Nos Partenaires

Auteur Sujet: petite revue sur un rechaud "multifuel": Optimus modele Nova  (Lu 8903 fois)

24 janvier 2009 à 22:40:51
Lu 8903 fois

lambda


Bonjour a vous,  :)

En ayant un peu assez d utiliser a chaque fois le rechaud a essence d un guide ou lorsque je suis seul, de bricoler laborieusement avec mon rechaud a gaz et son melange propane/butane, quand je vais me ballader "un peu plus haut", j ai acquis il y a quelques temps un rechaud type "multifuel" choisi apres une lecture approfondie du descriptif et des tests edite dans le magazine "carnet d aventures" (merci encor Ishi  ;) ).

L interet de ce type de rechaud, contrairement au rechaud a gaz (cf l excellent article du wiki fait par Karto  :doubleup:) est de pouvoir fonctionner dans le domaine des temperatures negatives qu on rencontre en milieu arctique, montagne en hiver et meme en plaine de France, Allemagne ou Belgique par exemple, rien d exhaustif dans la liste...  :) .

Si le simple feu de camp ou le rechaud a bois qui n est finalement qu un feu de camp optimise reste une alternative low tech et symbole d autonomie, il n est pas forcement evident en milieu enneige de trouve du bois mort et d etablir son feu en peu de temps, sans une grosse depense d energie de notre part, lors de la preparation. d ou l avantage des "rechauds a essence"...

Je vais tenter de vous faire une petite revue de fonctionnement du modele que j ai en ma possession  :-[. Vous trouverez facilement les guidelines et descriptifs techniques de cet engin chez http://www.optimus.se . Et c est bien mieux explique que je ne pourrais le faire.
Le but ici c est juste de "montrer comment ca marche" de facon a demystifier la chose et rendre le guideline officiel peut etre plus clair...

mais tres rapido pour le cadre:

rechaud multi-fuel: essence C, sans plomb, diesel, kerosene pour le sur.
puissance intanstanee: 2850 watts
autonomie annoncee dependante des conditions meteo: 2 heures plein pot pour 450 ml de carburant environ.
systeme pressurise (par vos soins) et a prechauffage.

Ici, l essence est pressurisee afin d etre injectee dans un bruleur qui aura ete prealablement prechauffe afin de vaporiser l essence arrivante et d expulser celle ci sous forme gazeuse et hautement inflammable (localement et de facon controlable...). une fois les vapeurs enflammees, le systeme est auto entretenu et ne necessite plus de flamme de prechauffage.

On rencontre un autre type de rechaud a essence necessitant aussi une phase de prechauffage, mais n ayant pas besoin de pressuriser l essence. En effet, celle ci est acheminee au bruleur tout simplement par capillarite, par le biais d une meche interne trempant dans le reservoir et remontant jusqu au bruleur, ou l essence sera vaporisee avant d etre brulee a l exterieur.


Avant toute chose: on manipule du carburant liquide hautement inflammable et explosif. toute manip et usage doivent se faire en exterieur, je ne parle meme pas d endroit bien aere, non, en exterieur total. en suivant scrupuleusement les indications du guideline. on eloigne tout ce qui pourrait etre inflammable et toute source de chaleur et de flamme exterieure. on travaille au sol, dans une position ou le rechaud est bien stable.

Voila comment se presente l objet normalement range dans sa housse, avaec ces bouteilles de carburant...



Au milieu vous voyez le corps de pompe amovible qui viendra se fixer sur une bouteille de carburant, une fois le bouchon de celle ci enleve et la bouteille remplie au 3/4 (il y a un niveau d indique).



Le cylindre en alu de la pompe contient le piston qui permettre d injecter de l air dans la bouteille et de pressuriser l essence.
Le petit tuyau en plastique blanc juste a cote sert a faire passer l essence de la bouteille au tuyau metallique blinde qui relie la bouteille au rechaud lui meme. On reviendra sur ce tube en plastique.



Ici, vous voyez les accessoires associes au rechaud (joints de remplacement, meche de prechauffage, cuir de pompe, graisse...), l outil de demontage, et un petit entonnoir pour le remnplissage de la bouteille. Attention, quand vous achetez le rechaud, vous n avez qu une partie du kit de joints et l outil.



voici le rechaud lui meme, pattes deplies, et son robinet de reglage (petite poignee verte).



une fois le rechaud deplie, la bouteille devissee, on remplit cette derniere



Et on visse la pompe dessus fermement mais pas comme un bourrin  :glare:, en verifiant bien que le joint de pompe (sur son pas de vis) est bien positionne, plaque contre le bord de la pompe.



une fois fait, vous deposez la bouteille de carburant sur le sol, allongee. c est comme ca que l ensemble fonctionne: bouteille allongee a cote du rechaud (enfin, en fait, aussi eloigne du rechaud que peut le permettre le tuyau metallique d alimentation).
Vous pouvez noter la presence d un "On" grave sur le cote de la tete de pompe.
C est tres important, lorsqu on veut utiliser ce rechaud, il faut que la bouteille soit allongee avec ce signe "On" DIRIGE VERS LE HAUT, donc visible par vous.
En effet dans cette position, le petit tuyau blanc, juste a cote du corps de pompe, va etre immerge sous la surface de l essence dans la bouteille allongee (comme la surface de l eau dans une baignoire...).



Comme vous le voyez, je tiens entre mon index et le pouce de ma main gauche la bague du raccord rapide entre le tuyau d alimentation et la pompe de la bouteille... Pour connecter, il suffit de rentrer en forcant legerement la partie male du tuyau dans la partie femelle de la connectique sur le corps de pompe. Un petit clic se fera entendre...





Pour deconnecter, vous voyez juste ci dessus qu il faut juste tirer cette bague (toujours entre l index et le pouce de ma main gauche) en arriere (elle est montee sur un ressort non visible) et tirer la partie male du tuyau de la partie femelle de la connection de la pompe.



La vous voyez l ensemble pret a fonctionner. N oubliez pas, la bouteille est allongee de telle facon que la tete du corps de pompe ait sa gravure "On" au dessus, lisible par vous...
La phase de pressurisation peut commencer. Pour cela il suffira de pomper une trentaine de fois en moyenne en manipulant le petit piston de la pompe. vou sentirez une petite resistance, sur la fin, c est normal.

le souci de ce type de rechaud est qu il s encrasse assez facilement suivant le type de carburant utilise.
Donc avant, il est bon de "nettoyer" le gicleur. Suivant la marque de votre rechaud, vous pouvez carrement avoir a demonter gicleur et aiguille, ou alors, il peut y avoir un systeme mecanique permettant, en manipulant une molette externe, de faire faire un va et viens de l aiguille dans le gicleur, ce qui peut le deboucher.
Ici, il y a un petit aimant colle a l outil fourni. il suffira de le passer sous le rechaud et de le bouger un peu dans tous les sens pour faire bouger l aiguille dans le gicleur afin qu il se "nettoie". une autre solution peut consister a secouer legerement le rechaud.



l outil est passe et remue sous le rechaud...



La pompe pressurisee, le gicleur "nettoye" on est pret a demarrer la phase de prechauffage.
Pour cela on va ouvrir d environ 1/4 a 1/2 tour (sens anti horaire) le robinet de controle.
Cela va faire sortir de goutelettes d essence sous pression qui vont inpregner la meche de prechauffage qui se situe a la base du bruleur, ainsi que de "mouiller" le bruleur un peu partout sur ses parois interieures.

On laisse ouvert 2 a 3 secondes. Perso, j y vais jusqu a 5 parfois. Je suis un pu genereux, mais il est important et au final plus pratique d avoir une phase de prechauffe un peu longue et un bruleur bien chaud afin qu il puisse vaporiser facilement l essence qui doit etre consummee sous forme gazeuse.



On referme le robinet et on enflamme l essence deposee dans le bruleur avec une allumette a tige longue ou un brandon en le glissant dans une des ouverture sur le cote du rechaud, ca va enflammer la meche et les parois internes du bruleur.



lorsque les flammes sont faibles, environ une minute apres l inflammation de l essence de prechauffe, (desole pour la photo  :-[ ) on ouvre le robinet d environ un tour, mais progressivement.
L essence se vaporise dans le bruleur chauffe de l exterieur, et sous la pression de la bouteille, est expulsee hors du bruleur sous forme de vapeurs qui vont s enflammer au contact des flammes mourantes de la meche de prechauffage.

Attention, n attendez pas que les flammes de la meche s eteignent! Sinon vous serez obliges dans la dizaine de secondes (grand grand max) qui suit de craquer une alumette pour pouvoir enflammer "manuellement" les vapeurs s echappant du bruleur. Au dela de ca, le bruleur va trop se refroidir et l essence ne sortira plus sous forme gazeuse. vous serez obliges de laisse refroidir quelque minutes completement le bruleur et de recommencer tout a partir du debut de l etape de prechauffage. Ce qui par - 20 ou -30, lorsque vous etes creves, ou en situation d urgence, avec une dexterite fine entamee, n est pas souhaitable... y a des cas ou c est pas plus mal de reussir du premier coup. ^-^  ;D



Voila, c est parti, reglez votre puissance de feu en jouant finement sur le robinet de reglage. Jamais brusquement afin:
- d eviter d emballer votre bruleur, et d avoir une combustion trop riche qui ferait apparaitre des flammes hautes jaunatres et instables. pas efficace thermiquement parlant, surconsomation de carburant, et dangereux.
- d eviter d eteindre par megarde votre rechaud, en fermant trop le robinet. si c est le cas et que votre rechaud a fonctionne assez pour que la corolle du bruleur soit bien rouge, vous avez quelques secondes pour faire redemarrer le feu en ouvrant a nouveau le robinet. Les vapeurs residuelles pourront a nouveau s enflammer au contact du metal chauffe au rouge. mais c est assez aleatoire et la marge de manoeuvre est de 2 ou 3 secondes max.

Lorsque vous demarrer le feu a proprement dit, il se peut que vous ayez des flammes jaunes a la place de flammes bleues. C est souvent du a un prechauffage insuffisament long. Mieux vaut alors tout arreter, laisser refroidir et recommencer proprement la phase de prechauffe en la faisant durer suffisament longtemps: une minute, et plus...

http://www.blog.fr/media/video/mov05015/3171426

La, vous avez une petite sequence montrant le rechaud fonctionnant normalement avec son petit bruit de reacteur caracteristique.



encore une image...



la le rechaud en fonctionnement avec la bouteille en positionnement "On"

Lorsque vous voulez arreter, mais provisoirement, genre vous ne demontez pas le camp, vous vous vous referez un the dans une demi heure. Il vous suffit de fermer le robinet completement et voila. Lorsque vous recommencerez, vous devez tout reprendre a partir du debut de la phase de prechauffe, et sans oublier de passer un petit coup d outil avec son aimant, sous le rechaud, pour le petit "nettoyage" preventionnel.

Mais si vous voulez arretez pour de bon pour tout remballer, alors...



Sans toucher a rien, meme pas le robinet. Vous retournez la bouteille en la faisant pivoter autour du tuyau d alimentation, et cela va faire apparaitre l autre cote de la tete de pompe avec un "Off" grave dessus.
Cela met en fait le petit tuyau de plastique blanc au dessus de la surface d essence dans la bouteille.
Du coup, ce tuyau n injectera dans le tuyau metallique d alim, que de l air avec quelques residus de vapeur d essence, et a la longue tout le systeme se purgera, le rechaud s eteint au bout d une ou 2 minutes en toussotant.

Petit truc, laisser finir de chauffer votre eau ou vos aliments en profitant de cette derniere minute de combustion. c est autant d essence non gaspillee...

http://www.blog.fr/media/video/mov05020/3171427

Ca c est la sequence montrant comment le rechaud s eteind de lui meme lorsqu on retourne la bouteille. "l agonie" dure un peu plus d une minute...

A partir de la, je laisse le robinet ouvert, et la bouteille se depressuriser completement. Une fois le rechaud bien froid. on peut tout deconnecter et ranger.



un petit truc, il arrive que le bruleur ne s enflamme pas totalement sur toute sa ciconference, comme il le devrait, meme lorsque l operation de nettoyage a l aimant a ete realisee.
On peut y remedier en couvrant le bruleur, mais sans y toucher, avec un couvercle de casserole pendant une a 2 secondes. Apres on enleve le couvercle et on recommence jusqu a ce que la couronne du bruleur soit bien enflammee. On fait comme si on faisait des signaux de fumees, en quelques sortes. une ou deux fois ca va...



Voila l aspect du bruleur apres 2 minutes de focntionnement a regime soutenu, mais pas a fond.

Pour les perfs, le constructeur indique que l on peut faire bouillir 1 litre d eau en 3 minute 30s environ dependent des conditions meteo.

J ai teste. a 5 degres, temps calme un peu humide. Eau froide du robinet. carburant utilise: sp95
- gamelle en alu, couvercle en fer: presque 8 minutes pour une ebullition a gros bouillon.
- casserole en fer emaille et couvercle en verre: environ 7 minutes pour une ebulition a gros bouillon.

on est loin des perfs du constructeur.  :glare: peut etre avait t il une gamelle optimisee (rapport calories perdues par radiation par la casserole elle meme/calories injectees dans le systeme casserole+eau: faible), essence de meilleure qualite (essence C?), pare vent...mon sp95 provient d un petit jerricane en plastique et a quelques mois de vieillesse...  :-[

je referais un test avec de l essence C et avec le pare vent cette fois ci.

par contre l eau devient "effervesecente", effet bulle d efferalgant, au bout  environ 3 minutes. N aimant pas manger tres chaud, pour mois ca serait suffisant.

Au bilan, ce type de rechaud n est pas si complexe a utilise. Necessite d etre methodiqe et prudent, mais rien d insurmontable.

Pas si encombrant que ca, une fois tout range, la pochette se tient dans la main sans souci.
La finition est bonne et l ergonomie satisfaisante.
Juste un petit bemol: le tuyau metallique d alimentation est assez rigide, ce qui fait qu il faut faire attention, lorsque l on retourne la bouteille (pour allumer ou eteindre le rechaud) de ne pas trop bouger et renverser le rechaud, qui peut un peu bouger sur ces pattes, en meme temps qu on manipule la bouteille.

Lorsque le rechaud est utilise en continu, on remarquera progressivement une baisse de regime. En effet, la bouteille se depressurise lentement. Ne pas hesiter, meme en cours de fonctionnmenet, a remettre quelques coups de pompe de temps a autre, pour maintenir la pression dans la bouteille assez elevee.

Voila une ebauche de revue de ce type de materiel, en esperant que cela vous soit utile.

le principe de fonctionnement est assez general, seules changent les petites astuces ergonomiques d une marque a l autre. Je ne fais pas la pub a ce modele particulier, mais ca vous donnera j espere quelques idees generales vous permettant d utiliser plus facilement ces rechauds "multifuel"

n hesitez pas a commenter, me faire corriger des trucs et completer...  :-[

a+,  :-[

Lambda

« Modifié: 25 janvier 2009 à 00:18:28 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 janvier 2009 à 01:11:41
Réponse #1

le pere igor


  Superbe explication  :doubleup: je ne connais absolument pas ce type de matériel et ta revue me le rend moins barbare  :lol:

 Il est multifuel donc je comprend que je peux utiliser du sp95, de l essence etc l un après  l autre  Mais si pour une obscure raison je mélange deux carburants dans le réservoir :o , que ce passe t il? :'(


Laurent
faut bien être feignant, pour pas vouloir entretenir un couteau dans sa poche!


25 janvier 2009 à 01:54:17
Réponse #2

nemesys


J'ai le même !!!
en un peut différent: le bidon est rouge, la "patte de réglage" en alu et je n'ai pas eut autant de pièces de rechange !!
seulement l'outil de démontage !
le problème est que j'ai perdu la petite coupelle ( en cuivre ?) qui est juste au dessus de la flamme ...

edit: correction de la grosse bêtise marqué, au vu du post ci dessous !
« Modifié: 25 janvier 2009 à 02:22:03 par nemesys »

25 janvier 2009 à 01:55:48
Réponse #3

lambda


Salut Pere Igor!
Merci!
Non justement, il ne faut pas melanger les carburants. si tu changes de combustible, tu dois purger tout le systeme de l ancien combustible (bouteille, tuyauterie) avant de reutiliser un autre combustible.
Le melange de carburant doit rendre le comportement dur rechaud instable, et la "carburation" (parce que finalement, c est un peu un carbu rudimentaire) difficile a regler.
qui sait, vu les additifs utilises dans les carburants, le melange peut donner des sous produits detonants, ou encore agressifs pour la jointerie?
bref. ca peut se "nourrir" de differents carburants, mais on melange pas.

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 janvier 2009 à 02:26:35
Réponse #4

nemesys


Bon, j'ai édité ma conn*rie, histoire que si des gens lisent en diagonal, ils ne retiennent pas ce que je disais ....
Lambda, sais tu ou il est possible d'acheter un kit de maintenance pour ce réchaud, mais ancien modèle ?
le mien date d'avant 2006...

25 janvier 2009 à 04:42:48
Réponse #5

lambda


tin, impossible de dormir cette nuit, moi...  >:(
la ou je l ai achete, Nemesys, ils avaient le kit de maintenance pour le nova et nova+, qui sont basiquemwnt identique, par contre pour ton modele je sais pas, si tu as les references exactes, je veux bien regarder pour toi...  :)
sinon, pose la question directo a la boite mere : www.optimus.se tu risques rien...
a+,
Lambda

bon, m en vais essayer de roupiller quand meme un peu...
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 janvier 2009 à 05:16:09
Réponse #6

gmaz87


Lambda bjr,
super revue bien détaillée :)
Une question : quels sont les avantages de ce matos moderne par rapport à la vieille brêle dégottée par tes soins dans un vide grenier batave?
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,11279.0.html
ps: la mienne merdoit toujours...... >:(
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

25 janvier 2009 à 09:23:25
Réponse #7

nemesys


tin, impossible de dormir cette nuit, moi...  >:(
la ou je l ai achete, Nemesys, ils avaient le kit de maintenance pour le nova et nova+, qui sont basiquement identique, par contre pour ton modele je sais pas, si tu as les references exactes, je veux bien regarder pour toi...  :)
sinon, pose la question directo a la boite mere : www.optimus.se tu risques rien...
a+,
Lambda

bon, m en vais essayer de roupiller quand meme un peu...
a+,
Lambda

je te remercie Lambda ( et au passage suis désolé pour toi que tu n'arrive pas à dormir  :-\) ...
Mais te prends pas la tête, j'ai la référence, faudrait que je passe au vieux camp ( hé oui, je suis sensé habiter en Rp !) pour voir avec eux s'il peuvent me commander ça...mais bon...

25 janvier 2009 à 09:28:41
Réponse #8

nemesys


Lambda bjr,
super revue bien détaillée :)
Une question : quels sont les avantages de ce matos moderne par rapport à la vieille brêle dégottée par tes soins dans un vide grenier batave?
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,11279.0.html
ps: la mienne merdoit toujours...... >:(
Gérard
Salut Gmaz87,
vu que le réchaud que tu pointe ressemble étrangement à celui là, je dirais qu'un comparatif sur le papier est peut être possible dans un premier temps !
Dans un second temps, et si il s'avère que ce sont bien les même, avec un kit de maintenance, peut être règleras tu ton pb ?

Edit: je viens de vérifier sur le  site d'optimus, et il semblerais qu'il n'existe pas de kit de maintenance pour ce rechaud ...désolé pour la fausse bonne-nouvelle ... :-\ :-[

25 janvier 2009 à 11:09:09
Réponse #9

pierauspitz


Salut!

Chouette revue Lambda!  :doubleup: Alors? On s'équipe pour la Laponie ;)
SI tu passes par chez moi, faudra qu'on compare nos jouets (le mon mien, c'est le Primus Omnifuel)  :up:
Amuse toi bien (mais fais gaffe avec le SP95, c'est plein d'additifs pas forcément bons à respirer  ^-^)

à plus

25 janvier 2009 à 11:11:23
Réponse #10

guillaume


Merci Lambda !

Je remarque juste qu'il faut une sacrée dextérité fine pour manipuler ce réchaud : pomper, raccorder le tuyau, l'enlever, l'allumer, etc.

Sinon, tu dis que le petit tuyau doit-être sous la surface de l'essence pour fonctionner. Ça induit que le volume dans la bouteille est constant.
Or tu consommes bien de l'essence. Comme tu fais, dans ce cas pour brûler toute l'essence dans la bouteille ? :huh:

a+

25 janvier 2009 à 12:11:52
Réponse #11

François


mais fais gaffe avec le SP95, c'est plein d'additifs pas forcément bons à respirer  ^-^
Et en plus çà encrasse le bruleur :(
Quand on a le choix, utiliser plutôt de l'essence C qui est beaucoup mieux raffinée. Le carburant auto c'est un mélange de toutes les fractions que peut bouffer un moteur, et c'est ni très pur ni très régulier en composition.

D'autre part, le SP 95 est à proscrire sur les réchauds un peu anciens, il dissous les joints.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

25 janvier 2009 à 12:20:45
Réponse #12

François


Sinon, tu dis que le petit tuyau doit-être sous la surface de l'essence pour fonctionner. Ça induit que le volume dans la bouteille est constant.
Or tu consommes bien de l'essence. Comme tu fais, dans ce cas pour brûler toute l'essence dans la bouteille ? :huh:

Le petit tuyau blanc est souple, et normalement il pend vers le bas et touche la paroi de la bouteille. Si on va jusqu'à la panne sèche, il ne reste plus beaucoup de liquide dans la bouteille.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

25 janvier 2009 à 12:24:01
Réponse #13

guillaume


Dans ce cas, pourquoi lorsqu'on le retour il pompe dans le vide ?

a+

25 janvier 2009 à 12:36:11
Réponse #14

pierauspitz


François : +1  :up:
J'ai un copain qui préfère utiliser de la parafine liquide (aussi appemée "pétrole lampant", "kérosène" etc...). La première raison est son prix, relativement faible, la facilité d'en obtenir outre mer, ainsi que sa propreté relative, a condition d'utiliser un pétrole lampant "clean" (plus cher alors).
Mais le gros avantage de la parafine, c'est sa dangerosité réduite (par rapport à l'essence) : en effet, l'essence a tendance à se comporter de manière explosive (ce qui le rend si facile à allumer), et une fuite peut vite se transformer en désastre (raison de plus si la température est élevée comme près d'un réchaud)! Une petite fuite de paraffine qui prendrais éventuellement feu reste contrôlable car aura plus tendance à bruler mollement et sera facilement extinguible avec quelques poignées de neige, de sable ou de terre. Mais bon. Cela reste une carburant qui, si vaporisé explosera aussi bien que n'importe quelle essence, mais du à son point éclair plus élevé, reste plus sur AMHA. par contre, l'allumage nécessitera des allumettes et un peu d'instistance (comme allumer un bougie en gros)

Guillaume : Je me permet de répondre avant Lambda (mais qui confirmera ou pas mes affirmations dans le cas de son réchaud ;) ). Mais sur mon Primus, tout le corps de pompe est incliné par rapport au filetage, de telle sorte que l'embout tu tube touche la paroi latérale de la bouteille, permettant ainsi un drainage complet lorsque la bouteille est couchée (la crépine se trouvant au point le plus bas du "réservoir".
Alors ça a ses avantages et inconvénients, à savoir que les cochoneries irons direct dans la crépine (heureusement qu'elle est là) et si l'on utilise un carburant contaminé à l'eau, le réchaud va d'abord "bouffer" de la flotte, mais d'un autre coté, tant que la température est positive, ça permet aussi de purger le carburant sans faire trop de gachis  si on est vraiment dans la M**** et qu'on peut pas faire autrement : on garde le réchaud tourné vers le bas, deflecteur démonté, mais ça pollue grave!  :down: Donc à faire dans un récipient qu'on emmenera à un point de recyclage ad-hoc (comme pour le purges des ptits navions!).

25 janvier 2009 à 12:39:52
Réponse #15

pierauspitz


J'ajoute que dans le cas du Primus, le tuyau est en laiton. Lors du retournement de la bouteill, la crépine se retrouve donc dans la poche d'air de préssurisation, donc de l'air en pression rentre dans le tube, et chassepuis remplace le carburant liquide vers le réchaud.
Je pense que le cas de Lambda est similaire aux anciennes pompes Primus, qui avait un tuyau en plastqie relativement rigide de telle sort qu'il de "dégueule" pas si on le retourne, et reste en position haute.  ;)

25 janvier 2009 à 12:52:15
Réponse #16

François


Dans ce cas, pourquoi lorsqu'on le retour il pompe dans le vide ?
Pierre à répondu : j'aurai du écrire que le petit tuyau blanc est "un peu souple" et qu'il se déforme vers le bas (enfin, si c'est comme sur mon Primus MSR) assez pour atteindre la paroi, mais quand on retourne la bouteille, au pire il vient se ranger le long du gros cylindre blanc (le corps de pompe de pressurisation).
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

25 janvier 2009 à 13:27:37
Réponse #17

lambda


Voila guillaume, Francois et Pierre viennent de te repondre.
en fait, dans le principe (je te remets ce que j avais gribouille dans le premier post ;) ):

- "C est tres important, lorsqu on veut utiliser ce rechaud, il faut que la bouteille soit allongee avec ce signe "On" DIRIGE VERS LE HAUT, donc visible par vous.
En effet dans cette position, le petit tuyau blanc, juste a cote du corps de pompe, va etre immerge sous la surface de l essence dans la bouteille allongee (comme la surface de l eau dans une baignoire
...)."
- "Vous retournez la bouteille en la faisant pivoter autour du tuyau d alimentation, et cela va faire apparaitre l autre cote de la tete de pompe avec un "Off" grave dessus.
Cela met en fait le petit tuyau de plastique blanc au dessus de la surface d essence dans la bouteille.
Du coup, ce tuyau n injectera dans le tuyau metallique d alim, que de l air avec quelques residus de vapeur d essence, et a la longue tout le systeme se purgera, le rechaud s eteint au bout d une ou 2 minutes en toussotant
."

En effet comme dit Francois, le tuyau blanc est en plastique relativement souple et deformable, assez pour gagner vers la paroi et exploiter la quasi totalite du carburant disponible.

Sinon Pierre, pour moi le filetage du corps de pompe fait qu il se visse droit dans la bouteille, mais il est excentre par contre.

Et  tout a fait d accord avec vous quand a la nocivite du SP95, d ou le fait encore plus important d utiliser ce rechaud en exterieur, et de couvrir sa popote d un couvercle quand on cuisine.
mais la c est tout ce que j avais a dispo pour mes tests. et le gros avantage c est qu on en trouve vraiment partout. l usage reste assez ponctuels quand meme.

Maintenant, pour les pays scandinaves et la Finlande (Pierre l avait indique dans un autre post) on trouve facilement du petrole lampant ou de l essence C en station, je me demande si j en ai pas vu en supermarche aussi, a Abisko.

un petit truc pour la parafine liquide, c est qu elle peut se figer en bloc solide, un peu comme du beurre ou de la graisse de canard  :D, si il fait tres froid. ca necessiterait de la prechauffer contre soi pour la liquefier a nouveau.

Et pour la dexterite fine, Guillaume, c est vrai que ca demande pas mal d operations pour l utiliser correctement. mais je sais pas pour Pierre, mais avec une paire de gants fins (ou gants soie plus mitaine) c est jouable pour moi.
je pense qu avoir cet equipement la n exclut pas d avoir son oeuf de Manise avec soi, ou aune chaufferette ou une bougie chauffe plat, ne serait ce que pour allumer l un de ces elements et se rechauffer un peu les mains pour pouvoir utiliser le rechaud.

si je passe par chez toi, on fera ca Pierre. :)

Gmaz87, les avantages par rapport a ma vieile brelle sont:
- plus grosse autonomie, mais ca la encore, c est qu une histoire de taille de reservoir.
- operation de prechauffage simplifiee, dans le cas de mon rechaud "atomspherique" ou non pressurise, il faut verser un peu d essence dans la coupelle au pied du bruleur. je te laisse imaginer le gachis et la prise de tete our pas en foutre partout a cote, ca etant d autant lus amplifie si tu a perdu une artie de ta dexterite fine!
- vraiment polycarburant.

desavantages:
- plus de pieces dans le nova (ou autres) que dans le non pressurise de ma brocante, avec les risques de casse associes (d ou un jit avec pas mal de etites pieces quand meme...).
- moins compact, reservoir deporte dans le nova...
- necessite de pomper pour l utiliser.

a+,
Lambda
« Modifié: 25 janvier 2009 à 13:42:26 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

11 février 2009 à 19:45:22
Réponse #18

Kilbith


Bonsoir,

Une comparaison du Nova vs. LA concurrence (Primus Omnifuel).

En quelque sorte Lambda vs. Pierrauspitz :  ;D

http://www.valdemouthe.fr/modules/bikes/item.php?itemid=3

Le concurrent en action sur une Vidéo EN FRANCAIS bien claire (bien que quelques détails me chiffonnent) :

http://www.skirandonnenordique.com/modules/guide/item.php?itemid=11

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

11 février 2009 à 22:55:13
Réponse #19

lambda


Oh tu sais, je pense qu ils sont tout aussi bien l un que l autre,
un point qui m a fait penche pour le nova, c est le fait qu il n y ait qu un seul gicleur necessaire pour tous les carburants, donc pas de manip delicate a faire lorsque la dexterite fine s est faite la malle...

c est vrai que l autre marche aussi au gaz, mais quand j utilise le gaz, pour moi, c est que les conditions sont relativement clementes: 0 ou +, et dans ce ca, je prends simplement mon petit rechaud a gaz classique...

Je suis sur que Pierre en tire la quintescence du siens, ce qui n est pas encore le cas pour moi... mais j y travaille...  :)

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

11 février 2009 à 22:58:20
Réponse #20

Kilbith


Je suis sur que Pierre en tire la quintescence du siens, ce qui n est pas encore le cas pour moi... mais j y travaille...  :)

 >:(


En quelque sorte Lambda vs. Pierrauspitz :  {$default_grin_smiley}

Et moi qui essayait de faire dans le sensationnel racoleur..... :(


 ;D
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

12 février 2009 à 00:29:51
Réponse #21

lambda


>:(

bah, sois pas grognon! Le Vercors en ce moment ca doit etre pas mal aussi, vraiment!
Amuse toi bien la bas!

a+!
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

12 février 2009 à 22:21:22
Réponse #22

pierauspitz


lol!  :lol:

Bah, je crois que le "conflit" Primus/Optimus est plus quelque chose de passionnel que de réelement "pratique". Les deux marques ont une philosophie du matos semblable : le top, au plus solide et léger que possible.
Après, c'est un peut la discussion Mercedes/BMW ou Suzuki/kawazaki... Question de gout quoi  ;)

(oui mais le primus il peut prendre du gaz, oui mais l'optimus il est plus simple, oui mais etc....)
Berf, AMHA, deux réchauds avec le minimum de plastique (inox et alu pour les deux), et tout deux avec la puissance d'un réacteur de 747 t construits solide! Donc le top ;)
C'est marrant, mais dans la "guéguerre" primus/optimus, Trangia a tranché pour l'équipement de ses popottes : primus pour le gaz, et optimus pour les carburants liquides, comme ça, pas de jaloux ;)

Mais cela dit, j'attend tes retours d'expérience avec impatience Lambda!!  :up:
« Modifié: 12 février 2009 à 22:30:11 par pierauspitz »

23 février 2009 à 09:15:02
Réponse #23

Kilbith


Bah, je crois que le "conflit" Primus/Optimus est plus quelque chose de passionnel que de réelement "pratique". Les deux marques ont une philosophie du matos semblable : le top, au plus solide et léger que possible.
Après, c'est un peut la discussion Mercedes/BMW ou Suzuki/kawazaki... Question de gout quoi  ;)

comparatif : http://www.skirandonnenordique.com/modules/guide/item.php?itemid=26
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

09 février 2011 à 17:13:14
Réponse #24

Kilbith


Bonjour,

Je suis CERTAIN que l'on a signalé ici que les pompes du Nova Optimus font l'objet d'un rappel par le constructeur :

Citer
As a result of the receipt of a number of reports of fuel leakage in the field and after quality assurance analysis, Katadyn Products Inc. has decided to voluntarily recall some Optimus Nova and Optimus Nova+ Multifuel Expedition Stoves. If you bought your stove between January 2009 and September 2010 and it has a black burner housing and shows a QA-number from QA000011-QA007313, please fill in the form below to file your request for an exchange. The QA-number of the stove is located on the side of the black burner housing. All Nova and Nova+ stoves with silver burner housing have no QA-number and are not affected. Please also see our FAQs to identify your stove.

ici : http://www.optimusstoves.com/seen/service/nova-recall/

Post de Karto sur ce rappel : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,39174.0/.html

 ;#
« Modifié: 09 février 2011 à 17:20:04 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité