Nos Partenaires

Auteur Sujet: A quoi vous servent vos couteaux ?  (Lu 8940 fois)

10 janvier 2007 à 20:41:06
Lu 8940 fois

Baltardive


Franchement j'ai parfois un peu peur quand je vois les outils que vous transportez : attaquez-vous des ours un poignard à la main ? :D
Il faut expliquer que je me promène, que je grimpe au dessus de 2000 m, donc en dehors des forêts.
Un couteau me sert pour couper des anneaux de cordes de rappels usagés, parfois très durs et d'autres petits bricolages. Pour la journée, j'emporte autour du cou, le plus petit des Opinels N° 6 à virole, bien affuté pas de problèmes. Le petit Petzl est bien mais un poil plus lourd.
Pour plusieurs jours un couteau Suiss Victirinox, pour ses accessoires : ciseaux, Ouvre boite, tournevisse (mauvais), pince écharde et poinçon (améliorable en speedyteacher). Toujours autour du cou.
C'est tout.

10 janvier 2007 à 20:52:48
Réponse #1

Pierrot


Pas difficile à expliquer, toi même tu ne pars pas sans couteau, un petit couteau certes, mais un couteau quand même.  :up:

Mais tu n'es pas un passionné de couteaux et là est la différence.

Nous ( les passionés ) savons bien au fond de nous qu'un opinel n° 8 serait suffisant pour les 3/4 de nos tâches, je parle de randos en forêt en france, hein.
Mais nous avons plaisir à nous persuader qu'une grande lame fixe de 15 ou 20 cm nous est nécessaire et nous l'utilisons.
Et comme nous aimons les couteaux nous en avons plusieurs pour comparer leurs mérites respectifs.

Et Le Grinch, Tony, PH et les autres ont des enfants à nourrir.

Je crois qu'on peut résumer de cette façon.

Frédegar, tu justifie ton 7" ?

10 janvier 2007 à 20:53:44
Réponse #2

James


au dessus de 2000 metres la machete, tendue en bout de bras au dessus de la tete, sert a attirer la foudre et rester de ce fait au chaud  ;D  ;D  ;D  :o

Bon, sinon, ya pas beaucoup du territoire au dessus de 2000 metres, hein ?

10 janvier 2007 à 20:57:23
Réponse #3

lepapat


Mmmm  :-\, Faudrais un Mora 2000 à ce garçon, là il comprendrais l'utilitée d'une "bonne lame"  :D
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


10 janvier 2007 à 21:00:01
Réponse #4

Pierrot



10 janvier 2007 à 21:01:32
Réponse #5

humpfrey


Pas difficile à expliquer, toi même tu ne pars pas sans couteau, un petit couteau certes, mais un couteau quand même.  :up:

Mais tu n'es pas un passionné de couteaux et là est la différence.

Nous ( les passionés ) savons bien au fond de nous qu'un opinel n° 8 serait suffisant pour les 3/4 de nos tâches, je parle de randos en forêt en france, hein.
Mais nous avons plaisir à nous persuader qu'une grande lame fixe de 15 ou 20 cm nous est nécessaire et nous l'utilisons.
Et comme nous aimons les couteaux nous en avons plusieurs pour comparer leurs mérites respectifs.

Et Le Grinch, Tony, PH et les autres ont des enfants à nourrir.

Je crois qu'on peut résumer de cette façon.

Frédegar, tu justifie ton 7" ?

Très bien exprimé et tafdak avec toi... :)

10 janvier 2007 à 21:15:10
Réponse #6

Irys


Ouais, là Pierrot, tu ne pouvais pas être plus clair.  :doubleup:
En gros, les couteaux, c'est un plaisir pour nous. :love: Peut être même une maladie selon ma femme mais moi, j'ai pas envie d'être guéri.

10 janvier 2007 à 21:16:37
Réponse #7

the grinch


moi j'aime bien transporter des lames et c'est tres utile dans mon métier de sérial killer !  ;D j'ai éssayé les tournevis mais il crient trop fort !  :o :D :D :D

10 janvier 2007 à 21:17:53
Réponse #8

DavidManise


LOL -- Moi je connais un forgeron très connu et très respecté qui se proméne avec un victorinox farmer et une lame fixe de 3cm de long autour du cou ;D 

Bon je vais pas le nommer hein :)

Sinon un truc qui va bien, en fait, c'est de choisir ses outils en fonction des tâches qu'on a à accomplir.  Pour l'escalade et l'alpinisme, perso c'est même pas un opinel que je trimballerais, mais bien un petit shark en D2, ou un truc similaire.  Ça pèse 25g, et t'as un trou pour passer le doigt...  ce qui fait que tu peux carrément pas le faire tomber.  Et pis surtout tu peux la mettre en oeuvre vite et d'une seule main...  En plus le D2 a un grain plutôt gros ce qui coupe très bien la corde.  Bon...  je dis ça, je dis rien ;D

http://www.ladansedeslames.com/PBSCCatalog.asp?CatID=117473

Bref : problème ==> solution technique <== outils

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

10 janvier 2007 à 21:23:02
Réponse #9

pat35


moi j'aime bien transporter des lames et c'est tres utile dans mon métier de sérial killer !  ;D j'ai éssayé les tournevis mais il crient trop fort !  :o :D :D :D

tu m'étonne !!!  :o :o et avec des clés plates , tu n'as pas essayer ??? c'est peut être moins douloureux  ^-^

10 janvier 2007 à 21:25:24
Réponse #10

the grinch


non ! j'aime le travail propre et bien fait !  :love: ;D ;)

10 janvier 2007 à 21:25:46
Réponse #11

Carn mor Dearg


Voilà une question que je me suis longtemps posé... mais que font tout ces types avec des couteaux énormes en rando alors que je tiens mon Opinel n°6 depuis des années...

En fait, chacun son truc :
Certains aiment les couteaux et jugent bon d'alourdir leur sac avec cette objet qui est peut-être plus sentimental que vraiment utile.

Puis il y a ceux qui randonnet en forêt et utilisent ses ressources pour le bivouac, le couteau est alors très utile mais personnellement je lui préfère la scie (je l'utilise lors de randos hivernales en forêt)

Pour moi, tout comme Baltardive, plutôt attirés par la haute montagne, une grande lame c'est un objet et du poids inutile... 
Quand on randonne dans des zones à forts dénivelés (1500-2000m de montée par jour) ou qu'on grimpe, on comprend vite que chaque gramme compte...

[edit]Bref, David a assez bien résume pendant que j'écrivais ce message  ;)[edit]

Freud aurait bien des choses à dire sur cette passion pour les grosses lames  ;D  ;D  ;D  ;)
« Modifié: 10 janvier 2007 à 21:27:57 par Carn mor Dearg »

10 janvier 2007 à 21:28:02
Réponse #12

Diesel


Bien sûr Pierrot.  ;)

je ne sors jamais sans mon 7", c'est un peu comme être nu sans lui pour moi.
Chausse pieds, raquette de ping-pong, règle à tracer, contre poids, symbole éclatant de ma virilité, lest en cas de grand vent...  bref indispensable.  ;D

Que dire (de sérieux  ;D) ??
Je te rassure Baltardive, là ou il n'y a pas d'arbre, je me contente moi aussi d'un couteau suisse.  ;)
Je justifie mes couteaux en pratiquant un peu de vie sauvage et quelques trucs de survie mais c'est avant tout une passion pour cet outil.
Difficile de le nier, mais c'est mon symbole de liberté, de vie sauvage, une part de rêve et d'idéal que je traine avec moi.
Un peu comme les pistolets de cowboy que j'avais quand j'étais gamin. J'ai beau avoir les pieds sur terre quand je marche, je n'en garde pas moins la tête dans les étoiles.

C'est mon jardin secret.

Je suis aussi à la recherche DU couteau parfait. Celui que je ne trouverai jamais, celui que même Grinch avec toute sa passion et son habilité ne pourra jamais me faire même si je lui dicte (avec un fouet pour le faire bosser  ;D) comment le faire.
C'est impossible à matérialiser un rêve, il fuit dès que l'on lui met la main dessus. J'en essaye quelques uns de temps en temps par curiosité et pour me faire plaisir, parce que selon l'envie du moment celui ci me parait plus adapté, etc ... Le piège idiot qui marche à chaque fois.  :D


Ceci dit, j'adore mon 7", je peux laisser libre cours à mon vieux rêve de jouer à Robinson dans les bois, couper du bois, tailler, trancher pour faire un feu et continuer de rêver que je suis libre.

Oui Diesel est un fou libre dans sa tête. Vous savez la vérité maintenant.  ;)

10 janvier 2007 à 21:28:28
Réponse #13

the grinch


pour Freud ! je confirme ! avec ma grande lame j'ai toujours une loupe ! au cas ou !  :D :D :D

10 janvier 2007 à 21:29:10
Réponse #14

Moonlight




Sinon un truc qui va bien, en fait, c'est de choisir ses outils en fonction des tâches qu'on a à accomplir.  Pour l'escalade et l'alpinisme, perso c'est même pas un opinel que je trimballerais, mais bien un petit shark en D2, ou un truc similaire.  Ça pèse 25g, et t'as un trou pour passer le doigt...  ce qui fait que tu peux carrément pas le faire tomber.  Et pis surtout tu peux la mettre en oeuvre vite et d'une seule main...  En plus le D2 a un grain plutôt gros ce qui coupe très bien la corde.  Bon...  je dis ça, je dis rien ;D

David

je crois savoir que le principe premier en escalade, c'est de jamais avoir à couper la corde !!!!  :o  :D

10 janvier 2007 à 21:40:44
Réponse #15

Diesel


je crois savoir que le principe premier en escalade, c'est de jamais avoir à couper la corde !!!!  :o  :D
La tienne oui mais pas celle de ton ex-pote.  ;D

10 janvier 2007 à 21:47:00
Réponse #16

Carn mor Dearg


Le coupage de corde s'utilise dans les manoeuvres de sauvetage...

D'ailleurs une corde de grimpe sous tension se coupe à une vitesse phénoménale!  A tel point qu'il faut faire gaffe de pas couper dans sa propre corde :o

10 janvier 2007 à 21:54:27
Réponse #17

Irys


J'en essaye quelques uns de temps en temps par curiosité et pour me faire plaisir, parce que selon l'envie du moment celui ci me parait plus adapté, etc ... Le piège idiot qui marche à chaque fois.  :D

C'est vrai, je prend un couteau dans la main et je me dit : C'est celui qu'il me faut et je l'achète. Puis quelques temps plus tard, j'en reprends un autre et je craque à nouveau.
Que se soit là beauté du couteau ou le coté pratique qui m'attire, je ne sais pas. J'ai cette passion depuis tout petit et ça ne me passe pas. C'est une passion et ça ne s'explique pas.
Pour moi, un couteau est avant tout, un outils, pour ne pas dire un ami. Celui que je porte tout le temps sur moi,  à une lame de 6,5 cm, donc oubliez le symbole de virilité.  ;D  Par contre, dans la nature, cela dépend de l'envie et de l'utilité que j'en aurais.
Il n'y a pas de couteaux à tout faire mais on peut tout faire avec un couteau.  ;)

Ma femme à peut être raison, c'est peut être une maladie.....c'est grave docteur ???

10 janvier 2007 à 22:19:04
Réponse #18

the grinch


nan Irys ! pas besoin de consulter !  :D :D :D moi je suis tombé dedans il y a longtemps et c'est plutot la part de rêve que me procure une lame qui me fait "triper" ! Juste en regardant un couteau j'imagine les aventures que je pourrais vivre avec !  ;)

10 janvier 2007 à 22:26:13
Réponse #19

enzo


Franchement j'ai parfois un peu peur quand je vois les outils que vous transportez : attaquez-vous des ours un poignard à la main ? :D
La question se pose aussi chez les plongeurs subaquatiques au niveau des palmes !
J'utilise des palmes de chasse ( grande voilures ) pourquoi ?!
pour un confort de palmage évident , certes il faut un temps d'adaptabilité et le rendement est appréciable !  :)
Un "gros" couteau possède de plus grandes capacités qu'un petit opinel n° 8 par exemple  ::) à mon humble avis !
Mais il ne faut pas mettre de côté la passion pour les lames que beaucoup de personnes affectionnent et partagent sur ce forum !  ;) [size=05pt]( as tu déjà vu un "rat"  de près ) [/size] 
Enzo
L'expérience est une lanterne qui éclaire le chemin parcouru.........

11 janvier 2007 à 09:46:56
Réponse #20

Peyo


Oui oui voilà une interrogation toute légitime!

Perso je peux comprendre tout à fait la stupeur d'une personne qui arrive sur le forum, j'en ai été!
Mais j'avais déjà le syndrome "jamais sans ma lâme" chevillé au corps puisque tout jeune déjà j'en faisait la collection (j'avais 12 ans quand mes parents ont cédé et m'ont acheter un 7 pouces en Espagne, cadeau magnifique qui me coupa le tendon du genoux droit lors d'un ramassage de mûres 2 ans aprés, mais c'est une autre histoire...).

Par contre adepte de la Marche Ultra Légère, je n'en ai jamais vu l'utilité car avec un mini couteau suisse (version coupe ongles) ou avec le manche de ma cueillère titane aiguissée je m'en suis toujours bien sorti.

En 2005, je me suis mis aux techniques de survies poussé par cet élan de minimalisme qui était monté avec la MUL. Là je me suis rendu compte que quitte à n'avoir que 5 éléments essentiels (exit le sac de couchage ou autre "élément de confort") ilm fallait absolument une lame fixe digne de ce nom. Car une lame fixe si elle est imposante à porter est aussi en technique de survie l'un des accéssoires les plus polyvalents (avec le poncho), L'outil incontournable pour couper, percer, racler, gratter,plier,partager,"pied de bicher"... Outil nécessaire pour la sécurité, le montage de l'abri, la préparation du feu, la recherche de racine comestibles, la confection d'autres outils... Pour moi avec une bonne lame fixe, on peut s'abriter,se réchauffer,boire (creuser un bol pour récuperer et chauffer de l'eau) et se nourrir. Essentiel donc quand on n'a que ça.

Aprés (troisième étape), je me suis mis à réfléchir et pratiquer le bivouac hivernale en zone boisée. Dans ce cas là, la taille de la lame a encore plus d'importance car il faut transiger avec une donnée vitale: le temps.
Que l'on ait le matos qu'il faut ou pas, le couteau est une marge de sécurité pour monter un abri ou faire un feu. Dans ce cas, son usage est dicté par des besoins urgents (souvent l'hypothermie immédiate ou à venir).L'usage d'une grande lame est alors la condition sine qua non pour réagir à temps.

Voilà donc ma mince vision de l'usage d'une lame fixe conséquente. Je n'y ai pas intégré la notion de rêve mais clairement outre le fait que c'est un objet de passion on pourrait dire que son effet "placebo" a aussi un sens: en situation difficile il est bon d'avoir un objet auquel on a donné une dimension ethérée et positive qui nous permet indirectement de retrouver notre calme et notre objectivité car il est vecteur d'une impression de sécurité. Qui a dit que le couteau était le nounours du survivor ???? (notons à titre d'exemple qu'ici certains, ils se reconnaitrons  ;) , dorme littéralement sur leur Mora 2000)

Bonjour à tous, je suis au bureau et prends toujours autant de plaisir à caresser mon Endura, ça me tranquillise dans ce monde de brut ... ;D
Be Light - Be Alive

11 janvier 2007 à 11:30:42
Réponse #21

Sayamon


Je rejoint beaucoup le grinch dans sa pensée de dire que le simple fait d'avoir un couteaux entre les main fait déjà réver aux aventure qu'on as va voir avec (bien souvent on ne fait que réver d'ailleur ^^) donc peut etre qu'un couteaux s'apparente a un livre onirique lol ^^.

Et donc de ce point de vue là on pourrai presque asimiler la passion pour les couteaux a une passion pour la liberté, l'avenure. Et finallement y'as pas tellement de différence entre collectionner des timbres et des couteaux (sauf qu'en plus les couteaux c utile ^^).


Je justifie mes couteaux en pratiquant un peu de vie sauvage et quelques trucs de survie mais c'est avant tout une passion pour cet outil.
[...]
Ceci dit, j'adore mon 7", je peux laisser libre cours à mon vieux rêve de jouer à Robinson dans les bois, couper du bois, tailler, trancher pour faire un feu et continuer de rêver que je suis libre.

Oui Diesel est un fou libre dans sa tête. Vous savez la vérité maintenant.  ;)

Je me demande si ce fil n'as pas pris le tournant de la confession et de la résignation lol ^^
Tous savaient que c'était impossible, un fou qui ne le savait pas est venu et l'a fait.

11 janvier 2007 à 11:37:46
Réponse #22

Nimbus


L'outil incontournable pour couper, percer, racler, gratter,plier,partager,"pied de bicher"... Outil nécessaire pour la sécurité, le montage de l'abri, la préparation du feu, la recherche de racine comestibles, la confection d'autres outils... Pour moi avec une bonne lame fixe, on peut s'abriter,se réchauffer,boire (creuser un bol pour récuperer et chauffer de l'eau) et se nourrir.
Mouais, mouais, creuser un bol avec un schlass de 20 cm, je demande à voir. Je préfère de loin en avoir un court.
Sinon le fixe peut être utile pour l'abri ou le bois de chauffage, mais il est en général médiocre comparé à une hache.
Sinon y a beaucoup de chose qu'on peut faire "à mains nues" (et pieds), en tapant secouant, brûlant, et encore plus avec une petite lame. C'est pas pour rien qu'on parle de "débris" shelter.

Citer
Que l'on ait le matos qu'il faut ou pas, le couteau est une marge de sécurité pour monter un abri ou faire un feu. Dans ce cas, son usage est dicté par des besoins urgents (souvent l'hypothermie immédiate ou à venir).L'usage d'une grande lame est alors la condition sine qua non pour réagir à temps.
Je dois dire qu'utiliser un outil aussi dangereux qu'un gros couteau ou même une hache, en cas de problème imminent ("hypothermie immédiate") est certainement un très bon moyen d'aggraver la situation.

11 janvier 2007 à 12:21:36
Réponse #23

Peyo


Oulala Nimbus tu fais dans le cumulus là  ::) sorry j'ai pas pu éviter.

J'étais sur que quand je parlerai d'hypotermie il y aurait des échos. On est bien d'accord qu'en cas de véritable hypothermie "clinique" il est souvent trop tard et même mettre une belle buche dans le feu est virtuellement impossible: en hypothermie on est inconscient non ?
J'ai moi-même eu du mal à simplement prendre une couverture pour me rapprocher d'un feu pour cause de tremblement intempestifs (alors que je n'avais pas encore atteint cet état donc).

Personnellement j'ai du mal à comprendre l'usage d'une hache: petite, elle est moins utile qu'un bon fixe, grande... ben... j'y pense pas puisque c'est le poids d'un sac de couchage grand froid avec tapi de sol et tarp inclus.

Enfin bon, tu as bien fait de modérés mes propos enflammés, loin de toute réalité...

Tout ça pour dire qu'à mon sens un grand fixe est utile quand on veut avoir une approche "survie", lors de sortie hivernale en milieu boisée ou dans une approche "vie nature à long terme".
Be Light - Be Alive

11 janvier 2007 à 12:34:37
Réponse #24

Baltardive


Juste une précision : ne jamais faire confiance à un anneau de corde ou une corde fixe, dégradés par le soleil.
Mieux : les couper, les mettre dans le sac, et les remplacer par de la corde neuve. Les anneaux pourris sont une pollution visuelle importante en montagne (mais bon ! ce n'est pas du CO2).

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité