Nos Partenaires

Auteur Sujet: Exercices de respiration  (Lu 18130 fois)

05 février 2009 à 22:00:29
Lu 18130 fois

DavidManise


Salut :)

Depuis quelques semaines, grâce à Rouri qui m'a envoyé un bouquin là-dessus (Let Every Breath... Secrets of the Russian Breath Masters), je pratique les exercices de respiration proposés par le Systema (Vassiliev/Ryabko).  Je sais, vous allez me dire, un mec de gauche, les arts martiaux russes, et tout, ça va finir par faire louche ;D

Sérieusement, je porte le sujet à votre attention parce que j'aimerais qu'on en discute.  Je suis assez étonné des nombreux bienfaits que ça apporte, notamment à un mec en convalescence.  Je ne sais pas trop si je fais bien d'ouvrir ce sujet ici, parce que si on pousse la discussion un peu trop loi, on se retrouvera clairement dans une zone grise entre l'ésotérique et le magico-religieux.  Mais personnellement, sans trop y croire, juste en faisant les exercices, je sens vraiment la différence.

En gros, pour résumer, c'est simplement une respiration très détendue, très fluide, pas forcée, mais ample et lente (il y a 7 principes très bien décrits, qui sont dans le bouquin, et des exercices, je ne vais pas bafouer les droits de l'auteur en reproduisant tout ici, vous ne m'en voudrez pas j'espère)...  où on inspire par le nez et où on souffle par la bouche.  En même temps, on peut visualiser sa respiration qui va partout dans son corps, ou dans une région donnée (on inspire et on expire à travers une zone douloureuse par exemple).  En surface, rien d'ésotérique, même si dans le bouquin il y a énormément de références à Dieu et à la foi orthodoxe (Vassiliev et Ryabko ne s'en cachent pas : ils sont croyants, orthodoxes et pratiquants, et d'ailleurs apparemment pas mal de principes du systema viendraient de là..., avis aux allergiques ou aux intéressés, ne dites pas que je vous l'ai pas dit ;)).  Tout ça, selon eux, se base exclusivement sur des principes physiologiques.

La respiration, on le sait, est très intimement couplée au système nerveux, et du coup au corps entier.  Quand on respire "systema" pendant quelques minutes, on le sent vraiment.  Les extrémités se réchauffent, le rythme cardiaque diminue, on se sent détendu...  et les visualisations, ma foi, je vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas, ne serait-ce qu'en éveillant les mêmes processus que l'effet placebo par exemple. 

En tout cas, c'est sans risques, ça mange pas de pain...  et pour moi ça fonctionne bien... 

Est-ce qu'on peut discuter de ça d'un point de vue scientifique ?

David
« Modifié: 05 février 2009 à 22:11:09 par DavidManise »
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

05 février 2009 à 22:10:04
Réponse #1

nemesys


ben, la respiration, qu'elle soit pratiquée par un mec de droite, un mec de gauche, un juif, un catho, un musulman...ça reste de la respiration...donc, je pense pas que tu puisse être connoté !!!

Par contre, la ou t'es chiant ( et je pèse mes mots !) c'est que tu nous allèches avec une technique que tu décrits comme efficace ( puisque tu sens la différence !) mais tu nous laisse sur notre faim ...franchement David, t'es pas cool ! :down: :-\ :'( :) :D ;D
Plus sérieusement, tu pourrais nous en dire plus ?
Qu'est ce que ça t'apporte ? et comment ( rapidement) ça se pratique ?
Je suppose que au niveaux des bienfaits, on dois trouver une remise en "état" plus rapide et un apaisement non ?

05 février 2009 à 22:14:47
Réponse #2

f2000@pl


J'ai lu quelque part que ça permettait de mieux resister à la douleur quand on se prend un coup.
Depuis quand je me cogne, j'essaie de respirer profondément et calmement. Et croyez le ou non, je trouve que la douleur se calme plus vite.
(est ce que c'est de ça qu'on parle ou c'est des exercices à servant à autre chose?)
Sinon les Russes n'ont rien inventé, les Chinois ont été plus rapides (yoga)

En espérant que je ne dis rien de con (pour moi les arts martiaux en général et Russes en particulier c'est un concept... theorique)
f2000

05 février 2009 à 22:16:06
Réponse #3

DavidManise


Sorry, j'avais cliqué sur envoyer trop tôt...  j'ai complété.

Ce que ça m'apporte, concrètement ?  Bah la liste serait super longue...  mais bon, je te fais une liste à la con :

- meilleur cardio (respiration plus fluide et plus détendue, muscles respiratoires plus souples et plus forts)
- relaxation globale
- meilleure digestion (après manger, ça stimule le parasympathique)
- plus d'énergie, meilleure oxygénation
- meilleure concentration
- bonne humeur (si j'ai aussi mangé de la viande ;D)
- guérison plus rapide de petites plaies ou autre
- limitation/gestion de la douleur
- bref...  globalement plus d'énergie, plus en forme quoi.  Plus calme ET plus énergisé.  Comme une cure de magnésium d'un mois en trois minutes quoi ;D

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

05 février 2009 à 22:21:22
Réponse #4

DavidManise


J'ai lu quelque part que ça permettait de mieux resister à la douleur quand on se prend un coup.

Je confirme.  Ca calme la douleur, et ça aide à encaisser. 

Citer
(est ce que c'est de ça qu'on parle ou c'est des exercices à servant à autre chose?)

Ben c'est le même principe de base.  Y'a pas 36000 manières de respirer hein : tu inspires, tu expires ;)

Citer
Sinon les Russes n'ont rien inventé, les Chinois ont été plus rapides (yoga)

BIIIIIIIIIIIIIIIIP.  Essaye encore :closedeyes:

Le yoga, c'est pas chinois.  Ca vient de l'Inde.  Effectivement, je pensais que les exos de yoga, la respiration et tout, devaient avoir inspiré les moines orthodoxes à la base du systema...  mais Vassiliev dit que non, que ce sont des concepts complètement différents.

C'est vrai que la respiration systema ne se prend pas le chou avec des visualisations de chakras et de canaux d'énergie et tout.  C'est simple et basique...  et pour avoir pratiqué les deux, euh...  je préfère la respiration systema (Me tape pas stef STP  :-[ ;D)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

05 février 2009 à 22:26:25
Réponse #5

nemesys


c'est clair que ça à l'air pas mal ...comme toutes les respirations...
après c'est à tester !

Un lien : Systema France

05 février 2009 à 23:05:55
Réponse #6

alexr


Depuis quelques semaines, grâce à Rouri qui m'a envoyé un bouquin là-dessus (Let Every Breath... Secrets of the Russian Breath Masters), je pratique les exercices de respiration proposés par le Systema (Vassiliev/Ryabko).

Il y a un site sur le bouquin avec quelques infos : http://www.leteverybreath.com/

06 février 2009 à 07:52:37
Réponse #7

Maximil


Il est courant de dire que les societés occidentales ne savent plus respirer. Les vêtements ne nous le permettent pas, nos postures non plus. La respiration apporte de l'energie, que ce soit au travers de l'échange pneumatique permettant de réoxygener le sang ou bien plus "spirituellement"  en permettant au prâna d'alimenter le corps subtil mais ne developpons pas cette partie ici ;)
Techniquement, la visualisation une une forme de travail psychique: l'esprit contrôle le corps, pour tout et en tout point. Donc la visualisation, en dehors d'un effet placebo (mais le placebo ne veut pas dire que cela ne fonctionne pas d'ailleurs, même s'il est connoté négativement quand il s'agit de tester un médicament par exemple), permet de stimuler le cerveau dans une voie particulière, un peu comme la méditation, voir l'auto-hypnose.
Attention toutefois, comme la pratique de nombreuses activités, chercher à modifier volontairement sa respiration peut engendrer des soucis si c'est fait n'importe comment. Ne tentez pas n'importe quelle méthode trouvée sur le net.
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

06 février 2009 à 08:21:23
Réponse #8

DavidManise


Pour moi l'effet placebo est bien réel, et qu'il soit connoté négativement ou pas je m'en tape les steaks.  Pour moi il est la preuve que le corps a le pouvoir de se guérir lui-même si le cerveau envoie les ordres de le faire, tout simplement.  C'est la preuve par A + B que nous avons cette faculté, et que PARFOIS ca fonctionne.  Peu importe le moyen utilisé pour activer ces fonctions là, que ça soit un cacheton neutre donné par un médecin en qui on a confiance, que ça soit le bisou guérisseur d'une maman ou que ça soit des exercices de respirations/visualisations, peu importe.  C'est comme la plume de dumbo, après.  Ca sert juste à y croire. 

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

06 février 2009 à 09:32:29
Réponse #9

ACORN


Salut a tous.
Est ce différent de ce qui est expliqué dans la méthode Laffay???
J'avais et encore de temps en temps, des problèmes d'hyperventilation, je peux dire qu'avec les exercices de respiration de Mr Laffay, c'est presque disparu  :yeah:

06 février 2009 à 09:45:14
Réponse #10

sebastienb


Je connaissais pas cette respiration russe... c'est intéressant de constater le coté oriental de la spiritualité orthodoxe. Par exemple les moines orthodoxes ont aussi emprunté à l'Inde la méditation basée sur les mantras, en créant l'hésychasme.

En tout cas, peu importe qu'on l'aborde sous l'angle physiologique ou spirituel, la respiration et également l'attention à la respiration ont des pouvoirs surprenants.

06 février 2009 à 11:29:25
Réponse #11

Criss Kenton


Salut :),

Il  y a quelques années je m’étais mis à la respiration yogique sous forme d’une séance de 20-30min par jour tout en essayant d’être attentif à la qualité de mon process respiratoire tout au long de la journée.  Rien de bien poussé, simplement  observer ma respiration et l’optimiser en essayant d’utiliser tout le potentiel de mes capacités pulmonaires :  cycle respiratoire alliant respiration abdominale (partie inférieure des poumons), costale (partie médiane) et claviculaire (partie haute).
Rien de bien sorcier dans un premier temps, pas de chronométrage de l’inspiration ou expiration, mais juste apprendre à utiliser l’intégralité du volume pulmonaire.

Comme le souligne Maxi il est communément admis que l’Homme occidental respire mal ou plus précisément qu’il respire de façon superficielle (bien souvent respiration claviculaire ou abdominale).

Bon je cite tout ça de tête, je n’ai plus les bouquins sous les yeux donc il se peut que je dise des conneries… je compte sur vous pour rectifier (ou chatier  :fouet:  ?  :]]) le cas échéant :

Il me semble que dans le yoga et autres, les exercices de respiration insistent principalement sur ces points :
-   Respiration PROFONDE/AMPLE
-   Respiration LENTE
-   Respiration DIAPHRAGMIQUE
-   Importance de l’EXPIRATION

* Respiration PROFONDE/AMPLE :  respiration « complète » faisant intervenir les trois modes : abdominal, costal et claviculaire <=> respiration optimale .

* Respiration LENTE : optimisation de l’afflux/reflux d’air, concentration, durée d’action du process (apport d’oxygène, massage d’organes, circulation sanguine).

* Respiration DIAPHRAGMIQUE :  sollicitation du diaphragme lors de l’expiration et de l’inspiration => massage des organes

* Importance de l’EXPIRATION :  pour remplir les poumons il faut les avoir vidés au préalable ; plus l’air « usé/vicié » aura été expulsé des poumons plus l’apport en air frais et donc en oxygène pourra être élevé.


Au niveau des effets, ben tout pareil  que le Manitou :

- meilleur cardio
- état de zenitude (calme et relaxé)
- meilleure digestion et plus d’appétit
- concentration améliorée + clarté d’esprit
- bonne humeur (idem : indiassociable d'un apport carné :D)
- Meilleur tonus musculaire
- Meilleur mine (teint ?) et voix plus « chaude », peut-etre subjectif mais c’était les impressions à l’époque

Et j’en oublie surement (ou pas)

Bref une sensation « esprit sain dans un corps sain » pas désagréable ma foi (attention esprit sain ne veut pas dire sain d’esprit…)

Ah oui, après les exercices ou lorsque j’essayais d’avoir  une respiration « compléte » sur plusieurs heures : phénomènes de mydriase sans doute du au "shoot"  généré par la modification de l’apport en oxygène…


A l’époque j’avais cherché des explications physiologiques à ces effets. De mémoire toujours, mais fortement sujet à caution …

Une respiration et/ou les exercices respiratoires permettent de:

1/ Masser les organes internes : Lors de l’inspiration les muscles de l’abdomen se relâchent et poussent le diaphragme vers le bas, ce qui entraine un massage de viscères.  Lors de l’expiration, phénomène contraire : les muscles se contractent et soulèvent le diaphragme qui vient masser le muscle cardiaque.

2/Assurer une bonne oxygénation du sang et ainsi améliorer la vitalité cellulaire (amélioration quantitative et qualitative de l’apport en oxygène).

3/Optimiser la circulation sanguine : en massant les organes internes, veines et artères les mouvements du diaphragme et des muscles de l’abdomen jouent un rôle de moteur circulatoire (en comprimant/relâchant les veines et autres vaisseaux ils créent un phénomène de succion/aspiration ; le même principe que les pompes péristaltiques pour ceux qui connaissent). De plus la lenteur des exercices et l’attention portée au bon déroulement des étapes des cycles respiratoires poussent à se concentrer sur les zones de l’organisme mises en jeu.  La concentration sur une zone précise de l’organisme ayant tendance à y faire augmenter l’afflux sanguin son fonctionnement s’en trouverait amélioré…

Voila de tête ce que j’avais retenu. A prendre avec des pincettes encore une fois, d’autant plus  que j’ai du délaisser la bio il y a longtemps de cela (Biologie ou Technologie industrielle il faut choisir  :().


A noter que dans les phénomènes décrits ont retrouve les effets de la marche afghane et/ou de la marche « lucide » (qui ne sont après tout qu’une forme d’exercices de respiration).


N’empêche ça tombe bien que tu ais ouvert ce post, je comptais justement m’y remettre ou me repencher sur la question… :)
Je vais essayer de remettre la main sur mes bouquins.


Mes deux roupies


Criss Kenton, inspiré depuis 1983

16 février 2009 à 17:35:46
Réponse #12

Rouri


Bonjour, :)

je vous ferai part de mes réflexions sur ce sujet un peu plus tard...
Mais voici un article qui peut donner des pistes de réflexions...

Le "miracle" quotidien de l'autoguérison
Le pouvoir de guérison n'appartient ni aux médecins, ni à Dieu, ni aux gourous mais à la personne elle-même.

Fort du succès de son précédent ouvrage, La guérison en écho, paru il y a quatre ans, le Dr Jean-Charles Crombez remet ça avec la publication récente d'une suite à ce volume, La personne en ÉCHO.

"Il ne s'agit pas d'une version simplifiée du premier volume mais d'une réflexion plus large et plus distanciée sur la méthode ÉCHO", indique le professeur rattaché au Département de psychiatrie du Pavillon Notre-Dame, du CHUM. Même s'il ne s'agit pas d'un guide pratique, l'intention du Dr Crombez est de donner aux patients les outils leur permettant d'effectuer leur propre réflexion afin de comprendre le processus d'autoguérison.

"Il faut rendre les gens moins dépendants du recours aux médecins, déclare-t-il. Le pouvoir de guérison n'appartient ni aux médecins, ni à Dieu, ni aux gourous mais à la personne elle-même."

Cette conception est au coeur de la méthode de guérison "en écho" élaborée par Jean-Charles Crombez, qui croit que l'organisme humain est doté d'une intelligence assurant son autoguérison. La maladie survient lorsque le processus est bloqué, notamment par le stress ou l'anxiété. Son approche vise à déclencher ou débloquer ce processus, qui est le même que celui permettant la cicatrisation d'une coupure. "La guérison est ainsi un miracle qui arrive tous les jours", écrit-il.

Cheminement dans la complexité
L'observation de l'effet de sa méthode l'a amené à constater qu'elle est efficace là où les approches médicale ou thérapeutique ne fonctionnent pas. "Dans le processus médical, explique-t-il, on décortique l'organisme pour en comprendre le fonctionnement et savoir où intervenir. C'est ce qui nous permet de corriger, par exemple, le mécanisme de coagulation lorsqu'il ne fonctionne pas. Dans les psychothérapies, on cherche à rétablir des liens entre des éléments de notre vie qui ont été refoulés. Quand ces approches marchent, c'est tant mieux. Mais il arrive que le processus de guérison soit trop complexe pour être décortiqué en ses éléments ou qu'on ne puisse pas recréer de liens entre les morceaux manquants. C'est là que la méthode en ÉCHO fonctionne."

Selon le psychiatre, la méthode fonctionne parce qu'elle permet à la personne d'être le témoin de ce qui se passe en elle. "On augmente même la complexité d'une situation afin de favoriser l'interaction non dirigée de tous les éléments composant nos dimensions physique et psychologique. En mettant tout sur la table, en brassant ce que pense et ce que vit la personne, en ouvrant la réalité subjective au maximum, on permet au processus de s'accomplir."

Malgré l'aspect plutôt abstrait d'une telle présentation, le Dr Crombez soutient que la méthode est bien concrète et active. Elle recourt aux outils d'autres approches thérapeutiques, comme la relaxation, la conscientisation, la visualisation ou la méditation. "C'est la façon d'utiliser ces techniques qui diffère, précise-t-il. La technique est un prétexte servant à faire surgir le processus de guérison. Le patient peut suivre ou non la consigne, l'important étant d'ouvrir un champ de liberté. On travaille sur un point en particulier, mais l'important est 'l'écho' que l'intervention peut avoir sur l'ensemble de la personne."

Placebo sans placebo
La méthode, qui se veut un complément aux autres approches, permettrait en fait d'éveiller le processus qu'on retrouve à la base de l'effet placebo. "Elle provoque l'effet placebo sans placebo", déclare le Dr Crombez.

Elle pourrait être applicable à toutes sortes de situations, allant du contrôle de la douleur à la lutte contre un cancer en passant par le traitement du tabagisme. "Il suffit que la personne veuille et décide de faire quelque chose."

Et les résultats? "Il ne faut pas se leurrer; le pouvoir d'autoguérison demeure limité et il ne peut pas tout faire; on meurt tous", constate le médecin, qui répartit néanmoins les types de guérison en trois catégories. Il y a d'une part les cas où les symptômes de la maladie persistent mais sans que les gens en soient submergés. "Ces gens nous disent que la maladie est encore là, mais que leur façon de vivre a changé; la maladie ne les affecte plus, ils ont retrouvé une liberté et une qualité de vie."

Il y a aussi des cas où la maladie demeure décelable par les instruments de mesure, mais où les symptômes ont diminué. Il y a enfin les cas extrêmement rares où, contre toute attente, la maladie régresse; "le médecin dit alors que ce n'est pas possible!" commente le Dr Crombez, en ajoutant que ce niveau de guérison n'est pas pour lui le plus important.

En 15 ans de travail consacrés à mettre au point son approche, Jean-Charles Crombez a formé une quarantaine d'intervenants qui, maintenant, utilisent sa méthode ici et à l'étranger. Autour de 150 personnes sont ainsi "guéries" chaque année.

Source:
http://www.forum.umontreal.ca/numeros/1998-1999/Forum98-11-2/article08.html

17 février 2009 à 23:30:08
Réponse #13

fy


Bonsoir.
D'un côté scientifique,la respiration est directement liée avec la"bio-électicité"(nom scientifique de l'énergie)
En chinois ou en Japonnais,l'idéogramme"ki"signifie énergie mais aussi"souffle"... 

En se concentrant sur une technique de respiration,nous pouvons réguler,contrôler cette"bio-électricité"qui s'écoule par notre corps.
Accompagnée d'exercices de visualisations,nous pouvons la diriger d'un organe à un autre(dans cet exercice il y a des horaires à respecter)ou privilégier un endroit du corps.
Comme l'exercice des"mains" chaudes",qui consiste à "'accompagner" la bio électricité dans ses mains grâce à la respiration...

Il y a queques années,des scientifiques Japonnais ont étudiés 2équipes de hand-ball(même entraineur) durant les premières minutes qui précèdaient leurs matchs...
L'une faisait des exercices physiques pour s'échauffer et l'autre des techniques de respiration.
Sur le long terme,il s'était avèré que cette dernière obtenait de bien meilleurs résultats...

Il existe differentes thechniques pour aboutir à des resultats different,mais la respiration peux aider à beaucoup de choses.Contrôle de la douleur,de l'orgasme,des pensées des émotions...
La liste est bien longue....Mais sans innitiateur sérieux dans cette voie,il faut s'en tenir aux exercices de relaxation...

F.
 

18 février 2009 à 11:21:58
Réponse #14

Aerazur


J'avais loupé ce topik..... :)

Je ne connaissais pas, mais celà ressemble pas mal à une méthode de relaxation, avec un brin d'autosuggestion. Chose que personnellement j'utilise régulièrement à titre perso (avant de m'endormir, celà permet de diminuer grandement le temps de sommeil en en tirant des bénéfices stupéfiants). Au quotidien, bien respirer change la vie. Croyez moi.

A titre d'exemple, le fait de "sentir ses mains chaudes", ou de se l'auto suggérer, permet une vaso dilatation qui permet un drainage des doxines bien plus efficace. Et tant de choses comme celà......

20 février 2009 à 18:35:52
Réponse #15

fy


A titre d'exemple, le fait de "sentir ses mains chaudes", ou de se l'auto suggérer, permet une vaso dilatation qui permet un drainage des doxines bien plus efficace. Et tant de choses comme celà......
oui,l'énergie va là où l'esprit va...

21 février 2009 à 19:44:20
Réponse #16

fy


Salut,
je vous met un petit exercice de respiration pour se détendre...Ça coûte rien de l'essayer et il peux pas faire de mal...

assis au sol,les jambes en demi lotus(1pied sous une cuisse et l'autre pied sur l'autre cuisse).Mettre un petit coussin ou une couverture roulée sous les fesses.
Le dos bien droit,la main gauche dans la main droite,paumes vers le ciel;posées au niveau du bas ventre.
Les pouces se touchent,sans tensions.Ils ne forment ni une montagne ni une vallée.
Le dos bien droit on rentre le menton pour que la nuque soit dans l'alignement de la colonne...
Laisser tomber les épaules(pas de tensions).
Une inspiration courte et naturelle.Le ventre gonfle.
Une expiration longue et contrôlée.Le ventre se dégonfle

Petit à petit,laissez passer les pensées(le torrent n'emporte pas le reflet de la lune),concenrtez vous sur votre respiration plutôt..Jusqu'a ne plus y penser(la resiration devient automatique).
Pas de pensées qui perturbent l'esprit...Pas de mouvements(un mouvement=une pensée).Être dans le moment présent.

C'est la respiration zen ou bouddhiste...oxygène le cerveau et toutes les cellules du corps...Qui se détend dans sa totalité.
(Veillez à ne pas tomber dans une sorte d'endormissement pour ne pas s'avachir)

F.

23 février 2009 à 15:12:34
Réponse #17

Rouri


@Fy,

Citer
assis au sol,les jambes en demi lotus

je respecte ta pratique, mais je trouve que ces positions orientales ne sont pas confortable pour l'homme occidental moyen. C'est pourquoi, mes recherches m'ont mené au Systema russe où il n'y a pas de positions compliquées et même un homme de 50 ans bedonnant et sans souplesse peut pratiqué des exercices respiratoires simple et efficaces.

Si le gars peut marcher, il peut le faire...

23 février 2009 à 15:27:13
Réponse #18

DavidManise


+1, Rouri.

Cependant, je vois malgré tout des similitudes entre les deux approches, et même entre toutes les approches (yoga, bouddhisme, et systema), dans la position de la colonne vertébrale : toutes tendent à étirer le rachis dans le sens de la longueur, à trouver le point d'équilibre parfait où on tient droit sans forcer, et à détendre les muscles pour respirer le mieux possible... 

Après, je ne suis pas du tout qualifié pour aller confirmer ou infirmer les similitudes dans les approches et dans la profondeur de ces différentes techniques mais je pense qu'il n'est pas totalement exact de dire que les traditions orientales ne sont pas réalisables par un cinquantenaire bedonnant.  Le yoga, notamment, peut se faire à tout âge et peu importe la condition physique.  On adapte simplement les outils aux problèmes.  Mais bon encore là je suis mal placé pour en parler...  je ne fais que rapporter les dires d'un pote prof de yoga, et perroquetter un bouquin.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

23 février 2009 à 16:32:52
Réponse #19

ERECTUS


Interessant de mettre ces techniques en valeur. Dans bien des approches symboliques, la respiration représente le pont entre le corps et l'esprit, par l'extérieur. La respiration te fais prendre conscience de ton corps et inversement. Le moment de la prise de conscience se traduit parfois par une envie de rire ou des sourires soulagés..donc de bons signes!
Un bon lien avec la méthode lafay! et de toute façon un bon lien avec soi même pour ceux qui aime ce genre d'expériences..physico-cosmiques...

Et vive les chevaliers du zodiaques!! Criss Kenton me comprendra, et les plus "vieux" aussi ..non?
Quand sa route est dure, le dur poursuit sa route

23 février 2009 à 23:18:26
Réponse #20

Rouri


Citer
'il n'est pas totalement exact de dire que les traditions orientales ne sont pas réalisables par un cinquantenaire bedonnant.

Vrai!

Je me suis mal exprimé... je voulais simplement souligné qu'après 2-3 heures de formation en respiration Systema, la plupart des gens sont capable de le pratiqué.

24 février 2009 à 00:06:01
Réponse #21

fy


@Fy,

je respecte ta pratique, mais je trouve que ces positions orientales ne sont pas confortable pour l'homme occidental moyen. C'est pourquoi, mes recherches m'ont mené au Systema russe où il n'y a pas de positions compliquées et même un homme de 50 ans bedonnant et sans souplesse peut pratiqué des exercices respiratoires simple et efficaces.

Si le gars peut marcher, il peut le faire...
Je suis tout à fait d'accord avec toi au sujet des positions un peu compliquées comme le lotus...Au début,ça mal!!! :glare:
Mais bon 1/2lotus,enfin....!Quand même!!! :D

Sinon,ça marche aussi assis sur une chaise,dans une file d'attente,dans le bus....La position est importante,certe,mais c'est bien le système de respiration qui prime....
Du moment que le ventre se gonfle et dégonfle;que ça se fait dans la détente...

F.

24 février 2009 à 08:38:24
Réponse #22

DavidManise


Je pense que c'est là qu'est l'essentiel de tout ça : respirer calmement par le ventre, de manière ample et détendue, sans tensions musculaires...  mais bon chuis pas un spécialiste.

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

28 février 2009 à 10:36:16
Réponse #23

Patrick


J'avoue que le fait que David et Rouri tous deux personnes que j'ai en haute estime pratiquent la respiration systema me porte à essayer. D'ailleurs j'ai commencé à traduire le bouquin de l'anglais (youpi j'en suis à la page 3  :-[). Et pourtant machin là haut sait que j'ai les plus grandes méfiances pour la pseudo culture "pet de naze".

J'ai bouffé pendant des années des pratiques mystico philosophico religieuses, pratiqué zazen en me faisant taper sur les épaules avec un shinaï, taté du Qi Gong, du Yoga, du Tai Chi et j'en suis rendu que je suis trop occidental pour y parvenir, je n'ai pas la culture qui va avec et quand le moinillon me cognait avec son shinaï j'avais toujours envie de l'empaler dessus pour le transformer en sucette géante.

Donc m'en vais essayer de respirer comme un bolchevik dès que j'aurai bien compris comment on fait. :)

28 février 2009 à 10:45:51
Réponse #24

Kilbith


;D

Je propose un petit exercice respiratoire sonore bien tradi....

http://www.youtube.com/watch?v=lGdtll3KAqw


Précision,  :closedeyes:

L'histoire de Calatrava montre qu'il ne faut pas totalement sous estimer....les cisterciens donc bénédictins donc zélote du "chant romain".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_Calatrava

 ;)


- Du haut de la falaise, face à l'Océan : c'est beau la Mer !
- Et encore mon gars, tu ne vois que le dessus.
« Modifié: 28 février 2009 à 11:02:05 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité