009 à 08:51:03
Réponse #16

Sotret


Bonjour,

effectivement, il ne s'agissait pas d'agressivité mais de fermeté. Et si je me suis permis d'intervenir, c'est que c'est mon métier depuis plus de quinze ans.

Concernant le traitement de l'eau en général, les phénomènes à mettre en jeu sont connus depuis des décennies et sont abondamment documentés, tant en ce qui concerne les techniques de pointe et industrielles (disons, pour simplifier, pour l'adduction d'eau de collectivités urbaines de pays développés), qu'en ce qui concerne les techniques plus adaptées aux situations d'urgences ou à des collectivités villageoises de pays en voie de développement (ce qui est plus susceptible de nous intéresser dans le cadre de la survie).

Dans tous les cas, les phénomènes relèvent de la physique (floculation, décantation, filtration, rayonnement UV,...) et de la chimie (oxydants tels que le chlore et autres dérivés halogénés,...).

Si d'autres méthodes doivent voir le jour, c'est pas compliqué : application de la méthode scientifique. Etablissement d'un protocole, expérimentation, discussion statistique des résultats et publication de l'ensemble pour permettre à la communauté de vérifier...Pas grand chose de neuf depuis le Discours de la Méthode de ce cher René, ce qui ne nous rajeunit pas...

A titre d'illustration, je te renvoie aux excellents postes de Jérémy, qui sont tout à fait exemplaire dans la démarche.

Concernant, le "recyclage" des eaux usées en eau potable, je confirme que cela ne se fait pas, les normes de rejet ne sont pas les mêmes que les normes d'eau brute destinée à la production d'eau potable. Autrement dit, il faut que mère nature fasse sa part de travail d'autoépuration entre le point de rejet et le point de prélèvement.

Notons bien que c'est techniquement possible de convertir des eaux usées en eau potable (c'est d'ailleurs ce qui se fait dans les stations spatiales), mais c'est extraordinairement coûteux.

Concernant la comparaison avec le poste sur la pierre noire du missionnaire, auquel j'ai participé, tu remarqueras que, d'une part, nous avions des témoignages de première main, et que d'autre part, la discussion a cherché à comprendre le mode de fonctionnement, avec, in fine, un consensus (temporaire ?) sur l'aspiration par capillarité.

Enfin le lien sur l'expérimentation de l'Université de Newcastle est tout à fait intéressant et je vais essayé de pioché la question. Remarquons toutefois qu'il ne s'agit pas d'argile crue, mais cuite, dont on compte sur la porosité, et additionné de charbon fin...bref, il s'agit plutôt d'un filtre céramique incorporant peut être du charbon actif, de fabrication artisanale. Ca doit rappeler quelque chose à pas mal de monde sur ce forum !

Cela dit le contrôle de la porosité et de la cuisson ne doit pas être aussi simple...une fissure, et le filtre est mort !

Fred

31 décembre 2009 à 10:56:17
Réponse #17

DavidManise


Pourquoi il est épinglé ce fil ?  C'est voulu par quelqu'un ou je peux le dépingler ?

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

31 décembre 2009 à 11:24:30
Réponse #18

Wapiti


Bonjour

L'argile est employée également en pansement gastrique pour son pouvoir absorbant. Toutefois, pour des cas similaires le charbon (de bois de préférence) est aseptique ce qui n'est pas toujours le cas pour l'argile.

Sans mode d'emploi précis et infaillible ou produit pharmaceutique (médicament agréé) : mef. en tourelle.

À +

31 décembre 2009 à 12:47:52
Réponse #19

fy


Bonjour,
ce que je connais de l'argile(hachetée en pharmacie) pour l'avoir testé sur moi:

Sur une infection genre furoncle ou plaies qui s'infecte,elle a le pouvoir d'absorber(je n'ai pas écris désinfecter) et d'attirer vers l'exterieur le pus ou les corps étrangers,de façon très efficace.

Mélangée à des huiles essencielles,elle fait un très bon dentifrice...

31 décembre 2009 à 14:03:34
Réponse #20

jeanluc


vouai,et bien je serai toi,j'EVITERAI l'argile en dentifrice,son pouvoir abrasif est incompatible à long terme avec les collets dentaires(tu sais cette zone qui est au ras de la gencive et donc plus protegée par de l'email ce qui fait que tout ce qui est agressif,brosse dure,brossage horizontal,brossage vigoureux,pâte abrasive est à PROSCRIRE)dans le même ordre d'idée eviter  l'email diamant le plus abrasif de tous et qui ne blanchi absolument pas
désolé pour le HS,mais c'est mon metier et je vois quotidiennement les resultats de recettes à la mort moi le n...d
l'argile a de nombreux pouvoirs,j'en suis convaincu mais comme toute chose ,a ses indications et contre -indications

31 décembre 2009 à 17:55:38
Réponse #21

jeanluc


tu pourrai demander quelques tubes d'echantillons à ton dentiste préféré,on en a encore un peu(beaucoup moins qu'auparavant :'() et çà tient encore moins de place ::)

01 janvier 2010 à 19:12:36
Réponse #22

Urdjaby


Bonsoir,

Un certain livre "22 remèdes naturels indispensable" par raymond dextreit, collection la santé dans ma poche éditions vivre en harmonie, parle de l'argile comme étant un des meilleurs remède miracle de mère nature, et confirme ce qui a été dit, l'argile est un excellent purificateur, il est également excellent contre les brûlures, en cataplasme, on peut en manger aussi (sisi) et selon une étude de la N.A.S.A l'argile aurait jouer une rôle très important pour l'apparition de la vie sur terre (donc ça peut pas être mauvais). ça traite aussi les infection au passage, et c'est bon pour la peau, ça absorbe toute les impureté (terrible contre l'acnée parait il).

Enfin voila je ne fais que répété ce que dit le livre en espérant vous avoir donné envie d'en savoir plus sur l'argile (personnelement j'en ais plusieur flacon chez moi maintenant, c'est vraiment pas mal hein).

PS: aprés je peux pas tellement plus développé il en parle en gros dans le livre, enfin si ça vous interesse je peux pousser plus loin... j'espère ne pas être trop hors sujet ^^ bonne soirée et bonne année
Jamais la nature ne tient un language, et la sagesse un autre

14 août 2010 à 00:11:00
Réponse #23

Mezig


J'aime bien l'argile, ça fait 5 ans que je l'utilise pour tout ce qui est petits bobos genre bouton de fièvre, écorchures...etc...Je ne l'est pas encore utiliser en interne, d'ail leur je ne c'est pas sur quelles pathologies ça emploie.
La ou j'ai été bluffer, c'est il y a 3 ans environ, je me suis fait une méchante coupure au doit avec un sécateur et vu que je n'étais pas en survie et que j'avais se qui fallait pour soigner ça en médecine moderne, j' opté pour l'argile et vraiment très efficace.
Comme la plaie était étroite et profonde, je m'attendait à devoir la débrider au moins une fois pour expulser les humeurs, la, que dalle, ça c'est refermer tout seul, tranquillou mais plus vite que par la méthode classique, sans faire de croute gênante.
En plus, je trouve cela beaucoup plus simple d'emploi, pas à se prendre la tète avec des produits périssable ni avec l'asepsie ++ cher à mon adjudant chef instructeur; il sufie que le champ opératoire soit propre ainsi que le matériel donc de l'eau et du savon sont suffisante.
Donc, en occurrence, nettoyage des mains à l'eau et au savon et ré hydratation de l'argile dans un récipient en céramique ou en plastique ( le métal est à proscrire), dépose d'une généreuse couche d'argile sur la plaie, un p'tit bout de gaze et du collant et basta; a renouveler au moins un fois par jour.
Maintenant c'est sure qu'en cas de grosse plaie, de fracture ou autre, c'est directe l'hosto mais dés que je peut, je fini le soin avec ça.

En espérant être utile.
Les moyens sont la fin.

05 septembre 2010 à 15:35:40
Réponse #24

inzemix


Vous pouvez aussi utiliser l'argile sur les brulures, c'est un truc de ouf..!!
J'ai taffé chez les grands brulés, donc je sais très bien comment évoluent les plaies par brulure...
J'étais au brésil avec ma femme et mon bébé, il s'est brulé avec une casserole dans laquelle on faisait des pop corns, on a suivi pendant 3 jours le traitement habituel en cas de brulures (protocole quasi hospitalier, j'étais équipé...), puis voyant que ca n'allait pas beaucoup mieux au bout de 3 jours, on a cherché autre chose, sur internet, nous avions de l'argile, on a vu des conseils, on s'est dit on va tester...
Pour un infirmier, mettre de la terre (enfin, argile) sur une plaie, ca fait bizarre... Mais il avait une méchante plaie, et sous ces climats, faut faire gaffe...
Donc on teste l'argile, pendant 3 jours, et en 3 jours, la plaie était refermée, jamais vu une plaie de brulure cicatriser a cette vitesse, même chez des jeunes enfants...
Donc, ca marche, depuis cette fois, pour chaque brulure, je met même pas la main sous l'eau, un bon emplâtre d'argile direct dessus, ca calme la douleur super vite, et quand la douleur revient, on change l'emplâtre... moralité, presque pas de plaie quand on a mis l'argile direct après la brulure... et quand y'a effectivement une plaie, elle cicatrise 2 à 3 fois plus vite qu'en utilisant les très chers produits pharmaceutiques classiques...
(Je suis infirmier de bloc opératoire, les conditions d'hygiène, et les capacités de cicatrisation je connais par cœur... l'argile fait des miracles...)
Après pour la purification de l'eau ??? sans analyses bio-chimiques, je m'avancerai pas...
Par contre, pour les petites saloperies qu'on se fout dans les doigts quand on court les bois (épines, échardes, etc.) ca marche a merveille, une petite couche d'argile dessus pendant 2 jours, et ca sort presque tout seul...
My 2 cents.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité