Nos Partenaires

Auteur Sujet: Survie en eau froide  (Lu 7623 fois)

19 janvier 2009 à 12:30:18
Lu 7623 fois

The frog


Un lien intéressant et assez complet (si déjà indiqué ailleurs ne pas hésiter à supprimer le fil  ;))

http://www.sisl.ch/technique/hypothermie.htm


 ;)
"En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche" - Devise Shadok.

19 janvier 2009 à 13:28:26
Réponse #1

the hunter


merci pour ce lien instructif!



19 janvier 2009 à 14:30:15
Réponse #2

crotale


Article super complet, lecture à recommander "chaudement"  :up:
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

19 janvier 2009 à 17:22:12
Réponse #3

lamarmotte


merci ! super, il y a en plus pas mal de documentation intéressante sur ce site  :up:

19 janvier 2009 à 23:39:31
Réponse #4

nemesys


Merci pour ce lien !!
et effectivement, il y a pas mal d'autres articles qui méritent lecture !!

25 janvier 2009 à 15:03:11
Réponse #5

guillaume


Bel article :).

Cependant, je ne suis pas d'accord avec ce point :

Citer
# N’enlevez les vêtements mouillés que si vous disposez de vêtements secs ou si vous vous trouvez dans un endroit chaud.

Si on n'est pas dans un endroit chaud, qu'on est dehors par exemple et qu'on laisse les vêtements mouillés sur la victime, elle subira un refroidissement par convection énorme !

a+

25 janvier 2009 à 15:42:39
Réponse #6

Lemuel



Si on n'est pas dans un endroit chaud, qu'on est dehors par exemple et qu'on laisse les vêtements mouillés sur la victime, elle subira un refroidissement par convection énorme !


Tu penses que c'est supérieur à ce que pompe l'eau de ta chaleur corporelle ?
Même si ça dépend de quel dehors il s'agit…
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

25 janvier 2009 à 15:45:03
Réponse #7

guillaume


Je suis pas sûr d'avoir compris ta question mais je l'analyse comme ça : je réchauffe les vêtements une bonne fois pour toute et ils me protègent.
Le problème c'est que ça marche sans un pet de vent. Rien que le fait que quelqu'un bouge à côté de toi va déplacer des masses air et donc provoquer une convection.

a+

25 janvier 2009 à 15:47:06
Réponse #8

Maximil


A moins que les vêtements mouillés ne soient des vêtements naturellement coupe-vent (même en étant mouillés), je penche très fortement pour la solution du "à poil" peu importe la température. Du moins, après une baignade involontaire un jour en canoé, c'est la leçon que j'en ai tiré.
Le but si on garde les vêtements mouillés est d'avoir l'évaporation la plus lente possible. Si ce n'est pas possible de ralentir énormément cette évaporation (qui pour se faire necessite de pomper la chaleur), alors il faut poser les vêtements, la peau sera plus à même de faire barrière.
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

25 janvier 2009 à 15:49:10
Réponse #9

guillaume


 :)

Tafdac !

A moins que les vêtements mouillés ne soient des vêtements naturellement coupe-vent (même en étant mouillés)

Comme par exemple du ventile ou un vêtement à membrane. Dans ce cas, perso, j'enlèverais tout sauf la "coquille" coupe vent.

a+

25 janvier 2009 à 15:54:26
Réponse #10

SARDA


Je vous 2 petits liens:

Le premier vers la page du Dr. Gordon Giesbrecht spécialiste reconnu de la survie au froid (Professeur a l'université du Manitoba)
(en bas de cette page vous trouverez quelques petits PDF )

http://www.umanitoba.ca/faculties/kinrec/research/people/giesbrecht.html


Le second est un PDF de référence sur le traitement des blessures dues au froid :

http://www.umanitoba.ca/faculties/physed/research/people/giesbrecht/Alaska_Guidelines.pdf

25 janvier 2009 à 16:08:00
Réponse #11

Pics (Vincent.D)


Perso je pencherai plus pour "nu emballé dans le poncho" (ou dans le jerven bag, mais la c'est plus du jeu ;D )...
Bref c'est pour lire vos réponses ;)
@++
« Modifié: 25 janvier 2009 à 16:14:33 par pics »
KISS

25 janvier 2009 à 16:14:57
Réponse #12

SARDA


on ne déshabille la personne qu'une fois celle ci dans un abri (tente, véhicule, ...) qui la met a l abri du vent.

voilà un reality show mais avec de très bonnes bases scientifiques :

http://www.coldwaterbootcamp.com/french/index.html

25 janvier 2009 à 16:17:40
Réponse #13

Maximil


on ne déshabille la personne qu'une fois celle ci dans un abri (tente, véhicule, ...) qui la met a l abri du vent.
Encore faut-il que tu ais un abri sous la main hein ;) quand le refroidissement se fait rapidement, tu ne perds pas du temps à en chercher un (si c'est faisable) amha.
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

25 janvier 2009 à 16:31:20
Réponse #14

SARDA


Dans ce cas tu l'enveloppe dans un sac poubelle (il faut faire barrière a la vapeur d'eau).

Extrait de mon vieux cours de 2006 sur l'hypothermie d'il y a 2 ans ( depuis on est passé de la couverture de survie au sac poubelle grand modèle):

b)   In air: onset of core hypothermia (below 35°C)
i)   Do not increase physical activity as this may not be effective and may make matters worse.
ii)   Act quickly to get the victim out of the cold environment.  Here you have to make a judgement about the best course of action:
   If shelter is nearby, and the victim is able to walk normally, then allow them to walk to the shelter with support.
   If shelter is nearby, but the victim is staggering or having any difficulty walking, get help to carry the victim to the shelter.
   If shelter is further away, or carrying is not an option, then do your best to create makeshift shelter for the victim on the spot.  In particular arrange shelter from the wind and rain.
 
iii)   Prevent further heat loss:
   Once sheltered, limit the victim’s physical activity, and make them lie down.
   If the victim has reached warm dry shelter, remove any wet outer clothing and wrap in dry layers and a thermal blanket.
   If the victim is still outside, do not remove wet clothing.  Quickly wrap in extra layers and a thermal blanket.
   DO NOT attempt to actively warm the victim i.e. do not rub or massage muscles, do not apply direct external heat, especially to the extremities.  Active rewarming should only be done in hospital as dangerous side effects may occur.
   If medical assistance is significantly delayed, then body to body contact is relatively safe and can be very effective.
iv)   At the earliest opportunity, call for an emergency ambulance to transfer the victim to hospital.  Hypothermia? - Hospital!

25 janvier 2009 à 17:39:23
Réponse #15

guillaume


Dans ce cas tu l'enveloppe dans un sac poubelle (il faut faire barrière a la vapeur d'eau).

Comme tu le dis si bien : vapeur d'eau.
Et même si elle reste dans le sac poubelle, cette vapeur d'eau s'est formée comment ? L'eau contenue dans les vêtements pompe des calories au corps pour s'évaporer ;).

AMHA, il vaut mieux être à poil sous le poncho/sac poubelle qu'avec des vêtements mouillé. En plus, si on rajoute une petite bougie entre les jambes ;).

Enfin, faudrait tester quoi...

a+

25 janvier 2009 à 18:34:45
Réponse #16

SARDA


Si on laisse les vêtements mouillés sur la personne c'est pour éviter que le sang des extrémités (qui sont froides) ne remonte vers le core (et particulièrement le cœur) et provoque un refroidissement ce celui ci, ce qui entraine une aggravation de l'état hypothermique, en anglais on appelle ca le muscle pumping.
Mettre la personne dans un sac tu coupe l'évaporation du au facteur vent donc le refroidissement 'éolien'.

25 janvier 2009 à 18:53:48
Réponse #17

guillaume


Mettre la personne dans un sac tu coupe l'évaporation du au facteur vent donc le refroidissement 'éolien'.

Bah je suis d'accord, je n'ai jamais contredis ça ;).

Il me semble qu'une personne en état d'hypothermie (à partir de l'état modéré) doit être réchauffée d'environ 1°C par heure pour éviter, comme tu le dis le "muscle pumping".
Je ne pense pas qu'en mettant une personne en état d'hypothermie dans un sac poubelle, on la réchauffe trop brusquement ;D. Il s'agit simplement d'éviter qu'elle se refroidisse plus c'est pour ça que je pense qu'il faut enlever ses vêtements trempés et se couper du vent ;).

a+

26 janvier 2009 à 16:31:39
Réponse #18

pierauspitz


Salut!
Si tu es emballé dans un sac étanche, mouillé ou pas ne fais plus de différence, car tu isoles complêtement le victime de l'extérieur, donc plus te convection ni d'évaporation. Donc on stabilise plus qu'on ne rétablis en fait. On peut ensuite pousser ce système plus loin, en laissant la victime embalée dans le plastique et en la glissant dans un sac de couchage EN LA BOUGEANT LE MOINS POSSIBLE (muscle pumping toujours) pour éviter les pertes par conduction.

Mais le top du top, comme l'a montré Srada, c'est l'abri.
Méthode UNIS (dès qu'on partais sur le terrain en hiver, on avait une caisse contenant, pour 6, une tente Polarbjorn en ventile(la classe  8) ), un Jerven, deux sac de couchage,deux mattelas mousse, un réchaud et du carburant, des allumettes (pas top pour le dextérité fine, mais on est plusieurs, et une allumette s'allume toujours, même par grand froid ou vent, et tout le monde sais s'en servir), une trousse de secours, un thermos vide, une casserole et des rations d'urgence)  : si on est en groupe, une équipe s'occupe de "stabiliser" la victime (zou, dans le plastoc ou le Jeven) et une autre groupe monte, la tente et allume le réchaud (pour réchauffer la tente, plus tard). On prend un jerven (un long et isolé, genre Hunter ou même mieux, le thermo XL  :up: non, pas de pub, mais juste un point de vue pratique) et on met la victime dedans et on s'en sert de brancart (à 4 ou 6, ça marche du tonerre de dieu). On cale la victime dans le tente, on rentre le réchaud (ça réchauffe cachment vite! on peut monter à +30 en relativement peu de temps. Attention au CO par contre ;) ). On déssape totalement la victime et un volontaire et case les deux dans le jerven (ou entre deux sacs de couchage), qui lui est sur un matelas isolant. et hop! Un gros calin tout doux (toujours ce problème de ne pas remuer la victime)  pendant un bon moment. Pendant ce temps, une personne du groupe contacte les secours (portable, téléphone satélitte, ou balise), et si tout va bien, l'assistance médicale sera dispo dans les 2h max, sinon, ben on continue et on "fait tourner" le role de bouillotte.
« Modifié: 26 janvier 2009 à 16:53:59 par pierauspitz »

26 janvier 2009 à 16:52:55
Réponse #19

Maximil


Si tu es emballé dans un sac étanche, mouillé ou pas ne fais plus de différence, car tu isoles complêtement le victime de l'extérieur, donc plus te convection ni d'évaporation. Donc on stabilise plus qu'on ne rétablis en fait.

Pas d'accord. L'eau est rarement à 37°C. Donc même emballé dans un sac étanche, tu vas continuer de faire diminuer la température de ton corps au fur et à mesure que  ton corps cherche à réchauffer l'eau. Alors pour peu que tes vêtements soient du coton et de la laine par exemple, tu peux avoir l'équivalent de plusieurs litres d'eau à 0 ou 5°C par exemple à réchauffer auquel cas la solution du "a poil" (quitte à utiliser à sac poubelle en guise de coupe-vent si tu en as un sous la main) est préferable.
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

26 janvier 2009 à 16:55:53
Réponse #20

Berhthramm


juste pour précision la peau n'est pas à 37°C

Mais ça ne change pas grand chose au raisonnement.

26 janvier 2009 à 16:59:36
Réponse #21

pierauspitz


Maximil > Vrai  :up:
« Modifié: 27 janvier 2009 à 07:48:10 par pierauspitz »

06 juin 2019 à 11:31:17
Réponse #22

Kilbith


Bonjour,

Un lien vers le rapport traitant du sujet sur le site du Gvt Canadien, une bible :

http://www.tc.gc.ca/fra/securitemaritime/tp-tp13822-menu-610.htm

Lien Pdf : http://www.tc.gc.ca/Publications/fr/tp13822/pdf/hr/tp13822f.pdf
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

07 juin 2019 à 08:58:41
Réponse #23

guatar



07 juin 2019 à 09:52:51
Réponse #24

You


Bonjour,

Un lien vers le rapport traitant du sujet sur le site du Gvt Canadien, une bible :

http://www.tc.gc.ca/fra/securitemaritime/tp-tp13822-menu-610.htm

Lien Pdf : http://www.tc.gc.ca/Publications/fr/tp13822/pdf/hr/tp13822f.pdf
Excellent document, à tout point de vue.
Physio, historique, pratique.
Et extrêmement bien écrit.
Un modèle de pédagogie.
Merci.
« Modifié: 07 juin 2019 à 10:23:30 par You »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité